Quand la Dark Fantasy rencontre la Light Fantasy

Avis sur The Witcher 3: Wild Hunt - Blood and Wine sur PC

Avatar Moizi
Test publié par le
Version PC

Je suis un peu déçu par cette seconde et dernière extension pour The Witcher 3. Alors oui, la zone de Toussaint est magnifique et c'est encore une fois une véritable leçon de monde ouvert qu'offre là CD Projekt. Parce que la joie, le bonheur de parcourir calmement ces vignobles franco-italiens c'est indescriptible, parce que non seulement le jeu est encore une fois extrêmement beau, mais il est surtout artistiquement très réussi, que ça soit graphiquement, mais aussi en terme d'architecture, de composition des niveaux, etc. Tout est fait pour que ça soit crédible.

Je reprocherais cependant le fait que l'on ait pas tant que ça l'occasion de visiter les villes, j'aurais bien aimé des missions sur des complots à la cour histoire d'avoir plus de personnages, plus de quêtes. En fait CD projekt est victime de la qualité de son extension, tout est tellement fait pour ne pas se foutre de la gueule du joueur qu'on en oublie qu'il s'agit d'une extension à 20 balles et pas d'un jeu complet.

Tant que je suis sur les personnages, je suis un peu déçu du manque de romances, certes ils privilégient une bromance toute hétérosexuelle qui est très bien écrite, mais je trouve que ça manque à part Régis de personnage fort. Le méchant vampire (je sais pas écrire son nom) était plutôt charismatique et intéressant, mais on le voit trop peu pour qu'il arrive à marquer réellement, contrairement à Olgierd dans Hearts of the Stone. Même la duchesse, sa sœur, je les trouve un peu superficielles et j'ai été bien moins impliqué dans le dilemme moral que je n'avais pu l'être pour celui d'Olgierd.

Même l'histoire de manière générale je la trouve pas forcément ultra palpitante, j'aurais préféré quelque chose de plus posé, sans grande menace, pour juste profiter de la beauté du décor.

En fait j'en reviens toujours à la même chose, c'est très bien, voire même excellent, et ça l'est à un tel point qu'on oublie son statut d'extension. Disons que j'ai pris mon pied pendant la dizaine d'heures qu'elle offre pour faire quelques quêtes annexes et la quête principale, mais que maintenant je suis sur ma faim. J'étais prêt à faire 50h, voire plus à Toussaint.

Bon et je suis aussi déçu car j'ai dû me taper Jaskier... et j'ai lu les descriptions des autres fins, qui me semblent plus adéquats, plus mélancoliques, plus touchantes. Là c'est juste Jaskier, donc rien à foutre de sa gueule.

Je préfère sans doute aussi le charme triste de Velen, je trouve les musiques de Toussaint moins marquantes... mais tout ça c'est vraiment du chipotage et finalement assez personnel. Le vrai défaut du titre serait peut-être ces zones à libérer, ça fait un peu resucée générique d'un jeu en monde ouvert lambda, façon Far Cry ou je ne sais quoi. Surtout que dans Far Cry on pouvait avoir différentes approches, ici non. Ici, c'est juste du bourrinage.

Le passage dans le bouquin (pour ne pas en dire plus) m'a semblé plus réussi que celui dans la peinture dans l'extension précédente, c'est vraiment bien senti, même si la mini map déconne un peu pour indiquer le chemin à suivre. Mais encore une fois j'en voulais plus, beaucoup plus, comme ça on aurait pu apprendre à connaître plus la donzelle qui nous accompagne, histoire de s'attacher plus à elle.

Bref tout ça pour dire que je chipote beaucoup, que j'ai adoré, mais que je n'ai pas été autant pris dans l'histoire que dans celle du jeu de base et que tant qu'à faire une petite aventure tranquille, on aurait pu rester sans mettre un élément aussi spectaculaire sur la fin... et surtout on aurait pu baiser cette duchesse qui n'a l'air de ne demander que ça.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1899 fois
9 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Moizi The Witcher 3: Wild Hunt - Blood and Wine