Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Joués en 2017 - Journal de bord

Avatar Dehell Liste de

44 jeux vidéo

par Dehell
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
  • 2
  • Bande-annonce

    League of Legends (2009)

    Sortie : . Stratégie temps réel.

    Jeu vidéo de Riot Games sur PC et Mac

    Oui, encore.
  • Yakuza 2 (2006)

    Ryu Ga Gotoku 2

    Sortie : . Action-Aventure et beat'em up.

    Jeu vidéo de SEGA sur PlayStation 2

    Fini.
    Malgré quelques ajustements plus que nécessaires pour les phases de combat, le jeu reste très similaire au premier dans sa structure. Après un bol d'air frais dans le nouveau quartier d'Osaka, on retournera dans un Kamurrocho qui n'aura que très peu changé depuis les événements du premier épisode (on y retrouve également les mêmes musiques et la même putain de loop sonore de 5 secondes qui fait office de bruit d'ambiance de foule). On enchaînera donc les allers-retours rythmés par des combats bien plus nerveux et grisants que dans Yakuza 1, le tout dans l'unique but d’enclencher la prochaine cinématique et/ou séquence scénarisée. Heureusement, elles sont superbement mises en scène, et on saluera une performance technique particulièrement solide pour de la PS2, surtout au niveau des visages et leurs animations. Les personnages du premier épisode gagnent en épaisseur, et les nouveaux sont suffisamment bien introduits pour qu'on s'y attache facilement. On appréciera également l'abandon d'un doublage US bancal pour laisser place à des voix jap qui contribuent grandement à l'immersion et rendent le travail d'écriture beaucoup plus authentique.
    Bref, tout l'aspect narratif est vraiment ce qui m'a poussé à terminer le jeu. Chaque cinématique est un régal, et l'intrigue se révèle de plus en plus passionnante, entre révélations et séquences qui puent la classe, jusqu'à un final dantesque.
    Malheureusement, l'effet de redondance après avoir fini Yakuza 1 il y a quelques semaines se fait clairement ressentir. Plus maîtrisé dans le fond comme dans la forme, Yakuza 2 souffre malgré tout des mêmes problèmes structurels que son aîné. Heureusement que cette suite améliore la formule sur tous les autres points, on ressort malgré tout ravi, des souvenirs plein la tête.
  • Yakuza 3 (2009)

    Ryu ga Gotoku 3

    Sortie : . Action-Aventure et beat'em up.

    Jeu vidéo de SEGA sur PlayStation 4 et PlayStation 3

    Fini.
    On retrouve Kazuma, mais cette fois-ci l'aventure démarre à Okinawa, station balnéaire tout à fait dépaysante. A nous le soleil, les chemises à fleurs, et un Kazuma dont la principale préoccupation est la tenue de son orphelinat. Un début très chill donc, au soleil, l'occasion de se faire quelques parties de pêche et de voir les leçons de vie que donne Kazuma aux résidents de son orphelinat. Bien loin du ton et des préoccupations habituelles de la série, cette introduction permet de parfaitement poser les nouveaux personnages tout en développant Kazuma, ses valeurs, sa vision de la vie. Une entame très humaine et terre à terre, qui fait le plus grand bien après le final à la limite du grand-guignolesque de Yakuza 2. Et si l'histoire principale de Yakuza 3 finira inévitablement par tomber dans un imbroglio de machinations politico-mafioso-immobilières, elle sera au final plutôt anecdotique, son véritable intérêt résidant dans les situations qu'elle provoque pour nos personnages. Les trois derniers chapitre du jeu en sont d'ailleurs l'exemple parfait: la résolution de l'intrigue principale se fait plutôt discrète, et c'est vraiment les personnages qui seront au cœur de cette suite de séquences toutes plus marquantes les unes que les autres. Un final en apothéose, qui arrive à trancher avec les avalanches de twists et révélations grandiloquentes auxquelles nous avaient habitué les précédents épisodes.

    Enfin, niveau technique, on ne peut passer à côté du gros changement qu'apporte Yakuza 3 avec le passage à la PS3: adieu la vue du dessus un peu étriquée, bienvenue la caméra dos à Kazuma, avec, révolution, une caméra libre ! Se balader dans Kamurocho sous cet angle est un vrai plaisir, on a l'impression de redécouvrir ce quartier dont la disposition n'a pourtant pas changé. On notera aussi l'apparition de plein de mini-jeux chouettes (golf, karaoké, billard, bowling), qui rendent les sorties urbaines bien plus agréables et variées.

