Somptueux - dommage que le joueur soit parfois 'enjambé'

Avis sur Prince of Persia : Les Sables du temps sur PC

Avatar Zogarok
Test publié par le
Version PC

Éblouissant sur le versant vidéo, plus mitigé s'agissant de jouer. Les concepteurs maîtrisent brillamment le passage à la 3D et en tirent un gameplay enrichi. Les acrobaties sont toujours crédibles et remarquables sur la forme. Le recours à la caméra est constant, le joueur peut admirer au lieu de simplement jauger le paysage.

L'expérience est donc immersive, les options vastes même si le cheminement est exclusif ; la limite n'est pas tant dans cet enfermement que dans l'omission du joueur. Ces Sables du Temps donnent souvent l'impression de se donner à admirer plutôt que se prêter à jouer. Les mouvements intempestifs alourdissent des scènes triviales et peuvent anéantir quelques efforts.

L'aléatoire a peu de place mais certaines logiques sont improbables ou trop spécifiques (certaines orientations n'ont aucun sens lors des escalades du niveau 95-98%, ni en fonction du panorama, ni en fonction du joueur, ni de notre angle de vue ; une corde peut se mettre à partir en biais ou dodeliner sans explication). Les énigmes relèvent plus de l'ésotérisme ou de la fouille laborieuse que de l'invitation à la réflexion – la séquence des portes « devient ridicule » bien avant l'arrivée au premier étage, la purge des miroirs à suivre est presque aussi absurde.

Heureusement le jeu est stimulant, à contempler comme à pratiquer, avec tous ses pièges retors, ses combats nerveux, ses décors somptueux. Il n'y aura pas le temps ni l'occasion de s'ennuyer ou s'égarer. L'exploration gratuite serait dispensable. N'importe quel public devrait pouvoir l'essayer et y trouver son compte, par contre, la prise en main sera facilitée sur console.

Et surtout, si les sauts et plus encore doublés de courses vous déplaisent, le jeu risque de vous exaspérer régulièrement. S'habiter ne suffit pas toujours, même si la progression est rapide lorsqu'on a assimilé les contrôles, y compris face aux pires pièges ou aux 'Gardiens' (les adversaires les plus difficiles, aussi forts que le roi du boss à 14%). Pour ma part, la durée de vie normalement modeste a été décuplée par de fréquents (mais pas nombreux) blocages (cordes ou wall run).

→ Technique : Visuellement splendide, avec de beaux effets et un travail sur le son formidable. Peut s'apprécier comme une espèce de film d'action à l'environnement somptueux – pour une fois les walkthroughs peuvent avoir une valeur intrinsèque. Le doublage français est plus agréable que la VO. Le seul défaut remarquable apparaît lors des (éventuelles) chutes de Farah du pont à 55% de la progression – d'une laideur et d'une fausseté incompréhensibles. (9)

→ Jouabilité : Limpide, fluide. Des options motivantes avec la dague (l'absorption, la 'gélification' et l'immobilisation), enrichissantes car la progression autorise le ratage sans trop vous plomber [si vous êtes bons et réceptifs, grâce aux sables et aux ralentis]. Les ennemis ont des sorts et failles différentes, les bleus sont redoutables. Les mouvements de caméra lors de déplacements ou combats peuvent être insupportables. Semble pas destiné aux joueurs PC initialement (eux n'ont pas accès à POP1).
Sinon le jeu n'est pas traître (sauvegardes omniprésentes, fontaines presque toujours lorsque c'est indispensable – rendant plusieurs Fontaines Magiques obsolètes, sauf pour d'hypothétiques succès) mais certains choix ou hasards restent douteux (la puissance des oiseaux m'a paru aléatoire, quelques contrôles ont bizarrement mal répondus à la fin de passages comme celui des interrupteurs à 62%, le sort 'méga gel/immobilisation' ou d'autres mesures normalement géniales placent souvent dans un embarras fatal à la fin de l'étape). (7)

→ Univers : Qualités d'un blockbuster, avec peu de ses vices, sauf si la lourdeur de l'histoire dérange. Les adversaires ont du style. Humour un peu misérable mais passable. Musiques bien dosées, celles lors des combats sont à la fois envoûtantes et énergiques. Positivement kitsch, ne pas en attendre de 'l'informatif'. (8)

→ Ludique : Peut devenir lassant, qu'on y arrive facilement ou qu'on galère (des moments répétitifs ou ni utiles ni intéressants). La volonté de nous en mettre plein la vue gêne parfois l'expérience et peut même gâcher notre jeu sur les plus rudes épreuves. Les effets liés à la dague ou à d'autres exécutions ne sont généralement pas contrariants. Les FPS old school et d'autres jeux plus rudes me semblent moins ingrats. (7)

https://zogarok.wordpress.com/2018/09/30/prince-of-persia-les-sables-du-temps/
https://zogarok.wordpress.com/tag/jeux-videos/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 82 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Zogarok a ajouté ce jeu vidéo à 9 listes Prince of Persia : Les Sables du temps

Autres actions de Zogarok Prince of Persia : Les Sables du temps