Back to the basics

Avis sur Resident Evil 7 sur PlayStation 4

Avatar Capitain_pop
Test publié par le
Version PlayStation 4

Et bien, ce RE 7 il en aura fait couler de l'encre avant sa sortie, surtout grâce à la surprise lors de son annonce lors de l'E3 2016 avec sa démo. Pour l' anecdote avant l'apparition du titre avec un ami on a cru que c'était le prochain Outlast. Car oui la première démo ne donnait pas vraiment l'impression de jouer à un RE mais plus à une espèce de Walking/Hide & seek simulator avec un côté horrifique comme Outlast, Amnesia, Layers of fear, PT, j'en passe et des meilleurs

Et pourtant après avoir fini ce RE7, je pense qu'il s'agit de l'opus le plus fidèle aux codes originaux de la série depuis au moins RE rebirth. Car oui passé le prologue un peu moisi du jeu dont une partie nous avait déjà était spoilé à l'E3 de toute façon, on se retrouve plonger dans un Manoir avec un Inventaire limitée, une jouabilité lourde et des énigmes à base de combiner la clé serpent avec la porte serpent pour ouvrir la porte. Si ça pour vous c'est pas du Resident Evil pur jus alors je sais pas ce qui vous faut

La grosse nouveauté ici vient de l'aspect cache cache que l'on a déjà vu dans d'autres jeux d'horreurs cité précédemment comme Amnesia ou Outlast (des jeux de youtubers diront certains...) en effet on se fera régulièrement pourchasser par un membre de la famille baker (le père ou la mère). Mais contrairement à Amnesia ou Outlast ici notre héros est un américain lambda, ce qui veut dire bien sûr qu'il sait se servir d'une arme (Blague cliché c'est fait).

Car oui lorsque l'on se retrouve nez à nez avec un membre de la famille Baker, la fuite n'est pas forcément la meilleure option, en particulier avec le papa Baker, les environnements étant assez étroits et la vitesse de déplacements de notre personnage n'est pas très élevé. Alors du coup si on ne peut pas fuir qu'est ce qu'on fait ? Et bah on les affronte, et voir le père Baker se prendre 5 balles sans broncher avant de s'écrouler par terre tout en sachant qu'il va se relever d'ici une minute à l'autre, non seulement ça fait un peu flipper mais ça nous fait aussi appréhender la prochaine qu'il sera aperçu au détour d'un couloir.

Malheureusement le challenge n'étant pas très élevé il est facile de l'éliminer le papa Baker. L'infiltration quant à elle est suffisamment développé pour qu'elle soit utile mais n'est pas surutilisé, les moments ou le level design offre des possibilités d'infiltration sont surtout présent au début avec le père Baker. En revanche une fois que l'on se retrouvera face au autres ennemis du jeu comme les Molded (et oui c'est leur vrai nom vous pouvez aller vérifié sur le wiki) il faudra les affronter à l'ancienne mais cette fois pas de visée automatique ! Les combats sont donc rigides et peuvent vite devenir compliqué quand le nombre d'ennemis augmente. Certains, comme pour les premiers RE, trouveront ça emmerdant, en ce qui me concerne je trouve cela beaucoup plus immersif et angoissant, d'autant que passé quelques minutes de prise en main, il n'est pas bien compliqué de caler des heashots.

Donc oui ce Resident Evil 7 est bien un retour au source de la série et dans l'ensemble ça marche. Cependant sur certains aspects il s'agit d'un retour aux sources quelque peu édulcoré.

  • Le level design pour commencer, la map est beaucoup moins dense que le premier RE et plus linéaire. Là où les premiers RE demandaient certains objets que l'on pouvait récupérer dans l'ordre de notre choix pour avancer (les pièces d'échecs de RE 2, les médaille de RE premier du nom ect...) Dans RE 7 on a.... 3 têtes de chien à trouver... voilà...

  • Le bestiaire, pas bien grand ni très intéressant. Là où le premier RE proposait au moins des zombies avec différents skins, ici avec les Molded (bordel ce nom...) il n'en est rien. En revanche les boss sont plutôt cool, en particulier le combat contre la mère Baker qui nous demande de faire attention aux sons et à notre environnement pour trouver où elle se trouve, mais aussi pour détruire les œufs qu'elle pond un peu partout.

  • Les énigmes beaucoup trop simplifiées. Il est vrai que les RE n'ont jamais étaient connus pour leur énigmes mais elles permettaient au moins de rythmer un peu l'aventure avec à la clé des objets (dont des clés.... objet clé, Aha) indispensables pour continuer l'aventure. Dans RE 7 déjà les énigmes sont beaucoup moins nombreuses mais elles paraissent aussi sortis du nul part (l'énigme de la morgue, la pièce de puzzle à faire tourner face à la lumière) On notera quand même l'énigme du gâteau d'anniversaire inspiré des films Saw assez intéressante. C'est d'ailleurs le seul moment qui utilise de façon intéressante les phases de found footage, car le reste du temps ces moments font offices de moyen de narration un peu cheapos.

Malgré tout cela RE 7 parvient quand même à garder un rythme durant tout le long de l'aventure. L'esthétique poisseuse, le sound design, les jeux de lumière, la famille Baker, les safe rooms. Tout cela parvient à instaurer une ambiance que l’on n’avait pas vu depuis longtemps dans un RE et même dans un survival horror.

Malheureusement durant le dernier quart de jeu, RE 7 tombe à plat. Le dernier niveau est un simple couloir avec des ennemis plus embêtant qu'autre chose car on peut facilement les éviter, on apprend que oh mon dieu derrière toute cette histoire se cachait

Umbrella Corporation (lol)

On nous donne de nouvelles armes vraiment dispensables, et le dernier boss malgré un certain effort de mise en scène est vraiment pathétique. Là où les premiers RE proposés quand même des derniers niveaux avec un certain climax, et surtout des vrais niveaux et pas juste un couloir, ici non ... Ça sent le dernier niveau qui est là juste pour rallonger un peu la durée de vie.

Resident Evil 7 est loin d’être un jeu original ou parfait, loin de là. C’est même un jeu assez maladroit sur bien des aspects. Et pourtant en tant que grand amateur de survival horror et de la saga j’en ressort satisfait car il parvient à renouer avec ce qui faisait la force des premiers opus. Et même si l’approche jeu d’horreur en vue FPS peut rebuter, surtout avec l’abondance de titre comme Amnesia ou Outlast, il parvient tout de même à se démarquer de ces derniers en proposant un gamelay plus riche. Je n’y rejouerais pas avant longtemps mais j’en garde malgré tout un bon souvenir, en espérant que Capcom continue sur cette lancée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 228 fois
2 apprécient

Capitain_pop a ajouté ce jeu à 3 listes Resident Evil 7

Autres actions de Capitain_pop Resident Evil 7