Un grand jeu implique de grandes responsabilités

Avis sur Marvel’s Spider-Man sur PlayStation 4

Avatar SpiderVelvet
Test publié par le
Version PlayStation 4

Je suis un grand fan de Spider-man devant l’éternel. J’ai commencé ma relation avec ce super-héros à travers l’excellent dessin animé des années 1990. J’ai adoré les films de Sam Raimi, et surtout le deuxième épisode que je considère comme étant le graal de l’époque des films de super-héros. J’ai assez peu apprécié la saga Amazing spider-man, et je déteste homecoming. Question comics, j’ai lu quelques classiques, je me suis intéressé au Run de Dan Slott à partir du Superior Spider-man et j’aime les versions alternatives de notre tisseur favori comme sa version 2099.

J’ai donc énormément dans ma jeunesse apprécié ce super-héros, et j’ai donc acheté comme un imbécile la plupart des jeux qui sortaient sur ce personnage. Et à l’époque, malheureusement, les jeux spider-man, c’était une chance sur deux. Les deux épisodes playstation 1 sont franchement qualitatifs, je me souviens d’un épisode game boy color que j’aimais beaucoup. Sur Playstation 2 j’ai eu l’occasion de faire des jeux qui malheureusement n’étaient pas qualitatifs. Spider-man 3, un jeu open world dégueulasse que sa version next gen n’atténuait que très peu. Spider man allié ou ennemi, un beat them all ultra simpliste et fainéant mais qui néanmoins reste un plaisir coupable. Sur PC, j’ai eu l’occasion de faire des épisodes Open world plus qualitatifs. Ultimate Spider man sorti en 2005, excellent et Spider-man le règne des ombres, probablement un des plus ambitieux spider-man sur le papier et qui en l’état était assez moyen voir correct sans plus. Amazing spider man 1 et 2 étaient des jeux dérivés en monde ouvert qui étaient une bonne voie vers la création de jeux à la hauteur du héros et j’avais énormément apprécié le beat them all « spider-man aux frontières du temps » plutôt que sa version « spider-man dimensions ».

On a en effet toujours attendu un jeu digne de ce nom pour spider-man. A l’époque, la série des batman arkham avait mis la barre assez haute. On était capable de produire un jeu vidéo dérivé de comics de très bonne qualité. Alors n’imaginez pas la surprise lorsque à l’E3 2017, on nous a annoncé un Spider-man exclusif Ps4 développé par Insomniac Games, un studio dont la réputation n’est plus à faire.

Aujourd’hui, je livre mon verdict sur cet opus Ps4, et autant le dire tout de suite, j’ai pas mal de choses a reprocher au soft, mais globalement, oui, ce jeu est une bénédiction. J’aurai aimé avoir un jeu de cette qualité pendant mon adolescence. La puissance de la PS4 couplée à la maitrise du studio de développement ont fait des merveilles.

Le jeu est donc en terme d’écriture ( j’ai néanmoins des choses à reprocher) , de réalisation et de gameplay un titre de qualité. L’introduction du jeu est excellente, mais c’est un titre qui comme il a une orientation RPG, au début parait fade, parce que on a pas beaucoup de compétences et de gadget mais plus on va avancer et plus on a cette sensation de puissance et de possibilité dans les combats et dans les déplacements en ville.

Jamais incarner spider-man n’aura été autant réel, le système de déplacement est une reprise en amélioré du système amazing spider-man, le système de combat lorgne du coté d’arkham mais néanmoins en beaucoup plus rapide, beaucoup plus penché sur les esquives, l’interaction avec le décors et les attaques de toiles. Le niveau de détails est impressionant. Spider man rebondit sur les décors, on peut scotcher au mur les ennemis, bref c’est excellent.

Niveau doublage, donald reignoux fait des merveilles. Et pourtant rappelez vous, je n’ai pas beaucoup apprécié la saga amazing, exception faite du premier volet. Le gars a fait un excellent boulot, il a mélangé le coté un peu teen blagueur de amazing avec le peter parker sérieux que l’on pouvait avoir dans les films de Raimi et on a un spider-man équilibré. Ni trop blagueur, mais ni trop sérieux non plus, et qui sait être dramatique quand il le faut. Le reste de la VF est incroyablement qualitative.

Niveau scénario on est sur quelque chose de solide, même si j’ai des choses qui me dérange. Le jeu prend du temps à démarrer son intrigue, et à première vue on te fait penser que l’ensemble du jeu serait une opposition entre Mister négative et Spider-man. Mais plus on avance, et plus on se rend compte que les ramifications sont profondes, sans trop spoiler, on va se retrouver dans un gros bordel qui va mettre la ville de New York à feu et à sang. Sans mentir, le grand final du jeu, vous en mettra plein les yeux, et il est d’une émotion qui m’a rappelé les émotions que j’avais gosse devant spider-man 2, bravo franchement cette fin est osée mais elle illustre parfaitement ce qu’est spider-man. Un mec dévoué aux autres, trop optimiste peut être, qui vit dans le monde des bisounours, qui culpabilise mais qui ne pète jamais les plombs malgré sa vie un peu foireuse et remet à la police ses ennemis vivants dans une toile.

Ce que j’ai un peu à reprocher dans le jeu c’est son scénario assez poussif au début. Je regrette parfois certaines phases de jeu avec Mary Jane Watson ou Miles Morales, qui sont pas toujours spécialement intéressantes sauf pour une scène. Je ne comprend pas la nécessité d’avoir intégré Miles dans le jeu, parce que très clairement il va falloir en tenir compte dans la suite, et donc proposer deux spider-men, mais ce qui me dérange c’est qu’au final les deux ont un peu près le même état d’esprit donc c’est pas nécessaire. Si on avait eu un nouveau spider-man plus violent, plus arrogant là ça aurait cool parce que on aurait deux visions différentes de spider-man. Mais comme Miles est similaire à Peter, bah je vois pas ce que ça va apporter, sauf en terme de gameplay car Miles a des pouvoirs qui diffère légèrement.

Parfois je trouve que l’écriture est trop longue, le jeu du chat et de la souris de Negative et Spider-man dure trop longtemps, la transition otto octavius en docteur octopus est trop rapide et on se demande vraiment ou sont les avengers quand on a besoin d’eux, en effet la police et les mercenaires de sable sont constamment humiliés dans le jeu.

Les quêtes secondaires sont répétitives et parfois frustrantes car elles font de la publicité pour les DLC, mais néanmoins il faut les faire pour augmenter son niveau et débloquer des costumes qui donnent accès à de nouvelles capacités. On peut vraiment construire dans une certaine limite son spider-man et ça c’est cool.

Je n’ai pas envie d’épiloguer plus longtemps, mais Spider-man PS4 est un très bon titre qui ravira les fans du tisseur et les amateurs de jeux de super-héros. C’est simple, fun, efficace, l’OST est très bonne, graphiquement ça va oui il y a eu du downgrade mais c’est beau quand même, la durée de vie est bonne même si beaucoup de trucs répétitifs. Y a des super-vilains que l’on aime, y a un scénario un peu long et inégal mais qui à la fin te fait lâcher ta petite larme, des références bref faites vous plaisir, spider-man ps4 est cool. Pas parfait mais cool et c’est le meilleur jeu conçu sur le tisseur, ni plus ni moins et le costume principal avec l’araignée blanche est excellent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 91 fois
Aucun vote pour le moment

SpiderVelvet a ajouté ce jeu à 1 liste Marvel’s Spider-Man

Autres actions de SpiderVelvet Marvel’s Spider-Man