Être une femme libérée,c'est pas si facile...

Avatar Aurea Liste de

395 films

par Aurea

Le féminisme est un courant de pensée visant à revaloriser la place des femmes dans la société. Il s'est particulièrement développé au cours des années 1950 et se poursuit jusqu'à nos jours. La question des droits et du rôle des femmes apparait aujourd'hui comme incontournable dans la construction sociale d'une société moderne. Il est donc logique qu'elle ait été posée au cinéma.

Suffragette en 1900, garçonne dans les années folles, puis féministe avec le MLF, la femme ne veut plus être soumise, revendiquant son indépendance au sein du couple et de la société et arguant des mêmes droits que ceux de l'homme dans tous les domaines, comme en témoignent ces oeuvres au fil du temps

A signaler qu'au cours de la période qui a précédé l'instauration du Code Hays en 1934, l'Ere du Pré-code, les films sont incroyablement crus et osés. Plus de 70 ans plus tard, ils gardent le pouvoir de choquer... Et de stimuler... Les films Pré-Code sont des oeuvres capitales de l'histoire du cinéma.

Merci Nathayla, Kalimera, Thomas2402, Gondebaud, Pandoriane, Ochazuke, Carlit0, SanFelice, Themroc, Shiningjane, potaille, Anthéa (grâce à sa liste), Dimitricycle, Mars, PekJB, IrinaSchwab, Olivier-Vincent, Samsung, IsMondire, MarionWho, Rawi (grâce à sa critique), USEFOOL, Gérard Rocher, Maggou, Oriane, Zynischt, Etienne Dufrasne (grâce à son comm'), Krokodebil (grâce à sa critique de Persona), Plume231, Cinemagnolia, CosmixBandito, Electron, Anaïs Evian, Ricoll (grâce à sa critique), spirifer, Catleya, phase_inducer, Monty Gatz, Phil Delacote, Naoki38, hannahkaah, Docteur_Jivago, Mimesis, Jackal, Maggou, éloch, -Marc-, Piou-piou, cinemusic, No_Hell, Sylene, PierreAmo, Neah, vito wodka, Nord, _Nil_, SuprêmeLolo03,_Nil_ Francis San Marco, No_Hell, MisterBain, Marcus31, Zolotoï, Cyril Abadie, Roinron

Simone de Beauvoir en couverture

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • À travers l'orage (1920)

    Way Down East

    2 h 25 min. Sortie : . Muet, drame et romance.

    Film de David Wark Griffith avec Burr McIntosh, Kate Bruce, Creighton Hale

    "Way Down East est assez fortement marqué par un certain moralisme de Griffith sur la fidélité et l'amour unique ; en outre, le film montre bien les conceptions puritaines et rigoureuses de la morale victorienne de l'époque qui n'offrait aucun pardon aux écarts."
  • La Lettre écarlate (1926)

    The Scarlet Letter

    1 h 20 min. Sortie : . Muet et drame.

    Film de Victor Sjöström avec Lillian Gish, Lars Hanson, Henry B. Walthall

    "Dans le Salem du 17ème siècle, Hester Prynne, mère d'un enfant illégitime, doit porter un morceau de tissu avec inscrit la lettre A, signe d'Adultère dont elle est accusée. Pendant sept ans, elle a refusé de divulguer le nom du père et devient une sorte de paria".
  • Bande-annonce

    Loulou (1929)

    Die Büchse der Pandora

    2 h 13 min. Sortie : . Muet et drame.

    Film de Georg Wilhelm Pabst avec Gustav Diessl, Carl Goetz, Krafft Raschig

    Séances de cinéma (1 salle)
    Magnifique Louise Brooks dans ce rôle de femme enfant et femme fatale à la fois: insouciante ensorceleuse, créature faussement irresponsable, consciente de son ascendant sur les hommes qu'elle fascine, les réduisant à sa merci.

    Extrait de ma critique
  • Ames Libres (1931)

    A Free Soul

    1 h 31 min. Drame.

    Film de Clarence Brown avec James Gleason, Clark Gable, Norma Shearer

    Film de 1931

    "La fille d’un avocat plutôt brillant mais alcoolique, une jeune femme sûre d’elle et très libérée va se retrouver dans une position fort délicate. Norma Shearer montre beaucoup de présence dans ce rôle qu’elle interprète avec beaucoup d’aplomb avec un mélange d’assurance et de cette sensualité exubérante qui caractérise les films du début des années 30 (ses robes de satin fluide révèlent plus qu’elles ne cachent…)"
  • Frisco Jenny (1932)

    1 h 13 min. Sortie : . Drame.

