2017 : Jeux

Avatar Maqe Liste de

42 jeux vidéo

par Maqe

Le faible nombre de caractère disponible est un peu dommage, j'ai dû pas mal écourter pour Spec Ops : The Line, par exemple.

Manque Catacombs of Solaris, aussi.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Bande-annonce

    Paper Mario : La Porte Millénaire (2004)

    Paper Mario RPG

    Sortie : . RPG.

    Jeu vidéo de Intelligent Systems et Nintendo sur GameCube

    cf critique
  • Bande-annonce

    Dark Project : La Guilde des voleurs (1998)

    Thief : The Dark Project

    Sortie : . Infiltration.

    Jeu vidéo de Looking Glass Studios et Eidos Interactive sur PC

    Démarré il y a un moment, celui-là. Faudrait que je me replonge dedans, je l'ai pas fini. Très bien fichu.

    Edit : Fini. Cf Critique. J'ai joué à la version Gold, au passage.
  • Bande-annonce

    Deus Ex (2000)

    Sortie : . RPG, infiltration et FPS.

    Jeu vidéo de Ion Storm Austin et Eidos Interactive sur PC, Mac et PlayStation 2

    Deuxièmeuh playthrough (j'ai une critique, cf critique).

    Quelques défauts que je lui ai déjà reprochés, mais toujours excellent et impressionnant. Les failles dans l'histoire ne me dérangent pas du tout, j'aurais envie d'écrire à nouveau dessus mais flemme pour l'instant.
  • Second Sight (2004)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Free Radical Design, Crytek UK et Codemasters sur PC, Xbox, PlayStation 2 et GameCube

    Heh.

    Le pitch : John Vattic se réveille amnésique, se rend compte qu'il a des pouvoirs peuhsychiques et plein de militaires à ses trousses.

    Par les créateurs des Timesplitters, que j'apprécie pas mal.

    Style graphique à peu près à mi-chemin entre TS2 et 3, mais jeu est à la 3è personne, décors plus fournis en détails. Un peu trop gris-bleu par moments, à mon goût.

    Quasiment pas fait gaffe à la musique. Un peu inattendu, j'ai tendance à accrocher aux morceaux de Norgate et de Marcussen dans d'autres jeux. Le type qui fait la voix de Cortez dans TS2 et 3

    Un peu de mal à exprimer mon ressenti général.

    Le gameplay est perturbant, au début, je me plantais de boutons souvent. L'histoire est intéressante, et surprend à plusieurs moments. Je ne dirais pas qu'elle est lacunaire, mais par contre certains éléments nous sont introduits un peu à la volée. Dans l'absolu, les personnages ne se perdent pas en explications non plus.

    L'atmosphère est parfois glauque. Le côté troublé du personnage principal et la tournure que prend l'histoire m'ont séduit.

    Après, eeehh. Le level design est parfois curieux.Dans l'ensemble plutôt cohérents (quoique très linéaires dans leur construction), il arrive tout de même un certain nombre de fois que des obstacles qui n'ont pas grand-chose à faire là s'avèrent être fort pratique pour se cacher. Mais pas tout le temps. Pareil, le niveau dans les égoûts, là, je comprends pas l'architecture.

    En fait, je n'arrive pas à déterminer si les devs l'ont fait volontairement ou non. Je pensais que non, mais maintenant, chais pas.

    J'ai aussi plusieurs fois eu l'impression que l'histoire me trollait un peu, avec des militaires qui disent 'over and out', 'do you copy', une intrigue à moitié banale et à moitié perchée, mais en y repensant je suis incapable d'en être certain. Curieux, quand même.

    Le gameplay est un peu bancal, et le jeu nous propose un certain nombre de petits passages légèrement frustrants. La maniabilité est bizarre, mais on s'habitue assez vite. Une espèce de visée semi-assistée qui fonctionne pô mal. Par contre, les pouvois psy sont jouissifs. Possession, télékinésie, ... Sympa.

    Les puzzles qui sollicitent lesdits pouvoirs ne sont pas tous très imaginatifs, mais l'invisibilité m'a permis de zapper une bonne partie des combats, ce qui était bienvenu. J'avais lu un avis qui disait que Psi-Ops sorti vers la même époque avait été plus intelligent à ce niveau-là, chais pas.

