Avis sur

Xenoblade Chronicles sur Wii par Alexandreh

Avatar Alexandreh
Test publié par le
Version Wii

Le scénario, tel que décrit dès le départ, est assez simple et classique pour le JRPG. On va vouloir venger notre colonie et une défunte amie en allant castagner celui qu'on perçoit comme le méchant absolu.
La plupart des critiques négatives semblent s'arrêter à ça. Mais non, messieurs, mesdames, il ne s'agit pas simplement de "gentils homz" contre les "méchants robots" ... En effet, dès la moitié du jeu (environ), le scénario prend une tournure très différente, la mythologie se met en place, les doutes aussi, quelques twists. Bref, en réalité, je n'ai jamais "vu" tel scénario que celui décrit à la fin du jeu.
Entre temps, on aura été étonné et on aura pu dire par fierté "hum j'aurais pu m'y attendre, les voix se ressemblaient"... mais force est de constater qu'on a été étonné.
Je n'en dirai pas plus car il est important de vivre l'histoire. Mais en tout cas elle est loin du néant évoqué par quelques critiques négatives. En revanche, la moralité reste assez naïve, certes :).

Passons au gameplay. La plupart des critiques "pro" ont parlé de successeur de Final Fantasy XII, et force est de constater qu'ils avaient tort, ont griffonné ça dans la hâte ou que-sais-je ; et tant mieux ! On voit en effet les ennemis sur le terrain, on peut les éviter, nos alliés attaquent automatiquement, notre personnage aussi et on bénéficie "d'arts" remplaçant les magies et autres. MAIS, élément qui a son importance, là où Final Fantasy XII sombrait dans sa mollesse, ici la dynamique est telle qu'on enchaîne les arts sans réellement de temps mort. La jauge "ATB" n'est pas générale mais propre à chaque art, et la tactique est là car nos dégâts et les malus infligés aux ennemis dépendent de notre position ou de l'enchaînement d'arts subi par l'ennemi. On ne s'ennuie pas, pour peu qu'on passe l'heure tutoriel.
Autre élément qui a son importance, Monado nous montre l'avenir, et on doit donc chercher la stratégie permettant d'éviter les coups trop puissants pouvant nous tuer ou nous mettre dans une mauvaise posture. Au choix: art Monado, prévenir ses alliés pour leur demander d'utiliser une compétence (demander à Sharla de nous soigner pour survivre ... etc.). Bref, le choix est là !
J'ai parlé d'enchaînements... Il est à noter que notre équipe est sociale et qu'on peut s'encourager pour motiver nos alliés ou nous même, que nos coups placés au bon endroit remplissent une jauge d'enchaînement permettant de débloquer une série d'arts relatifs à nos 3 personnages. Ce sera utile par exemple quand il faut faire chuter un ennemi en le déséquilibrant avec un personnage puis en faisant une attaque permettant de faire chuter un ennemi déséquilibré avec un autre. Car la complémentarité entre les différents protagonistes existe !
Non, définitivement ça n'a pas grand chose à voir avec Final Fantasy XII, pour le meilleur :).

Ajoutons à ces bases solides un monde vaste, très loin des plaines vides de ce Final Fantasy sur lequel je m'efforce de taper mais qui est souvent cité, à tort, en référence. Le monde est cohérent, divers, et le scénario a ses répercutions sur les zones et leur accessibilité. On peut croiser des monstres de tout niveau dès le début du jeu et leur propension à l'"agressivité" est déterminée par votre différence de niveau. Génial comme concept ! Les quêtes annexes foisonnent et viennent servir le background et la vie des cités et zones. L'aspect social/réputation permet notamment de les débloquer petit à petit, par zone. Le troc est présent bien que finalement peu utile.
Et il y a la présence de "gemmes" qu'on pourrait grossièrement apparenter à des materia de Final Fantasy 7 mais qui, ici, confèrent principalement des bonus (de force, de pv, de magie, de défense ether, défense physique, défense face à l'hébétude, vitesse ...). La création de ces gemmes se fait via des cristaux qu'on a en tuant des ennemis ou en puisant dans des mines d'éther. Et cet élément aura une importance capitale ...
C'est un jeu très solide dans ses à côtés, et les seuls manques se situaient au niveau des choix karmiques qui, si présents dans 2 ou 3 quêtes annexes, n'ont que peu de répercutions et ne sont pas du tout présents dans le scénario.

Les points négatifs que je citerais se situeront principalement au niveau de l'inventaire, limité, ce qui est dommage car pas mal de quêtes demandent des ingrédients ou matériaux ... qu'on a jeté 1h avant parfois pour faire de la place... De même, le level up est parfois obligé par les boss; et j'ai fini le scénario au niveau 81 (sur 99)... Je vois difficilement comment battre les 2 derniers boss (et surtout l'avant dernier) en dessous. Et sachant qu'il y a des monstres uniques de niveau 120... Bref, j'aime le level up subtil et non faire demi tour pour passer 1h à tuer des godrills sur la jambe de Bionis. Heureusement qu'on peut se téléporter !
Enfin, ne songez pas à jouer sans manette classique car la gestion de la camera se révélera fastidieuse sans stick droit. Question d'habitude peut-être, mais les grottes ou les boss qui font 3 fois la taille des héros auront raison de votre patience à moins d'opter pour la manette ...

Au final, qui a la wii peut obtenir l'un des meilleurs JRPG sorti à mes yeux. mais il faudra passer outre les graphismes forcément datés (et ça saute aux yeux dès la cinématique d'intro) et les quelques défauts cités. Cependant, l'important n'est-il pas l'aventure ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 654 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Alexandreh a ajouté ce jeu à 1 liste Xenoblade Chronicles

  • Jeux vidéo
    Illustration

    Top 10 Jeux vidéo

    Il y a 11 jeux.Voit-on les 11, quand bien-même la liste est un top 10 ? Sinon, pourquoi permettre d'en intégrer sans fin ?...

Autres actions de Alexandreh Xenoblade Chronicles