Tu ne trouves pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Tu peux écrire à feedback@senscritique.com pour signaler une fiche manquante.

Découvertes musicales en 2018

Avatar Marius Jouanny Liste de

41 albums

par Marius Jouanny

Coups de coeurs :
- Low 8/10
- Band of Gypsys : 10/10
- Songs of Leonard Cohen 9/10
- Songs from a room 9/10
- Bridge Over Troubled Water 9/10
- The Suburbs 8/10
- Bleu Pétrole 9/10
- Bookends 8/10
- “Low” Symphony 8/10
- Cosmo’s Factory 8/10

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Écouter

    Station to Station (1976)

    Sortie : . Rock, soul, rock classique, funk / soul et art rock. 6 morceaux.

    Album de David Bowie

    Je fais peut-être la fine bouche, mais même si ce Bowie renoue avec l'inventivité de ses débuts pour le morceau-titre, le reste de l'album est bien moins marquant. Il se tient plutôt bien, n'est pas vraiment décevant, mais je reste sur ma faim.
  • Écouter

    Low (1977)

    Sortie : . Art rock. 11 morceaux.

    Album de David Bowie

    Voir critique.
  • Écouter

    “Heroes” (1977)

    Sortie : . Rock, expérimental et electronique. 10 morceaux.

    Album de David Bowie

    Je suis particulièrement partagé sur cet album de Bowie, tant il mêle des expérimentations géniales et des rythmes enivrants sur la moitié des morceaux et une pop presque inaudible sur l'autre moitié. Le morceau-titre fait bien planer, mais les deux qui le précèdent et les deux qui le suivent sont très franchement oubliables. S'ensuit quatre morceaux très étonnant, développant des sonorités étranges qui instaurent une ambiance musicale pénétrante. Mais tout cela se termine sur une dernière note peu convaincante. Autant dire que je ne sais vraiment pas sur quel pied danser avec cet album.
  • Écouter

    Band of Gypsys (Live) (1970)

    Sortie : . Rock, rock psychédélique, acid rock, hard rock et r'n'b. 6 morceaux.

    Live de Jimi Hendrix

    C'est finalement (et logiquement) avec un album live que tout le génie de Hendrix me saute au visage le plus intensément. C'est en effet sur scène qu'il a construit son propre mythe, en dézinguant sa guitare et les partitions de tout un genre musical. Les six morceaux proposés sont comme autant de moments de bravoures virtuoses, s'inscrivant dans une continuité parfaite sans la moindre redite. Je ne me serais jamais imaginé pouvoir écouter des minutes entières de solos de guitare électrique quasi assourdissant sans m'en lasser la moindre seconde.
  • Écouter

    Songs of Leonard Cohen (1967)

    Sortie : . Folk. 10 morceaux.

    Album de Leonard Cohen

    L'épure des morceaux a beau rendre l'enchaînement des morceaux un peu monocorde (c'est le cas de le dire, la voix de Leonard Cohen n'est accompagnée que d'une guitare) ce premier album n'en est pas moins un monstre du folk. Le lyrisme que Cohen délivre par sa voix, les paroles et la mélodie n'a tout simplement pas d'égal. Elle reste gravée dans la mémoire comme le souvenir d'un temps immémorial. Indélébile.
  • Écouter

    Sounds of Silence (1966)

    Sortie : . Folk pop et rock folk. 11 morceaux.

    Album de Simon & Garfunkel

    Ce deuxième album de Simon & Garfunkel est un poil plus marquant que le premier malgré cette refonte décevante du sommet "Sound of Silence" avec des sonorités supplémentaires à la demande du producteur. La cohérence de leurs mélodies, qui se répondent mieux entre elles, reste toutefois entachée par quelques morceaux un peu moins bon.
  • Écouter

    Songs From a Room (1969)

    Sortie : . Folk. 10 morceaux.

    Album de Leonard Cohen

    Sublime. Leonard Cohen décompose une succession de sentiments unique à la perfection : le frisson de l'engagement sans retour, de la liberté sans barrière, du spleen le plus cotonneux à la joie la plus diffuse et euphorisante.
  • Écouter

    Bridge Over Troubled Water (1970)

    Sortie : . Folk pop. 11 morceaux.

    Album de Simon & Garfunkel

    Voir critique.
  • Écouter

    Cigarettes After Sex (2017)

    Sortie : . Dream Pop et slowcore. 10 morceaux.

