Avis sur

Zelda II : The Adventure of Link sur NES par benton

Avatar benton
Test publié par le (modifiée le )
Version NES

Je n'accroche pas du tout à l'ambiance de Zelda II. C'est en grande partie dû aux graphismes et à la vue adoptée lors des différentes phases. La carte n'est pas géniale, mais en même temps elle n'est pas utilisée de la même manière que dans le premier Zelda. Ce qui est chiant, c'est que des ennemis apparaissent toutes les cinq secondes et te foncent dessus pour t'entraîner dans une phase en vue de profil. Finalement c'est un peu pareil que le déclenchement des combats aléatoires dans un RPG classique (sauf que dans ce Zelda on essaie d'éviter les ennemis en faisant des zigzags, parfois pour rien). Ces phases hachent les déplacements de manière irritante, surtout qu'il vaut mieux s'enfuir qu'affronter des ennemis contre lesquels on risque de perdre des cœurs et sans forcément avoir de contrepartie d'expérience (je trouve dommage que tous les ennemis ne donnent pas d'expérience).

Enfin, à la base, je n'ai rien contre la vue de profil. Elle apporte une dimension plateforme intéressante, avec la possibilité de sauter. Elle permet également d'approfondir les combats, avec une utilisation poussée du bouclier, mais c'est là que le bas blesse. Je trouve les affrontements très poussifs et difficilement jouables. Passe encore pour quelques ennemis de base, mais certains sont atrocement durs et chiants. Je pense évidemment aux Ironknuckles (surtout) et aux autres bonshommes avec les boomerangs (un peu moins). Il faut jongler entre le bouclier pour parer en se baissant ou non selon la hauteur de l'attaque, et l'épée pour contre-attaquer toujours en ajustant la hauteur selon la protection ennemie. J'ai vraiment du mal à adhérer à ce style de combat, c'est un peu brouillon, même si l'entraînement doit aider à maitriser le truc. Mais je me dis que si j'ai déjà du mal avec les ennemis du premier temple, j'imagine pas les souffrances qui m'attendent par la suite.

L'autre aspect que je trouve mal foutu c'est l'expérience. Vu que tous les ennemis ne donnent pas de l'expérience, on en gagne très peu (hormis sur les ennemis balèzes), et en plus on en perd quand on se fait toucher. Et pire que tout, quand on perd nos trois vies on perd toute l'expérience que l'on a acquise (mais on conserve néanmoins le niveau palier que l'on a pu atteindre). Etant donné que l'on meurt souvent à cause des ennemis bien lourds (que l'on est obligé d'affronter pour évoluer) on n'a pas vraiment l'impression d'évoluer au niveau de l'expérience. Le pire quand même c'est que quand on perd nos trois vies on retourne au temple du début, on doit donc se retaper le chemin bien hard que l'on a déjà parcouru (de quoi perdre une ou deux vie au passage) pour avoir accès à des temples encore plus durs (de quoi perdre la seule vie qui nous reste et tout recommencer). Là, je grossis le trait, j'avoue. En fait j'ai fait le premier temple et là je suis censé me diriger vers le sud. Or je vois que j'ai un mal fou à franchir la caverne au sud de Ruto pour mourir à peine sorti de cette caverne, donc j'imagine aisément comment s'annonce ma progression à coup de méchants die and retry pas très plaisants.

Bref, je trouve ce Zelda vraiment trop dur, surtout à cause de ses ennemis, et par extension de sa jouabilité, vu que j'éprouve des difficultés à combattre. En plus je n'apprécie pas tellement l'univers qui est proposé. Cet épisode cherche à proposer de nouvelles choses mais je n'adhère pas beaucoup, je trouve que certains aspects ne sont pas très bien pensés (au premier rang desquels la gestion de l'expérience). Ceci dit, je comprends qu'on puisse aimer ce jeu, en fait c'est surtout moi qui suis trop nul pour affronter un tel challenge.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 415 fois
1 apprécie · 2 n'apprécient pas

benton a ajouté ce jeu à 2 listes Zelda II : The Adventure of Link

Autres actions de benton Zelda II : The Adventure of Link