2021

Avatar Baptiste L Liste de

16 livres

par Baptiste L
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Vladivostok

    (France). Récit.

    Livre de Cédric Gras

    216 pages.

    Écrit léger qui décrit avec une facilité déconcertante cette beauté non évidente de la Russie profonde.
  • Je rumine, tu rumines, nous ruminons (2017)

    (France). Guide & manuel.

    Livre de Bernard Anselem

    197 pages.

    Lassé des théories psychologiques explicatives, je voulais aborder l'aspect pratique, c'est-à-dire ce que dit le psychothérapeute au patient. J'aime assez l'approche utilisée. Et je pense qu'il apportera beaucoup plus à un profil névrotique qu'un pouvoir du moment présent d'Eckhart Tolle.

    L'auteur propose ici un certain nombre de moyens pour habituer son cerveau à réagir sereinement face aux réflexions nocives, ce en vue d'accroître son bien-être.
  • Penser sa vie

    (France). Essai et art de vivre & spiritualité.

    Livre de Paul Diel

    156 pages.

    Un cran au-dessus, les directives pratiques du pionnier de la psychologie de la motivation. Déceler les approches intimes vaniteuses de l'essentiel.

    J'ai été au début un peu déçu du format. Il s'agit en fait d'un recueil posthumes d'écrits, lettres ou interview de Paul Diel. Mais après coup j'ai trouvé ce petit bouquin très sympathique. Les textes sont rassemblés dans un ordre cohérent et constituent une excellente synthétisation de la pensée du psychologue.

    Psychologie et objectivité: Il y a eu grand renversement (qualifié même de copernicien) avec l'arrivée de la psychanalyse freudienne. L'objectivité du monde intérieur est remise en cause par le fait qu'en son sein, elle s'étend sur l'ensemble des objets psychiques: les désirs, les sentiments, les volitions souvent entachées d’irrationalités affectives. Cela met de fait en doute la possibilité d'une totale impartialité vis-à-vis du monde extérieur.

    Causes de la déformation psychique: Ici il va être question de dissocier l'introspection morbide de l'introspection lucide. Remonter de l'effet-action, vers la cause-motif. « L'homme n'est pas seulement un être réactif ; il est l'être actif. les causes des actions ne sont plus, du moins pas d'une manière directe, les excitations, mais les motifs. Les actions sont des réactions intentionnelles, elles sont dues à l'intention qui s'intercale entre l'excitation et la réaction de sorte que celle-ci n'est plus déclenchée qu'à travers cet intermédiaire, le motif. »

    Nervosité vs Banalisation (qui en fait sont juste deux faces d'une même pièce).

    « Le moralisateur ne sait-il pas qu'il admire le banalisé qui semble vivre sans tous ses tourments intérieurs. Ce qui l'en distingue est le fait que chez lui l'exaltation de la sexualité et de la matérialité est inhibée. Il y rêvasse, il rêve, il ne peut pas se défendre contre ses rêvasseries intérieures, mais il s'en interdit l'extériorisation ; cependant que le banalisé ayant éliminé l'autocritique, l’autocondamnation de l'instance surconsciente peut les extérioriser. Le nerveux est l'inhibé et le banalisé est l'exhibé. »

    Et enfin, quelques bribes au sujet de la méthode introspective: « [...] s'opposer au chuchoteur intérieur, prometteur de fausses satisfactions, en connaissant les conséquences pathologiques de nervosité ou de banalisation résultat de ces promesses. »
  • La Passion de l'incertitude (2020)

    (France). Essai.

    Livre de Dorian Astor

    142 pages.

    Apologie d'une certitude de l'incertain.

    « Nous avons mal compris ce que signifiait l'horizon infini de nos lumières: la grandeur de nos sciences, c'est précisément d'avoir compliqué le monde et nous-mêmes, au point qu'aujourd'hui, le désir et l'inquiétude, la curiosité et la crainte, le risque et l'insécurité sont en soi des réponses certaines. »

    Passage intéressant, 12. La souffrance

    Astor appuit le fait que nous sommes constamment sous l'emprise du doute. Mais ce n'est pas pour autant que l'on en souffre en permanence.