    Verdict : chais pas. Me suis pas ennuyé, euh...
  • Bande-annonce

    Super Smash Bros. Melee (2002)

    Dairantō Sumasshu Burazāzu Derakkusu

    Sortie : . Combat et action.

    Jeu vidéo de HAL Laboratory et Nintendo sur GameCube

    On continue les tournois, ce jeu est toujours excellentissime. En progressant, on débloque d'autres options et on comprend un petit peu plus les subtilités du jeu, mais à entendre les tops joueurs français ce n'est que le poil de cul du morse qui pionce sur la partie immergée de l'iceberg.
  • Spirou : La Panique mécanique (2000)

    Sortie : 2000. Plateforme.

    Jeu vidéo de Planet Interactive Development et Ubisoft Entertainment sur Game Boy Color

    TAS un peu mis de côté en ce début d'année parce que je suis incapable de me concentrer sur un truc à la fois, mais j'y retournerai sous peu, je pense.

    Edit : J'ai fait un petit TAS pas très optimisé mais sympathique.
  • Breath of Death VII (2010)

    Sortie : 2010. RPG.

    Jeu vidéo de Zeboyd Games sur PC et Xbox 360

    Boah.
    Un RPG aux mécaniques à la Dragon Quest, vaguement humoristique, et tout le monde il est mort-vivant.

    Ca faisait longtemps. Eh ben j'aurais dû mettre le jeu en facile parce que des combats pas triviaux à gagner à répétition dans des zones labyrinthiques ça m'a vite lassé, et les quelques dialogues et bouts d'histoire ne m'ont pas suffi pour continuer l'auto-flagellation.. J'ai vu une zone qui m'avait l'air bien gavante et pénible à traverser, sans savoir si mon objectif se trouvait au-delà, j'ai dit stop.

    Je ne fais sans doute pas partie du public visé.

    Quelques chouettes musiques, au passage.

    Edit : Je l'ai fini, pas grand-chose de plus à ajouter.
  • Bande-annonce

    Shovel Knight (2014)

    Shovel Knight: A Shovel of Hope

    Sortie : . Action et plateforme.

    Jeu vidéo de Yacht Club Games sur Nintendo Switch, Xbox One, PlayStation 4, PlayStation 3, PS Vita, PC, Wii U, Nintendo 3DS, Linux et Mac

    Bleh.

    Des bonnes musiques chiptune ici et là, un pixel art réussi, globalement, des bonnes trouvailles ici et là, mais...

    D'une part, un gameplay frustrant dans l'ensemble, j'ai pas mal pesté contre des collisions (déterministes, mais qui paraissent injuste), j'ai raté un objet qui m'aurait facilité ma progression.

    D'autre part, ben... L'univers n'a pas vraiment de personnalité. Les musiques, quoique parfois agréables, utilisent les même sonorités passe-partout. Le jeu cherche vraiment à plaire aux nostalgiques des megaman et castlevania, mais cela me laisse insensible.

    Au final, c'était souvent une corvée de se taper à répétition les passages moins bien fichus (et le positionnement des checkpoints n'est pas toujours idéal), et après avoir fini le jeu, je n'ai pas l'envie de tenter les nombreux challenges supplémentaires.

    Edit : J'ai rejoué un peu au jeu et je me suis amusé légèrement plus. Pas essayé les autres persos proposés, cela dit.
  • Ben There, Dan That ! (2008)

    Sortie : 2008. Aventure.

    Jeu vidéo de Zombie Cow Studios sur PC

    Deux potes qui font un chtit point'n'click des familles et qui incarnent les personnages principaux de l'aventure, qui part rapidement en sucette.

    On sent leur amour pour le genre, et leur volonté d'y rendre hommage. L'humour fait penser aux classiques, mais BTDT, tout en restant un plus petit jeu, a tout de même ses petites particularités.

    J'apprécie le fait que Ben et Dan soient également conscients des faiblesses et des limites du genre, et jouent un peu là-dessus, ou bien cherchent à les limiter. On a notamment des puzzles parfois assez arbitraires, mais jamais tirés par les cheveux au point d'être véritablement difficile, je ne me suis jamais senti frustré en jouant.

    Ca pourrait être un jeu adéquat pour redonner un petit peu goût au genre aux individus ayant des soucis avec les défauts des p'n'c.
  • Time Gentlemen, Please ! (2009)

    Sortie : . Aventure.

