Même pas eu peur!

Avis sur Silent Hill 2 sur PlayStation 2

Avatar Chantilly MelodyCat
Test publié par le
Version PlayStation 2

Bon, voilà, après une dizaine d'heures de jeu (je l'ai fini hein!) je me suis dit que je devais écrire une critique sur ce jeu.
Pourquoi aller vous me dire? Et bien parce que voilà... dans la vie d'un joueur, on rencontre forcément des jeux qu'on te vends comme étant les meilleurs dans leur genre, ici les survival-horror, tu y joues et soit le miracle se produit ou soit il ne se produit pas. Et dans mon cas, Silent hill 2 n'a pas été la révélation du survival-horror...
J'ai l'impression d'être passer à coté d'une œuvre majeure en fait, alors que foncièrement j'ai des arguments sur pourquoi je n'ai pas aimé ce jeu.
Je vais essayer de faire une critique la plus clair possible, du coup je vais bidouiller des parties à cette critique (qui peut contenir du spoil, je ne sais pas encore!).

Introduction (ouai carrément!):
En introduction j'avais envie de parler de mes premières heures de jeu dans silent hill 2 (en gros les 3 premières). Pour être tout à fait honnête, elles ont été un calvaire et j'exagère à peine; déjà on marche pendant 20min au travers du brouillard (même pas joli en plus) et il ne se passe pas grand chose (oui je saiiiiiss, blabla pour renforcer le fait qu'on est loin et tout seul). Alors on commence le jeu, on est forcément un peu aux aguets (genre on sait jamais, un truc va surgir de derrière un arbre) mais finalement il ne se passe pas grand chose et on s'ennuie un peu. De plus, la maniabilité est rigide (et encore monster hunter c'est rigide, là c'est au delà de la rigidité), les combats sont donc insupportables même avec le lock, appuyer sur haut pour avancer en permanence fait que quand la caméra change d'angle, tu fonces dans le mur, et j'en passe. Le combat contre le premier "boss" a été folklorique je peux vous le dire. Et j'ai pas l'impression d'être de mauvaise foi quand je dis ça, je joue depuis pas mal d'année quand même.
Je sais bien que c'est considéré comme "une œuvre d'art" mais je joue avant tout à un jeu vidéo (et les deux sont loin d'être incompatible) et j'attends que ça soit un minimum jouable pour moi pour que je puisse m'investir dans le jeu sans m'énerver parce que le personnage fonce dans le mur, dans le monstre sans que je lui demande. C'est déjà le premier point qui fait que Silent hill 2 partait avec des points en moins (et c'est aussi pour ça que je n'ai pas tellement envie de le refaire pour les autres fins que j'ai honteusement été voir sur youtube).

Silent hill 2: maniabilité et gameplay
Bon, alors on l'aura compris la maniabilité laisse à désirer. Déjà en temps que jeux vidéo c'est quand même un peu embêtant. Je sais bien que ce jeu à plus de 10ans mais je ne peut pas m'empêcher de penser que d'autres jeux sortie à l'époque ont des maniabilités beaucoup plus corrects (à la rigueur le partis pris de la caméra figée je comprends l'effet recherché).
Le gameplay est on ne peut plus classique, celui de la plus part des survivals, tu es dans un espace ouvert et tu dois trouver le bâtiment à explorer pour avancer dans l'histoire (c'est juste rageant que les 3/4 des portes du jeu ne seront jamais ouvertes contrairement à d'autres survival où tu explores l'entièreté de la map).
C'est du classique en somme.

Silent hill 2: scénario
En me vendant Silent Hill 2, on m'a aussi venter les mérite de son scénario "unique", "bourré d'émotion", un scénario qui repousse les limites du jeux vidéo et qui le propulse au rang d’œuvre d'art. Moi super emballé, je me suis imaginée un scénario de fou furieux qui allait me foutre sur le cul une fois le jeu fini.
Dans le jeu je trouve déjà le déroulement très lent, pendant la moitié du jeu on erre juste sans trop savoir ce qu'on doit faire, sans vraiment de scénario en fait, juste James qui a reçu une lettre chelou et il veut savoir si c'est bien sa femme morte qui l'a envoyé. On se dit, aller il nous réserve un truc de fou pour la fin, l'explosion final et en fait... ba non... On commence à percevoir là où veulent nous emmener les développeurs qu'à une avancé tardive dans le jeu (du coup ça ne m'a pas permise de rentrer bien dans le jeu) pour au final nous laisser sur cette piste et c'est tout. Je suis d'accord, faire du symbolisme à outrance ça peut être bien (c'est bien mieux que du pan pan boum boum t'es mort), oui le fait que silent hill, les monstres et les personnages (?) soient une projection des pensées, des actions refoulées de James c'est une super bonne idée, mais vraiment la sauce n'a pas prise pour moi... J'ai vraiment eu l'impression d'avoir eu à faire à un soufflet mais qui serait totalement retombé lors de sa sortie du four.
Quant aux fins différentes, c'est convenues et j'ai vraiment l'impression que seules 2 vont plutôt bien avec le jeu (en gros celle où James quitte Silent Hill pardonné par Mary et celle où il décide de se suicider pour la rejoindre), le reste j'ai vraiment l'impression que c'est pour meubler (hormis les UFO et le chien qui sont là pour faire rigoler les joueurs et qui servent de private joke pour les fans).

