Gregg Toland, directeur de la photographie (1926-1948)

Avatar PiotrAakoun Liste de

51 films

par PiotrAakoun

Le directeur de la photographie, aussi appelé directeur photo ou chef opérateur de prise de vues, est la personne responsable, au tournage d'un film, de la prise de vues. Il coordonne les efforts de trois équipes : caméra, machinerie et lumière ou éclairage. Il peut aussi assumer le travail du cadreur. Concepteur de l'image du film, il conçoit l'esthétique de l'éclairage et est donc un collaborateur essentiel de la mise en scène à la plastique du film. Lorsqu'il ne se consacre qu'à l'éclairage, et qu'un cadreur opère la caméra et assure le cadre, il dirige l'équipe d'électriciens-éclairagistes, celle-ci plaçant alors les projecteurs et accessoires selon ses directives. Il peut parfois assurer à la fois le cadrage et la lumière.

Il est assisté par des chefs de poste :
Dans le domaine de la caméra, d'un cadreur, lui-même assisté d'un premier assistant opérateur de prise de vues ou pointeur (chargé de faire le point);
Dans le domaine de la lumière, d'un chef électricien chargé de la gestion des installations d'éclairage;
Et dans le domaine de la machinerie, d'un chef machiniste qui supervise les mouvements de caméra (travellings, grues) et installation de la caméra aussi bien communément que dans des endroits difficiles.

Voici une liste que je vous conseille d'aller consulter si l'univers de la photographie au cinéma vous passionne :
http://www.senscritique.com/liste/Les_plus_grands_chefs_operateurs_dans_l_histoire_du_cinema/293955
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Gregg Toland est directeur de la photographie entre 1926 et 1948, sur des films américains réalisés notamment par John Ford, Howard Hawks et William Wyler.

Il est connu pour son travail innovant, en particulier sur les effets de lumière, émise en faisceau, les violents contrastes et la profondeur de champ, remarquables sur "Les Hommes de la mer" de Ford (1940) et "Citizen Kane" d'Orson Welles (1941).

Durant sa carrière, il obtient cinq nominations à l'Oscar de la meilleure photographie, dont un gagné en 1940, pour "Les Hauts de Hurlevent" de William Wyler.

Films non recensés sur SC :
"This is Heaven" d'Alfred Santell (1929)
"The Devil to Pay" de George Fitzmaurice (1930)
"Raffles" de George Fitzmaurice (1930)
"The Unholly Garden" de George Fitzmaurice (1931)
"Play-Girl" de Ray Enright (1932)
"The Tenderfoot" de Ray Enright (1932)
"The Washington Masquerade" de Charles Brabin (1932)
"Tugboat" d' Annie de Mervyn LeRoy (1933)
"The Nuisance" de Jack Conway (1933)
"The Masquerader" de Richard Wallace (1933)
"Nana" de Dorothy Arzner et George Fitzmaurice (1934)
"Les Hommes traqués" de J. Walter Ruben (1935)
"L'Ange des ténèbres" de Sidney Franklin (1935)
"Beloved Enemy" d'Henry C. Potter (1936)
"Le Proscrit" d'Otto Preminger (1938)

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • The Bat (1926)

    1 h 26 min. (États-Unis). Fantastique et muet.

    Film de Roland West avec Emily Fitzroy, Jack Pickford, Louise Fazenda

    http://www.davidbordwell.net/essays/img/005_batstairs.jpg

    L'histoire se déroule dans un vieux manoir où des gens cherchent un trésor caché. Ils sont poursuivis par un tueur surnommé «The Bat».

    Adaptation cinématographique d'une pièce de théâtre qui connut un grand succès à Broadway en 1920, la version muette de "The Bat" a longtemps été considérée comme perdue.

    Le film est réputé pour son ambiance particulière, liée à un tournage exclusivement nocturne.

    Gregg Toland était l'assistant de Arthur Edeson pour ce film gothique ... il n'avait que 22 ans, mais était déjà fasciné par le potentiel du cinéma, et passait tout son temps libre à chercher des nouvelles voies pour photographier le monde autour de lui ... voici ce qu'il confie lors d'une interview à propos du métier de cinéaste : "So glamorous ... I made up my mind that's what I wanted to be ... I used to stay on nights and polish [the camera]. It just seemed exciting to sling a tripod over your shoulder, and it seemed mysterious to go into a darkroom and load film"

    https://www.youtube.com/watch?v=Yc8JsaCwn4I (film)
  • Barbara, fille du désert (1926)

    The Winning of Barbara Worth

    1 h 29 min. (États-Unis). Western et muet.

