👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Merde. J'ai été touché.

La maladie du clic bloqué m'a eu, vous savez, ce sentiment qui fait qu'on aime bien un jeu, mais on s'ennuie un peu, on sait que si on passe une zone chiante après c'est encore bien, mais ..... vous ne savez pas pourquoi, impossible de recliquer dessus, impossible de le relancer.

Pourquoi, tout avait si bien commencé dans Dragon Age, un superbe monde "semi ouvert", une histoire plutôt cool, un gameplay plutôt sympa...

Mais voilà : Quelles sont les qualités de Dragon Age Inquisition ? C'est la vraie question qu'on se pose au bout de 40h de jeu.

Le contenu ? Oui, le contenu est énorme, mais remplis par quoi ? Un tas de quête narrative qui oscille doucement entre le mignon et l'ininteressant, ou un tas de quête fedex typé "va me chercher des poils de sangliers petit con, tu m'en feras une bière", qui certes sont innevitables dans ce genre de jeux mais qui ici ne laissent aucune surprises.
Car en effet, les quêtes fedex c'est cool si tu croises d'autres trucs cools sur ta route ! Mais rien, Dragon Age ne laisse pas ou peu de place à la surprise de la découverte, rien qui te donne envie de dévier du chemin sur lequel la quête t'as lancé, se balandant sur des cartes tantôt bien foutues, tantôt maladroites, composée à 70% de montagnes infranchissables, frustrantes à souhait, qui nous pousse à passer un bon quart de notre temps à essayer de comprendre comment on monte.

Ne parlons pas des murs invisibles, portés pourtant disparus depuis une bonne dizaine d'année, mais que Dragon Age met à l'honneur.

Disons le clairement, le level design de Dragon Age a été fait par un stagiaire en manque profond de confiance en soi. Mais ce n'était pas le seul stagiaire.

Il y avait Enzo, stagiaire de 3eme chez Bioware, à qui on a eu la fâcheuse idée de confier la difficile tache de l'interface utilisateur. Et là, c'est le drame. Rien n'est ergonomique (ne parlons pas des contrôles PC j'ai pas envie de vomir), tout est parfaitement mal pensé pour perdre le joueur à souhait et rendre les voyages entre les maps lourds, et l'équipement nauséabonds.

Mettons en dernier l'accent sur les temps de chargement, qui sont la raison d'une bonne partie de ma "bloquite", rien que de penser à me taper le chargement 30 ans pour arriver au menu, et celui de 700 ans pour arriver à Fort Célèste, sur lequel je devrais encore attendre 1 500 000 années lumières avant d'aller à la zone ou je veux : NOPE.

Alors je critique, je critique : Dragon Age est-il un bon jeu ? Oui. J'ai joué 40h et j'ai pris mon pied, j'ai même eu un pic à plusieurs heures de jeu d'affilé par jour.
Le jeu vaut clairement le détour, mais la surdose de quête à la con, la lourdeur de l'interface et le monde mort de vie (?) empêche les non-fans des dialogues heroic fantasy à finir le jeu, faute de motivation.

Dommage, je pensais être face à celui qui pouvait détrôner Skyrim niveau plaisir de balade et mes 90h de jeux ou je ne me suis pas ennuyé une seule minute (mais dont la sauvegarde effacée a malheureusement coupé court à mon aventure).
Benoukat
7
Écrit par

il y a 7 ans

16 j'aime

Dragon Age: Inquisition
Alyson_Jensen
6

Matriochka

La mythique poupée russe, qui ne cesse de dévoiler, étape après étape, les merveilles qui la contiennent. Finesse des dessins, richesse des couleurs, douceur de la sculpture. Et tout ce vide à...

Lire la critique

il y a 7 ans

24 j'aime

17

Dragon Age: Inquisition
Trekker59
9

Critique de Dragon Age: Inquisition par Trekker59

La barre des 50 heures de jeu est passée et je pense approcher, bientôt, de la moitié du jeu. Voilà déjà ce qui vous donner une petite idée de la durée de vie du jeu, même si je suis plutôt le genre...

Lire la critique

il y a 7 ans

18 j'aime

7

Dragon Age: Inquisition
Benoukat
7

Le syndrome du clic bloqué

Merde. J'ai été touché. La maladie du clic bloqué m'a eu, vous savez, ce sentiment qui fait qu'on aime bien un jeu, mais on s'ennuie un peu, on sait que si on passe une zone chiante après c'est...

Lire la critique

il y a 7 ans

16 j'aime

Alien: Isolation
Benoukat
9

La belle et la Bête

Ayant des avis très soft sur les jeux vidéo, j'étais parti d'un constat, certes amer, mais avant tout humain, sur Alien Isolation pendant sa présentation : "C'est de la merde" me suis-je alors...

Lire la critique

il y a 7 ans

39 j'aime

5

Horizon: Zero Dawn
Benoukat
5

Ivre, il réussi à finir Horizon Zero Dawn

A Paris, les joueurs de Horizon Zero Dawn l'ont déjà tous fini depuis mi mai, cependant, un joueur faisant parti d'une unité spéciale appelée "unité spéciale pour les jeux de merde" a galéré à le...

Lire la critique

il y a 5 ans

34 j'aime

13

Kingdom Hearts III
Benoukat
3

Kingdom Fart

Après ce titre de bon gout, vous ne pourrez que vous délecter de mon sel sur ces quelques dizaines de lignes suivant cette merveilleuse introduction. Fan étant ado de Kingdom Hearts 1 et 2, j'étais,...

Lire la critique

il y a 3 ans

31 j'aime

5