Avis sur

The Last of Us sur PlayStation 3 par JipéF

Avatar JipéF
Test publié par le
Version PlayStation 3

Naughty Dog, un des studios de développement les plus réputés au monde, m'a toujours laissé plus ou moins de marbre. J'admet aisément leur savoir faire technique impressionnant, mais le gameplay de leur productions ne m'a que rarement séduit. Je n'avais donc pas réellement prévu de jouer à The Last of Us (TLU), me disant que ce serait surement un Uncharted avec des Zombies, un peu trop à la mode en ce moment, probablement très beau mais un peu plat. Mais voila, les premières critiques sont unanimes, les meta-scores crèvent le plafond, et le plebiscite public fait décoller les ventes, qui ne seront dépassées que par GTA 5. Alors comme il ne faut pas mourir idiot, j'ai fini par me procurer le jeu. Et c'est un chef d'oeuvre, ou presque.

Oui, TLU frôle le sans faute. Avant tout, c'est un des meilleurs jeux d'action de sa génération, jouissif, sauvage et brutal, un peu à l'image de Resident Evil 4 à l'époque de sa sortie. Rien de révolutionnaire certes, mais un level design intelligent, une variété bienvenue et une profondeur de gameplay vraiment intéressante, notamment dans le choix offert pour aborder les différentes situations et les vastes possibilité de crafting et d'upgrade.

TLU, c'est aussi un jeu artistiquement et techniquement époustouflant. On notera entre autres l'originalité du design des infectés, bien loin du cliché zombie putréfié, qui dérange, intrigue et effraie à la fois. On remarquera aussi que l'ambiance post-apocalyptique, pourtant si banale, offre ici de fabuleux moment de contemplation pure. Quand à la bande son, c'est le contrepied exact d'un jeu d'action lambda : en lieu et place de nappes symphoniques pompeuses ou d'une techno énervée, TLU propose des thèmes acoustiques, à mi-chemin entre folk celte et guitare latine. C'est un fait, la musique, toute en discretion et en subtilité, est absolument fantastique.

Mais tout ça n'a finalement que peu d'importance par rapport à LA qualité essentielle du titre, sa très grande maturité narrative. Sur ce point, l'avance de TLU sur la concurrence est carrément kilométrique : TLU ne prend pas le joueur pour un débile, il le met face à ses choix. TLU ne propose pas de violence gratuite, il montre la sauvagerie humaine sous son jour le plus sombre, sans tabou. TLU n'a pas de héros, il présente des gens presque comme les autres confrontés à une réalité cruelle et capables du meilleur comme du pire. TLU fait réfléchir sur la condition humaine, touche le coeur du joueur au plus profond, alterne frayeur, peur et action débridée, bref, il ne laisse personne indemne et marque durablement celui qui s'y adonne de sa séquence pré-générique jusqu'à son dénouement incroyable. Impossible d'en dire plus sans spoiler.

TLU, c'est donc un très grand jeu qui, non content d'être presque parfait dans sa forme, est particulièrement pertinent dans son scénario et dans ses personnages crédibles et touchants. Incontestablement un des jeux les plus marquants de cette génération de machines.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 357 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de JipéF The Last of Us