Avis sur

Need for Speed : Most Wanted sur Xbox 360 par Foulcher

Avatar Foulcher
Test publié par le
Version Xbox 360

Ah Most Wanted, mon deuxième jeu sur XBOX 360 qui m'avait occupé assez longtemps jusqu'à je ne sais plus quel défi qui m'avait fait abandonner (j'avais eu d'autres jeux aussi, quand même). Alors, il y a quelques semaines, je me suis mis dans la tête de finir le jeu en le recommençant du début et je l'ai finalement terminé il y a quelques heures.

Essayons de synthétiser rapidement, avant même de rentrer dans le détail, ce que j'ai ressenti face à ce jeu; à dire vrai, mon sentiment oscille entre agacement face à de nombreuses lourdeurs et grand plaisir face à la conduite extrême du jeu et à son principe.

D'emblée ce qui accroche est la scénarisation du jeu. Bien clichée comme il faut, la mise en scène nous plonge dans un univers de mecs "cools" au volant de bagnoles survitaminées, adeptes des courses de rue et ayant pour crédo de faire chier les flics de la ville le plus possible. Désireux de monter dans cette hiérarchie, notre personnage (qui ne parle pas et dont on ne voit pas le visage, la mise en scène étant "à la première personne") va commencer à enchaîner les victoires en course afin d'affronter Razor, le n°15 de la liste noire, classement des 15 pilotes les plus recherchés de la ville et accessoirement les meilleurs en course. Malheureusement, cette tête à claques va nous piquer notre bagnole dans une course à pari en trafiquant notre voiture et, comble de tout, à l'issue de ce fiasco, l'officier Cross va nous envoyer en taule. Ainsi, à notre sortie, on se retrouve sans un sou vaillant et sans caisse. Heureusement, Mia, une nana qui semble nous avoir à la bonne, nous propose de nous aider à repartir et c'est ainsi qu'avec notre nouvelle poubelle, nous nous relançons à l'assaut de la Liste Noire dont Razor est désormais le grand manitou (grâce à notre bagnole). Notre mission ? Battre ce jeune prétentieux, devenir le most wanted et reprendre notre bagnole.
Voilà donc le scénario du jeu mis en scène par de vrais acteurs avec un effet post-production et des effets de style de tous les instants. Bien sûr, celui-ci n'est pas très développé et bien cliché/ado comme il faut (ça a son charme) mais on reste dans un jeu de voitures; cependant, il balise bien le jeu et le fait ainsi sortir de la monotonie, d'autant plus que les acteurs sont plutôt convaincant et le style "bagnole, super cool, frime, nique les keufs" est bien respecté. En plus, la description de chaque Most Wanted qui a sa propre voiture scénarisée motive un peu à avancer.

Outre ce scénario, le jeu se présente comme une ville ouverte où l'on pourra commencer des courses, acheter des voitures ou tuner sa caisse (aussi bien en termes de performances que de visuel). D'ailleurs, en parlant de tuning, le jeu est plutôt bien garni avec beaucoup d'items de personnalisations (bien kéké mais c'est ça qui est fun, en plus on s'identifie plus à son avatar qui est en définitive notre voiture) et des pièces de performances qui se débloquent au fur et à mesure, conférant à l'expérience un bon sentiment de montée en puissance (on part de 200 en pic de vitesse à plus de 350).

Les courses, quant à elles, peuvent être commencées directement sur la map ou de sa planque (ce qui est plsu pratique). Elles se décomposent en plusieurs variantes : drag (les caisses sont partiellement sur rail, il faut bien passer les vitesses), sprint (course d'un point A à un point B), courses par tour (avec élimination du dernier ou non à chaque tour), courses péage (contre la montre entre plusieurs balises) et courses radar (le premier est celui qui a accumulé la plus grande vitesse instantanée à certains points de passage); bref, tout ceci est plutôt varié, d'autant plus que les parcours sont assez bien mixés pour ne pas avoir l'impression de trop refaire la même course et bien garnis en raccourcis (ou détours piégeux). A chaque Most Wanted, un certain nombre de courses doivent êtres gagnées pour l'affronter, mais ça n'est pas tout...