Silent hill 2: les personnages
Alors voilà, des personnages y'en a pas beaucoup. Tous ont été attiré à silent hill pour des raisons assez obscures et on les rencontre au fur et à mesure. Je lis beaucoup qu'ils ont des réactions très humaines et poussés dans la psychologie, et bien finalement je ne les trouve pas si humain (d'ailleurs tout le long du jeu je m'en fichais totalement d'eux tellement je les trouvais fades) bien au contraire ils sont plutôt déshumanisé dans leur réaction face aux monstres errants (salut on est les personnages de Silent Hill, on est dans une ville infesté de monstres et on s'en tape, yolo) et dans leur relation entre eux (genre Angela qui se mets à demander à James si il l'aime, si quelqu'un peut m'expliquer je veux bien). Je comprends tout à fait leur position dans le scénario (surtout pour Eddie et Angela au vu de ce qu'ils incarnent, un meurtrier et une femme violé) mais je ne trouve pas qu'ils aident James dans son combat contre sa psyché. Et franchement à part Maria et Laura (et encore) qui ont leur place, je ne trouve pas les autres utiles, ni même intéressant (en même temps on ne sait pas grand chose sur eux au final).

Silent hill 2: ambiance
Alors voilà, c'est presque ça qui m'a le plus embêté là dedans. J'aime les survival horror parce que ça me mets mal à l'aise, ça me stress, ça me mets aux aguets, je suis totalement immergés dans l'univers, je flippe quoi; alors forcément quand on me dit, tu vas voir ça fait bien flippé comme jamais, je me suis dit "chouette ça va me coller les miquettes" et en fait... Baaaa non. J'ai du avoir un sursaut dans tout le jeu (vous savez le passage où tu toques sur la porte des toilettes, tu te retournes et ça cri), même pas mis mal à l'aise par les scènes qui sont visiblement là pour ça (la 1ère rencontre avec Pyramid head entre autre). Je me dis que ça doit venir de moi, j'ai du trop engrangé de truc malsains, stressants et dégueulasses pour me laisser avoir par ça, mais ça n'empêche pas que la déception est bel et bien là.
D'autant plus que je trouve les environnements assez peu variés (bien que réussis visuellement): des couloirs dégueulasses (mais des fois y'a du sang quand on est dans dark silent hill) et des routes embrumés, pourtant on traverse plusieurs bâtiments mais je n'ai pas forcément le sentiment d'avoir traversé des environnements différents au final. Mais après c'est aussi quelque chose de récurent dans les surival (surtout les couloirs crados et délabrés), alors je fini par me dire que j'ai été tellement déçue que je cherche la petite bête (donc j'avoue ça vient sans doute de moi).
La musique colle bien à l'aspect visuelle du jeu, et les effets sonores marchent bien, de ce côté là rien à redire.

Conclusion:
Voilà, maintenant vous pouvez me détester!
Non plus sérieusement, je vois bien que Silent HIll 2 est travaillé (la mise en scène est bien foutue) et réfléchis (comme je le disais plus haut, le fait que Silent hill soit une projection de la psyché de James est une super idée), c'est loin d'être un jeu nul en fait. Mais je ne peut pas m'empêcher d'être déçue tellement je m'étais convaincu que j'allais tombé sur le cul en finissant le jeu... Même pas peur, même pas émue voilà le constat que j'ai fini par tirer de ce silent hill 2; ça restera le plus beau soufflet auquel j'ai joué!
J'aurais pu mettre 7 si on ne m'avait pas parler de silent hill 2 en des termes très élogieux, mais finalement la déception à pris le pas, ça sera 6.

Maintenant je vais me lancer dans le 3 et le 4 et on verra bien ce que ça donnera (parait que le 3 fait plus peur).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 963 fois
5 apprécient · 3 n'apprécient pas

Chantilly MelodyCat a ajouté ce jeu à 1 liste Silent Hill 2

  • Jeux vidéo
    Jaquette Project Zero

    Survival-horror je t'aime <3

    Liste des survival-horror que j'ai fait et ceux qui sont à venir (en cours ou dans mes envies) N'hésitez pas à en conseiller.

Autres actions de Chantilly MelodyCat Silent Hill 2