    Film de Henry King avec Ronald Colman, Vilma Banky, Gary Cooper

    Assistant de George Barnes, Gregg Toland a une démarche profondément expérimentale ...
  • The Love of Zero (1928)

    12 min. 1928 (États-Unis).

    Court-métrage de Robert Florey avec Joseph Marievsky, Tamara Shavrova, Anielka Elter

    ... qu'il met en oeuvre sous forme d'effets spéciaux et d'un montage avec Slavko Vorkapich dans un court-métrage de Robert Florey "The Love of Zero" (court-métrage proche de l'expressionnisme allemand) ... ainsi que dans "Johann the Coffinmaker" (non recensé sur SC) et considéré comme un des premiers films d'horreur expérimentaux d'avant-garde ... tous deux réalisés en 1927 ...

    https://vimeo.com/123328217 (The Love of Zéro, court-métrage)
  • Bande-annonce

    The Life and Death of 9413, a Hollywood Extra (1928)

    11 min. (États-Unis). Drame.

    Court-métrage de Robert Florey et Slavko Vorkapich avec Jules Raucourt, Voya George, Robert Florey

    ... et menant à leur plus fameuse collaboration en 1928 "The Life and Death of 9413, a Hollywood Extra" ... (crédité de son prénom "Gregg")

    Le style visuel du film comprend des coupures brutales, des mouvements de caméra rapides, des surimpressions, des effets de lumière estompés, ainsi que des angles désorientés ... il inclut également une combinaison de gros-plans ainsi que des plans éloignés dans des décors miniatures en carton, cubes en papier, boîtes en fer, boîtes de cigare et jouets (trains ...) N'ayant pas accès aux studios hollywoodiens, la plupart des scènes furent exécutées dans les appartements des réalisateurs, avec des murs peints en noir comme fond ...

    https://www.youtube.com/watch?v=xnAEHFhxuQI
  • La Reine Kelly (1932)

    Queen Kelly

    1 h 41 min. (France). Drame et muet.

    Film de Erich von Stroheim avec Gloria Swanson, Walter Byron, Seena Owen

    Film muet américain inachevé d'Erich von Stroheim sorti en 1932.
    Gloria Swanson y interprète le rôle principal et a produit le film au travers de sa société, la Gloria Swanson Pictures Corporation.

    Le tournage avec von Stroheim a eu lieu du 1er novembre 1928 au 21 janvier 1929. Mais des différends financiers avec Joseph Kennedy, associé de Swanson, et éditoriaux (la censure jugeant certaines scènes trop osées) ont conduit au départ du réalisateur.

    Plusieurs réalisateurs se succèdent à partir du 9 décembre 1929, dont Richard Boleslawski, Edmund Goulding, Irving Thalberg et Sam Wood, pour retourner certaines scènes et permettre le passage au parlant.

    Le 24 novembre 1931, Gloria Swanson embaucheras Toland pour tourner un épilogue à la va-vite ... épilogue qui jusqu'alors n'était constitué que d'intertitres et de photos de plateau.

    (non crédité au générique)

    http://vivelecinemamuet.blogspot.be/2013/05/queen-kelly-derich-von-stroheim-1932.html (film)
  • Capitaine Drummond (1929)

    Bulldog Drummond

    1 h 30 min. (France). Drame et thriller.

    Film de F. Richard Jones avec Ronald Colman, Claud Allister, Lawrence Grant

    http://www.notrecinema.com/images/filmsi/bulldog-drummond_361982_21712.jpg

    Assistant et collaborateur plus conventionnel de George Barnes sur ce film policier ... Bulldog Drummond est un personnage de fiction britannique imaginé par l’écrivain Herman Cyril McNeile (1888-1937) dans une série d'une vingtaine de romans policiers publiés sous le pseudonyme de Sapper.

    http://www.dailymotion.com/video/x1zo65z_bulldog-drummond_shortfilms (film)
  • Condamné (1929)

    Condemned

    1 h 26 min. (France). Drame.

    Film de Wesley Ruggles avec Ronald Colman, Ann Harding, Dudley Digges

    1929

    Sur l'île de Diable, dans un décor tropical, une aventure et une histoire d'amour qui unit un prisonnier à la femme d'un gardien brutal. L'occasion surtout de redécouvrir Ronald Colman, jeune premier très célèbre dans les années 30.

    http://www.notrecinema.com/images/filmsi/condamne_361163_46244.jpg
  • L'Intruse (1929)

    The Trespasser

    1 h 30 min. (France). Drame.

