Howard Hawks : Le caméléon

Avatar Docteur_Jivago Liste de

24 films

par Docteur_Jivago

Capable de s'attaquer à tous les genres avec génie, Howard Hawks aura marqué l'histoire du 7ème art et influencé plusieurs générations de cinéastes, encore aujourd'hui, comme peuvent en témoigner John Carpenter ou encore Brian De Palma. Certaines œuvres comme Rio Bravo, Scarface ou L'Impossible Mr Bébé sont essentielles, connues et reconnues à travers le temps et permettent à Hawks de rester, à jamais, gravé dans les mémoires.
C'est d'abord via ses œuvres avec Bogart qu'il m'aura marqué, notamment le fabuleux Le Port de l'Angoisse avant que je ne découvre peu à peu un metteur en scène qui ne m'aura que très rarement déçu...

Vu : 23 sur 43.
Futures priorités : La Patrouille de l'aube, L'insoumise, Train de Luxe, Seuls les anges ont des ailes, Hatari! ...

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Une fille dans chaque port (1928)

    A Girl in Every Port

    1 h 18 min. Sortie : . Aventure et comédie.

    Film de Howard Hawks avec Victor McLaglen, Louise Brooks, Robert Armstrong

    Quel régal ! Bien rythmé, ingénieux et rempli de bonnes idées, "A Girl in Every Port" voit Hawks signé une excellente comédie muette où amour, drague, baston ou encore amitié virile se mêlent. Louise Brooks brille de mille feux tandis que les acteurs semblent vraiment se faire plaisir en faisant ce film, et c'est contagieux !
  • Bande-annonce

    Scarface (1932)

    1 h 33 min. Sortie : . Gangster.

    Film de Howard Hawks et Richard Rosson avec Paul Muni, Ann Dvorak, Karen Morley

    Sur un rythme rapide, on découvre l'ascension de Tony Camonte dans la pègre de Chicago, prêt à tout pour arriver au sommet. Hawks nous offre une vision noir du rêve Américain et sublime un Chicago prohibé. Paul Muni est inoubliable.
  • Le harpon rouge (1932)

    Tiger Shark

    1 h 20 min. Sortie : .

    Film de Howard Hawks avec Edward G. Robinson, Richard Arlen, Zita Johann

    Si c'est regrettable que la partie mélodramatique soit ratée et ne dégage que peu d'émotions, "Le Harpon Rouge" reste tout de même un minimum sympathique grâce à son ton parfois presque documentaire lorsque Hawks filme la mer, ses requins et la description de la vie des pêcheurs.
  • Train de luxe (1934)

    Twentieth Century

    1 h 31 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Howard Hawks avec John Barrymore, Carole Lombard, Walter Connolly

    Loin d'être un indispensable du génial Howard Hawks, Train de Luxe déçoit alors que le projet était plutôt intéressant et, malgré quelques séquences vraiment sympathiques, un cynisme assez drôle et un minimum de savoir-faire de la part du réalisateur du Port de l'Angoisse, l'oeuvre souffre un peu trop du syndrome théâtre filmé et d'une ampleur absente.
  • Brumes (1936)

    Ceiling Zero

    1 h 35 min. Sortie : . Aventure, drame et romance.

    Film de Howard Hawks avec James Cagney, Pat O'Brien, June Travis

    Un Hawks facilement oubliable malgré un bon et prometteur début. "Brumes" manque d'enjeux forts, de tensions, d'émotions et surtout d'intérêts malgré quelques bonnes idées par-ci par-là.
  • Le Chemin de la gloire (1936)

    The Road to Glory

    1 h 43 min. Sortie : . Drame et guerre.

    Film de Howard Hawks avec Fredric March, Warner Baxter, Lionel Barrymore

    En signant Les Chemins de la Gloire, Howard Hawks signe un grand film de guerre à hauteur d'homme, en y mêlant héroïsme, émotion et horreur, dans une période où la peur de la mort, tout comme la cruauté humaine et de la guerre, est omniprésente.
  • Bande-annonce

    L'Impossible Monsieur Bébé (1938)

    Bringing Up Baby

    1 h 42 min. Sortie : . Comédie et romance.

    Film de Howard Hawks avec Katharine Hepburn, Cary Grant, Charles Ruggles

    C'est sur un rythme effréné qu'on assiste aux péripéties de l'inoubliable et génial duo Cary Grant/Katharine Hepburn. Ces deux-la sont géniaux et sublime un scénario qui a été fait sur-mesure pour eux, oscillant entre subtilité, screwball et intelligence, le tout orchestré d'une main de maître par Howard Hawks.
  • Bande-annonce

    La Dame du vendredi (1940)

    His Girl Friday

    1 h 32 min. Sortie : . Comédie, drame et romance.