    Film de William A. Wellman avec Ruth Chatterton, Louis Calhern, Helen Jerome Eddy

    "Jenny Frisco », le premier des sept films de Wellman sortis en 1933, est certainement l’exemple le plus appuyé de cette attirance du réalisateur pour ces destins de femmes qui se terminent mal. Car le film ne se contente pas de raconter les errements tragiques d’une femme, il concentre tout un destin sur une situation finale bouleversante. La construction de l’intrigue fait appel à des événements excessifs et improbables pour obtenir une situation affreusement dramatique. En ce sens le film relève plus du mélodrame que du drame..."
  • Red-Headed Woman (1932)

    1 h 19 min. Sortie : . Romance.

    Film de Jack Conway avec Jean Harlow, Chester Morris, Leila Hyams

    "Liliane, plutôt que de s'abandonner à la soumission imposée à toutes les personnes de son sexe décide de se jouer de la domination masculine en utilisant la seule arme qu'elle a à sa disposition ; le sexe."
  • Bande-annonce

    Rose de minuit (1933)

    Midnight Mary

    1 h 14 min. Sortie : . Drame, policier et romance.

    Film de William A. Wellman avec Loretta Young, Ricardo Cortés, Franchot Tone

    "Une jeune femme est jugée pour meurtre. Adolescente, devant lutter pour se sortir de la misère, elle est arrêtée pour vol et association de malfaiteurs. Dans un bordel, elle rencontre un jeune avocat, descendant d'une riche et prestigieuse famille qui tombe amoureux d'elle et l'aide à retrouver le droit chemin. Mais son passé la rattrape."
  • Liliane (1933)

    Baby Face

    1 h 11 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Alfred E. Green avec Barbara Stanwyck, George Brent, Donald Cook

    "Une jeune fille d'origine modeste à l'ambition démesurée est prête à tout pour gravir les échelons dans une société profondément misogyne...certes, elle use de ses charmes et séduit les hommes afin que ceux-ci l'introduisent au sommet de la hiérarchie, mais le fond est féministe !"
  • Bande-annonce

    Je ne suis pas un ange (1933)

    I'm no angel

    1 h 27 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Wesley Ruggles avec Edward Arnold, Ralf Harolde, Kent Taylor

    "Je vois un homme dans votre vie” – “Comment ? Un seul ?” Une réplique tirée de son troisième long-métrage, et qui résume parfaitement Mae West. Un cas. Une blonde platine à la Jean Harlow, avec des arguments plastiques soulignés à outrance, à coup de robes moulantes et de décolletés plus que généreux. Une féminité mêlée d’un machisme dominateur qui l’amène à traiter les hommes d’égal à égal, le poing sur la hanche et le regard provocateur. Et surtout, un appétit vorace pour la gent masculine."
  • Female (1933)

    1 h. Sortie : . Comédie dramatique et romance.

    Film de Michael Curtiz, William Dieterle et William A. Wellman avec Ruth Chatterton, George Brent, Lois Wilson

    "Alison Drake dirige d'une main de fer une grande entreprise automobile, la drake general motors, qu'elle a héritée de son père. Lassée d'être sans cesse courtisée pour son argent et non sa personne, elle s'amuse à inviter des employés de l'entreprise à diner en tête à tête, puis dans son lit, avant de les rejeter le lendemain.

    Le sexe vu comme moyen d'élévation sociale ou, comme c'est le cas, instrument féministe."
  • L'Élégie de Naniwa (1936)

    Naniwa erejî

    1 h 11 min. Sortie : 1936. Drame et romance.

    Film de Kenji Mizoguchi avec Shinpachiro Asaka, Benkei Shiganoya, Yôko Umemura

    "Ayako n'est pas seulement une héroïne de mélodrame, un personnage
    sacrifié pour sauver de la ruine son père et son jeune frère.
    On perçoit chez elle, une dimension de révolte quand elle découvre sous le monde du travail, les vraies forces agissantes que sont le sexe et l'argent et l'hypocrisie fondamentale qui en découle. Même rejet violent de la vie de famille qui la rejette avec ingratitude."
  • Bande-annonce

    L'Insoumise (1938)

    Jezebel

    1 h 43 min. Sortie : . Drame.

    Film de William Wyler avec Bette Davis, Henry Fonda, George Brent

    Séances de cinéma (1 salle)
    Après l'amour jeu de pouvoir et de plaisir, tour à tour coquette, inconstante et cruelle, Julie comme Scarlett pourra enfin, le temps de la rédemption venu, s'essayer au sacrifice et à l'abnégation.
    Un sublime portrait de femme sur fond de rivalités Nord Sud à la fin du XIXème siècle.

    Extrait de ma critique
  • Bande-annonce

    Autant en emporte le vent (1939)

    Gone with the Wind

    3 h 58 min. Sortie : . Drame, romance et guerre.