    « La conscience est un seuil: JE m’aperçois soudain que ÇA lutte en moi, une différence me force à porter attention, à entendre les questions qui se posent. Le plus souvent, prendre conscience, c'est déjà avoir apporté une réponse: la moindre attention dirigée sur une multiplicité en constraste l'enveloppe et la résout déjà en une unité, avant même qu'un geste, une décision, un jugement certains ne viennent certifier qu'une incertitude à été surmontée. »

    « L'impatient peut bien se plaindre que le passé est obscur, le présent confus, l'avenir incertain, il épuisera ses forces s'il manque de l'infinie patience requise par son intérêt et d'un certain goût pour l'inachevé, deux qualités de l'animal aux aguets. »

    24. Le pire des mondes possibles

    Conclusion si forte est si terrible sur ce passage troublant de vérité: « Le jaloux est incertain du monde réel au point qu'il le rend impossible, et qu'il préfère encore accorder de la réalité à tous les mondes dont la possibilité l'exclut. »

    « [...] la certitude est néguentropique, elle est une disposition à contrecarrer par la promesse et la confiance la tendance de toute chose à une défection future. »
  • Psychologie de l'inconscient (1916)

    mars 1995 (France). Essai.

    Livre de Carl Gustav Jung

    204 pages.

    Préface de la deuxième édition (1915): « Une minorité, trop faible encore, se demande si, en définitive, la meilleure façon de servir la société des hommes ne serait pas de commencer chacun par soi-même [...]. »

    I. LA PSYCHANALYSE

    « C'est à Freud que revient le mérite immortel d'avoir jeté les bases d'une psychologie des névroses. »

    Le point de départ fût donné par l'analyse de symptômes apparemment organiques trouvés sur des patients atteints d'hystérie, conclusion sur un qui était atteint de cécité: « [...] seul le conscient du malade ne voit pas, alors que la fonction sensorielle s'exerce par ailleurs de façon normale. »

    « [...] l'amour, avec ses problèmes et ses conflits, joue un rôle essentiel dans la vie humaine; et une investigation approfondie et soigneuse révèle toujours que ce rôle est d'une importance beaucoup plus grande pour l'intéressé qu'il ne le soupçonne lui-même. »

    II. LA THÉORIE DE L’ÉROS

    « Le névrosé ne constitue qu'un cas d'espèce d'homme civilisé en désaccord avec lui-même, du seul fait qu'il doit concilier en lui nature et culture. »

    V. LA VOLONTÉ DE PUISSANCE

    Aperçu de l'apport de la théorie d'Alfred Adler (vs Freud).

    IV. LES TYPES D'ATTITUDE

    Introversion/Extraversion: « Chez l'introverti, c'est manifestement le sujet qui joue le rôle décisif. Chez l'extraverti, c'est l'objet. »

    « Les deux théories opposées des névroses [sont] la manifestation d'oppositions typologiques. »

    Mon intuition rejoint celle de Jung:
    « On peut penser avoir réalisé [une] transformation par un effort conscient de volonté. Mais en cela on s'illusionne, car les efforts volontaires les plus persévérants n'y auraient point suffi si, en même temps, une pente n'avait pas spontanément existé dans la même direction. »

    V. INCONSCIENT INDIVIDUEL ET COLLECTIF

    Jung introduit ici les archétypes comme des représentations a priori et symboliques de la psyché.

    « Ce que la jeunesse trouva et devait trouver au-dehors, l'homme, dans son après-midi, doit le trouver au-dedans de lui-même. »

    VI. LA MÉTHODE SYNTHETIQUE

    Le reste de l'ouvrage est un aperçu de l'analyse des rêves et de la thérapeutique.