    Alors oui, on pourra pester contre les séquences de course-poursuite, clairement pas nécessaires, contre ce scénario toile de fond qui peine à captiver, ou encore contre le contenu perdu lors de la localisation. Mais tout cela n'a été, pour moi, que du détail dans un jeu qui m'a surpris et touché de par son ton et sa justesse dans le traitement de ses personnages, le tout avec une mise en scène souvent dingue. Une conclusion idéale pour la "trilogie Kazuma".
  • Bande-annonce

    Yakuza 4 (2010)

    Ryu ga Gotoku 4 : Densetsu o Tsugumono

    Sortie : . Action-Aventure et beat'em up.

    Jeu vidéo de CS1 et SEGA sur PlayStation 4 et PlayStation 3

    Fini.
    Après un 3ème épisode centré sur Kazuma, la série retourne vers un ton rappelant Yakuza 2, mettant l'accent sur une histoire principale menée de main de maître, riche en révélations, séquences et personnages marquants.

    Le twist de cet épisode, c'est qu'on incarne plus uniquement Kazuma, mais 4 personnages (3 nouveaux + Kazuma). Ces nouveaux persos ont chacun leur style de jeu, chacun leur personnalité, et les 4 histoires finiront inévitablement par se recouper. Il faut saluer le talent d'écriture des auteurs qui réussissent ce pari audacieux avec brio: les arcs narratifs de chacun des personnages sont suffisamment bien pensés pour qu'ils soient intéressants même au-delà de leurs liens avec l'histoire principale qui sert de toile de fond. Et lorsque tout se recoupe lors du final grandiose, c'est un véritable sentiment de satisfaction et d'accomplissement qui nous accueille. Cette intrigue principale est d'autant plus prenante qu'elle s'étend sur 25 ans, et le fait de voir son impact sur ces différents personnages décuple sa portée, son envergure.

    On retiendra aussi de ce Yakuza 4 l'importance de Kamurocho, seule zone à parcourir, et que l'on découvrira sous différents angles grâce aux différents personnages. Les quêtes secondaires seront l'occasion de partager des tranches de vie plus ou moins innocentes avec les habitants du quartier, offrant à Kamurocho une épaisseur et une tangibilité vraiment bienvenue.

    Et comme si ça suffisait pas, on retrouve une tonne d'activités qui ont, cette fois-ci, survécu à la localisation: la gestion de club d’hôtesses et l'entrainement de combattant de rue rejoignent la longue liste des activités secondaires étonnement funs et intéressantes, avec le golf, le billard, le bowling, le karaoké, les fléchettes, un ping-pong un peu cringe et des massages complètement gênants. Les 4 persos ont chacun leur style de combat, et si j'ai pesté contre un équilibrage qui m'a semblé étrangement dosé j'ai finalement pris plaisir à découvrir ces 4 styles très différents. Seul regret: c'est quand on a enfin la sensation de bien maîtriser le combat d'un personnage que son arc narratif se finit et qu'on passe à un nouveau. Mais c'est vraiment pinailler.

    Bref, Yakuza 4 réussit à rester dans la continuité de la série avec un ton proche du 2, rend Kamurocho plus authentique que jamais, le tout en apportant un vent de nouveauté et d'audace avec sa structure narrative et l'introduction de 3 excellents nouveaux personnages.

    C'est oui.
  • Bande-annonce

    Yakuza 5 (2012)

    Ryu ga Gotoku 5

    Sortie : . Action-Aventure et beat'em up.

    Jeu vidéo de Ryû ga Gotoku Studio et SEGA sur PlayStation 3

    Fini.
    Difficile d'écrire quelque chose sur un jeu aussi dense, riche, généreux, maîtrisé et juste. Accomplissement non seulement de la formule du 4 (la structure avec différents persos ayant chacun leur arc narratif), mais aussi et surtout de la série dans son ensemble: les troubles du Tojo Clan, la corruption, quêtes de rédemption, l'évolution de Haruka et sa relation avec Kiryu, le voyage au coeur d'un Japon moderne avec cette fois 4 villes (dont 2 inédites dans la série), une avalanche d'à-côtés et de contenus annexes, avec notamment les "jobs" servant aussi à développer les personnages principaux et l'ambiance dans laquelle ils évoluent, en créant des contrastes forts avec le reste de la série (à ce titre celui de Shinada est un peu en retrait, là où ceux de Kiryu et Saejima sont très intéressants et celui de Haruka est juste le meilleur truc).

