Films vus en 2015

Avatar Matcinéphile Liste de

178 films

par Matcinéphile

Après la liste de 2014 et l'échec de mon pari: 320 films au lieu de 365. Cette année, j'essaierais de mieux le remplir avec cette fois-ci pour chaque films vus: la date, une appréciation et spécifié si vu au cinéma ou non. Voilà voilà,j'espère qu'il y aura comme en 2014 de grandes découvertes et que cette année cinématographique sera enrichissante.
Films par nationalités:
-Français: 34
-Américains: 15
-Espagnols: 4
-Italiens: 3
-Belges: 3
-Russes: 3
-Chiliens: 2
-Danois: 2
-Israéliens: 1
-Tunisiens: 1
-Mauritaniens: 1
-Syriens: 1
-Hongrois: 1
-Hongkongais: 1
-Algériens: 1
-Australiens: 1
-Anglais: 1
-Allemands: 1
-Géorgiens: 1
-Québécois: 1
-Suédois: 1
-Finlandais: 1
-Indonésiens: 1

Grandes Découvertes ou redécouvertes:
Élégie Orientale
Un Chant d'Amour
Tokyo-Ga
Une Sale Histoire
El Topo
La Terre Éphémère
Incendies
Eau Argentée

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    South Park, le film (1999)

    South Park: Bigger, Longer & Uncut

    1 h 21 min. Sortie : . Animation, comédie et comédie musicale.

    Long-métrage d'animation de Trey Parker avec Christophe Lemoine, Thierry Wermuth, William Coryn

    01/01/2015
    Étant fan de la série, j'étais assez intrigué par le film que je voulais voir. C'est chose faite et mon dieu que c'est drôle. Ils vont au bout du délire sans se préoccuper des sujets tabous et des images prétendument choquantes. Cela ne s’arrête pas et l'humour noir est comme toujours, roi. Seul point négatif, la comédie musicale. Je ne savais pas que ça en était une et l'ai vu lors du visionnage. Je parle de point négatif car les musiques sont vite énervantes, mais ce ne serait que chipoter. Un bon moment qui donnera aux fans de South Park des douleurs au ventre.
  • Bande-annonce

    La Maison des 1000 morts (2003)

    The House of 1000 corpses

    1 h 29 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Rob Zombie avec Erin Daniels, Rainn Wilson, Sid Haig

    01/01/2015
    Après South Park et de l'humour, je me suis mis un film d'horreur. Pourquoi Rob Zombie? Tout simplement parce que n'ayant vu aucun film de ce réalisateur, son œuvre m'intriguait et je l'ai donc commencé par son premier film La Maison des 1000 morts. Le résultat est plus que correct pour le premier film d'un homme dont la formation originelle n'est pas réalisateur mais musicien. L'ambiance est glauque à souhait, beaucoup d'influences comme Evil Dead de Sam Raimi ou Massacre à la Tronçonneuse de Tobe Hooper et une bande son exceptionnelle. Le tout donne un peux un aspect série B par moment pour notre plus grand plaisir. Seul problème, le film tombe souvent dans le cliché. Mais ceci est pardonnable pour le premier film d'un musicien. En tout cas, cela m'a donné envie de continuer sa filmographie qui est plutôt courte et qui à l'air intéressante.
  • Bande-annonce

    The Devil's Rejects (2005)

    1 h 41 min. Sortie : . Action, road movie, thriller et Épouvante-horreur.

    Film de Rob Zombie avec Sid Haig, Bill Moseley, Sheri Moon Zombie

    06/01/2015
    Ayant vraiment bien aimé le premier, je voulais regarder sa suite: The Devil's Rejects. Bilan, déçu, vraiment déçu. Le trip n'est absolument pas le même. On passe d'un film à l'ambiance poisseuse et au style particulier mais plus que plaisant à un Road Movie trash se passant dans une Amérique remplie de Redneck consanguins. Les clichés sont bien plus présents que dans le 1er et sont déplaisant. Le flic Bad-Ass qui dit fuck mon métier je me venge en mode gros psychopathe et j'en passe. De plus, sa vengeance qu'il marmonne depuis le début du film est beaucoup trop courte et téléphoné. On s'attarde pendant les 3/4 du film sur les Devil's Rejects et pas assez sur le Shérif. Et le montage est par moment soulant avec des transitions latérales. C'est dommage mais le résultat reste quand même raisonnable et regardable. Il ne me manque plus que les deux Halloween et Lords Of Salem pour avoir un avis plus tranché sur Mr Zombie. PS: Très bonne bande son :) .
  • Bande-annonce

    Timbuktu (2014)

    1 h 37 min. Sortie : . Drame.