    Album de Cigarettes After Sex

    Il y a une douceur inouïe dans cette album, entre la voix féminine, la langueur des notes de guitares et les effets de réverbération sonore que l'enchaînement des morceaux parvient à perpétuer de bout en bout, sans accroc. Certes, il ne se renouvelle ainsi que très peu dans ses propositions de registres et dans les émotions qu'il transmet. Mais il atteint une cohérence et une singularité qui le rendent profondément attachant. Reste à voir comment le groupe parviendra à faire évoluer ses registres par la suite.
  • Écouter

    C'est comme vous voulez (1985)

    Sortie : 1985. Pop, chanson et ballade. 10 morceaux.

    Album de Alain Souchon

    Souchon écrit des chansons aux paroles souvent très formelles, mais déjà harmonieuses et porteuses d'atmosphères poétiques sans comparaison. Il y a quelques fulgurances, surtout "La ballade de Jim" chanson crépusculaire déchirante. D'autres sont un peu en dessous, mais la qualité reste assez homogène et certains morceaux étonnent beaucoup ("J'veux du cuir" est assez osé).
  • Écouter

    Bleu pétrole (2008)

    Sortie : . Pop, rock et chanson. 11 morceaux.

    Album de Alain Bashung

    L'album-testament le plus déchirant qu'il m'a été donné d'écouter. De la poésie en barre, à l'infinie.
  • Écouter

    The Suburbs (2010)

    Sortie : . Post-rock et rock indépendant. 16 morceaux.

    Album de Arcade Fire

    Cette album d'Arcade Fire est d'autant plus marquant qu'il tient sur la longueur : pas un morceau en trop sur deux CD bien remplis. Je pourrais regretter quelque peu la noirceur de Funeral et Neon Bible, mais la joie bien rythmée et irradiante de ce troisième album est finalement d'un réconfort salvateur. La foisonnance et l'inventivité mélodique n'a d'ailleurs pas changée d'un pouce, elle. Une réinvention dans la continuité, en somme.
  • Écouter

    Head Hunters (1973)

    Sortie : . Fusion et jazz-funk. 4 morceaux.

    Album de Herbie Hancock

    Le sens du rythme que diable ! Le solo de batterie du premier morceau est fantastique. Les sonorités se mêlent dans un équilibre précaire, mais qui emporte à une vitesse vertigineuse. Dommage que quelques passages aux accents dissonants voir assourdissants dans les deux morceaux suivants, ainsi que quelques longueurs à certains moments m'amènent à émettre quelques réserves. Mais c'est tout subjectif, tant il est difficile de découvrir tout un pan musical méconnu et de l'apprécier immédiatement à sa juste valeur.
  • Écouter

    I Am the Blues (1970)

    Sortie : 1970. Blues et chicago blues. 9 morceaux.

    Album de Willie Dixon

    L'harmonica de Willie Dixon, je suis pas près de l'oublier. Il rend méconnaissable des morceaux parmi les plus connus des Doors et de Led Zep avec un certain génie. Respect.
  • Écouter

    Bookends (1968)

    Sortie : . Folk pop et rock folk. 12 morceaux.

    Album de Simon & Garfunkel

    Peut-être l'album de Simon&Garfunkel qui ose le plus de choses. Ils proposent plusieurs variations du même morceau pour "Bookends" et "Old Friends", créant un liant au cours de l'album, une mélodie qui semble revenir inlassablement et embrasser de manière assez mélancolique et nostalgique, que renforcent des morceaux comme "Overs". Mais évidemment, le reste ne fait qu'entrer en rupture avec cette démarche : que ce soit en incluant leur tube enregistré pour le film "Le Lauréat" "Mrs Robinson", ou avec d'autres morceaux qui s'apparentent à de la pop candide et joyeuse, ils font un grand écart qui n'en finit pas de surprendre. Bon, parfois c'est un peu hors-sujet comme les sonorités synthétiques de l'intro de "Save the life of my child". Et parfois déconcertant, comme cet enregistrement de voix de vieilles personnes. Mais l'émulsion est toujours inventive, et parvient à faire passer de plus grande légèreté à la profonde mélancolie sans que les sentiments ne s'annulent entre eux. Au contraire, ils se renforcent.
  • “Low” Symphony: From the Music of David Bowie & Brian Eno (1993)

    Sortie : . Contemporaine et classique. 3 morceaux.