    Film de Howard Hawks avec Cary Grant, Rosalind Russell, Ralph Bellamy

    À nouveau, Hawks montre à quel point il maîtrisait l'art de la screwball comedy et on retrouve dans "His girl friday" certains de ses thèmes de prédilection, traités avec humour et pertinence et c'est un vrai bonheur, surtout lorsque c'est emmené par un fabuleux Cary Grant !
  • Bande-annonce

    Boule de feu (1941)

    Ball of Fire

    1 h 51 min. Sortie : . Comédie romantique.

    Film de Howard Hawks avec Gary Cooper, Barbara Stanwyck, Oskar Homolka

    Décidément la filmographie de Howard Hawks déborde de surprises et pas des moindres ! Capable de s'attaquer à tous les genres, il livre avec "Ball of Fire" une charmante, rythmée et piquante comédie, qui ne manque ni d'humour, d'idées ingénieuses ou encore de tendresse !
  • Air Force (1943)

    2 h 05 min. Sortie : . Aventure et guerre.

    Film de Howard Hawks avec Harry Carey, George Tobias, Arthur Kennedy

    Un film de propagande qui manque malheureusement cruellement d'intérêt malgré une seconde partie qui rehausse un peu le niveau et un minimum de savoir-faire. Hawks a réalisé bien mieux dans sa carrière, que ce soit avant ou après ce "Air Force".
  • Bande-annonce

    Le Port de l'angoisse (1944)

    To Have and Have Not

    1 h 40 min. Sortie : . Aventure, romance et thriller.

    Film de Howard Hawks avec Humphrey Bogart, Walter Brennan, Lauren Bacall

    Et Humphrey Bogart rencontra Lauren Bacall et quoi de mieux qu'une première dans un film noir sous la direction d'Howard Hawks ? En plus de réaliser un film qui m'a personnellement marqué et qui débuta mon histoire d'amour avec l'âge d'or d'Hollywood, il met en place une atmosphère aussi sombre qu'envoutante sur fond de Seconde Guerre mondiale et résistance. Très bien écrit, "Le port de l'Angoisse" bénéficie aussi de l'alchimie de son couple d'acteur et de l'immense maitrise d'Howard Hawks. Finalement, comme ces acteurs, ce film est intemporel...
  • Bande-annonce

    Le Grand Sommeil (1946)

    The Big Sleep

    1 h 54 min. Sortie : . Film noir.

    Film de Howard Hawks avec Humphrey Bogart, Lauren Bacall, John Ridgely

    Et Humphrey Bogart retrouva une nouvelle fois Lauren Bacall sous la direction de Hawks. L'intrigue est assez alambiqué mais l'intérêt n'est pas vraiment là, c'est surtout autour des personnages, tous ambigus, et de l'atmosphère sombre, envoûtante et mystérieuse, que le film est réussi et même fascinant.
  • Bande-annonce

    La Rivière rouge (1948)

    Red River

    2 h 13 min. Sortie : . Action, aventure, romance et western.

    Film de Howard Hawks avec John Wayne, Montgomery Clift, Joanne Dru

    Basé sur le choc des générations, ce western prend assez vite une dimension humaniste, à la fois complexe et léger où Hawks dirige admirablement d'excellents comédiens, Montgomery Clift et John Wayne en tête. Il n'en oublie pas le charme et l'humour qui arrivent à trouver leur place dans ce très bon western.
  • Si bémol et fa dièse (1948)

    A Song is Born

    1 h 53 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Howard Hawks avec Louis Armstrong, Lionel Hampton, Hugh Herbert

    C'est dommage, car il y a tout de même quelques bonnes idées (surtout musicales, quelques gags etc) mais rien qui ne parvient à en faire plus qu'un pâle, mal écrit et inutile remake musical du très bon "Ball of fire".
  • Bande-annonce

    Allez coucher ailleurs (1949)

    I Was a Male War Bride

    1 h 45 min. Sortie : . Comédie romantique et guerre.

    Film de Howard Hawks avec Cary Grant, Ann Sheridan, Marion Marshall

    Dans la lignée de "Bringing up Baby", Hawks signe une comédie aussi charmante que fine et marrante, sans lourdeur et bénéficiant d'un grand nombre d'idées lumineuses, le tout emmené par un Cary Grant en très grande forme !
  • Bande-annonce

    La Chose d'un autre monde (1951)

    The Thing from Another World

    1 h 27 min. Sortie : . Fantastique.