    Dans le même temps, le jeu réussit aussi à se créer sa propre identité, avec un ton très acerbe via ses personnages vieux, usés, fatigués de leur vie et surtout, qui payent le poids de leurs passés respectifs. Et c'est justement ce qui rendra la partie de Haruka aussi attachante et rafraîchissante. On incarne une Haruka tournée vers l'avenir, à la poursuite de son rêve innocent de devenir une pop idol. Et si, évidemment, le jeu n'hésite pas à nous présenter cette industrie sous son visage le plus sale, ça contribue à rendre le personnage de Haruka encore plus fort, elle qui continue à pourchasser son rêve en ne sachant plus vraiment si elle fait ça pour elle ou pour ceux qu'elle aime. Le contraste avec Shinada, le personnage que l'on joue après Haruka, est saisissant: là où Haruka se bat pour atteindre son heure de gloire, aussi éphémère soit-elle, Shinada doit lui vivre dans l'ombre d'une gloire dont il a été privé, alors qu'il était tout destiné à l'atteindre.
    Et puis il y a Akiyama, qui est là parce que c'est Akiyama et qu'il est beaucoup trop cool.

    Et puis il y a cet acte final, conclusion magistrale pour chacun des personnages, principaux comme secondaires (oui parce que les persos secondaires aussi sont géniaux), dans une fantastique mise en scène qui m'a tenu en haleine durant les 3-4 heures (!) nécessaires à sa complétion.

    Et ces dernières minutes, poignantes, surprenantes, marquantes. Un combat de boss majestueux suivi d'un épilogue qui nous frappe en pleine gueule. Une conclusion douce/amère à l'image de l'aventure qu'on a vécu, dans Yakuza 5 et la série dans son ensemble.

    Putain de chef d'oeuvre.
  • Bande-annonce

    Yakuza Zero (2015)

    Ryu ga Gotoku Zero : Chikai No Basho

    Sortie : . Action-Aventure et beat'em up.

    Jeu vidéo de Ryû ga Gotoku Studio et SEGA sur PlayStation 4, PlayStation 3 et PC

    Fini.

    Sixième Yakuza en 2 mois, toujours la frappe. Meilleures sidequests, meilleur système de combat (il était un peu temps de changer, merci Ishin), meilleurs mini jeux annexes (la danse, la gestion du cabaret club, la gestion du cabaret club, ou encore la gestion du cabaret club).

    Le scénar principal prend son temps pour démarrer, mais quand il est lancé olala comment ça tue. On assiste réellement à la transformation de Kazuma et Majima qui deviennent au fil du jeu les personnages qu'on connait, jusqu'aux toutes dernières secondes du jeu. Un régal à parcourir pour les amateurs de la série, mais aussi un excellent point d'entrée. Personnellement je le trouve peut-être un peu trop "annexe", surtout après la claque Yakuza 5, mais ça reste un excellent jeu, et le passage sur PS4 fait un grand bien à Kamurrocho et Sotenbori.
  • Bande-annonce

    Metroid Prime (2002)

    Sortie : . FPS et aventure.

    Jeu vidéo de Retro Studios et Nintendo sur GameCube et Wii

    En pause.
  • Bande-annonce

    Forza Horizon 3 (2016)

    Sortie : . Course.

    Jeu vidéo de Playground Games, Turn 10 et Microsoft Game Studios sur PC et Xbox One

    Dommage pour l'optimisation qui n'en fait qu'à sa tête, parce que quand ça tourne correctement c'est un régal
  • Bande-annonce

    Alan Wake (2010)

    Sortie : . Action-Aventure.

    Jeu vidéo de Remedy Entertainment et Microsoft Studios sur PC, Xbox 360 et Xbox One

    Relancé principalement pour bidouiller un mode photo, à voir si je continue à y jouer pour de vrai
  • Bande-annonce

    Event[0] (2016)

    Sortie : . Aventure.

    Jeu vidéo de Ocelot Society sur Mac et PC

    Fini.

