Borderline

Avis sur Papers, Please sur iPad

Avatar yavin
Test publié par le
Version iPad

"Moi, douanier, je mettrai fin aux injustices et traiterai les citoyens avec respect. Moi, douanier, je mettrai un terme à la corruption qui gangrène ce poste-frontière. Moi, douanier, je ne placerai en détention que des gens qui le méritent amplement. Moi, douanier, je veillerai à faire de l'Arstotzka un pays où il fait bon vivre. Moi, douanier, vous n'aurez plus rien à craindre, et pourrez compter sur mon oreille bienveillante à toute heure de la journée. Moi douanier, le monde va bien changer. Moi, douanier, vous allez voir ce que vous allez voir"

"SUIVANT !" - Bon sang, une semaine que je suis là et encore une de ces petites raclures aux insupportables suppliques "et ma femme derrière moi, laissez-la passer, elle est très en malade, gnagnagna". Tu parles, je vais te la dégager la clandestine, elle va rien voir venir. Avec un peu de bol, je pourrais même la coller en taule et prendre la prime pour me louer un nouvel appart'. Si la journée est bonne, il y aura même un ou deux terroristes assez idiots pour tenter de passer afin de rétablir la démocratie, comme ils disent. N'importe quoi. Comme si on vivait dans un état totalitaire.

"SUIVANT !" - Qu'est-ce qu'il veut lui avec sa carte de presse ? Enquêter ? Et quand il aura publié son article et mis le bazar dans mon pays je perds mon boulot, c'est ça ? Allez hop, refusé, va voir là-bas si j'y suis. "SUIVANT" - Tiens, lui il est sur la liste des criminels recherchés ahaha, PAN, et cinq crédits de plus dans la poche. Qu'est-ce qu'il a fait ? On s'en fout. "SUIVANT" - Un citoyen Arstotske, le règlement dit que je dois lui confisquer son passeport. Voilà qu'il se met à pleurer, ce con. Non mais sans déconner, ce boulot, quel pied.

Déjà un mois que je tamponne des passeports, je ne m'en lasse pas. Les chefs m'adorent, ceux qui ne sont pas parfaitement en règle me détestent. Je n'en loupe plus un seul, je suis devenu la plus belle machine administrative de l'histoire de l'Arstotzka. Comparer, trier, juger d'un coup d'oeil est maintenant une seconde nature. Tout le monde est un suspect en puissance. Regardez-le, lui, avec ses 3 centimètres de différence par rapport à sa fiche. C'est à cause de ses chaussures, qu'il dit. Mais bien sûr, allez, on re-vérifie tous les papiers. Une jolie cellule bien crade t'attend, pourriture.

"SUIVANT !".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1796 fois
35 apprécient

Autres actions de yavin Papers, Please