    Jeu vidéo de Zombie Cow Studios sur PC

    A peu près la même chose que pour Ben There Dan That, si ce n'est que l'esthétique est plus soignée, le jeu plus long, les puzzles un peu plus durs et peut-être très légèrement plus arbitraires.
  • System Shock (1994)

    Sortie : . RPG, FPS et action-aventure.

    Jeu vidéo de Looking Glass Studios, Doug Church et Origin Systems sur PC

    (Enhanced Edition, en fait)

    Pas pratique, SC pour associer des critiques à des versions de jeu sans perdre en visibilité.

    cf critique.
  • Bande-annonce

    Dishonored (2012)

    Sortie : . Action-Aventure et infiltration.

    Jeu vidéo de Arkane Studios et Bethesda Softworks sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC

    Cf critique.
  • Bande-annonce

    Project: Snowblind (2005)

    Sortie : . FPS et action.

    Jeu vidéo de Crystal Dynamics, Eidos Interactive et Square Enix sur PC, Xbox et PlayStation 2

    Beuh. Censé être une version multi de deus ex à l'origine ou un truc comme ça. On retrouve quelques points communs, des pouvoirs psy, le côté futuriste.

    Au final, un jeu linéaire, bateau. L'histoire est très basique, mais racontée à la va-vite, en sorte que je n'ai absolument pas retenu le but et l'enjeu. Les tirades et les dialogues perdent forcément le peu de sérieux que j'essayai de leur attribuer, et je me retrouve à parcourir des niveaux sans trop savoir ce que je fous là, au fond.

    Le gameplay est banal, dans l'ensemble, et gêné par une IA difficile à interpréter. Extrêmement exploitable sur plusieurs points, mais tout de même suffisamment presciente pour rendre l'infiltration très peu fun (je me suis souvent fait repérer sans comprendre pourquoi), laissant place à des passages en force bourrins ou à base d'exploitation de failles d'IA. Fun fun fun.

    Le jeu essaye d'être épique, d'avoir un enjeu considérable. Mais dans un univers futuriste aussi peu construit et avec une narration tellement hachée et aléatoire, avec des ennemis bêtes comme mon gros orteil gauche, ça marche pô.

    Me rappelle pas des musiques, et les graphismes boah.
  • Bande-annonce

    Cthulhu Saves the World (2010)

    Sortie : . RPG.

    Jeu vidéo de Zeboyd Games sur Xbox 360, Android, PC et iPhone

    Comme Breath of Death VII, en mieux.

    Au niveau du gameplay, même système tour par tour où les ennemis gagnent en puissance, et avec ses quelques originalités qui le rendent intéressant et sympathique, SAUF quand on veut juste spammer un bouton pour attaquer bêtement, où il s'avère lent (et ça arrive souvent). Plus de variété et plus de complexité que BoDVII, ce qui le rend déjà bien moins monotone.

    De même, le design des donjons, un peu moins labyrinthique (mais quand même), avec quelques vagues puzzles -> pas mal d'errance mais moins que BoD.

    Les graphismes, plus fins, plus de variété, l'histoire, moins arbitraire, des persos plus attachants, je trouve, et plus de dialogues. Les musiques, plus nombreuses.

    Bref, mieux sur à peu près tous les points, et même si les donjons labyrinthiques et les combats à foison c'est toujours pas ma tasse de thé, celui-ci est pô mal. Si je n'avais pas joué à BoD avant, je me serai ptêt même encore plus amusé.

    Ah oui, le mode normal est moins exigeant aussi. Pfiou.

    Pas sûr de jouer à l'aventure bis (nouveau scénario, nouveaux dialogues, etc.) jusqu'au bout cela dit, potentielle flemme de me promener dans les mêmes zones et de me retaper plein de combats aléatoires... Même si l'histoire m'intrigue.

    Enfin bon, si vous aimez les RPG à la Dragon Quest et que vous voulez un peu d'humour, ceci pourrait vous plaire, alors que je suis plus réservé vis-à-vis de BoDVII.

    Edit : Fini l'aventure bis, en mode facile, qui est trop facile à mon goût. J'apprécie de pouvoir dézinguer les monstres aléatoires, mais je trouve que les boss étaient aussi un peu trop vite expédiés.
  • Gravity Bone (2008)

    Sortie : septembre 2008. FPS et aventure.