    Film de Edmund Goulding avec Gloria Swanson, Robert Ames, Purnell Pratt

    1929

    The Trespasser est un pur feuilleton mélo du début à la fin. Ecrit et dirigé par Edmund Goulding pour Gloria Swanson, qui prouve ainsi qu'elle n'est pas que l'actrice muette.

    Quelques chansons de la bande originale officielle sont "Serenade" et "Love, Your Magic Spell is Everywhere" par Gloria Swanson, "I Love You Truly" par Robert Ames.

    https://www.youtube.com/watch?v=QzWDXm8PwYA (film)
  • Le Kid d'Espagne (1932)

    The Kid from Spain

    1 h 36 min. (France). Comédie musicale et romance.

    Film de Leo McCarey avec Eddie Cantor, Lyda Roberti, Robert Young

  • Souvent femme varie (1934)

    Forsaking All Others

    1 h 23 min. (France). Comédie dramatique et romance.

    Film de W. S. Van Dyke avec Robert Montgomery, Joan Crawford, Clark Gable

  • Résurrection (1934)

    We Live Again

    1 h 25 min. (France). Drame.

    Film de Rouben Mamoulian avec Anna Sten, Fredric March, Jane Baxter

  • Soir de noces (1935)

    The Wedding Night

    1 h 23 min. (France). Drame et romance.

    Film de King Vidor avec Gary Cooper, Anna Sten, Ralph Bellamy

  • Les Misérables (1935)

    1 h 48 min. (États-Unis). Drame.

    Film de Richard Boleslawski avec Fredric March, Charles Laughton, Cedric Hardwicke

    "Nominé aux Oscars pour la Meilleure Photographie"
  • Splendor (1935)

    1 h 15 min. (France). Comédie romantique.

    Film de Elliott Nugent avec Miriam Hopkins, Joel McCrea, Paul Cavanagh

  • Le Vandale (1936)

    Come and Get It

    1 h 39 min. (France). Drame et romance.

    Film de Howard Hawks et William Wyler avec Edward Arnold, Joel McCrea, Frances Farmer

  • Bande-annonce

    Ils étaient trois (1936)

    These Three

    1 h 33 min. (France). Drame et romance.

    Film de William Wyler avec Miriam Hopkins, Merle Oberon, Joel McCrea

  • Les Chemins de la gloire (1936)

    The Road to Glory

    1 h 43 min. (France). Drame et guerre.

    Film de Howard Hawks avec Fredric March, Warner Baxter, Lionel Barrymore

  • Le destin se joue la nuit (1937)

    History is made at night

    1 h 37 min. 1937 (France). Comédie dramatique.

    Film de Frank Borzage avec Charles Boyer, Jean Arthur, Leo Carrillo

    non crédité
  • Bande-annonce

    La Rue sans issue (1937)

    Dead End

    1 h 33 min. (France). Drame et policier.

    Film de William Wyler avec Sylvia Sidney, Joel McCrea, Humphrey Bogart

    "Nominé aux Oscars pour la Meilleure Photographie"
  • The Goldwyn Follies (1938)

    2 h 02 min. (États-Unis). Comédie musicale et romance.

    Film de George Marshall

  • Madame et son cow-boy (1938)

    The Cowboy and the Lady

    1 h 30 min. (France). Comédie.

    Film de Henry C. Potter avec Gary Cooper, Merle Oberon, Patsy Kelly

  • Bande-annonce

    Les Hauts de Hurlevent (1939)

    Wuthering Heights

    1 h 44 min. (France). Drame et romance.

    Film de William Wyler avec Merle Oberon, Laurence Olivier, David Niven

    http://image.toutlecine.com/photos/h/a/u/hauts-de-hurlevent-1939-1-g.jpg

    Les Hauts de Hurlevent (Wuthering Heights) est un film américain en noir et blanc de William Wyler produit par Samuel Goldwyn et sorti en 1939. Adapté du roman homonyme d'Emily Brontë, il ne représente que 16 chapitres sur les 34 du livre (ainsi, la seconde génération des personnages est éliminée).

    Nommé 8 fois aux Oscars 1940, il a remporté celui de la "meilleure photographie noir et blanc" ainsi que le New York Film Critics Award du meilleur film en 1939.

    En 2007, Les Hauts de Hurlevent a été sélectionné par le National Film Registry des États-Unis pour être préservé, car «culturellement, historiquement et esthétiquement signifiant».

    https://www.youtube.com/watch?v=sszoQWRQB7c (bande-annonce officielle)
  • Mélodie de la jeunesse (1939)

    They Shall Have Music

    1 h 42 min. (États-Unis). Comédie musicale et drame.

    Film de Archie Mayo avec Jascha Heifetz, Joel McCrea, Andrea Leeds

  • Envol vers le bonheur (1939)

    Intermezzo: A Love Story

    1 h 10 min. (France). Drame et romance.

    Film de Gregory Ratoff avec Leslie Howard, Ingrid Bergman, Edna Best

    "Nominé aux Oscars pour la Meilleure Photographie en Noir et Blanc"
  • Raffles, gentleman cambrioleur (1939)

    Raffles

    1 h 12 min. (France). Aventure, comédie et policier.

    Film de Sam Wood avec David Niven, Olivia de Havilland, May Whitty

  • Bande-annonce

    Les Raisins de la colère (1940)

    The Grapes of Wrath

    2 h 09 min. (France). Drame, historique et road movie.

    Film de John Ford avec Henry Fonda, Jane Darwell, John Carradine

    http://www.laroute66.fr/wp-content/uploads/2010/01/5-17.jpg

    Des plans dessinant l’immensité et l’âpreté de l’Ouest américain, des plans à la beauté infinie et sublimée par la superbe photographie de Gregg Toland.

    L'aspect social est traité d'une manière semi-documentaire par Toland, qui nous plonge sans emphase au cœur de la misère en s'inspirant des tableaux de Thomas Hart Benton, connu pour ses représentations de la vie quotidienne du Midwest : http://www.supremefiction.com/.a/6a00d83456391369e20168e97df2a1970c-pi
    et des travaux de la section photographique de la Farm Security Administration, qui avait pour but de témoigner des conditions de vie des Américains ruraux :
    https://books.bibliopolis.com/books/images/clients/cahanbooks/10916.jpg

    Parmi les œuvres qui ont le plus significativement inspiré les auteurs des Raisins de la colère, on peut citer celles de Walker Evans, Dorothea Lange ou encore Arthur Rothstein. La séquence où les Joad arrivent dans le premier camp de transit est sur ce point exemplaire. On découvre cet univers en caméra subjective à l'occasion d'un lent travelling à travers la marée humaine des migrants. (ChristopheL1)

    http://www.forumdesimages.fr/les-programmes/toutes-les-rencontres/cours-de-cinema-les-raisins-de-la-colere-par-j.b.-thoret (analyse critique)
  • Bande-annonce

    Le Cavalier du désert (1940)

    The Westerner

    1 h 40 min. (France). Drame, romance et western.

    Film de William Wyler avec Gary Cooper, Walter Brennan, Doris Davenport

  • Les Hommes de la mer (1940)

    The Long Voyage Home

    1 h 45 min. (France). Drame, policier et guerre.

    Film de John Ford avec John Wayne, Thomas Mitchell, Ian Hunter

    http://www.on-mag.fr/~onmag/images/stories/2015/10/gal_Les_Hommes_de_la_mer/Blu-ray_Les_Hommes_de_la_mer_02.jpg

    Il est connu pour son travail innovant, en particulier sur les effets de lumière, émise en faisceau, les violents contrastes et la profondeur de champ, remarquables sur "Les Hommes de la mer" de Ford (1940) et "Citizen Kane" d'Orson Welles (1941).

    «Nous avons volontairement choisi des espaces resserrés, c'est ce que l'histoire demandait. La vie sur un bateau est claustrophobe, mais vous vous habituez à cela. Vous vous faites des amis et vous vous faites des ennemis, vous vous bousculez pour la nourriture, vous vous bousculez pour tout. Je pense que les marins qui ne se bousculent pas pour la nourriture sont de médiocres marins».

    L'aspect claustrophobe du film est accentué par la photo de Gregg Toland.

    "Nominé aux Oscars pour la Meilleure Photographie en Noir et Blanc"

    https://www.youtube.com/watch?v=Kk8iC7MFWXA (bande-annonce)
  • Bande-annonce

    Citizen Kane (1941)

    1 h 59 min. (France). Drame.

    Film de Orson Welles avec Orson Welles, Joseph Cotten, Dorothy Comingore

    "Nominé aux Oscars pour la Meilleure Photographie en Noir et Blanc"

    http://www.forumdesimages.fr/les-programmes/toutes-les-rencontres/citizen-kane-dorson-welles (analyse critique)
  • Bande-annonce

    La Vipère (1941)

    The Little Foxes

    1 h 56 min. (France). Drame.

    Film de William Wyler avec Bette Davis, Herbert Marshall, Teresa Wright

    Photographie
  • 1
  • 2