    Film de Victor Fleming avec Vivien Leigh, Clark Gable, Olivia de Havilland

    Séances de cinéma (1 salle)
    "L'histoire de Scarlett est passionnante : la jeune fille capricieuse dont la détermination et les ressources hors du commun révèleront une femme capable de se relever de toutes les épreuves. Grâce à une description minutieuse de la psychologie intime des personnages, l'auteur nous livre deux romans : celui des actes et celui des pensées, les deux étant souvent en complet décalage..."
  • Bande-annonce

    La Dame du vendredi (1940)

    His Girl Friday

    1 h 32 min. Sortie : . Comédie, drame et romance.

    Film de Howard Hawks avec Cary Grant, Rosalind Russell, Ralph Bellamy

    Séances de cinéma (2 salles)
    " Hildy est une femme divorcée, fière, une journaliste très intelligente également, à la répartie meurtrière ( un superbe film, drôle et pourtant sacrément sarcastique )
    Belle image pour la femme libérée, d'autant plus que le film date de 1940."
  • Bande-annonce

    Jour de colère (1943)

    Vredens dag

    1 h 32 min. Sortie : . Drame.

    Film de Carl Theodor Dreyer avec Preben Lerdoff Rye, Throkild Roose, Lisbeth Movin

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Le regard féroce de la mère décide du destin de sa bru, cette jeune femme scandalisant une communauté fermée sur elle-même, refusant le monde extérieur, c’est-à-dire la différence. Anne doit être punie afin que l’ordre social, l’ordre en soi, l’ordre tout court, ne soit pas mis en danger."
  • Jane Eyre (1943)

    1 h 37 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Robert Stevenson avec Orson Welles, Joan Fontaine, Margaret O'Brien

    "Jane, si elle n'est pas à proprement parler une féministe, parle souvent d'être indépendante financièrement, de pouvoir gagner sa vie, ce qui est déjà une thématique très moderne. Elle se prend en main et refuse de se laisser dicter sa vie."
  • Bande-annonce

    La Folle Ingénue (1946)

    Cluny Brown

    1 h 40 min. Sortie : . Comédie romantique.

    Film de Ernst Lubitsch avec Charles Boyer, Jennifer Jones, Peter Lawford

    Cette candide jeune femme, oeil félin et bouche pulpeuse se passionne pour les tuyauteries gargouillantes qu'elle adore remettre en état : une vocation de plombier qu'à son grand dam elle ne peut satisfaire.

    Extrait de ma critique
  • Bande-annonce

    Les Enchaînés (1946)

    Notorious

    1 h 41 min. Sortie : . Drame, romance et thriller.

    Film de Alfred Hitchcock avec Cary Grant, Ingrid Bergman, Claude Rains

    Séances de cinéma (1 salle)
    "La réussite du film doit beaucoup à la richesse des quatre personnages principaux et de ses interprètes : Devlin (Cary Grant), cynique agent secret faisant passer le devoir avant l'amour, Alicia (Ingrid Bergman) forte et fragile, courageuse et apeurée, blessée et digne."
  • Un mariage à Boston (1947)

    The Late George Apley

    1 h 33 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Joseph L. Mankiewicz avec Ronald Colman, Peggy Cummins, Vanessa Brown

    Séances de cinéma (1 salle)
    La jeune Eleonor Apley, tout en aimant son père, ne se plie pas aux traditions qu'il lui a inculquées, privilégiant son amour, même s'il n'est pas de Boston.
  • La montagne bleue - 1ère partie (1949)

    Aoi sanmyaku

    1 h 32 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Tadashi Imai avec Setsuko Hara, Ryô Ikebe et Michiyo Kogure

  • La montagne bleue - 2ème partie (1949)

    Zoku aoi sanmyaku

    1 h 30 min. Sortie : .

    Film de Tadashi Imai avec Setsuko Hara, Ryô Ikebe, Hajime Izu

    "Dans un village de campagne, une jeune institutrice se heurte au conservatisme ambiant en défendant une adolescente qui subit des moqueries violentes de sa classe pour s’être promenée avec un garçon."
  • Madame porte la culotte (1949)

    Adam's Rib

    1 h 41 min. Sortie : . Comédie romantique.

    Film de George Cukor avec Katharine Hepburn, Spencer Tracy, Judy Holliday

    Séances de cinéma (1 salle)
    On retrouve aux côtés de Spencer Tracy, son époux dans le film, la majestueuse Katharine Hepburn dans le rôle d'une avocate aux idées progressistes confrontée à son substitut de mari.

    Extrait de ma critique
  • Bande-annonce

    Johnny Guitare (1954)

    Johnny Guitar

    1 h 50 min. Sortie : . Drame et western.