    Jeu vidéo de Blendo Games sur Linux et PC

    Gratuit, très court (15-20 minutes ptêt), facile à télécharger et installer, donne un aperçu de l'univers de QC et de 30 FoL et intrigue.
  • Bande-annonce

    No One Lives Forever 2 : Le C.R.I.M.E est éternel (2002)

    No One Lives Forever 2 : A Spy in H.A.R.M.'s Way

    Sortie : . Infiltration et FPS.

    Jeu vidéo de Monolith Productions, Sierra Entertainment et Fox Interactive sur PC, Xbox et PlayStation 2

    J'adore NOLF1.

    Le 2, il a fallu que j'attende de le trouver pour y jouer. Et j'ai eu droit à un bug trop violent sur ma machine moderne, chuis allé récupéré un PC plus vieux pour pouvoir le terminer sans encombres.

    Beaucoup de choses à dire, ça attendra un peu. Un peu moins bon que le 1 à mon goût, mais certainement agréable à jouer.
  • Bande-annonce

    Bernband (2014)

    Sortie : . Inclassable et aventure.

    Jeu vidéo sur Linux, Mac et PC

    Petite promenade agréable dans le monde des pff. J'ai un peu mal aux yeux et aux oreilles après, mais c'était intrigant.
  • Bande-annonce

    Off-Peak (2015)

    Sortie : 2015. Inclassable.

    Jeu vidéo sur Mac et PC

    Attention, c'est un peu bizarre. Court et gratuit, aussi.

    J'ai l'impression d'être passé à côté de détails, de choses qui m'auraient permis d'y voir un peu plus clair, j'y retournerai sans doute un de ces quatre.

    Pour autant, je me suis promené avec plaisir au sein de cette gare, avec ses personnages louches, son ambiance vaguement glauque, et une esthétique et des musiques qui à elles seules valent le détour.

    Le jeu a été fait par un (une ?) violoncelliste, je crois, tiens.
  • Bande-annonce

    Her Story (2015)

    Sortie : . Aventure, simulation et inclassable.

    Jeu vidéo de Sam Barlow sur Android, PC, Mac, iPad et iPhone

    Concept intéressant. L'intrigue est présentée de façon suffisamment décousue et contient quelques subtilités qui ont maintenu ma curiosité. Après, le côté très peu interactif, et la fin un peu trop ouverte m'ont moins plu.

    Je ne pense pas que je jouerais à un HS2, mais le concept a du potentiel.
  • Bande-annonce

    Thirty Flights of Loving (2012)

    Sortie : . FPS.

    Jeu vidéo de Blendo Games sur Mac et PC

    Faudra que j'y rejoue, à celui-là. Comme Gravity Bone, court, intense, raconte un certain nombre de choses en très peu de mots, me redonne envie de jouer à QC.
  • Digital: A love Story (2010)

    Sortie : février 2010. Visual Novel et aventure textuelle.

    Jeu vidéo de Christine Love sur PC, Mac et Linux

    Le côté pseudo-hacker dans les années 80 est amusant, mais on n'apprend pas grand-chose, au final. L'intrigue ne m'a pas convaincu du tout. L'ambiance 'salon de discussion' à l'ancienne est chouette, cela dit. M'a donné envie de jouer à d'autres jeux de hacking.
  • Bande-annonce

    Enter the Matrix (2003)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Shiny Entertainment et Atari, Inc. sur PC, Xbox, PlayStation 2 et GameCube

    cf critique
  • Bande-annonce

    VA-11 Hall-A: Cyberpunk Bartender Action (2016)

    Sortie : . Aventure, visual novel et simulation.

    Jeu vidéo de Sukeban Games et Ysbryd Games sur PC, PS Vita, Nintendo Switch, PlayStation 4, Mac et Linux

    C'était bien cool. cf critique
  • Bande-annonce

    Event[0] (2016)

    Sortie : . Aventure et aventure textuelle.

    Jeu vidéo de Ocelot Society sur PC et Mac

    Cf critique
  • Bande-annonce

    Thief Gold (1999)

    Sortie : octobre 1999. Infiltration, action et simulation.