En effet, en plus des courses, il y a les défis qui consistent à réaliser des infractions comme se faire flasher à X km/h ou réaliser des infractions en courses poursuite. Ces dernières consistent en somme à se faire repérer par la police puis à fuir après avoir réalisé des défis comme rentrer dans plein de bagnoles, passer des barrages routiers, faire des dégâts matériels, etc.). Chaque course poursuite vous fera gagner de la prime et fera augmenter l'indice d'embrouille de votre caisse, corsant énormément la fuite. Si l'on peut reprocher quelque chose au jeu d'ailleurs, ce sont ses courses poursuite très très longues qui peuvent rapidement devenir gavantes aux niveaux maximum. En plus des voitures qui vous poursuivent, vous pouvez vous faire coincer rapidement et les flics posent des clous, des SUV pour vous défoncer, envoient des hélicos, etc. Et quand enfin vous vous êtes débarrassé de beaucoup de flics grâce à des stop poursuite ou autre, un timing s'enclenche pour l'arrivée des renforts. Bref, souvent la chance aide et il suffit de ne pas se trouver dans un secteur avec des cachettes pour redémarrer une poursuite très longues (presque 15 minutes à la fin, multipliez ce temps par le nombre d'échecs).

Au niveau conduite; le jeu assure la promesse de son titre "need for speed" avec des virages serrés pris à 200 à l'heure, de la nitro surpuissante, des points de vitesses à plus de 350 km/h, etc. Ainsi, même si la physique des bagnoles est parfois incompréhensible face à des obstacles, la maniabilité est globalement adaptée à la promesse du titre sans être pour autant facile à appréhender : ce n'est pas de la simu, mais ça n'est pas du rail comme Ridge Racer. Pour nous aider dans certains virages, le jeu contient un mode "bullet time" qui se consomme e se recharge au cours du temps. En gros, en appuyant sur X, vous verrez votre voiture au ralenti et pourrez la contrôler finement pour éviter le tête à queue et prendre un quasi-demi tour à 150 km/h.
En somme, la conduite s'avère spectaculaire avec une impression de vitesse importante et des actions stylisées. Ni trop exigeante, ni trop posée sur rails, la conduite assure globalement pas mal malgré quelques petits défauts.

Passons maintenant aux défauts non cités. Le premier qui me vient à l'esprit et qui est vraiment agaçant est la gestion des obstacles. Que le trafic soit important, passe encore, on peut slalomer facilement entre les voitures et cela fait le charme du jeu; par contre, concernant les objets du décors, le jeu s'avère complètement incohérent. Par exemple, des fois les arbres pourront être défoncées sans souci tandis que d'autres nous stopperont sur place. D'autre part, certains chantiers destructibles seront impossible à passer avec un écart d'un cm, comme si la poutre était plus solide à cet endroit (alors qu'elle tombait comme un château de cartes avant). VOus l'aurez compris, dans Most Wanted, on se cogne beaucoup et d'ailleurs c'est parfois encouragé parce que ralentir avant un virage est moins rentable.
Ensuite, c'est à la fois un défaut pour l'impact sur le gameplay mais aussi une qualité pour la sensation de stress et de course serrée, l'IA adaptative vous empêchera de larguer les adversaires trop longtemps et réciproquement (pour ce dernier, cela dépend si vous jouez très très mal ou pas). Par exemple, alors que l'on conduit très bien (même mieux qu'avant), comme l'adversaire était largué de depuis longtemps, il va se mettre à remonter vers vous à 400 à l'heure sans aucun souci. Ce qui est frustrant dans ceci est le fait que prendre de l'avance n'est pas toujours récompensé et qu'on peut se retrouver à faire une course parfaite et perdre pour une légère erreur à la fin.
Enfin, le dernier problème du jeu (qui reste quand même mineur) est le fait qu'à la fin on ait tout simplement une meilleur bagnole que notre M3 du départ, ce qui casse un peu la motivation. En général, à la fin d'un jeu, on veut l'arme ultime", celle qui démontera nos Ford GT et Carrera GT aux stats maximales.

En somme, ce Need for Speed Most Wanted s'avère être un jeu de bagnoles bien rythmée, assez riche et équilibré, bon dans à peu près tout malgré de grosses lourdeurs sur certains points qui donnent envie d'arrêter de temps à autres. Une bonne pioche donc.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 722 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Foulcher Need for Speed : Most Wanted