Jagged Alliance 2. Ah, par où commencer ? Car oui, c'est bien la première question qui vous viendra à l'esprit en arrivant sur ce jeu. Après une cinématique d'introduction plutôt bien réalisée pour l'époque, le jeu étant sorti en l'an 1999, vous comprenez vite que ce jeu ne vous laissera pas décoller vote derrière de ce fauteuil avant un bon moment.

Mais laissez-moi vous replacer dans le contexte : Enrico est l'héritier du roi d'un pays d’Amérique du Sud, Arulco. Mais, depuis quelques temps, se trouve à la tête d'Arulco sa femme, la Reine Deidranna, ayant assassiné le roi - le père d'Enrico, donc - pour accuser son époux du meurtre. Et c'est là que vous intervenez. Mercenaire de carrière, vous obtenez une coquette somme d'argent pour rendre un petit service à Enrico : libérer son cher Arulco.

Nous y voilà donc.
Passé cette petite cinématique, vous vous retrouvez devant un PC - dans votre PC, vous avez bien compris - vous permettant de gérer votre fine équipe, et une carte du fameux pays. Et c'est ici que vous allez passer une bonne partie de votre temps, à engager des mercenaires, gérer leur équipement en commandant des armes et toutes sortes de choses chez Bobby Ray, le fournisseur du coin, et même envoyer des fleurs aux gens. Car vous êtes peut-être mercenaire, mais vous avez une âme sensible.

Engager des mercenaires, c'est bien beau, mais encore faut-il les faire combattre sur le champ de bataille ! Vous vous retrouvez donc dans le cœur du jeu : l'écran de combat. Jagged Alliance est donc un jeu de stratégie au tour par tour, comme on n'en trouve plus. Sir-Tech a pensé à tout : du bruit généré par vos déplacements, vos coups de feu, ou même les ordres donnés à coéquipiers, jusqu'au champ de vision de vos ennemis, affectés par la luminosité, leurs accessoire, et votre camouflage ...

Et voilà la vraie force de Jagged Alliance 2.

Que ce soit pour l'écriture, les personnages, ou même le doublage, Sir-Tech a le sens du détail. Vous ne trouverez pas un dialogue dénué d'humour ou de clins d’œil. Prenez pour exemple le site de livreurs de fleurs. Vous voulez envoyer un beau bouquet de roses à la Reine - votre ennemie, je vous rappelle - pour voir sa réaction ? Faites-le, et vous verrez quelques jours plus tard une petite cut-scène, répondant à votre question !
Et même dans la partie que l'on pourrait qualifier de "sérieuse", les développeurs ont bourré le jeu de contenu, avec des armes et équipements à foison et des possibilités infinies, permettant très grosse rejouabilité.

Le sens du détail, voici ce qui fait tout l'attrait de ce Jagged Alliance 2, qui, avec un gameplay tout aussi agréable que son contenu, reste un jeu des plus agréables, même 14 ans après sa sortie.

Prenez donc des notes, Activision, Ubisoft, et j'en passe :
Le sens du détail.
GraphicKhan
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

Le 26 janvier 2014

1 j'aime

Jagged Alliance 2: Unfinished Business
Kodjo
7

Critique de Jagged Alliance 2: Unfinished Business par Kodjo

Je viens de m'y mettre, je sens le potentiel du jeu, mais il est quand même relativement difficile... Premier combat, pan dans les dents, tous mes petits mercenaires qui meurent. C'est pas cool ça,...

il y a 10 ans