    Jeu vidéo de Looking Glass Studios et Eidos Interactive sur PC

    M'aura fallu du temps pour le finir, celui-là, j'ai fait une pause de quasi un an.

    cf critique
  • Bande-annonce

    Spec Ops: The Line (2012)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Yager Development et 2K Games sur Linux, Mac, PC, Xbox 360 et PlayStation 3

    J'ai dû jouer 5-6h au jeu avant de jeter l'éponge.

    Au niveau du gameplay, on bute des ennemis qui se planquent à peine, ne prennent jamais les TROIS soldats amerloques de dos, arrivent par vagues. Une fois un checkpoint atteint, personne ne va nous attaquer. L'IA est douée pour s'aligner dans ma ligne de tir de façon plus ou moins élaborée.

    Le perso principal fait de la tyrolienne à mains nues ou presque, j'ai dû dézinguer une centaine d'ennemis, ils parlent comme des américains qui ne se prennent pas au sérieux et qui paraissent à moitié indifférents à leur situation. C'est linéaire au possible aussi, même dans les zones désertiques. Le perso principal tombe de plusieurs mètres sans autres séquelle apparente que quelques minutes d'inconscience et une coupure au front.

    Je conseille VIVEMENT de se renseigner sur l'histoire, parce que je vais pas résumer, et que c'est *très* différent de la norme des jeux du même genre de gameplay.

    Le gameplay soit aussi générique et ancré 'jeu vidéo', et que les persos soient des clichés de cinéma dans un jeu dont l'histoire est sérieuse me paraît délibéré de la part des développeurs.

    Graphiquement, c'est propre (Dubai en ruines, perdue dans le sable), les voix et doublages sont convaincants, ce qui rend le décalage entre gameplay et narration d'autant plus tranchant. Effet renforcé par le fait que la narration vise à ce que le joueur réfléchisse à ses actions.

    J'aurais envie de dire qu'il s'agit d'une critique des call-of-like un peu inhabituelle. Mais, le côté américano-gachette-vanne des trois gugusses au début du jeu, eeeeeeh. Dès le premier ennemi tué, je me demande ce que je fous là.

    Pour ce qui est de proposer une narration différente. C'est chose réussie, mais j'ai trop de mal avec certains éléments pour jouer à ce genre de jeu. Je n'ai pas les mêmes ressentis que s'il s'agissait d'un film. Je me demande d'ailleurs si le gameplay est volontairement tel qu'il est pour éviter de trop traumatiser en rappelant qu'il s'agit d'un jeu vidéo aux éventuels joueurs qui sont à fond dans la narration.

    En fait, jouer au jeu n'est pas agréable du tout pour moi, mais lire les ressentis d'autres joueurs et leur interprétation de l'histoire est vraiment intéressante. Spec Ops : The Line a le mérite d'être un jeu avec un niveau de narration qui soulève bien plus de questions que la plupart des jeux estampillés 'shooter moderne' actuellement, et j'apprécie la tentative des développeurs de partir dans une direction différente.
  • Stephen's Sausage Roll (2016)

    Sortie : . Réflexion.

    Jeu vidéo de Increpare Games sur Linux, Mac et PC

    Commencé, saucisse saucisse saucisse. J'ai fait un certain nombre de puzzles, mais il m'en reste beaucoup. C'est chouette, mais le jeu crashe pas mal pour l'instant, faudra que je voie ça.
  • Bande-annonce

    Puzzle Agent (2010)

    Sortie : . Aventure et réflexion.

    Jeu vidéo de Telltale Games sur PC, Mac, iPhone, iPad et PlayStation 3

    Excellente atmosphère, ambiance un peu à part. Des puzzles pas passionnants et pas durs pour peu qu'on les interprète correctement, mais pas désagréables au demeurant.

    Découvert grâce à cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=g4SUYRhHC88 (beaucoup de spoils, sur la fin)
  • Bande-annonce

    Giants: Citizen Kabuto (2001)

    Sortie : . Action, aventure et RPG.

    Jeu vidéo de Planet Moon, Planet Moon Studios, Interplay Entertainment sur PC, PlayStation 2 et Mac

    cf critique
  • Coil (2008)

    Sortie : . Inclassable.

    Jeu vidéo de From the Depths sur PC

    Expérimental, pas inintéressant, mais eeeh. Ne m'apporte pas grand-chose, et n'est pas particulièrement fun dans son gameplay.
  • 1
  • 2