• SensCritique
  • Albiche
  • Listes
  • 2020 : Game of Thrones, c'est terminé. Vais-je tout de même réussir à trouver des sources d'allégresse télévisuelles ? Réponse dans cette liste. - Mes visionnages de séries 2020.

2020 : Game of Thrones, c'est terminé. Vais-je tout de même réussir à trouver des sources d'allégresse télévisuelles ? Réponse dans cette liste. - Mes visionnages de séries 2020.

Avatar Albiche Liste de

10 séries

par Albiche

Liste des séries que j'ai regardées en 2020, par ordre chronologique, et avec annotations si possible.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    The Witcher (2019)

    1 h. Première diffusion : . 1 saison. Aventure et fantasy.

    Série de Lauren Schmidt Hissrich avec Henry Cavill, Freya Allan, Anya Chalotra

    Saison 1 terminée.

    Aussitôt vue, aussitôt oubliée. La saison 2 se fera sans moi.
  • Bande-annonce

    Mr. Robot (2015)

    50 min. Première diffusion : . 4 saisons. Policier, drame et thriller.

    Série de Sam Esmail avec Rami Malek, Christian Slater, Carly Chaikin

    Saison 4 et série terminée.

    Lien vers mon annotation :
    https://www.senscritique.com/activity/692248/15825386
  • Bande-annonce

    Paranoia Agent (2004)

    Mousou Dairinin

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, drame, thriller, policier et action.

    Anime de Satoshi Kon

    Série terminée.

    Une série qui explore aussi bien les tréfonds de l'âme humaine que les défaillances de la société japonaise, dans une mise en scène qui se permet tout. Satoshi Kon ne surprend pas dans sa manière de raconter une histoire complexe pour quiconque connait ses longs-métrages, mélangeant les timelines et brouillant de plus en plus nos repères dans un montage qui rend de plus en plus poreuse, voire méta, la frontière entre imaginaire et réalité.

    SPOIL

    Le gamin à la batte représente pour chacun des nombreux personnages et en particulier pour l'héroïne qui l'a créé une manière d'échapper à leur triste réalité, et c'est seulement après avoir accepté la vérité et fait son deuil qu'on peut s'en débarrasser. Le panorama des problèmes auxquels fait face la société (pédophilie, prostitution, suicide, trouble dissociatif...) est bien complet avec presque un épisode dédié à chaque fois, et l'imaginaire est vu comme un échappatoire qui permet à chacun d'exorciser ses démons.

    Très très bon anime donc, même si l'intrigue s'éparpille rapidement et que je trouve qu'il y a beaucoup trop de personnages, ce qui génèrera des épisodes moins pertinents car on n'a pas d'attachement immédiat à certains d'entre eux. Je comprends que c'est un choix pertinent qui sert le propos mais je préfère les histoires plus resserrées qui vont à l'essentiel lorsqu'il s'agit d'oeuvres aussi courtes. De même que le premier visionnage ne permet sans doute pas assez de profiter du génie de la série tant on attend le dénouement pour tout comprendre et que l'anime nécessite sans doute une relecture, malgré un suspense efficace qui m'a poussé à binge watcher.
  • Bande-annonce

    L'Effondrement (2019)

    20 min. Première diffusion : . 1 saison. Mini-série et drame.

    Série de Guillaume Desjardins, Jérémy Bernard et Bastien Ughetto avec Bellamine Abdelmalek, Roxane Bret, Philippe Rebbot

    Série terminée.

    Un peu trop sensationnaliste mais cohérente et logique dans la vision des conséquences d'un éventuel effondrement de notre société qu'elle propose, la série nous invite dans chaque épisode à voir l'un des aspects d'une crise mondiale sans précédent basée sur l'épuisement des ressources et les changements climatiques, qui donnent lieu bien souvent à des comportements individualistes d'où l'entraide disparaît pour laisser place à la survie dans ce qu'elle a de plus terrible.

    La mise en scène qui fonctionne par plans-séquences uniques (avec ou sans triche, je ne sais pas) pour chaque épisode renforce l'immersion et le sentiment d'urgence, et c'est plutôt réussi. C'est décidément la mode en ce moment mais quand ça sert le propos, cela me va très bien. Le format court permet d'être immergé du début à la fin et de vivre la crise comme si on y était.

