D'un point de vue technique, c'est une tuerie. Rien à redire. Tellement qu'à sa sortie (proche du line up) il tutoyait déjà les limites de la console. Problématique pour les autres développeurs, et pour la série aussi dont l'effet de surprise est atténué d'épisodes en épisodes. Principal argument de vente d'ailleurs.

Moi, Gears of War m'a facilité le transit intestinal. Le gameplay n'est pas simple, il est simpliste, oui. Tirer, se planquer, recharger au bon moment... Honnêtement, ça va deux minutes. Non seulement c'est déjà vu, mais c'est mieux exploité ailleurs. La caméra est lourde, en fait des tonnes, quand vous sprintez l'écran s'excite comme si vous étiez en plein bombardement, mais c'est pour le staïle surement. Les déplacements sont aussi bien lourds, ni FPS ni TPS dans la maniabilité.

Bon je ne vais pas m'attaquer à l'histoire ce serait trop facile, par contre je souhaiterai rajouter une couche sur l'aspect artistique, et en un mot : c'est vilain. Mais pas vilain et charismatique, non, c'est juste laid.
Le chara design est immonde, ils se ressemblent tous, ennemis ou alliés, tous bourrés aux stéroïdes, ils ont tous la même sale tronche et achètent leurs armures dans la même boutique apparemment.
Si seulement on avait un petit système de niveaux ou d'évolutions, quelque chose qui rende le gameplay interessant quoi, non, rien. La première minute de jeu sera identique à la dernière. Bien frustrant dans un genre où la montée en puissance du héros est censée être palpable.

Alors pourquoi 4/10 ? Qui reste une bonne note compte tenu de tout ce que je viens d'énumérer. Allez savoir. L'effet kikoolol à sa sortie dont je suis peut-être encore un peu nostalgique, le multi sympathique au début, le thème principal joliment composé et quelques combats bien mis en scène.
Mais je reste intimement persuadé qu'il s'agit là d'un jeu surévalué pour joueurs aux exigences relatives. Sans finesse, ni saveur.


Pour résumer :
+ La réalisation solide, encore d'actualité
+ Quelques répliques grasses
+ Style assumé au moins
+ Certaines mises en scène
+ La BO dans le ton, et le thème chiadé
+ Le multi, sympa

- Arsenal décevant
- 0 charisme et sans grâce
- "Histoire" inintéressante
- Pas original pour un sou
- Gameplay statique et déjà vu
- Ennuyeux et fatigant à la longue
- L'art de formater par la technique

Le 13 juillet 2010

17 j'aime

12 commentaires

Gears of War
Otakiron
4
Gears of War

Le jeu qui tomba epic pour la 360.

D'un point de vue technique, c'est une tuerie. Rien à redire. Tellement qu'à sa sortie (proche du line up) il tutoyait déjà les limites de la console. Problématique pour les autres développeurs, et...

il y a 12 ans

17 j'aime

12

Gears of War
StandingFierce
10
Gears of War

Apprendre à tirer...

Maestro , musique ♫"Couplet"♫ Savoir sniper, Une inconnue qui passe, N'en garder aucune trace, Sinon celle du plaisir Savoir trouer Sans rien attendre en retour, Ni égard, ni grand amour, Pas même...

il y a 7 ans

15 j'aime

37

Gears of War
Mitchel
7
Gears of War

Encore un chargeur et il devrait être mort ...

Y'a quand même un truc HYPER relou dans GoW : les ennemis. À vrai dire, dans tous les jeux ils viennent joyeusement nous embêter, mais là c'est pire que tout. Je m'explique. Je commence à jouer, les...

il y a 9 ans

12 j'aime

Silent Hill 2
Otakiron
10

La grâce de l'horreur, l'élégance de la peur.

Silent Hill 2 est un des plus beaux jeux vidéo auquel j'ai pu jouer dans toute mon existence. Il a su apporter une nouvelle approche au genre et en a profité pour l'élever dans les plus hauts rangs...

il y a 12 ans

91 j'aime

15

Cyprien
Otakiron
1
Cyprien

Une expérience hors du commun.

Je sais, je sais ! Pourquoi regarder des films dont on sait à l'avance qu'ils vont tutoyer le degré zéro du divertissement ? Enfin, vous savez, des films comme ça ont tout de même le mérite de...

il y a 12 ans

78 j'aime

10

South Park
Otakiron
8
South Park

Un hommage à la bêtise.

South Park, ce n'est pas qu'un dessin animé au style graphique simpliste. South Park ce n'est pas qu'une série grossière où beaucoup s'y arrêtent sans la comprendre et aller au-delà. Et ce n'est...

il y a 10 ans

69 j'aime

2