Avis sur

Mass Effect sur PC par Leopold_Stotch

Avatar Leopold_Stotch
Test publié par le
Version PC

2007, on est un peu avant la sortie de Mass Effect et sur le papier il semble réunir parfaitement tout ce que je pouvais espérer : un vaste monde au background travaillé, un bestiaire en conséquence, un scénario (tous les jeux n'en promettant pas), de l'action épique et une jolie direction artistique.

On est en 2010, et je m'apprête à lancer le jeu pour la première fois. Malgré tout le temps écoulé depuis sa sortie je ne sais pas réellement à quoi m'attendre.

Passage obligé de tout RPG, la création de personnage. Bon ok ici ce n'est pas obligé mais le proto proposé par le jeu a tellement une sale tronche que je ne peux me résoudre à ne pas voir ce que je peux changer. Après de longues minutes passées à choisir des aptitudes et à ajuster des curseurs mon perso ne ressemblera finalement à rien.

On valide, et allons-y !

Une trentaine d'heure et 50 niveaux plus tard on vient de voir les derniers remerciements des crédits.

Bon et puis quoi ? Que reste-t-il si l'on compare le jeu à ce qu'il était sur le papier ?

Vaste monde au background travaillé avec un scénario : check.
A la nuance prés qu'il n'y a rien de bien original dedans. Plusieurs races, des disparus depuis une éternité et très avancée technologiquement au grands méchants galactiques en passant par la race en voie d'extinction, on retrouvera plus ou moins tous les poncifs du genre. Mais ça reste bien traité, cohérent et complet. Sans être original ce n'est jamais trop. C'est même juste kitch comme il se doit pour de la science fiction.
Idem pour le scénario, rien d'original mais suffisamment bien écrit et juste pour conserver l'intérêt du joueur. Par contre ce qui est raté, et bien raté même dans le kitch, ce sont les espèces d'amourettes inutiles entre Shepard et les personnages féminins de son équipe. En revanche on regrettera (selon sa propre personnalité) de ne pas pouvoir résoudre certaines situations sans éradiquer tout le monde, même si cela représente le dernier être vivant d'une race que l'ont croyait éteinte, juste parce que les scénaristes ne l'ont prévu comme ça.

Le bestiaire et la direction artistique globale partagent les mêmes qualités/défauts que le background du jeu. Le tout se tient bien et reste cohérent mais n'est pas vraiment original.

Les graphismes sont toujours bons même 3 ans après, à l'exception de quelques textures baveuses et de bugs, mais rien de vraiment gênant.

Le level design est souvent correcte. Et parfois il est raté, à l'image du « meilleur vaisseau de l'Alliance blabla » qui ne dégage absolument rien, et est même plutôt mal foutu à l'intérieur. On se dit par exemple que les game designers n'ont pas réussi à choisir entre escaliers ou ascenseurs donc ils ont mis les deux. D'ailleurs on se rend rapidement compte que les devs ont un attrait tout particulier pour les ascenseurs. Et que ceux-ci résument pour eux ce qu'est la Science Fiction. Ils en mettent partout et souvent de très lents, inévitables et impassables. Chargements dissimulés des niveaux ? C'est par moment insupportable et nous donne l'impression de perdre beaucoup de temps. Le début du jeu dans la Citadelle et ses quêtes que l'on doit faire (qui se résument à beaucoup d'Aller/Retour) est plutôt frustrant et carrément chiant au bout d'un moment (« 23 fois que je prends cet ascenseur qui met 2 minutes à monter/descendre »)

Pour ce qui est de l'aspect RPG du jeu je n'arrive pas à me décider. Ça y ressemble avec sa création de personnage, son choix d'aptitudes, d'équipements, son système de niveau et ses dialogues qui influencent l'histoire. Mais c'est anecdotique, à l'instar de la gestion des items et du loot (pas besoin d'acheter les moindres items aux vendeurs par exemple). Mais l'expérience de jeu et la façon d'y jouer diffèrent du RPG. Cela fonctionne tout de même très bien à l'image du système de dialogue qui ne m'a jamais paru pénible.

Les quêtes quant à elles, laissent un arrière goût d'arnaque ("en fait c'est toujours la même chose ?"). La trame principale possède de bonnes quêtes aux beaux environnements alors que les quêtes annexes sont tout le contraire. Celles-ci s'avèrent très rapidement être toutes les mêmes et ne sont que prétexte à l'exploration (ou à rallonger le jeu, au choix). Mais elles restent (relativement) bien écrites pour que l'on n'ait pas (que) l'impression de faire (toujours) la même chose.

L'exploration est, elle, gâchée par le fait que les planètes sont toutes désertes, sans végétation (même les planètes dites « luxuriantes »), sans architectures en dehors des lieux à visiter qui se résument à deux modèles : le bâtiment souterrain de type laboratoire, et le bâtiment de surface de type hangar. On peut également ajouter le modèle du « vaisseau perdu dans l'espace ». C'est-à-dire qu'un labo souterrain sur la planète Machin dans le système de la Nébuleuse de la Tête de Cheval (me demandez pas) sera exactement le même qu'un labo souterrain sur la planète truc dans le système Hadès Gama : mêmes entrées, mêmes salles, même disposition des objectifs. A cela on peut ajouter que les minerais et autres artefacts se situent tous sur le même schéma (dans les reliefs, aux coins de la map, etc), des maps parfois très accidentées et quasiment impraticable (« par ou j'escalade là ?!? ») et une conduite de Mako complètement ratée. Non vraiment, l'exploration n'est pas réussie.

Mass Effect n'aura pas tenus toutes ses promesses mais reste un bon jeu, agréable à jouer la plupart du temps. En effet tous les défauts évoqués ne rendent pas le jeu injouable et avec un tout petit peu d'indulgence (on comprendra que c'est un jeu console à la base, ce qui explique peut être la pauvreté des environnements) on passe facilement outre.

tl;dr ? Vous préférez une lecture avec respiration en images ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 313 fois
1 apprécie

Autres actions de Leopold_Stotch Mass Effect