    « Si le conscient concède au moins la validité relative qui entache tout ce qui est opinion humaine, aussitôt le contraste perd quelques-unes de ses incompatibilités les plus mordantes. »

    Compensation: « La tendance inconsciente au progrès forme avec la tendance consciente régressive un couple de contraires qui se font pour ainsi dire équilibre. »
  • Psychologie de la motivation

    1947 (France). Essai et psychologie.

    Livre de Paul Diel

    432 pages.

    Ouvrage qui décrit les fondements de l'introspection curative mise au point par Paul Diel. Compte tenu de la richesse de l'ouvrage et de la limite des 2500 caractères, ne seront notées ici que les extraits les plus signifiants.

    AVANT-PROPOS / INTRODUCTION

    « Tous les rapports humains, les sympathies et les antipathies, les amours et les haines, sont fondés sur la fonction inconsciente de l'introspection projective. »

    « Le lien entre monde extérieur et monde intérieur est le désir, phénomène intrapsychique par excellence [...]. Les objets extérieurs sont les excitants, les désirs sont les excitations. »

    « Plus les désirs se multiplient, plus grande devient la nécessité vitale de les ordonner afin qu'ils ne se dérangent et ne se contrecarrent pas mutuellement. Il se créé des désirs d'un caractère spécial et nouveau, qui ne veulent plus la possession des objets extérieurs, mais qui aspirent à l'harmonisation du monde intérieur, à la maîtrise, à la possession idéelle et idéale du monde intérieur. »

    « La nécessité vitale de valoriser les désirs multiples peut être appelée le désir essentiel qui anime toute vie, l'élan vital qui oblige toute vie à évoluer et à réaliser son sens. »

    LA FORMATION DE LA PENSÉE PRÉCONSCIENTE

    À l'origine, il y a la réaction réflexe dont l'excitabilité et la réactivité ne font qu'un. Le premier obstacle provoque la première rétention de l'excitabilité, marquant la première expérience temporelle du sujet.

    Sur l'introspection: pour ne pas tomber dans la tentation d'une psychologie fausse qui verrait partout des motifs inavoués, la règle d'application est de ne jamais chercher des motifs cachés, sans que l'indice de leur agissement soit incontestablement donné.

    Ce livre est un monument.
  • L'Art d'être heureux

    (France). Essai.

    Livre de Arthur Schopenhauer

    115 pages.

    Sur la jalousie: « [...] De même que le poisson ne se sent bien que dans l'eau, l'oiseau seulement dans l'air, la taupe uniquement sous terre, ainsi chaque homme ne se sent bien que dans l'atmosphère appropriée pour lui; par exemple l'air de la cour n'est pas respirable pour chacun. »
  • How to Avoid a Climate Disaster (2021)

    (États-Unis). Essai et version originale.

    Livre de Bill Gates

  • La vie à deux

    février 2009 (France). Essai.

    Livre de Jeanine Solotareff

    284 pages.
  • Entretiens - Lettres à Lucilius

    (France). Essai, correspondance et philosophie.

    Livre de Sénèque

  • Les Frères Karamazov (1880)

    Brat'ya Karamazovy

    2002 (France). Roman.

    Livre de Fiodor Dostoïevski

  • Deuil et dépression

    (France). Essai.

    Livre de Mélanie Klein

    160 pages.

    Essai court et léger histoire de souffler un peu.
  • Le Symbolisme dans la mythologie grecque (1952)

    (France). Essai et culture & société.

    Livre de Paul Diel

  • Vivre

    (France). Essai.

    Livre de Mihaly Csikszentmihalyi

    380 pages.

    Autour de la psychologie positive et du flow. Compte-tenu des résultats probants des méthodologies récentes, je ne peux passer à côté de ce qui se fait aujourd'hui.
  • Le Normal et le Pathologique (1966)

    2005 (France). Essai et philosophie.

    Livre de Georges Canguilhem

  • Psychologie des foules (1895)

    1895 (France). Essai et psychologie.

    Livre de Gustave Le Bon