La terre des merdeux, l'ombre de la merde

Avis sur La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre sur PC

Avatar LinkRoi
Test publié par le
Version PC

Parlons de la terre du milieu, l'ombre de la guerre !

2014 signe la première version de Middle-Earth, nouveau jeu dans l'univers du seigneur des anneaux qui avait été apprécié par le public (globalement). J'en fait partie, j'avais bien aimé le premier opus, ce n'était pas un jeu de dingue, mais il savait proposer une aventure et un gameplay somme tout assez intéressant. Après, ça manquait de consistance de façon globale (surtout niveau histoire). La plus grosse qualité du jeu était son système Némésis, système ou je reviendrai plus tard dans cette critique. Alors que vaut cette suite pardi !

L'histoire se passe directement après le premier épisode, Talion & Celebrimbor créer leur propre anneau de pouvoir (donc hors Sauron) pour pouvoir créer une armée d'ocrs (les contrôler) et faire tomber le règne du grand méchant Sauron ! Ce n'est pas la grande force du jeu, loin d'être inintéressant, l'histoire ne m'a pas pris aux tripes plus que ça (comme le premier au fond). Le jeu propose pas mal de cinématique de bonne qualité avec une mise en scène assez convaincante ! Pour ceux qui recherchent un jeu SDA posé, cette saga (les deux l'ombre du Mordor & l'ombre de la guerre) ne sont pas fait pour vous. On nage clairement dans une ambiance sale et mauvaise tout le temps, pas de temps mort, c'est la guerre du début à la fin. En vrai, j'ai toujours extrêment de difficulté a être immergé dans une histoire lorsqu'on est libre de faire tout et n'importe quoi dans un monde ouvert. J'ai tellement été attiré par les activités (conquêtes, tout ça) que j'en ai perdu le fil a plus d'une reprise x).

Le jeu n'est pas un symbole de personnage charismatique, Talion est un Aragorn du pauvre & Celebrimbor sans être Inintéressant, ne remontre pas vraiment le niveau. Par contre, je serais de mauvais foi si je ne parlais pas de Brûz, Brûz est juste mon Olog (gros Orc) préféré, j'adore son doublage, son attitude décontracté avec toujours un ton humoristique, il rajoute vraiment un + non négligeable a l'aventure. Puis on retrouve aussi notre cher Ratbag du premier opus, un Uruk-Hai fourbe a la fois drôle et pathétique, je l'aime bien aussi ce con. En ce qui concerne tout le reste, on retrouve énormément de personnage, mais qui font office de figurant dans l'aventure, on ne s'attache a personne. Par contre, j'en parlerai dans mon passage sur le système Némésis, mais le traitement sur les chefs-orcs est impeccable, difficile de faire une personnalité a tout le monde avec autant de contestant et pourtant ça fonctionne bien sans être parfait !

Le doublage anglais est de qualité sans être exceptionnel, le jeu ne sonne jamais ridicule.

Le bestiaire est composé essentiellement d'orcs, mais ce n'est pas tout. Il y aura plusieurs sortent d'orcs (Olog en tête) mais aussi des animaux qui peuvent servir de monture (Drake, mais pas le chanteur, des graug, caragors, etc...) https://vignette.wikia.nocookie.net/middleearthshadowofmordor7723/images/c/ce/2014-10-21_00001.jpg/revision/latest/scale-to-width-down/1000?cb=20141020144104

La modélisation (personnage comme bestiaire) est plus que correcte et ça frôle la perfection sur certains orcs (vraiment bien foutue !) l'animation par contre reste bien sans être dingue.

C'était un point noir dans le premier & ça reste un point noir dans le second même si le point noir est moins noir un peu, juste un peu. Je parle bien sûr des combats de boss... ça existe quelque chose d'aussi... peu palpitant ? les combats d'orcs (de chef) sont bien plus intéressants que les boss du scénario. Après, la mise en scène est excellente hein, genre

(SPOIL) le combat contre le Balrog, mais on ne fait pas grand chose en jeu, c'est d'une facilité déconcertante.