    Prenant place dans une timeline alternative où l'humanité a conquis l'espace dès les années 80, on se retrouve échoué dans un vaisseau de tourisme spatial abandonné depuis 1987. Le but sera de réussir à retourner sur Terre en dialoguant avec l'IA du vaisseau, dénomée Kaizen, via de nombreux terminaux. On pourra taper librement toutes les questions qui nous passent par la tête et l'IA pourra nous répondre. Le jeu mise sur cette mécanique pour pousser le joueur à tisser un lien particulier avec Kaizen, alors qu'on découvrira peu à peu ce qu'il s'est passé sur ce vaisseau abandonné.

    Event[0] se révèle être une très chouette expérience, plus surprenante que ce que je pensais. Le gimmick de converser avec une IA est vraiment bien utilisé et assez réussi. Elle aura parfois des réponses très surprenantes, et développera sa propre personnalité en fonction de comment vous lui parlez. Si elle sera régulièrement juste et surprenante, cette mécanique audacieuse n'est évidemment pas infaillible et il ne sera pas rare de constater que Kaizen ne nous comprend pas ou répond à côté de la plaque. Cependant, le jeu a la bonne idée de rendre cette IA assez mystérieuse, parfois volontairement défectueuse (avec notamment des glitchs visuels très réguliers), pour que les moments où le jeu échoue à interpréter nos questions ou à offrir une réponse convenable semblent tout à fait naturels, voire inquiétants (on en vient à se dire "olala l'IA nous cache des choses" alors que non, juste le jeu n'a pas de réponse à offrir). L'ambiance se veut donc très pesante, et les environnements participent à ce climat souvent angoissant. Sur les 2h30-3 heures (qu'on peut étirer à 4 heures si vraiment on veut s'amuser à tester les dialogues avec l'IA), le jeu arrive suffisamment à se renouveler, dans ses mécaniques et sa narration, pour éviter de tomber dans une routine que l'on peut craindre après les premières minutes.

    Une chouette réussite, avec une promesse audacieuse qui n'est certes pas infaillible, mais dont les échecs sont habilement déguisés pour contribuer à l'ambiance et la narration.
  • Bande-annonce

    Black Mesa (2015)

    Sortie : . FPS et action.

    Jeu vidéo de Crowbar Collective sur PC et Linux

    Une très chouette recréation de Half-Life 1, sur un moteur Source qui ne vieillit décidément toujours pas. Le feeling originel de Half-Life est parfaitement retranscrit, tout en modernisant certains passages, grâce notamment au moteur physique si cher à HL². On retrouvera donc le plaisir de brûler les zombies en leur jetant des fusées de détresse, ou quelques énigmes simples mais agréables à base de physique. Pas mal de petits réajustements donc, et si certains choix pourront faire pester les intégristes, ça a au moins le mérite de réussir à surprendre les joueurs qui connaissant le jeu de base par cœur.

    En revanche, j'en suis à un point où je ne saurais même plus dire si je l'apprécie parce qu'il n'a vraiment pas tant vieilli que ça (alors qu'il a 19 ans) ou si c'est tout simplement que j'y ai tellement joué que juste le revisiter suffit à me faire kiffer.

    A noter aussi que la dernière zone du jeu, Xen, n'est toujours pas implémentée et arrivera dans une mise à jour, when it's done.
  • Bande-annonce

    Night in the Woods (2017)

    Sortie : . Aventure et plateforme.

    Jeu vidéo de Infinite Fall et Finji sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One, PC, Mac et Linux

  • Bande-annonce

    NieR : Automata (2017)

    NieR 2

    Sortie : . Action-Aventure, beat'em up et jeu de rôle.

    Jeu vidéo de PlatinumGames et SQUARE ENIX sur PlayStation 4 et PC

    Fini.

    Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah
  • Bande-annonce

    Horizon : Zero Dawn (2017)

    Horizon Zero Dawn

    Sortie : . Action et jeu de rôle.

    Jeu vidéo de Guerilla Games et Sony Interactive Entertainment sur PlayStation 4

    Abandonné.

    ¯\_(ツ)_/¯
  • Bande-annonce

    The Legend of Zelda : Breath of the Wild (2017)

    Zeruda no densetsu: Buresu obu za wairudo

    Sortie : . Action-Aventure.

    Jeu vidéo de Nintendo EPD, Monolith Software et Nintendo sur Nintendo Switch et Wii U

  • Bande-annonce

    Fast RMX (2017)

    Sortie : . Course.