    Film de Abderrahmane Sissako avec Pino Desperado, Abel Jafri, Toulou Kiki

    09/01/2015
    (Cinéma)
    Dur sujet d'actualité, ce film m'intriguait énormément. Je suis donc allé le voir et je reste un peu déçu. Je m'attendais à une fresque beaucoup plus violente sur le djihadisme. En effet, Sissako nous montre les djihadistes comme des hommes normaux, il ne nous livre pas les monstres que tout le monde imagine. Il essaie même de nous faire éprouver une certaine sympathie. Cela marche dans quelques scènes plutôt comique. Le tout reste tout de même acceptable lorsque l'on connait les conditions de tournage. Ayant été à maintes reprises arrêtés par "l'autorité" de la région. Il faut que je me lance plus sérieusement sur la filmographie de Sissako.
  • Bande-annonce

    Halloween (2007)

    1 h 46 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Rob Zombie avec Scout Taylor-Compton, Malcolm McDowell, Tyler Mane

    13/01/2015
    Je continue la filmographie de Rob Zombie avec son Halloween. Je n'avais pas vu l'original mais j'étais bien intrigué par ce remake. Conclusion, ce film est largement meilleur que The Devil's Rejects. Ici c'est un vrai Slasher qui sort des clichés du genre (ex: "oh si on se séparait pour échapper au méchant? Faisons deux groupes de deux!"). De plus, une fois adulte, on ne voit jamais le visage de Myers ce qui renforce son coté mystique et un peu fantastique (quasiment immortel avec une force surhumaine). Rob reprend bien évidemment le thème de l'original qui rajoute de l'épique au film dans une ambiance plutôt malsaine. Plus que deux et j'aurais un avis tranché sur ce cinéaste.
  • Bande-annonce

    Gadjo Dilo (1998)

    1 h 40 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Tony Gatlif avec Romain Duris, Rona Hartner, Angela Serban

    14/01/2015
    Je l'avais déjà vu à Belfort en copie 35mm et en présence de Gatlif et je le regarde à nouveau au cinéclub de mon internat. Résultat, toujours aussi bon et émouvant. Le fait que les roumains présents dans le film ne soient pas acteurs, que les anecdotes du séjour soient prisent en compte et mises dans le film lui donnent une âme qui l'individualise. De plus, la démarche de Gatlif (je prends ma cam 35mm et je vais en Roumanie) est vraiment intéressante.
    La musique tzigane est également intéressante. Bien joué Gatlif, il faut que je regarde tes autres films pour voir s'ils sont à la même hauteur.
  • Bande-annonce

    Halloween 2 (2009)

    1 h 45 min. Sortie : 2009. Épouvante-Horreur.

    Film de Rob Zombie avec Scout Taylor-Compton, Malcolm McDowell, Tyler Mane

    14/01/2015
    Ayant vu le premier opus que je trouvais intéressant malgré quelques défauts, je me suis lancé dans sa suite. Résultat moins bon que le premier. Plus gore et vicéral dans les meurtres certes mais un Michael Myers mis de coté pour se concentrer sur sa soeur. Le docteur Loomis méconnaissable par rapport au 1. Il est devenu antipathique, con et détestable en un an? Dur changement pour un personnage qui était aux antipodes de cela. De plus, la fin est très moyenne (Spoil): après avoir sauvagement tué Michael de nombreux coups de couteaux, sa soeur est interné pour démance et lance le meme regard diabolique que son frère lorsqu'il avait dix ans. Le but? Suggérer qu'elle va devenir comme lui. Cela n'a aucun sens vu qu'elle était tout à fait normale avant contrairement à son frére qui était psychopathe dés l'age de dix ans et avait des occupations... Spéciales. Bref, malgré du bon gore et des morts cool, le tout reste décevant. Plus que The Lords Of Salem et j'aurais finis la filmo Rob Zombie.
  • Bande-annonce

    White God (2014)

    Fehér Isten

    1 h 59 min. Sortie : . Drame.

    Film de Kornél Mundruczó avec Zsófia Psotta, Sándor Zsótér, Lili Horváth

    16/01/2015
    (Cinéma)
    Un film qui me donnait envie notamment pour cette scène de charge de chien. Résultat convenable même si je m'attendais à une œuvre plus viscérale. Nous devons tout de même un respect total aux dresseurs des chiens :O .
  • Images amoureuses, images de mort

    2 min.

    Court-métrage de Olivier Smolders

    21/01/2015
    Ce court est assez simpliste en fait mais pas inintéressant pour autant. C'est un poème de 2min sur la vie, le désir, l'amour. Ce roman photo (cf. La Jetée) est assez spécial mais le tout reste intéressant surtout par sa voix off.
  • Bande-annonce

    Les Anges déchus (1995)

    Do lok tin si

    1 h 36 min. Sortie : . Gangster, drame et romance.

    Film de Wong Kar-wai avec Leon Lai, Michelle Reis, Takeshi Kaneshiro

    21/01/2015
    On me l'avait longuement conseillé et j'ai finis par le regarder. C'est mon deuxième Wong Kar Wai (le premier étant le court "La main") et j'ai eu un peu de mal avec celui-ci. Je reconnais le talent de Wai dans la réalisation mais je n'ai pas été touché par le récit ou cette caméra à l'épaule. Je reste tout de même charmé par les ralentis, les décors et la photographie. Cependant, cela n'a pas suffis (ce qui explique mon 7). Il faut donc impérativement que je regarde d'autres films de Wong Kar Wai afin d'avoir un aperçu plus complet de son cinéma.
  • Ravissements (1990)

    7 min. Sortie : 1990.

    Court-métrage de Olivier Smolders

    21/01/2015
    Que dire... C'est un peu voire trés particulier. C'est un roman photo qui laisse le spectateur un peu distant ce qui m'a donc particulièrement géné.
  • Bande-annonce

    E-clip-se (1999)

    8 min. Sortie : 1999.

    Documentaire de Chris Marker

    21/01/2015
    Alors qu'est-ce qu'E-clip-se? C'est tout simplement la préparation d'une population qui va assister à une éclipse. Le film est assez simpliste mais il montre bien l'engouement d'une population envers ce phénomène tellement rare auquel on assiste rarement. Ce documentaire est donc très bien fait, avare en parole mais pas des plus inintéressant.
  • Élégie orientale (1996)

    Vostochnaya Elegiya

    43 min. Sortie : 1996.

    Documentaire de Alexandre Sokourov avec Alexandre Sokourov

    22/01/2015
    Trés beau documentaire d'Alexandre Sokourov. La photographie sépia est magnifique avec des décors cachés par la pelicule granuleuse. De plus, la voix off porte le récit et m'a comblé. Ce film n'a rien à voir avec L'arche Russe mais n'est pas plus mauvais.
  • Point de fuite (1989)

    15 min.

    Court-métrage de Olivier Smolders

    23/01/2015
    Court encore trés spécial de Smolders. Ici c'est une sorte de rebellion étudiante pacifique qui piège leur professeure. Nous avons de la pitié pour cette pauvre femme que la caméra ne lache pas, mettant alors le spectateur au meme rang que les élèves, en voyeur.
  • Bande-annonce

    Un chant d'amour (1950)

    25 min. Sortie : 1950. Drame et muet.

    Court-métrage de Jean Genet avec Bravo, Jean Genet, Java

    23/01/2015
    Quelle malaise pour ces deux détenus. Nous assistons à la séparation d'un couple homosexuel en prison qui subit le voyeurisme d'un gardien. Cette situation plutôt grave comporte une certaine poésie notamment avec le bouquet de fleur. Le tout sert un beau récit à la fin touchante.
  • Bande-annonce

    L'Été des poissons volants (2014)

    El Verano de los peces voladores

    1 h 27 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Marcela Said avec Emilia Lara, Francisca Walker, Roberto Cayuqueo

    23/01/2015
    (Cinéma)
    Mon dieu quel vide. "Gente de bien" 2.0. Pas d'enjeu, pas d'évolution, je suis resté constamment en dehors de ce récit. Les personnages meurent et on en a rien à foutre. La jeune réalisatrice veut se donner un style avec une caméra au point seulement cela ne sert à rien. Alors soit il faut qu'elle s'achète un trépied soit qu'elle change de cadreur ou qu'elle arrête de faire du cinéma. Bref, heureusement que les décors et Emilia Lara sont là pour sauver le tout.
  • Bande-annonce

    Technophobe (2015)

    12 min. Sortie : . Comédie.

    Court-métrage de Théodore Bonnet avec Cyprien Iov, Julien Josselin (Julfou), Maurice Barthélemy

    24/01/2015
    Alors bon certes ce n'est pas un grand film mais ça se laisse regarder. Les YouTubers présents ne jouent pas spécialement mal, ils se cantonnent à leur répertoire de podcast. L'histoire n'est pas extra ordinaire mais originale donc bon ça passe. Cependant, elle prône une société sans technologie. Quand on sait que c'est Cyprien qui l'a écrit. Oui oui, l'homme au dernier IPhone, à la Play 4 et Xbox one, ipad, macbook, etc... On se pose des questions. Bref, rien d'exceptionnel, rien de foncièrement mauvais pour un film internet, c'est correct.
  • Larisa (1980)

    20 min. Sortie : octobre 1980.

    Documentaire de Elem Klimov

    25/01/2015
    Ayant plus qu'adoré Requiem Pour un Massacre, je voulais continuer la filmo de Klimov et c'est chose faite. Ici c'est un format bien différent puisqu'il s'agit d'un documentaire sur une réalisatrice Russe. Et Klimov maitrise parfaitement le tout, il ne tombe pas dans le tire larmes et mélanges images d'archives, extraits de films et ses rush. Le tout donne un très bon documentaire qui nous montre bien la personnalité de la réalisatrice ainsi que sa vision du cinéma. En tout cas, cela m'a donné envie de me plonger dans la filmo de cette jeune femme.
  • La philosophie dans le boudoir (1991)

    14 min. Sortie : 1991.

    Court-métrage de Olivier Smolders avec Jean-François Stévenin, Sylvaine Maias, Marc Chapiteau

    26/01/2015
    Que dire... C'est spécial... Un langage cru et une description de partouze dans les moindres détails. C'est encore un roman photo mais qui est cette fois ci plus explicite par la voix off et assez pudique dans les images. Cela mele des termes familier avec d'autres plus soutenu. Le tout est intéressant et donne envie de continuer la filmographie de Smolders qui semble bien mystérieuse.
  • Bande-annonce

    Là-haut (2009)

    Up

    1 h 36 min. Sortie : . Animation, aventure et drame.

    Long-métrage d'animation de Pete Docter et Bob Peterson avec Edward Asner, Jordan Nagai, Christopher Plummer

    28/01/2015
    J'avais vu ce film d'animation alors que j'étais en 4éme et je n'avais pas du tout aimé. J'ai eu l'occasion de le revoir et je dois admettre ma surprise. Je ne me rappelais plus de ce film et de son contenu, quel dommage: de l'humour, des rapports humains, une bonne morale. Cependant, je n'ai pas aimé la rapidité de changement d'opinion du vieux qui sont assez surprenante. Mais bon, cela ne pose pas d'énormes problèmes non plus. Un bon boulot des studios Pixar.
  • Bande-annonce

    Charlie’s Country (2014)

    1 h 48 min. Sortie : . Biopic.

    Film de Rolf De Heer avec David Gulpilil, Peter Djigirr, Luke Ford

    30/01/2015
    (Cinéma)
    J'avais vraiment envie de voir ce film, n'ayant pas pu le visionner à Cannes. Heureusement, j'ai pu le voir ce Vendredi. Résultat, un peu déçu. Le tout est magnifique dans un Bush Australien avec un aborigène extraordinaire. Cependant, le film traine en longueur vers la fin, ce qui est dommage. Mais ce ne serait que chipoter.
  • The Cube (1969)

    "NBC Experiment in Television" The Cube

    53 min. Sortie : 1969. Science-fiction et expérimental.

    Téléfilm de Jim Henson avec Jim Henson

    31/01/2015
    J'étais intrigué par ce court-métrage et que dire... Le concept est vraiment bien, un huit clos oppressant où un homme essaie de trouver les raisons de son emprisonnement. Le bémol est que le tout s'épuise un peu et se répète. Cependant, la fin relève le tout et laisse le spectateur sur le cul.
  • Bande-annonce

    L'Étrange couleur des larmes de ton corps (2014)

    1 h 42 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Hélène Cattet et Bruno Forzani avec Klaus Tange, Sam Louwyck, Ursula Bedena

    31/01/2015
    Je n'avais encore vu aucun giallo. Je me suis lancé alors dans un hommage récent de ce genre: L'étrange couleur des larmes de ton corps.
    J'ai été déçu, je m'attendais à quelque chose de différent et là ça part un peu trop en sucette. Certes je reconnais la musique extraordinaire ainsi que les magnifiques séquences faites de photos mais le tout ne m'a pas assez emballé d'où mon 6/10. Un son à la limite de l'audible par moment (comme celui d'un screener de merde). De plus, il y a un peu trop de dérive barré. Mais bon, le film n'en est pas non plus détestable et donne tout de même envie de découvrir les origines de ce genre. Peut-être que mes attentes étaient trop importantes.
  • Seuls (1989)

    12 min.

    Court-métrage de Thierry Knauff et Olivier Smolders

    01/02/2015
    Quel vide! Un but? Une volonté? A part laisser des gosses faire n'importe quoi devant la caméra je ne vois pas. Bref, de la soupe décevante.
  • Bande-annonce

    Braveheart (1995)

    2 h 57 min. Sortie : . Biopic, drame, historique, action et guerre.

    Film de Mel Gibson avec Mel Gibson, Sophie Marceau, Angus Macfadyen

    02/02/2015
    On m'en avait parlé, je voulais le voir, c'est chose faite. Malgré le mauvais jeu d'acteur de Mel Gibson et quelques erreurs de réal par ci par là, le tout passe bien. Je n'ai pas vu passé les 3h ce qui est rare. En plus, les batailles sont vraiment épiques.
  • Bande-annonce

    Monty Python : Sacré Graal ! (1975)

    Monty Python and the Holy Grail

    1 h 31 min. Sortie : . Aventure, comédie et fantastique.

    Film de Terry Gilliam et Terry Jones avec Graham Chapman, John Cleese, Eric Idle

    04/02/2015
    Ahlala. Je l'avais déjà vu l'année dernière et je l'ai revu. Que Dire? Toujours aussi drôle et absurde. Une parodie d'œuvres épiques qu'elles soient littéraires ou cinématographiques avec la touche Anglaise Monty Python par dessus, que demander de mieux?
  • Tokyo-ga (1985)

    1 h 32 min. Sortie : .

    Documentaire de Wim Wenders avec Chishû Ryû, Werner Herzog, Yuharu Atsuta

    08/02/2015
    WannaFight me l'avait très chaudement recommandé et c'est alors qu'en ce dimanche 8 février je décide de le lancer.
    Et c'est tout simplement très bien. Wenders nous présente Tokyo comme nous la voyons rarement et par dessus tout, il y a cet amour et admiration pour l’œuvre de Ozu qui rend le documentaire plaisant. Le gros point fort reste tout de même cette voix. Mon dieu que sa voix est plaisante, un accent allemand dans un français honorable qui donne un plaisir auditif accompagné d'une très bonne image.
  • Bande-annonce

    Lincoln (2012)

    2 h 30 min. Sortie : . Biopic, drame et historique.

    Film de Steven Spielberg avec Daniel Day-Lewis, Sally Field, David Strathairn

    08/02/2015
    Spielberg et les films historiques c'est presque un pléonasme. Il y en a des très bons comme des moyens voire des très mauvais. Celui-ci se place dans les moyens. Certes Day-Lewis est impressionnant mais l'on reste trop en dehors du récit, peut-être parce que nous connaissons la fin avant de lancer le film, du coup on ne voit pas d'enjeux.
  • Bande-annonce

    La Nuit au Musée : Le Secret des pharaons (2014)

    Night at the Museum : Secret of the Tomb

    1 h 38 min. Sortie : . Aventure, comédie et fantastique.

    Film de Shawn Levy avec Ben Stiller, Robin Williams, Dan Stevens

    09/02/2015
    (Cinéma)
    Pas le choix, mon cousin voulait aller le voir et c'est chose faite. Et bien pour un truc qui ne me faisait pas envie, on passe un bon moment. Certes la photographie est parfois très moche (notamment au début). Mais le tout est saupoudré d'humour qui fait quelque fois mouche et cela nous fait passer un agréable moment.
  • Bande-annonce

    Nymphomaniac : Volume 1 (2013)

    1 h 57 min. Sortie : . Drame et Érotique.

    Film de Lars von Trier avec Charlotte Gainsbourg, Stellan Skarsgård, Stacy Martin

    10/02/2015
    N'ayant vu qu'Antichrist, je suis toujours aussi intrigué par l’œuvre de Lars Von Trier et j'ai donc décidé de me lancer dans son récent trip, mi drame, mi érotique: Nymphomaniac. Le premier volet se concentre sur la présentation de Jo et de sa pathologie. J'ai largement préféré la narration de Charlotte Gainsbourg accompagné de flashback, qui nous montre le panel de sa personnalité que les explications pseudo philosophiques de son compagnon d'un soir. A voir la suite pour juger mais je reste perplexe.