    Album de Philip Glass

    Philip Glass subvertit complètement les morceaux de David Bowie. En faisant une longue marche majestueuse et onirique. Proposant au passage l'une des plus belles illustrations de l'apesanteur et du sentiment de parcourir les airs et l'espace. Le plus belle hommage qu'il pouvait faire à Bowie, en somme.
  • Écouter

    Chaos and Creation in the Backyard (2005)

    Sortie : . Rock, rock folk, rock classique et pop rock. 17 morceaux.

    Album de Paul McCartney

    Bon, McCartney ne se réinvente pas comme je pouvais m'y attendre. Mais l'enchaînement des morceaux est extrêmement maîtrisé, avec quelques (un peu rares) expérimentations, et surtout une ardeur pop toujours aussi entraînante que dans les années 70. Ce qui est assez étonnant, finalement. J'aurais peut-être voulu un peu plus du spleen qu'il est capable de produire, qui n'est ici cantonné qu'a quelques morceaux, mais force est de constater que le tout se tient très bien.
  • Écouter

    Disraeli Gears (1967)

    Sortie : . Rock, rock psychédélique et blues rock. 11 morceaux.

    Album de Cream

    Voici une belle émulsion entre rock, blues et psychédélique. Peut-être que les registres ne se renouvellent pas suffisamment pour que l'album marque durablement. Mais force est de constater la belle harmonie de chaque morceau.
  • Écouter

    Five Leaves Left (1969)

    Sortie : . Chamber folk et folk. 10 morceaux.

    Album de Nick Drake

    La voix fabuleuse de Nick Drake semble glisser sur du velours, dans un océan de douceur et de douleur. Tout cela en laissant tout de même la part belle aux instruments qui viennent parfois sublimer l'émotion.
  • Écouter

    The Allman Brothers Band (1969)

    Sortie : . Blues rock et rock sudiste. 7 morceaux.

    Album de The Allman Brothers Band

    Là, on est dans la pure performance rock. Cela s'écoute et se réécoute en boucle, à fond, avec une ferveur jamais baissée. Mais cela reste tout de même un poil monocorde.
  • Écouter

    Bayou Country (1969)

    Sortie : . Swamp rock. 7 morceaux.

    Album de Creedence Clearwater Revival

    Du solide. Peut-être que les morceaux s'étirent un peu trop sans parvenir à relancer suffisamment la sauce. Mais j'y retourne avec plaisir.
  • Écouter

    Cosmo’s Factory (1970)

    Sortie : . Swamp rock. 11 morceaux.

    Album de Creedence Clearwater Revival

    Il y a certes quelques morceaux un peu mineurs, un peu trop classique pour un album de rock en 1970. Mais de "Ramble Tamble" à "I Heard It Through The Grapevine" (un chef-d'oeuvre), Creedence rentre dans l'histoire de la musique avec flamboyance. La longueur des morceaux est pour le coup pleinement justifiée par un rythme parfaitement maîtrisé qui tient sur la longueur.
  • Écouter

    The Virgin Suicides (OST) (2000)

    Sortie : . Bande-son, rock, ambient, downtempo et rock psychédélique. 15 morceaux.

    Bande-originale de Air

    Cette OST est à l'image du film : obsédante et enivrante. Et à la réécoute on finit par se rendre compte à quel point elle joue une place essentielle dans le film.
  • Écouter

    Indiana Jones and the Last Crusade (OST) (1989)

    Sortie : . Bande originale, cinéma & théâtre, classique, neo romantique et bande-son. 13 morceaux.

    Bande-originale de John Williams

    A partir de là, albums écoutés sans note.
  • Écouter

    Rodrigo y Gabriela (2006)

    Sortie : . Rock et acoustique. 9 morceaux.

    Album de Rodrigo y Gabriela

  • Écouter

    11:11 (2009)

    Sortie : . Musique latine, rock, folk, country et acoustique. 11 morceaux.

    Album de Rodrigo y Gabriela

  • Écouter

    9 Dead Alive (2014)

    Sortie : . Musique latine, folk et folk, country. 9 morceaux.

    Album de Rodrigo y Gabriela

  • Écouter

    Hard Again (1977)

    Sortie : mai 1977. Chicago blues et blues. 9 morceaux.

    Album de Muddy Waters

  • Écouter

    Let Love In (1994)

    Sortie : . Rock et rock alternatif. 10 morceaux.

    Album de Nick Cave & the Bad Seeds

  • Écouter

    Prince of Darkness (OST) (1987)

    Sortie : 1987. Bande originale, electronique, cinéma & théâtre, ambient et expérimental. 8 morceaux.

    Bande-originale de John Carpenter et Alan Howarth

  • 1
  • 2