    Jeu vidéo de Shin'en Multimedia sur Nintendo Switch

  • Bande-annonce

    The Witcher 3 : Wild Hunt (2015)

    Sortie : . Action et jeu de rôle.

    Jeu vidéo de CD Projekt RED et CD Projekt sur PC, PlayStation 4, Xbox One et Linux

    Relancé régulièrement parce que bon, c'est pas mal quand même.
  • Bande-annonce

    Persona 5 (2016)

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de Atlus et Deep Silver sur PlayStation 4 et PlayStation 3

    En "pause"
  • Bande-annonce

    Prey (2017)

    Sortie : . FPS, action et aventure.

    Jeu vidéo de Arkane Studios, Raphaël Colantonio et Bethesda Softworks sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

  • Bande-annonce

    Gwent : The Witcher Card Game (2018)

    Sortie : . Jeu de cartes.

    Jeu vidéo de CD Projekt RED et CD Projekt sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

  • Bande-annonce

    Dead Cells (2018)

    Sortie : . Action, rogue-like et plateforme.

    Jeu vidéo de Motion Twin sur PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One, PC, Navigateur et Linux

    C'était vachement bien, pis j'ai perdu ma save.

    Je vais ptet attentre la fin de l'early access pour m'y remettre, du coup. Mais c'était bien, hein.
  • Bande-annonce

    Tekken 7 (2015)

    Sortie : . Combat et réalité virtuelle.

    Jeu vidéo de BANDAI NAMCO Games sur Arcade, PlayStation 4, Xbox One et PC

  • Everspace (2017)

    Sortie : . Simulation spatiale, réalité virtuelle et action.

    Jeu vidéo de ROCKFISH Games sur PlayStation 4, Xbox One, PC, Mac et Nintendo Switch

    Piou piou c'est très joli c'est très l'espace mais c'est très très le grind aussi
  • Bande-annonce

    Ghost Recon : Wildlands (2017)

    Sortie : . Tactique et action-aventure.

    Jeu vidéo de Ubisoft Paris, Red Storm Entertainment et Ubisoft Entertainment sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Joué en coop
  • Bande-annonce

    Hitman (2016)

    Sortie : . Infiltration et action.

    Jeu vidéo de Io Interactive et SQUARE ENIX sur PlayStation 4, Xbox One, PC, Mac et Linux

  • Bande-annonce

    Until Dawn (2015)

    Sortie : . Aventure et fiction interactive.

    Jeu vidéo de Supermassive Games et Sony Computer Entertainment America sur PlayStation 4

    Terminé, bien mais pas top.
  • Bande-annonce

    Metro 2033 Redux (2014)

    Sortie : . FPS.

    Jeu vidéo de 4A Games et Deep Silver sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    En cours
  • Bande-annonce

    PlayerUnknown's Battlegrounds (2017)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Bluehole Studio et PUBG Corporation sur PC, Xbox One, PlayStation 4, Android, iPad et iPhone

  • Bande-annonce

    Grand Theft Auto V (2013)

    Sortie : . Action-Aventure, aventure et action.

    Jeu vidéo de Rockstar North, Rockstar Games et Take-Two Interactive Software sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One, Xbox 360 et PC

    Relancé pour le online. Toujours aussi relou de jouer avec des randoms qui te tirent dessus au lance-roquette dès que tu les croises alors que toi tu veux juste faire tes missions pépère, mais ça reste chouette en coop. Se balader à Los Santos reste un réel plaisir, que ce soit à pied, en avion, en voiture, en quad, en bateau, en vélo, en moto, ou en char d'assaut.
    Les missions amenées par les clubs de motards (fabrique/revente de faux papiers, faux billets, ou autre matières illicites) restent assez simples voire redondantes, mais sont toujours un bon moyen de passer le temps en se faisant de l'argent. Suffisamment pour s'attaquer aux choses plus sérieuses: les "Organisations" et les bunkers. Sans rentrer dans les détails, ces deux types de contenu rajoutent des missions un peu plus corsées mais bien plus intéressantes à jouer, et surtout qui rapportent beaucoup et vite, au prix d'un investissement de départ assez élevé.

    Globalement ça reste du grinding bête et méchant, mais la ville et les activités offrent assez de variété pour entretenir le plaisir de jouer.
  • Bande-annonce

    Overcooked (2016)

    Sortie : . Party game, action et simulation.

    Jeu vidéo de Ghost Town Games Ltd. et Team17 sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One et PC

  • 1
  • 2