    Film de Nicholas Ray avec Joan Crawford, Sterling Hayden, Mercedes McCambridge

    Séances de cinéma (1 salle)
    Joan Crawford y est impériale, femme forte et indépendante : un film fait pour elle comme l'étaient ceux de Sternberg pour Marlene Dietrich, et une réflexion sur l'amour qui passe par de faux aveux, des questions ou des réponses qui n'en sont pas, illustrée par de superbes dialogues qui ne tombent jamais dans le sentimentalisme.

    Extrait de ma critique
  • Chaussure à son pied (1954)

    Hobson's Choice

    1 h 45 min. Sortie : 1954. Comédie.

    Film de David Lean avec Daphne Anderson, Prunella Scales, Richard Wattis

    " Une vraie et grande leçon de féminisme en action avec notre Maggie (30 ans passés et un caractère bien trempé) qui prend sous le bras le meilleur artisan de son père - un gars poltron et pas vraiment attiré par la tornade Maggie - et le convainc en deux temps trois mouvements qu'elle représente bien pour lui le meilleur parti possible. Ce dernier n'a pas le temps de dire ouf qu'il est marié et propriétaire d'un magasin qui va marcher du feu de Dieu."
  • Bande-annonce

    Stella, femme libre (1955)

    1 h 40 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Michael Cacoyannis avec Melina Mercouri, George Foundas, Alekos Alexandrakis

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Stella est la chanteuse star du Paradis. Chaque soir elle enflamme la scène, et les clients n'ont d'yeux que pour cette réincarnation grecque de la Gilda de Charles Vidor. Mais Stella est moins une femme fatale qu'une femme libre qui désire mener sa vie comme elle l'entend, quitte à choquer les bonnes mœurs. Femme sans morale, femme facile, putain... Sa réputation la poursuit dans le quartier."
  • Quarante tueurs (1957)

    Forty Guns

    1 h 19 min. Sortie : . Western.

    Film de Samuel Fuller avec Barbara Stanwyck, Barry Sullivan, Dean Jagger

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Barbara Stanwyck incarne une femme de caractère à poigne, propriétaire terrienne implacable régnant sur une bande de hors-la-loi."
  • Bande-annonce

    Fin d'automne (1960)

    Akibiyori

    2 h 08 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Yasujirô Ozu avec Setsuko Hara, Yôko Tsukasa, Mariko Okada

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Ozu, plus que féministe est un cinéaste féminin, c’est-à-dire du côté de la femme, héroïne de la plupart de ses films. Ozu ne filme pas le travail (le monde des hommes, le dehors du monde). Lorsqu’il s’aventure dans des bureaux, ce qui s’y passe est purement sentimental (le monde du dedans) : trois hommes d’affaires veulent marier la fille de leur défunt ami et discutent à n’en plus finir, telles des commères, des maris potentiels"
  • La Barrière de chair (1964)

    Nikutai no mon

    1 h 30 min. Sortie : . Policier et drame.

    Film de Seijun Suzuki avec Jô Shishido, Kôji Wada (1), Yumiko Nogawa

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Peu de temps après la fin du second conflit mondial et la reddition d'un Japon désormais occupé par les Etats-Unis, Maya, une jeune fille perdue dans le désordre d'un Tokyo en ruines est recueillie par un groupe de prostituées.
    Formant une réelle communauté plus ou moins solidaire face à l'adversité du quotidien, les jeunes femmes tentent de survivre tant bien que mal en gardant la tête haute jusqu'au jour où Shin, un soldat japonais démobilisé et recherché pour le meurtre d'un américain, s'insère dans leur univers.
    Sa présence fait vaciller les règles fondamentales du groupe et met en danger l'équilibre et la cohésion de la communauté."
  • Le Journal d'une femme de chambre (1964)

    1 h 41 min. Sortie : . Policier et drame.

    Film de Luis Buñuel avec Jeanne Moreau, Georges Géret, Michel Piccoli

    Séances de cinéma (1 salle)
    Célestine est une femme de chambre d'une trentaine d'années, à l’intelligence aiguë, dotée de distinction, de noblesse et d'’élévation.
    Jeanne Moreau, mystérieuse, ambiguë et déterminée, tient droite cette Célestine à l’allure folle, au fier port de reine, à l’élégante silhouette, qui ose, qui brave, qui séduit, qui manipule, sert et se sert, en dépit de sa condition sociale qui la soumet."
  • Bande-annonce

    Faster, Pussycat ! Kill ! Kill ! (1965)

    1 h 25 min. Sortie : . Drame, action et comédie.

    Film de Russ Meyer avec Tura Satana, Haji, Lori Williams

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Meyer donne ici un joli coup de pied dans la fourmilière conservatrice qu’est l’Amérique de 1965. Alternant érotisme gentil, action burnée et corps à corps suggestifs, chaque minute redistribue les cartes et chamboule les codes."