    Film de Christian Nyby et Howard Hawks avec Margaret Sheridan, Kenneth Tobey, Robert Cornthwaite

    Un film non dénué d'intérêt mais dans l'ensemble plutôt décevant malgré de bonnes idées, notamment dû au manque d'une atmosphère vraiment prenante. À mes yeux, la version de Carpenter exploite bien mieux cette histoire, arrive à clairement instaurer une tension et une ambiance angoissante et fait parti des ces quelques remakes supérieurs à l'original...
  • Bande-annonce

    La Captive aux yeux clairs (1952)

    The Big Sky

    2 h 02 min. Sortie : . Drame et western.

    Film de Howard Hawks avec Kirk Douglas, Dewey Martin, Elizabeth Threatt

    En signant La Captive aux Yeux Clairs, Howard Hawks s'éloigne des codes du western alors en vogue à Hollywood et livre là un film contemplatif, humaniste et mélancolique où il met en avant pionnier, amitié, nature et amour et ce, avec talent et subtilité.
  • Bande-annonce

    Chérie, je me sens rajeunir (1952)

    Monkey Business

    1 h 37 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Howard Hawks avec Cary Grant, Ginger Rogers, Charles Coburn

    Séances de cinéma (1 salle)
    Emmené par un formidable Cary Grant qui justifie presque à lui seul la vision de ce film, Chérie je me sens rajeunir met un peu de temps à démarrer avant que les gags se fassent de plus en plus présents et que le rythme ne nous laisse guère de répits. Certaines scènes, à l'image du "scalp", viennent sublimer ce film où Hawks sait se montrer inspiré, à défaut d'être réellement inoubliable.
  • Bande-annonce

    Les hommes préfèrent les blondes (1953)

    Gentlemen Prefer Blondes

    1 h 31 min. Sortie : . Comédie musicale et romance.

    Film de Howard Hawks avec Jane Russell, Marilyn Monroe, Charles Coburn

    "Les hommes préfèrent les blondes parce que les blondes savent ce que les hommes préfèrent". Sans avoir été pleinement convaincu par cette comédie, à mes yeux manquant de surprises et surtout de rires, elle s'avère tout de même assez charmante et emmené par d'excellentes comédiennes.
  • La Terre des pharaons (1955)

    Land of the Pharaohs

    1 h 46 min. Sortie : . Drame, péplum et historique.

    Film de Howard Hawks avec Jack Hawkins, Joan Collins, Dewey Martin

    Orgueil, folie, cupidité, vengeance... C'est une bien sombre galerie de personnages qu'Hawks met en scène. Il délivre là un bon et surprenant péplum où il permet à Joan Collins de crever l'écran.
  • Bande-annonce

    Rio Bravo (1959)

    2 h 21 min. Sortie : . Action, drame et western.

    Film de Howard Hawks avec John Wayne, Dean Martin, Ricky Nelson

    Bien plus qu'un simple western, "Rio Bravo" prend une dimension humaine et mélancolique où John Wayne brille sous la direction d'Hawks. Ce dernier met en scène un western profondément humaniste et intelligent, tout en brassant divers genres et sachant prendre son temps pour dresser plusieurs portraits.
  • Le Sport favori de l'homme (1964)

    Man's Favorite Sport?

    2 h. Sortie : . Comédie.

    Film de Howard Hawks avec Rock Hudson, Paula Prentiss, Maria Perschy

    Howard Hawks, ne se souciant alors guère des modes de l'époque, démontre à nouveau tout son talent dans cette comédie basée sur la guerre des sexes qui s'avère vraiment plaisante à suivre et ne manquant ni de piquant, d'humour ou de charme.
  • Bande-annonce

    El Dorado (1967)

    2 h 06 min. Sortie : . Western.

    Film de Howard Hawks avec John Wayne, Robert Mitchum, James Caan

    Immense et magnifique western au ton mélancolique et humain, "El Dorado" voit un Howard Hawks au crépuscule de sa carrière qui observe le temps qui passe et en retranscrit toute l'ampleur et la richesse pour un film qui est très loin d'être mineur dans sa pléthorique filmographie.
  • Rio Lobo (1970)

    1 h 54 min. Sortie : . Western.

    Film de Howard Hawks avec John Wayne, Jorge Rivero, Jennifer O'Neill

    Clôture mitigé et mélancolique de sa trilogie débuté avec "Rio Bravo", "Rio Lobo" nous transporte dans une Amérique déboussolé par la guerre de Sécession. Chant du cygne pour l'immense Howard Hawks qui clôt en 1970 une carrière de metteur en scène commencée en 1926 où il aura brassé multiples genres avec brio, génie et intelligence et poser son emprunte dans l'histoire du cinéma.