    Sans doute trop pessimiste, mais le dernier épisode nous rappelle que si cela doit arriver, c'est justement parce que les alertes des scientifiques ne sont pas assez prises au sérieux aujourd'hui, et ce clash sur un plateau télé renvoie à des choses très connues du monde actuel.

    Mention spéciale pour l'épisode de la maison de retraite, qui m'a le plus touché, et que j'ai trouvé le plus pertinent.
  • Bande-annonce

    Primal (2019)

    30 min. Première diffusion : . 1 saison. Action, aventure et animation.

    Dessin animé de Genndy Tartakovsky avec Aaron LaPlante

    Série terminée.

    Je regarde peu de séries d'animation mais quand je tombe sur quelque chose d'aussi qualitatif que celle-ci, cela ne peut que me donner envie de poursuivre dans cette voie (et mon abonnement à Adult Swim permis par ma box va forcément m'y encourager).

    Primal enchante d'abord par sa beauté visuelle à couper le souffle (l'épisode 4 et ses tons rougeâtres pour mieux souligner l'Enfer à ciel ouvert qui se déroule devant nos yeux est une véritable claque esthétique mais chaque épisode dans des tons différents met la barre très haute en termes d'animation). Mais la série effraye surtout dans le déferlement de violence qu'elle présente, à travers cette histoire d'amitié improbable entre un homme des cavernes et un dinosaure qui vont devoir collaborer pour survivre dans ce milieu si hostile. Les assaillants arrivent de toute part dans cet état de nature qui fait coexister les deux espèces de manière anachronique mais classique dans la fiction pour mieux dérouler devant nous la solidarité entre l'homme et la bête et leur union face au déferlement de violence qui s'abat sur eux mais qu'ils génèrent également. En découlent un vrai sentiment de satisfaction quand ils réussissent à survivre ainsi qu'un réel attachement à ces personnages malgré leur mutisme total. La mise en scène, essentielle pour combler ce manque de paroles, est une satisfaction totale tant elle arrive à être toujours fluide tout en variant le style des combats et en rendant le tout extrêmement dynamique avec des moments d'accalmie toujours touchants et bienvenus.

    La fin étant à la fois terrible et frustrante, c'est avec impatience que j'attends la suite de cette grande réussite.
  • Bande-annonce

    Rick et Morty (2013)

    Rick and Morty

    25 min. Première diffusion : . 3 saisons. Aventure, animation, comédie et science-fiction.

    Dessin animé de Dan Harmon et Justin Roiland avec Justin Roiland, Sarah Chalke, Chris Parnell

    Saison 4 terminée.
  • Bande-annonce

    La Terre, la nuit (2020)

    Night on Earth

    55 min. Première diffusion : . 1 saison. Documentaire et mini-série.

    Série

    Série terminée.

    Des images époustouflantes, une technique incroyable, une narratrice qui se met au niveau de ce qu'on voit sous nos yeux (Samira Wiley) : Netflix frappe encore un grand coup en termes de documentaire animalier. Des épisodes inégaux mais tous nous font vibrer et partager les dangers auxquels font face les animaux la nuit de la meilleure des manières. On voit des espèces dont j'ignorais jusqu'à présent l'existence et en termes esthétiques cela prouve qu'il n'y a rien de plus beau que ce qu'a créé la Nature. Jetez-vous dessus, pendant que je vais me précipiter sur Notre planète.
  • Bande-annonce

    Fleabag (2016)

    25 min. Première diffusion : . 2 saisons. Comédie et drame.

    Série de Phoebe Waller-Bridge avec Phoebe Waller-Bridge, Sian Clifford, Olivia Colman

    Série en cours.
  • Bande-annonce

    Lastman (2016)

    15 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation et action.

    Dessin animé de Jérémie Périn avec Martial Le Minoux, Maëlys Ricordeau, Vincent Ropion

    Série en cours.
  • Bande-annonce

    Notre planète (2019)

    Our Planet

    50 min. Première diffusion : . 1 saison. Documentaire et mini-série.

    Série de David Attenborough avec David Attenborough, Jacques Frantz, Salma Hayek

    Série en cours.