Michael Scott est un con. Du genre à tenir des propos misogyne, homophobe ou raciste sans même réaliser les énormités de ses propos, un sourire jusqu'aux oreilles. Et pour couronner le tout, à toujours vouloir le bien de sa petite entreprise de vente de papier, ce patron propre sur lui, pas bien dans sa tête et à côté de ses pompes en fait toujours des tonnes et prend des décisions absurdes pour généralement parvenir à l'exact contraire de ce qui était recherché au départ.

Sans jamais se remettre en question.

Autour de lui gravitent des personnages hauts en couleur, de Pam, la standardiste candide à Jim, le joyeux farceur de la bande en passant par Dwight, parfaite caricature du geek/nerd dans tout ce qu'il a de plus détestable, on trouve de tout chez Dunder Mifflin. Comme Angela, vieille fille coincée tendance psychopathe, ou Kelly, la gentille idiote matérialiste voire Kevin, le weirdo au physique énorme mais bien moins que l'étendue de sa perversité. Les autres ? Tous aussi particuliers. Ensemble, ils forment la plus belle entreprise de cas sociaux de l'histoire des Etats-Unis d'Amérique.

Après six saisons, difficile de dire du mal d'une série tournée comme un documentaire et disposant désormais d'un nombre de scènes cultes tout simplement incalculable. C'est drôle, souvent désopilant, parfois émouvant, plutôt absurde dans le bon (non) sens du terme, très bien joué et parfaitement écrit.

Quant à savoir si la série originale de Ricky Gervais dont la version américaine est une adaptation (au départ, ensuite les chemins divergent) lui est supérieure ou non, disons simplement qu'on peut aussi s'en foutre, oublier les origines et savourer le jeu exceptionnel d'un Steve Carell vraiment bien entouré.



yavin
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Si tu meurs sans l'avoir vu, tire-toi une balle.

Le 14 mai 2010

91 j'aime

3 commentaires

The Office (US)
yavin
8

Open très space

Michael Scott est un con. Du genre à tenir des propos misogyne, homophobe ou raciste sans même réaliser les énormités de ses propos, un sourire jusqu'aux oreilles. Et pour couronner le tout, à...

Lire la critique

il y a 12 ans

91 j'aime

3

The Office (US)
Facciu
10

"I wish there was a way to know you’re in the good old days before you’ve actually left them."

Garanti sans gros spoiler. 2 ans après la diffusion du dernier épisode sur la BBC, The Office revient mais cette fois-ci aux Etats-Unis sur NBC, adapté et développé par Stephen Merchant et Greg...

Lire la critique

il y a 7 ans

62 j'aime

8

The Office (US)
Anna
9

Critique de The Office (US) par Anna

Jim & Pam = le plus gros suspens de l'histoire des Séries. Je me suis plusieurs fois couchée à 3h du mat, enchainant les épisodes sans répit et finissant un paquet de clopes par soirée, en espérant...

Lire la critique

il y a 12 ans

45 j'aime

4

Game Dev Story
yavin
8

L'addiction, s'il vous plaît

*tap tap tap* - Qu'est-ce que tu fais ? - Je joue à Gamedev Story (*tap tap*), un petit jeu de gestion de studio de développement, sur iPhone. - C'est bien ? - Bof (*tap tap tap*) c'est assez moche,...

Lire la critique

il y a 12 ans

100 j'aime

7

The Office (US)
yavin
8

Open très space

Michael Scott est un con. Du genre à tenir des propos misogyne, homophobe ou raciste sans même réaliser les énormités de ses propos, un sourire jusqu'aux oreilles. Et pour couronner le tout, à...

Lire la critique

il y a 12 ans

91 j'aime

3

The Elder Scrolls V: Skyrim
yavin
4

Vieux jeu

Skyrim, on ne va pas se mentir, je t'ai défendu avant ta sortie, j'ai voulu croire en toi, au renouveau de la traditionnelle écriture insipide de tes auteurs et j'ai même espéré passer de longues...

Lire la critique

il y a 10 ans

82 j'aime

13