👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je n'aime pas les space-opéras, du moins c'est ce que je croyais. Tout ce qui concerne l'espace, son immensité, ses lois m'horripilent.
C'est après une énième séance catastrophique et déprimante sur LoL que je lance ce jeu. Ça devait vraiment être la grosse déprime.
Bref, on se plonge dans ME premier du nom et on est vite perdu par le scénario : on incarne un personnage, le commandant Shepard, jouant déjà un rôle majeur dans cet univers, enfin La Voie Lactée... Enfin tu as compris. Du coup on te balance les informations en vrac à propos de Geths, Protéens, Spectre et autres guerres passées. Il faut s'armer de patience et attendre d'avoir fini la Citadelle la premiere fois pour rentrer en contact avec des personnages qui t'expliquent le lore sans avoir à lire 50 pages de codex pour rentrer dans le scénario.
Le système de choix/conséquences ajoute une touche unique à ce jeu. Nous devenons un personnage à part entière, et ce nous, désigne le joueur car je suis le commandant, j'ai pris cette décisions plutôt qu'une autre et je botte de nombreux culs pour apporter la paix dans ce bordel qu'est la galaxie.
Les personnages, font la force de Mass Effect en général, chacun est unique et a son charme. On est rarement indifférent face aux 6 compagnons disponibles mais aussi aux autres personnages plus discrets comme Anderson. Les compagnons sont uniques, chacun a ses valeurs, ses idées et agira ou parlera au détour d'une conversation avec d'autres personnages. Les personnages paraissent plus vivants, on s'y attache facilement.

Coté jouabilité, le jeu est très rigide, on se planque, on tire et on utilise des compétences à l'utilité parfois discutable. Les ennemis se déplacent souvent de façon aléatoire mais viennent rarement te chercher. Du coup, on campe majoritairement, on tue et on attend de régénérer nos bouclier. Rien de palpitant, mais rien de repoussant non plus. Les phases de Mako souffrent également du même problème.
Il y a possibilité d'explorer différentes planètes mais globalement elles sont vides et spoilers, moissonner toutes les collectibles n'apporte rien d’intéressant par la suite.

Pour résumer, mis à part le gameplay, le jeu reste fort sympathique et nous laisse porter dans une longue aventure épique. La rejouabilité reste toutefois difficile, peu de dialogues cachés ou hilarents, les discutions avec les personnages restent majoritairement explication du lore et les combats sont vraiment ennuyants. Les points forts de ce jeu sont excellents les premières fois mais s’essoufflent petit à petit après la première partie.

Hydarko
7
Écrit par

il y a plus d’un an

Mass Effect
damon8671
8
Mass Effect

Un début certes imparfait mais à l'univers incroyablement prometteur

Après le formidable succès de KOTOR dont il fut game-director, Casey Hudson veut repartir dans l’espace et répéter les grandes qualités des meilleures productions Bioware déjà existantes mais en...

Lire la critique

il y a 8 ans

35 j'aime

11

Mass Effect
Karrie
9
Mass Effect

"Le respect qui t'est dû ? Tiens, le voilà, connard." - Lexane Shepard, 2183

J'avais beaucoup de crainte en me lançant enfin dans Mass Effect : les space opera et la SF en général, à part Star Wars et Blade Runner, c'est pas trop mon truc ; et le gameplay me branchait pas...

Lire la critique

il y a 10 ans

34 j'aime

29

Mass Effect
Rhak
9
Mass Effect

Critique de Mass Effect par Rhak

Après beaucoup d'excellents échos, j'ai enfin décidé de m'y mettre: Découvrir la grande épopée qu'est Mass Effect. Visuellement pas mal, malgré le fait que le jeu date de 2007, il faut avouer que ça...

Lire la critique

il y a 9 ans

34 j'aime

12