L'ombre de la guerre regorge d'activité annexe en tout genre même si ça sent le remplissage par moments, ça reste relativement agréable de faire la plupart des activités proposés. Que ce soit de la récolte simple aux combats de boss, le jeu reste assez variés dans ce qu'il propose même si (comme un Assasin's Creed) il a tendance
à voir plus gros que le ventre et proposer de la quantité au détriment de la qualité pure. Je n'ai pas eu par contre ce sentiment désagréable d'overdose au bout de quelques heures, peut-être, car je m'amuse plus dans ce jeu ? je ne sais pas, c'est une bonne question au fond. Grosso modo, le fonctionnement est digne d'un jeu Ubisoft, on trouve une tour qui ouvre l'accès aux activités annexes de la zone, même principe. En soit, le principe fonctionne, mais ça devient quand même un zeste redondant au bout de la 15 ieme fois. C'est surtout que... ça se voit en fait que c'est du remplissage, les artefacts Gondorien par exemple, avoir une explication pour chaque objet trouvé est une bonne idée, mais putain, il y 10-15 objets par zone... ce n'est qu'une quête de récolte parmi le reste... saturation, oui, saturation.

En réalité, les seules quêtes annexes avec objectifs sont ceux de Celebrimbor, qui demande souvent une compétence spéciale pour être fait. Par exemple, tuer 14 archers en 1 minute avec frappe mortelle. C'est généralement des défis assez intéressant qui demande d'être rapide pour avoir la médaille d'or, ça demande une bonne maîtrise par moment ! Puis l'idée de même de retracer le passer de Celebrimbor est intéressant en soit, j'ai trouvé ça assez bien fait !

Par contre, niveau quête intéressante le jeu n'en est pas dépourvu non plus ! que ce soient les quêtes scénarisée de Brûz ou même de Carnan par exemple, ce sont des quêtes qui me donnait envie d'être découverte !

Il faut parler du système Némésis, système au combien intéressant qui rend l'aventure unique et assez marrante par moments. La critique est déjà assez longue comme ça et je n'ai même pas encore parlé du gameplay... pourquoi. Donc, le système Némésis est simple, mais tellement intéressant en jeu. Chaque chef Orc aura une personnalité (une petite) qui les rends reconnaissable parmis les autres chefs. Par exemple, si je tue un chef orc et que ce chef avait un frère, son frère cherchera a se venger. Donc il me cherchera pendant ma partie jusqu'à me trouver puis s'en suivre un duel avec une ligne de dialogue (par exemple, immortel, rrrrrrr, je savais que je trouverais ici, te souviens tu de rouge-sang, c'était mon frère et tu l'as tué, je ne laisserai pas ça mort, je le vengerai de mes propres mains). À partir de ce constat, s'en suis pleins de situation hilarante (s'enfuir de chef ?) il pourra vous poursuivre pour vous retrouver en vous traitant de petite pucelle peureuse par exemple X). Le système fonctionne vraiment bien en jeu et j'ai adoré ça !

Le codex est rempli d'information sur les personnages / bestiaire et antagoniste (et plus) avec une illustration par personnage !

Au-delà du système Némésis (qui est vraiment dingue) on peut faire combattre les chefs-Orc (tout genre) dans une fosse de combat ! C'est tellement addictif et intéressant comme idée. Simple, j'ai un chef niveau 25 & je veux l'augmenter en niveau ? que faire ? simple, je le fais combattre dans la fosse. C'est con, car au fond, c'est juste un combat entre deux Orcs (on ne fait que regarder), mais voir les animations (assez réussie !) en plus de leur comportement dans l'arène est juste géniale, puis l'impact des coups est quand même bien rendu, je me suis pris au jeu, réellement !

Maintenant, il faut parler de la plus grande nouveauté de ce second opus ! je parle bien sûr des sièges de Forteresse ennemi (défense aussi) ! par où commencer sérieusement, il y a tellement d'étape que je ne sais pas X). Commençons par le départ, avant toute chose, il faut se créer une armée pour attaquer la forteresse. Composition qui demande plusieurs étapes, la première est donc de se trouver des soldats Orc qu'on augmentera en niveau par la suite. Une fois son groupe d'orc complet, on peut leur donner des "pouvoirs" armes en feu, monture, garde du corps, etc... qui feront d'eux des chefs bien plus puissant. Ensuite, l'étape "3" n'est pas obligatoire, mais peut faciliter la prise d'une forteresse ! On peut donc envoyer nos orcs dans les rangs ennemis incognito pour saboter de l'intérieur, pas obligatoire, mais utile ! Ensuite, c'est la phase d'attaque, on fonce avec notre groupe et les orcs annexes pour essayer de capturer une forteresse adversaire, autant dire que j'ai adoré ça. Ce n'est pas tout, qui dit forteresse conquise, dit que l'ennemi ne sera pas content ! la défense est aussi présente dans ce jeu. Même mécanique que pour l'attaque, on doit avoir un groupe d'orc en défense pour repousser l'ennemi. La grosse différence vient qu'on peut fortifier la forteresse (murs plus solide par exemple) et avoir des pièges ! Cette nouveauté apporte vraiment un grand vent de fraîcheur au jeu, ce n'est pas de trop !

