Vous ne mourrez peut-être pas de peur, mais ....

Avis sur Resident Evil sur GameCube

Avatar NikesOnMyFeet
Test publié par le
Version GameCube

Autant vous le dire immédiatement, je n'ai jamais joué à l'original sur Ps One (Shame on me !), ma première " découverte " de ce jeu était son remake intitulé " Deadly Silence " sur Nintendo DS. J'avais déjà beaucoup aimé le jeu en lui-même, en dépit des graphismes vieillot et du format de la console, qui m'ont empêché de ressentir le grand frisson vécu par tous les fans de la franchise lors de sa sortie en 1996, cette sensation d'inachèvement laissée par cette première expérience de l'original m’a poussé à jouer au remake, le Vrai, qu'il est coutume d'appeler " Resident Evil Rebirth ".

Le pitch de départ est exactement le même, on retrouve l'unité des STARS, condamnée à s'enfermer dans le manoir d'Arklay pour échapper à une meute de chiens assoiffés de sang (humain, s'il vous plaît), lieu ou doit se dérouler leur enquête sur de mystérieuses disparitions. Dès le départ, le ton est donné, Adios la kitchissime cinématique d'intro de l'original digne d'une mauvaise série B, qui n'avait plus sa place dans cette relecture nettement plus sombre de l'œuvre,et ce premier changement n'est que le signe de nombreux à venir.

Commençons par les caractéristiques techniques, les graphismes sont sublimes, et rivalisent encore d'ingéniosité face à certaines productions actuelles, ici le but n'est pas d'en mettre plein la vue, que ce soit par des environnements gigantesques, ou des séquences d'actions surréalistes (Resident Evil 5 et 6, veuillez vous présenter à la barre). Le détail est ici au cœur même du jeu, les jeux d'ombres et de lumières mettant en valeur chaque pièce du manoir (ce qui était moins perceptible dans l'original), ou les pièces obscures éclairée par quelques orages intermittents, l'exploration de chaque pièce est un vrai plaisir, et la tension est permanente, renforcée par les angles de caméras fixes, plaçant toujours le joueur dans la position délicate, ne sachant pas où situer l'ennemi. Enfin comment ne pas oublier la musique, pesant de tout son poids sur l'atmosphère global, quelques notes caractéristiques qui nous font savoir que l'on se trouve dans un lieu de sauvegarde (ce Put*** de sentiment de sécurité), ou au contraire son absence, signe d'une présence ennemie, ces moments où l'on sait que nous ne sommes pas seuls, que chaque seconde se pose la question d'où le danger va arriver, une sensation grisante.

Avec ce remake les développeurs jouent constamment avec l'esprit du joueur, certaines salles ont changées de position en même temps que de nouvelles apparaissent, l'exploration du manoir n'as plus la même saveur, les ennemis ont également changé, dont l'apparition du Crimson Head. Naïf joueur de l'original, qui passe innocemment près des cadavres gisant de mes précédentes victimes, je vous laisse imaginer la surprise que j'ai eu à les voir se relever plus féroce que jamais !
Vous l'avez compris, ce zombie apparaît si vous ne brûlez pas les cadavres de ceux que vous avez abattu, il est à la fois plus rapide et plus puissant, vous obligeant la plupart du temps à courir si vous n'êtes pas équiper d'une arme lourde, un facteur de stress supplémentaire absolument jouissif. C'est sans compter que les zombies peuvent désormais passer au-delà de certaines portes, il ne suffit plus de passer d'une salle à une autre pour être à l'abri désormais, tout est fait pour maintenir une nervosité constante et créer la surprise afin de bousculer les habitudes gardées par le joueur.

Les développeurs ont eu l'intelligence de conserver la maniabilité d'origine, tout en l'affinant par l'ajout du tour rapide, vous permettant de vous retourner immédiatement en cas de besoin. Si elle peut paraître rigide et handicapante pour les non-initiés, c'est bien là qu'est tout l'esprit de ce Resident Evil, pendant que les zombies deviennent plus rapides et violent, votre personnage reste impuissant face à son environnement, qui a évolué contrairement à lui. Sans aucun doute, nous sommes dans un vrai survival, où l'économie de munitions et la gestion de l'inventaire (source d'aller-retour au coffre parfois interminables) sont toujours les éléments clés pour pouvoir espérer progresser sans trop de contraintes.
Enfin que serait une critique de ce jeu sans parler de Lisa Trevor. Si elles se font rare, ses apparitions restent mémorable. Elle est en quelque sorte le Némésis de cet opus. Qui plus est, la petite histoire là concernant se révèle être très touchante, une petite touche émotionnelle justement dosée qui ne fait absolument pas tâche par rapport à l'ambiance sombre régnante dans le jeu. Mais c'est surtout sa première apparition que l'on retiendra, un petit modèle de scène ou la peur est totalement suggérée, quand juste un claquement de porte vous provoque une énorme montée de tension comme jamais auparavant ...

En conclusion, ce remake de Resident Evil est un chef d'œuvre, l'exemple rare où la nouvelle version surpasse l'original de loin, c'est bien LA référence en survival-horror, un classique que l'on se doit de faire au moins une fois dans sa vie, tant il enchaîne les moments de frissons vidéo-ludiques qui marquent à jamais une vie de gamer. Capcom ne faillit à aucun moment dans sa volonté de faire redécouvrir l'œuvre aux joueurs les plus aguerris en les prenant parfois à contre pieds en ajoutant des nouveautés bienvenues, tout comme il permet de faire découvrir à une nouvelle génération cette œuvre culte.

(Ps: <>Je maudis au passage la campagne de Chris, où combien de fois je me suis demandé ce qui l'empêchait de faire un mélange de produit chimique, alors qu'il dispose des mêmes indications que Jill, juste parce qu'il n'est pas assez " compétent ", Stupide Chris ! <>)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 847 fois
10 apprécient

NikesOnMyFeet a ajouté ce jeu à 1 liste Resident Evil

  • Jeux vidéo
    Illustration Top 10 Jeux vidéo

    Top 10 Jeux vidéo

    Avec : Metal Gear Solid 3: Snake Eater, Final Fantasy X, The Legend of Zelda: Ocarina of Time, Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty,

Autres actions de NikesOnMyFeet Resident Evil