Films vus/revus en 2019

Avatar Last-Escape Liste de

200 films

par Last-Escape

Une nouvelle année commence, et donc une nouvelle liste aussi...
Les spoils seront légion.
_____________________________________________

Bilan sorties ciné 2019 ;

Top 5:
1/ Avengers: End Game
2/ Toy Story 4
3/ Joker
4/ Doctor Sleep
5/ Parasite

Flop 5:
1/ Hellboy
2/ Annabelle: la maison du mal
3/ Star Wars IX: l'ascension de Skywalker
4/ Le roi lion
5/ Brightburn : l'Enfant du mal

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Notre-Dame de Paris (1956)

    1 h 55 min. Sortie : . Drame et historique.

    Film de Jean Delannoy avec Gina Lollobrigida, Anthony Quinn, Jean Danet

    Premier film de l'année.

    Même si j'apprécie le Disney, j'avoue que je préfère largement la fin tragique dans les catacombes.
    Gina Lollobrigida campait une merveilleuse Esmeralda, même si la petite souris décide un jour d'en faire un remake live, il sera difficile de trouver aussi bien pour le rôle.
  • Bande-annonce

    Le Manoir (2017)

    1 h 40 min. Sortie : . Comédie et Épouvante-horreur.

    Film de Tony Datis avec Kemar, Nathalie Odzierejko (Natoo), Ludovik

    Encore du grand cinéma français.
    C'est censé être barré et drôle mais c'est tellement de la merde sans nom qu'on n'arrive même pas à sourire.
  • Bande-annonce

    Antartica : Prisonniers du froid (2006)

    Eight Below

    2 h. Sortie : . Aventure et drame.

    Film de Frank Marshall avec Paul Walker, Jason Biggs, Bruce Greenwood

    Je ne reste jamais insensible à une histoire qui concerne des chiens, souvent bien meilleurs que notre espèce.
  • Bande-annonce

    Le Droit de tuer ? (1996)

    A Time to Kill

    2 h 29 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Joel Schumacher avec Matthew McConaughey, Sandra Bullock, Samuel L. Jackson

    Film qui divise les foules, ce que je comprends aisément au vu du sujet traité, à savoir: faire justice soit-même. Faut-il condamner à la peine de mort un homme qui s'est fait justice en tuant les violeurs et bourreaux de sa petite fille? Blessant lourdement un innocent au passage. Pendant 2h30 (enfin pas tout à fait), le film va poser cette question, au travers du procès de Carl Lee Hailey, magnifiquement interprété par Samuel L. Jackson. La force du film est aussi dans le casting, on a de très belles têtes d'affiche. Mais surtout dans l'histoire, qui pour ma part m'a captivée.
  • Bande-annonce

    Hellfest (2018)

    Hell Fest

    1 h 29 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Gregory Plotkin avec Cynthea Mercado, Stephen Conroy, Amy Forsyth

    Un slasher moyen, ni plus ni moins.
    Le concept du parc d'attraction avec un vrai psychopathe qui se cache parmi les figurants censés faire peur aux ados en recherche de sensations, c'est pas hyper original mais ça instaure une petite ambiance. Mais qui se gâte rapidement car au bout du dixième péquenaud déguisé qui fait du jumpscare, on en a un peu marre du parc. Les décors se ressemblent, et les sursauts forcés c'est plus trop d'actualité, enfin en vrai probablement que ça fonctionne mais dans un film, bah faut vraiment être un fragile de la vie quand même..
    Le tout reste cousu de fil blanc, on sait que le personnage qui se retrouve à part de son groupe, n'a aucune chance et finira mal. Cependant, je note tout de même une incohérence, l'homme semble avoir un type de victime bien précis, à savoir: les jeunes filles qui restent insensibles à la peur. A partir de là, le fait qu'il traque aussi les amis de sa proie n'a plus aucune logique sauf pour le premier meurtre. Ouais je chipote, mais fallait pas en faire un tueur tout droit sorti de Criminal Minds.
    Bon après on s'ennuie pas trop, d'où le 5. Et j'ai aimé la fin, ça rappelle qu'un tueur en série ne ressemble pas forcément à un monstre en apparence.
  • Bande-annonce

    Aquaman (2018)

    2 h 23 min. Sortie : . Action, aventure, fantastique et science-fiction.

    Film de James Wan avec Jason Momoa, Amber Heard, Willem Dafoe

    Vu au cinéma le 20/01.

    Bien des événements ont retardés la date à laquelle j'ai enfin pu le voir au cinéma. Entre la grippe, les fêtes, Ralph 2,.. difficile d'enfin trouver LE bon moment mais c'est chose faite.
    James Wan a fait du bon boulot avec Aquaman, ce n'est pourtant pas le personnage de la JL qui faisait le plus rêver pour un film solo, et pourtant. Je le trouve presque aussi bon que celui de l'amazone (presque parce que pas de bol coco, t'es un mec et j'ai plus d'affinité avec les personnages féminins). Même si Arthur est assez badass dans son genre, il n'est pas mon personnage favoris du film. C'est bien évidemment la somptueuse Mera qui a cette place. Et quelle femme, tout aussi badass que le héro. Avec un petit côté "Ariel qui découvre le monde terrestre". Ceci dit le duo fonctionne à merveille, les deux s'accordent et bon sang faut avouer qu'ils ont pas étés chercher les acteurs les plus dégueulasses pour incarner Aquaman et sa future reine. Trop de sex appeal les deux là avec les combi moulantes et les cheveux mouillés. Je sacre Amber Heard plus belle femme de notre époque. Mention spéciale aussi à Nicole Kidman, qui s'en sort assez bien, j'avoue j'étais sceptique. Son histoire d'amour avec le père d'Arthur est touchante. En revanche, Patrick Wilson est vraiment ridicule, à aucun moment je n'ai adhéré à ce "méchant", pâle copie d'un certain Loki à la fin du film. J'ai préféré Black Mantha, plus tenace, et pas juste un égocentrique narcissique.
    Après, l'histoire est prévisible, mais ça reste un très bon moment et un bon DC où l'humour est correctement dosée.
    J'apprécie également la fluidité des combats sous l'eau, malgré la tonne de CGI, faut avouer que ça a de la gueule.
  • Bande-annonce

    Dimensions hostiles (2017)

    Realms

    1 h 30 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Daric Gates avec Ryan Kelley, Madison McKinley, Praya Lundberg

    M'ouais, je pense qu'il y avait une petite idée derrière, du moins dans ce que j'ai cru comprendre, mais c'est mal foutu et les acteurs sont mauvais donc forcément, ça passe pas.
  • Bande-annonce

    In the Fade (2017)

    Aus dem Nichts

    1 h 46 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Fatih Akin avec Diane Kruger, Denis Moschitto, Numan Acar

    La première partie se laisse voir, est même plutôt pas mal avec le drame, la phase de deuil et la détresse du personnage principal. Mais après, ce que c'est chiant et long! Il faut attendre la dernière scène pour avoir quelque chose de plus marquant.
    Assez fadasse comme film, dommage vu le sujet.
  • Bande-annonce

    A Star Is Born (2018)

    2 h 15 min. Sortie : . Drame, comédie musicale et romance.

    Film de Bradley Cooper avec Lady Gaga, Bradley Cooper, Sam Elliott

    Un film assez sympa mais j'en sors un peu confuse.
    Le gros point positif étant le duo Bradley Cooper/Lady Gaga, l'association fonctionne et ils forment un couple touchant. Lady Gaga est incroyable pendant la moitié du film, sans artifices, juste une femme qui a des complexes et une magnifique voix, et le personnage de Jackson arrive à la faire sortir de sa coquille, ce qui la propulsera sur le devant de la scène et causera à son futur mari, ironiquement, sa propre descente aux enfers. Cependant, j'ai du mal avec ce changement radical du "je suis la femme que je suis, je ne changerais pas pour plaire aux autres" quand son manager lui parle de modifier un peu son apparence, et finalement peu de temps après elle se fringue sexy et se décolore en un roux bizarre, enfin bref une couleur fake sur laquelle on ne sait pas mettre un nom. En gros, elle redevient une petite Lady Gaga, moins extravagante, mais quand même. Je ne comprends pas trop non plus le geste final du personnage de Jackson, sur le chemin de la guérison, il se laisse complètement détruire par la remarque d'un crétin, enfin je sais pas ça fait la fin tragique pour faire pleurer dans les chaumières, c'est un peu incohérent. Je suppose qu'on peut mettre ça sur le compte de la dépression constante vécue par le personnage, un mal-être qui remonte à loin, mais c'est surtout un immense gâchis finalement.
    Après ça reste un film plaisant à voir, avec de très belles chansons, en particulier "Shallow". Mais pour ma part, c'est à voir une fois et ce sera pas le film le plus marquant que je verrais cette année.
  • Bande-annonce

    Dangereuse Séduction (2007)

    Perfect Stranger

    1 h 49 min. Sortie : . Thriller.

    Film de James Foley avec Halle Berry, Bruce Willis, Giovanni Ribisi

    Le film cassait déjà pas des briques pendant l'intrigue, mais alors cette fin de schizophrène, ça se passe de commentaire.

    Mais quelle daubasse avec un duo Halle Berry/Bruce Willis, c'est un gâchis regrettable.
  • Bande-annonce

    BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan (2018)

    BlacKkKlansman

    2 h 16 min. Sortie : . Comédie, policier et biopic.

    Film de Spike Lee avec John David Washington, Adam Driver, Laura Harrier

    Simple mais efficace, avec une bonne dose d'ironie (les mecs du "Klan" qui se font sauter eux-même sans le vouloir, David Duke qui converse avec un afro-américain au téléphone tout en lui assurant qu'il sait quand il parle à un "vrai blanc", le fait que l'infiltration était tellement wtf et grossière mais que ça passe comme une lettre à la poste).

    Et Adam Driver est pas si mauvais finalement comme acteur, au final c'est surtout qu'on lui a refilé le pire rôle possible dans Star Wars, le personnage de chiotte écrit avec deux pieds gauches quoi.

    Amusant, le fiston de Denzel! Assez bon dans son rôle.
  • Bande-annonce

    Glass (2019)

    2 h 09 min. Sortie : . Thriller.

    Film de M. Night Shyamalan avec James McAvoy, Bruce Willis, Samuel L. Jackson

    Vu au cinéma le 03/02.

    J'imaginais mal comment lier "Incassable" qui a déjà 19 ans avec "Split", plus récent mais qui n'avait, à priori, pas de rapport direct avec le premier. Sauf l'introduction du personnage de Dunn à la fin. Et finalement, avec "Glass", Shyamalan a prouvé que non, c'était pas si improbable à mettre en liaison que ce que je pensais. Au final, ça s’emboîte même très bien et ce n'était pas déstabilisant ou incohérent. Ce ne sera sans doute pas ma révélation de l'année au cinéma mais c'est un film intéressant à suivre, qui aborde un sujet assez commun à notre époque (les fameux super-héros) mais d'une approche totalement différente qui fait son originalité et son intérêt finalement. Avec un trio d'acteurs vraiment bons, même si ma préférence va à James McAvoy et ses nombreux personnages à incarner, je dis chapeau bas. Le fait que Sarah Paulson fasse partie du casting me fait grand plaisir aussi car je l'adore, d'ailleurs son rôle n'est pas très éloigné de ce qu'elle a déjà joué dans la série "American Horror Story". Finalement, j'ai même été triste du destin de Dunn et Kevin.
  • Bande-annonce

    Utøya, 22 Juillet (2018)

    Utøya 22. juli

    1 h 33 min. Sortie : 2018. Drame et thriller.

    Film de Erik Poppe avec Andrea Berntzen, Aleksander Holmen, Brede Fristad

    Un film tellement immersif. Ici, pas d’effusions de sang, pas de voyeurisme sur un drame qui a réellement eu lieu, et on ne se focalise pas non plus sur le taré à l'origine de ce triste massacre. Filmé comme si on suivait le personnage principal, une jeune fille nommée Kaya, ainsi que les autres jeunes avec qui elle se cachera. On a vraiment l'impression d'être avec eux, le film mise sur l'imagination, le fait d'arriver à se projeter dans l'histoire et je trouve cela assez réussi. Le tueur ne sera qu'une silhouette lointaine, inconnu, tout comme ses motivations pour ces pauvres jeunes gens. C'est malgré tout brutal et marquant, en particulier l'enfant à l'anorak orange (sérieux c'était tellement triste) ou bien la fin, si inattendue.

    Pensée à ces 77 personnes tuées pour rien, pour la lubie d'un fou furieux.

    Ps: le cinéma scandinave, et particulièrement norvégien, est génial, définitivement mon préféré.
  • Bande-annonce

    Alita : Battle Angel (2019)

    2 h 02 min. Sortie : . Action et science-fiction.

    Film de Robert Rodriguez avec Rosa Salazar, Christoph Waltz, Jennifer Connelly

    Vu en AP le 10/02.

    Je ne connais aucunement le manga dont est tiré le film, je ne peux donc faire aucune comparaison et je ne me base que sur mon ressenti du film.

    Honnêtement, c'était pas un film que j'attendais spécialement, mais le trailer m'avait donné envie de le voir. Le visuel m'attirait beaucoup et ça s'est confirmé en visionnant le film. J'adore l'esthétique, de la ville comme des personnages. Alita est une héroïne réussie, attachante, impressionnante et intéressante dans sa quête d'identité. Ses relations avec les humains sont touchantes, et le duo avec Ido, incarné par Christoph Waltz, fonctionne à merveille. En revanche, même si avec Hugo ça apporte un petit quelque chose en plus, c'était un peu trop présent pour moi.
    Le film passe vite, dans le sens où je ne me suis pas ennuyée. C'est donc, à mes yeux, une agréable surprise. Et ce, malgré une fin frustrante.

    Par contre, comme souvent, la 3D ne sert strictement à rien.
  • Bande-annonce

    Escape Game (2019)

    Escape Room

    1 h 39 min. Sortie : . Thriller, drame et Épouvante-horreur.

    Film de Adam Robitel avec Taylor Russell, Logan Miller, Deborah Ann Woll

    Vu au cinéma le 14/02.

    Concept vu et revu, mais on ne peut nier que le film est divertissant. On dirait un mélange entre Saw V, pour l'aspect groupe qui doit s'unir et réfléchir à survivre et où forcément on a un triste perdant dans chaque pièce, et Hostel 3, pour les riches qui parient sur qui survivra. Sauf que le film n'est pas gore du tout, les morts sont toutes bien trop soft à mon goût, l'une étant particulièrement bête genre vdm quoi.
    Maintenant, ce qui personnellement me gêne énormément, c'est que c'est quand même trop surréaliste, le tout se termine dans un complot que même le plus gros des paranoïaques n'arriverait pas à imaginer.

    J'ai surtout été le voir au cinoche parce que jusqu'à la sortie de "Captain Marvel" début mars, plus rien à l'affiche ne m'intéresse.
  • Bande-annonce

    L'Exorcisme de Hannah Grace (2018)

    The Possession of Hannah Grace

    1 h 25 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Diederik Van Rooijen avec Stana Katic, Shay Mitchell, Grey Damon

    L'éternel film de possession, où le démon choisit une jeune femme (ils prennent jamais le pépère du coin ces saligauds), où cette dernière profane des injures tout en jouant les contorsionnistes et où des curés tentent de faire partir l'indésirable avec des jolies paroles bibliques. Sauf que là, pour changer un peu, la fille "meurt", atterrit dans une morgue où c'est une autre jeune femme qui la prend en charge et le même bordel recommence, les curés en moins. C'est long, chiant, ils essaient de faire peur avec quelques jump scare bien connus sauf que non, pour ma part ça me sortait pas de la torpeur de l'ennui. C'est la version pauvre de "The Jane Doe identity" en somme.

    La meilleure idée du film étant, l’héroïne sort de problème de dépression/drogues/alcool suite à la mort d'un collègue, mais sa marraine de désintox lui trouve un boulot de nuit dans une morgue. Je ne suis pas psy, mais je suis pas certaine que c'était le taff approprié pour soigner ses troubles.
  • Bande-annonce

    Blackwood - Le Pensionnat (2018)

    Down a Dark Hall

    1 h 36 min. Sortie : . Drame, fantastique, Épouvante-horreur et thriller.

    Film de Rodrigo Cortés avec AnnaSophia Robb, Uma Thurman, Isabelle Fuhrman

    Le cinéma horrifique espagnol porte souvent sur les fantômes, et celui-ci ne déroge pas à la règle. Enfin pour tout dire, il ne faut pas le visionner en espérant voir un film d'épouvante, car en général ces films suivent une trame plutôt gothique et dramatique, comme c'est le cas ici.
    Pour être honnête, je trouve sa moyenne sévère, car il n'est pas mauvais, il a de bonnes idées. Après, il souffre d'un effet "tiré par les cheveux", car j'ai personnellement du mal de croire que, bien que leurs filles étaient des pestes, les parents acceptent tous de n'avoir des nouvelles qu'une fois par trimestre?! Bien que ce ne soit pas précisé pour les autres filles, le personnage de Kit n'avait pas de si mauvaises relations avec sa mère et son beau-père, et ces derniers ne s'inquiètent pas plus que ça du manque de nouvelles ou de l'unique coup de fil où la jeune fille est clairement mal à l'aise en répondant aux questions de sa mère. Pas très crédible tout ça.
    De plus, les personnages de la directrice du pensionnat et de Véronica, sont de véritables clichés. Ajoutons à cela que l'histoire se devine assez facilement.

    Moyen mais regardable.
  • Bande-annonce

    A Serbian Film (2010)

    Srpski film

    1 h 44 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et thriller.

    Film de Srdjan Spasojevic avec Srdjan Todorovic, Sergej Trifunovic, Jelena Gavrilovic

    Comme je m'y attendais, un film qui fait tout pour choquer le spectateur. Sauf que franchement, en matière de gore, j'ai vu pire, je trouve "Cannibal Holocaust" bien plus sale de ce côté là. Même certains épisodes des "Saw", ou les deux premiers "Hostel" sont plus généreux en effusions de sang. Tandis que les "I Spit on Your Grave" sont bien plus violents en ce qui concerne le délicat sujet de l'agression sexuelle.
    Ce que j'ai vu ici c'est plus d'une heure de film pornographique, avec un ennui mortel et le reste des scènes malsaines largement exagérées. On sait que ce genre d'horreur existe dans la vraie vie, on sait que des gens s'en prennent à des bébés, à des enfants, pas besoin de se servir de ça dans un film uniquement pour heurter. Le lire dans les médias filent déjà la haine et le dégoût.

    Film sans intérêt, même quand on est adepte du cinéma gore. Et j'ai énormément de mal à comprendre les notes et les critiques positives.
  • Bande-annonce

    Happy Birthdead 2 You (2019)

    Happy Death Day 2U

    1 h 40 min. Sortie : . Épouvante-Horreur, thriller, comédie et drame.

    Film de Christopher Landon avec Phi Vu, Jessica Rothe, Israel Broussard

    Vu au cinéma le 24/02.

    Aussi sympa mais sans plus que le premier.
    L'idée d'une suite à ce genre d'histoire était culottée, mais honnêtement je trouve le sujet assez bien foutu, et pourtant j'ai vraiment du mal avec les boucles temporelles et les scènes répétitives en général. Mais que ce soit le premier, ou celui-ci, ça passe car il y a des scènes assez drôles qui font qu'on prend le film au second degrés. Il ne faut finalement pas le mater en pensant voir un film d'horreur, car pour moi ça n'en est clairement pas un.

    Mention spéciale à la scène du broyeur et au saut en parachute sans parachute et en bikini.
  • Bande-annonce

    Millénium : Ce qui ne me tue pas (2018)

    The Girl in the Spider's Web

    1 h 57 min. Sortie : . Action, policier, drame et thriller.

    Film de Fede Alvarez avec Claire Foy, Beau Gadsdon, Sverrir Gudnason

    Note réelle: 5,5/10.

    "Millénium" est une saga pour laquelle j'ai beaucoup d'affection. J'ai lu les trois livres de la trilogie d’origine, vu les deux premiers films suédois et le remake de "Les hommes qui n'aimaient pas les femmes" de Fincher. Je n'ai pas encore vu le troisième film suédois, mais je connais l'histoire grâce au livre.

    En revanche, je n'ai pas lu le roman "Ce qui ne me tue pas", pas spécialement convaincue à la base puisque c'est un nouvel auteur qui a décidé de reprendre le flambeau, onze après la mort du vrai créateur de cette franchise (le mec qui fait de la thune sur le dos d'un mort quoi). Bien que je ne puisse pas faire de comparaisons livre/film ici, on sent que c'est pas le même gars qui a pondu l'histoire, car c'est vraiment un cran en dessous. Cependant, le film a une tournure plus orientée action que polar, et c'est vraiment dommage, car la crédibilité du personnage de Lisbeth en prend un coup. C'est too much, je sais qu'elle est forte, intelligente et pleine de ressources, j'adore vraiment ce personnage complexe, mais ici on a le sentiment qu'elle est juste indestructible. De plus, si Claire Foy n'est pas mauvaise dans ce rôle, elle est l'actrice qui m'a le moins convaincue dans ce rôle, la comparaison avec les deux précédentes est sans appel. Le fait qu'elle fait des cascades de folie (sa survie suite à l'explosion de son taudis d'appart + la traversée d'un lac gelé à plein gaz en moto restant les pires) et qu'elle pirate tout et n'importe quoi aussi facilement que dans les jeux "Watch Dogs" fait que c'est pas très crédible. On ajoute à ça un Mikael Blomkvist (cette énorme erreur de casting) sans charisme, fadasse et inutile au possible, alors qu'il est tout aussi important que Lisbeth à la base, et on obtient une triste résurrection de "Millénium" au cinéma. Dommage, j'en sors réellement déçue alors que quand j'avais vu la BA au cinéma j'étais pleine d’enthousiasme..

    Et ça me rend encore plus dégoûtée qu'on ne verra jamais les opus 2 et 3 à la sauce Fincher..
  • Bande-annonce

    Les Frères Sisters (2018)

    The Sisters Brothers

    2 h 02 min. Sortie : . Western.

    Film de Jacques Audiard avec John C. Reilly, Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal

    J'essaie doucement de me réconcilier avec le genre western depuis les "Red Dead Redemption".

    J'ai passé un bon moment devant ce film, bien que l'histoire ne sera pas spécialement marquante en ce qui me concerne. Ce qui fait surtout le film, ce sont les 4 personnages principaux (préférence pour le personnage incarné par Joaquin Phoenix).
    Une rédemption différente de celle que j'ai eu l'habitude de voir (en films, en séries ou en jeux), contrairement à beaucoup, j'ai aimé la fin.
  • Bande-annonce

    Coco (2017)

    1 h 45 min. Sortie : . Animation, aventure, comédie, fantastique et comédie musicale.

    Long-métrage d'animation de Lee Unkrich et Adrian Molina avec Anthony Gonzalez, Gael García Bernal, Benjamin Bratt

    Plus d'un an qu'il traînait sur mon PC et l'un des rares Disney/Pixar que je n'ai pas vu au cinéma. Je dois dire qu'à la base ça ne m'attirait pas spécialement, et que je me trompais lourdement. Mais bon, mieux vaut tard que jamais.

    C'est ça que j'aime tellement chez Disney/Pixar, cette capacité de mettre en avant, dans de magnifiques dessins animés, différentes cultures et différents pays. Comme ce "Coco" qui se centre sur la tradition qu'ont les mexicains envers leurs défunts. Plus qu'un film coloré à l'animation impeccable, c'est surtout un thème fort qui en ressort, celui des gens de notre famille qui sont décédés et qui finissent oubliés avec les générations qui défilent. Une triste réalité. "Coco" n'en reste pas moins bourré de sentiments positifs.
  • Bande-annonce

    Casse-Noisette et les Quatre Royaumes (2018)

    The Nutcracker and the Four Realms

    1 h 39 min. Sortie : . Fantastique et musique.

    Film de Lasse Hallström et Joe Johnston avec Mackenzie Foy, Keira Knightley, Morgan Freeman

    Mais que c'était pénible d'arriver au bout.. bon c'est clairement trop niais pour moi. Autant dans les films d'animation j'adore les histoires de princesses autant en live, ça passe nettement moins bien, c'est toujours TROP. Et on ne peut pas dire que Disney a fait beaucoup d’efforts pour ce film que ce soit dans sa réalisation ou dans sa pub où c'était, je m'en souviens, le strict minimum. Sans parler du fait qu'ils l'aient collés en novembre alors que c'est un film de Noel, et qu'il s'est retrouvé en concurrence avec une autre production de Disney: Mary Poppins le remake. Si ça ne veut pas dire qu'ils en avaient rien à faire de ce film, je ne vois pas ce que ça veut dire d'autre.
    Les seuls éléments positifs à mes yeux sont les costumes (c'est beau, je vais pas dire le contraire) et l'actrice principale qui tient la route dans le rôle de Clara (sauf que la nana elle se demande jamais si on l'a pas droguée pendant la soirée, genre tout est normal). Les autres personnages ne sont aucunement travaillés, aucun n'a d'intérêt. Et jamais Keira Knightley ne m'avait autant agacée (pourtant, je la porte pas dans mon cœur de base), et pourquoi Morgan Freeman vient s'afficher dans ce genre de production? Il n'a ni besoin de thunes, ni de pub.
    Je me demande aussi pourquoi les effets spéciaux sont si inégaux, parfois c'est beau, parfois c'est du CGI hideux, Disney a pourtant les moyens.. L'histoire n'est pas travaillée, on est dans une espèce de "Alice au pays des merveilles" du pauvre. Et les personnages masculins des royaumes de la drogue, heu pardon des quatre royaumes, sont tous super gênants.

    Vous savez qui est le plus badass du film? Bah c'est le roi des souris. Personnage le plus charismatique, je déconne pas.

    PS: si j'avais été un mec, j'aurais pu dire que ce film m'a cassé les noisettes, hahaha!
  • Bande-annonce

    Captain Marvel (2019)

    2 h 04 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Anna Boden et Ryan Fleck avec Brie Larson, Samuel L. Jackson, Jude Law

    Vu au cinéma le 06/03.

    Après DC et son excellent "Wonder-Woman", Marvel son concurrent réplique avec l'histoire de "Captain Marvel". Il en aura fallu du temps pour que les producteurs comprennent que les super-héroïnes peuvent être aussi intéressantes et exploitables sur grand écran que les Batman, Iron Man, Superman ou Captain America.
    Brie Larson campe une attachante Carol "Vers" Danvers, et elle est loin d'être inexpressive comme les trailers pouvaient le faire croire. C'est au contraire une nana drôle, qui a du répondant. Je la sentais bien et je ne me trompais pas, me voilà avec une nouvelle chouchoute dans le MCU (et ça se dispute sur le podium entre Black Widow, Scarlet Witch, Wasp, Gamora, Okoye ou Valkyrie). Pour en revenir au film, c'est du typique Marvel, et celui-ci se rapproche assez des gardiens de la galaxie dans l'ambiance, via l'humour, les références (mais aux années 90, forcément, mention spéciale au fait qu'on entende du Nirvana!) ou le design des personnages. On a également un duo qui fonctionne bien entre Carol et Fury, et le rajeunissement de Samuel L.Jackson est bluffant, tout comme celui de l'agent Coulson (ça fait plaisir de le revoir dans un film). Fury est d'ailleurs tellement différent dans sa personnalité que celui qu'on avait l'habitude de voir dans les autres films, j'en espère presque un film sur lui pour comprendre pourquoi un tel changement. Dans tous les cas, ça reste du très bon divertissement, et le MCU prouve qu'il a un univers qui s'étend de plus en plus et qui promet de belles choses pour la suite. J'ai vraiment hâte de voir Captain Marvel combattre Thanos avec les autres "Avengers".

    Ps n°1: méfiez-vous des chats, mais ça je le savais j'en ai..

    Ps n°2: la première scène post-générique est juste jouissive, ma hype pour "End Game" crève des plafonds maintenant.

    Ps n°3: bel hommage à Stan Lee, sobre mais efficace.
  • Bande-annonce

    Les Enquêtes du département V : Dossier 64 (2018)

    Journal 64

    1 h 59 min. Sortie : . Thriller et drame.

    Film de Christoffer Boe avec Fares Fares, Nikolaj Lie Kaas, Nicolas Bro

    Quatrième affaire du département V, en charge d'anciennes affaires classées et non-résolues.
    Si les affaires confiées à Carl et Assad ne sont jamais particulièrement joyeuses, je trouve que "Dossier 64" est la plus malsaine qu'ils aient traités. Ce film se déroule en deux parties: le présent où 3 momies emmurées dans un appartement sont découvertes et dont l'enquête atterri sur le bureau des enquêteurs du V, et le passé dans les années 1960 où on suit les tristes mésaventures d'une jeune femme tombée enceinte hors mariage dans un "établissement" pour femmes déviantes. Cette seconde partie n'est pas sans rappeler le film "The Magdalene Sisters" où c'était les mêmes mauvais traitements. Sous formes de viols, humiliations, privations, contrôle total sur la vie de ces filles et comble de tout, stérilisations de force pour qu'elles ne puissent plus se "reproduire". Plus avance le film et plus on se rend compte que plus de 40 ans plus tard, secrètement, une espèce de secte de barjos continuent cette purge de la société, en s'en prenant cette fois, à des jeunes filles étrangères qui avortent, qu'on stérilise sans leurs consentements parce qu'elles n'oseront jamais le dire à leurs parents et encore moins se plaindre. Le film aborde donc tout un tas de thèmes assez durs mais malheureusement toujours d'actualité (racisme, xénophobie, misogynie). Dans la réalisation, je trouve que c'est une assez bonne saga, et que les scandinaves prouvent, une fois de plus, qu'ils sont les meilleurs quand il s'agit de polars. Les acteurs sont bons et convaincants, que ce soit les deux principaux présents depuis le premier film, où ceux incarnant les personnages directement liés à cette histoire.

    Puisque j'ai capté qu'il y avait sept livres en tout, j'espère quand même que les trois autres seront adaptés également.
    Et dans tous les cas, j'ai encore six livres à lire au pire! :)
  • Bande-annonce

    Kursk (2018)

    1 h 57 min. Sortie : . Historique.

    Film de Thomas Vinterberg avec Matthias Schoenaerts, Léa Seydoux, Colin Firth

    Excellente surprise.
    Je me souviens que j'avais vu le trailer au cinéma l'année passée et que je l'avais vaguement noté dans un coin de ma tête car l'histoire m'intéressait.

    Déjà, une grosse partie du tournage c'était en Belgique, ça fait plaisir! Le rôle principal est tenu par Matthias Schoenaerts, un acteur belge, ça fait doublement plaisir. Surtout qu'il est excellent dans ce film. D'ailleurs le casting est vraiment bon, je place quand même un bémol sur Léa Seydoux car je trouve qu'elle en fait des caisses quand elle questionne les supérieurs de son mari. Mais bon, ça passe quoi.

    Je redoutais un film voulant donner dans l'action avec les explosions mais ce n'est absolument pas le cas, ici on voit surtout les hommes coincés au fond du sous-marin et la détresse de ces pauvres gars, ainsi que celle de leurs familles. On aborde sans excès l'aspect politique, les secrets militaires.

    C'est un film qui allie tension et drame avec brio, enfin personnellement ça m'a touchée surtout que c'est malheureusement une histoire vraie.

    PS: mention spéciale au petit garçon qui refuse de serrer la main du vieux fumier dans l'église, c'était un moment fort du film.
  • Bande-annonce

    Les Chatouilles (2018)

    1 h 43 min. Sortie : . Drame.

    Film de Andréa Bescond et Eric Métayer avec Andréa Bescond, Karin Viard, Clovis Cornillac

    Une vraie claque.
    Le film s'attaque à un sujet difficile, celui de la pédophilie, et d'une gosse de huit qui deviendra pendant plusieurs années la victime du meilleur ami de ses parents. Qui subira sans jamais rien dire, et qui, une fois adulte, s'auto-détruira à travers la drogue et les rencontres sans lendemain. Jusqu'au moment où elle décide qu'il est temps pour elle d'avancer et après des années de séances chez une psy, pas qualifiée pour ça à la base, Odette l’héroïne de l'histoire, surmontera ses démons.

    Le casting tient la route, et Odette est une héroïne attachante et bouleversante. L'actrice principale est incroyable. Et en me renseignant, je constate qu'en fait, elle a réellement vécu ça dans son enfance, je suis admirative devant sa force.
    Le personnage de son père, est attachant lui aussi.
    En revanche, l'antagoniste de l'histoire est bien évidemment détestable, on a envie de le voir mourir dans d'atroces souffrances, preuve que l'acteur fait le job. Mais le pire pour moi reste le personnage de la mère, pire que l'agresseur lui-même.

    Enfin voilà, c'est la preuve que le cinéma français peut encore être très bon quand il évite les comédies lourdingues à la Danny Boon ou à la Frank Dubosc.
    Et la preuve aussi, que les films n'ont pas toujours besoin de scènes choquantes et gerbantes pour heurter la sensibilité.

    Je le sentais bien ce film quand j'ai vu sa fiche et je ne me trompais pas, je suis contente de l'avoir vu et je ne peux que le conseiller.
  • Bande-annonce

    L'enfant du passé (2017)

    Hjemsøkt

    1 h 18 min. Sortie : . Drame, Épouvante-horreur et thriller.

    Film de Carl Christian Raabe avec Synnøve Macody Lund, Ebba Steenstrup Såheim, Ken Vedsegaard

    Un jour ou l'autre je devais bien me faire un navet Scandinave, c'est chose faite avec ce pseudo film mystérieux, qui n'a rien d'horrifique, c'est juste plat et chiant. Pendant une heure qui en parait deux, on suit une nana qui a hérité de la vieille maison familiale dont elle n'a presque pas de souvenirs. Le film tente, en vain, d'envoyer sur des fausses pistes, d'inventer un pseudo scénario complexe alors que dans le dernier quart d'heure, on se rend compte que c'est une heure de perdue pour une histoire classique, vue et revue.
  • Bande-annonce

    Jersey Affair (2018)

    Beast

    1 h 47 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Michael Pearce avec Johnny Flynn, Jessie Buckley, Geraldine James

    Un thriller qui se laisse suivre mais qui ne sera pas marquant pour ma part.
  • Bande-annonce

    L'Ombre d'Emily (2018)

    A Simple Favor

    1 h 58 min. Sortie : . Policier et thriller.

    Film de Paul Feig avec Anna Kendrick, Blake Lively, Henry Golding

    Un film qui allie une histoire à la "Gone Girl" avec une comédie typiquement féminine, spécialité du réalisateur de "L'ombre d'Emily".

    C'est un mélange assez étrange mais dans les grandes lignes ça fonctionne, malgré quelques ratés. Le film est très en dessous de "Gone Girl" pour plusieurs raisons, mais je trouve que Blake Lively incarne parfaitement son rôle de garce manipulatrice et vénale au possible. Anna Kendrick s'en sort pas mal non plus, je ne suis pas une grande fan de cette actrice car elle joue souvent les potiches, mais pour une fois ça passe, elle se révèle bien moins niaise que ne le laisse paraître son personnage au début du film. Le duo passe finalement assez bien.

    L'aspect thriller tient globalement la route, et le film se laisse suivre sans trop d'ennui. Après, même si je ne suis pas contre les touches d'humour, j'ai trouvé que la scène finale était too much.