Bon, maintenant, on va passer au gameplay qui pour le coup est une bonne amélioration du premier jeu ! Talion (le joueur) commence donc sans rien (comme le premier) le gameplay est simpliste et peu palpitant bien que la base soit présente. Un système de combat repris de Batman Arkham (en moins bien quand même), car manque un peu d'impact au niveau des attaques basiques. Le gameplay devient vraiment intéressant une fois Talion augmenter de quelques niveaux. Le jeu propose un arbre de compétence ma foi un peu trop gros ? Ça, oui, pour le coup, le joueur peut vraiment augmenter Talion de la manière dont il le veut et c'est une excellente chose. Double saut, téléportation, élimination furtive a plusieurs mètres, course aussi rapide que la lumière, etc... autant dire que le gameplay se voit de plus en plus complet au fil de l'aventure pour proposer quelque chose de solide qui saura tenir le joueur en haleine. La sensation de puissance une fois Talion niveau 30 est assez immense (surtout les finish move, wow !).

Concernant l'ia, elle est plutôt conne en infiltration et pourtant vachement agressive en combat, aucun compromis X), semi-couscous pour le coup.

J'ai terminé l'aventure en mode normale, le jeu ne se laisse pas marcher dessus, la difficulté est présente même si Talion devient rapidement OP. La difficulté vient surtout des combats contre les chefs orcs qui ne lésine pas sur la violence ^^.

On retrouve seulement l'ambiance sale des films (donc la guerre) uniquement, dans l'ombre de la guerre, les moments paisibles n'existe pas x). Graphiquement, le jeu oscille entre le très beau (personnage comme environnement) comme le moyen. Les environnements sont souvent magnifiques (bonne direction artistique) même si ce n'est pas une claque graphiquement parlant.

Les environnements sont au moins variés dans l'ensemble (forêt, zone hivernale, zone chaotique avec de la lave, etc..) mais un gros défaut persiste à mes yeux. Lorsqu'on découvre le jeu, on ouvre la carte du monde et on se dit !!! putain, ça semble grand comme pas possible, vais-je vraiment pouvoir me promener la dedans ? on doute au fond que non, mais un doute persiste quand même. Puis on se rend compte que le jeu est fragmenté en zone (6 il me semble), il faut utiliser la téléportation pour changer... C'est dommage, car avec les montures (le Drake par exemple) ça aurait été ouf de pouvoir vraiment voyager de ville en ville, mais j'imagine que c'était trop difficile techniquement parlant ? je ne sais pas. Nul doute que le traitement aurait pu être meilleur, mais au moins la diversité est présente X).

La musique accompagne bien le joueur pendant l'aventure, mais il ne me semble pas avoir entendu de thème connu pendant l'aventure.

Conclusion : non, Shadow of War n'est pas parfait, loin de là, il cumule les tares des jeux Ubisoft (les tours, le nombre d'objectifs en surenchère, etc...) mais il sait sortir son épingle du jeu tout de même. Comment ? une système (gameplay) qui fonctionne merveilleusement bien, des nouveautés bienvenues (la conquête, la fosse) et un univers intéressant même si sous exploité dans le jeuxvidéo. Je me suis vraiment amusé pendant l'aventure, le sentiment épique d'une conquête de fort ! juste pour ça, il mérite un coeur (que je n'ai pas en fin de compte sur la note :P) ! le jeu a aussi su se relever de ses erreurs passées, l'aventure est plus fluide et moindre frustrante (les micro transactions n'existe plus ) aujourd'hui !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 411 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de LinkRoi La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre