Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Meurtre dans un jardin anglais (1982)

    The Draughtsman's Contract

    1 h 50 min. Sortie : . Drame.

    Film de Peter Greenaway avec Anthony Higgins, Janet Suzman, Anne-Louise Lambert

    01/01

    Dans une esthétique géniale, Greenaway questionne sur la place de l'art en tant que témoin ou tromperie, le double sens dans l'image et le dialogue. Tout ça dans une imagerie jouissivement cynique de cette bourgeoisie pleine de faux-semblants. Ce film est trompeur, pictural, superbe, j'ai adoré.
  • Bande-annonce

    Le Miroir (1975)

    Zerkalo

    1 h 45 min. Sortie : . Drame et biopic.

    Film de Andreï Tarkovski avec Margarita Terekhova, Oleg Yankovsky, Anatoli Solonitsyne

    Tout se mélange dans ma tête, cest difficilement descriptible. Chaque plan foisonne d'idées et de détails, on passe d'un noir et blanc somptueux à des couleurs sublimes, le feu se mélange à l'eau, le monde entier est dans ce film. Des centaines d'images se bousculent en moi, tous ces paysages, le visage de Margarita Terekhova...
    La violence contre les animaux, l'enfance, la guerre, les hommes, cette femme, que de choses...
    Mais surtout Tarkovski, ce génie.
  • Bande-annonce

    Le Rideau déchiré (1966)

    Torn Curtain

    2 h 06 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Alfred Hitchcock avec Paul Newman, Julie Andrews, Lila Kedrova

    02/01

    Il y a dans ce film les éléments de Hitchcock que j'adore, l'ambiance qu'il arrive à créer grâce à sa mise en scène, la manière de filmer ses acteurs, et ce découpage si particulier. Il se plaît à glisser ici et là des messages (entre autres politiques) qui ajoutent un intérêt à l'histoire. Mais au-delà de ça, il faut bien avouer que c'est par bien des fois trop invraisemblable (dans le cadre de l'Allemagne de l'Est de l'époque, tout parait trop facile), et ce qui fonctionnait dans d'autres de ses oeuvres ne l'est plus ici, du à un manque de but. Une trop grande partie du film se concentre sur la fuite des deux protagonistes et la fin est trop prévisible. Dommage, car les deux acteurs sont par contre très bons et sauvent le film de la catastrophe.
  • Bande-annonce

    L'Étau (1969)

    Topaz

    2 h 23 min. Sortie : . Thriller et policier.

    Film de Alfred Hitchcock avec Frederick Stafford, Dany Robin, John Vernon

    Délaissant le scénario et la vraisemblabilité de l'histoire, Hitchcock préfère se concentrer sur le côté politique et mécanique de son film, ce qui offre une oeuvre très inégale. Sa mise en scène offre de très beaux moments (le plan de Juanita entourée de sa robe violette), le découpage de l'histoire donnant le rôle principal à différents personnages, certaines scènes originales (les plans muets de loin par exemple), et il faut le dire une Juanita jouée par Karin Dior magnifique. Mais coté scénario, c'est plus compliqué, l'histoire nous laissant de côté en termes d'empathie, du coup j'en suis ressorti mitigé.
  • Bande-annonce

    Frenzy (1972)

    1 h 56 min. Sortie : . Thriller et policier.

    Film de Alfred Hitchcock avec Jon Finch, Barry Foster, Barbara Leigh-Hunt

    C'est agréable ce retour aux sources de son cinéma, un film bien ficelé, avec plusieurs séquences très sympathiques, de beaux plans (l'escalier en travelling arrière notament, glaçant). Hitchcock comme je l'aime
  • Bande-annonce

    Complot de famille (1976)

    Family Plot

    2 h. Sortie : . Comédie et thriller.

    Film de Alfred Hitchcock avec Karen Black, Bruce Dern, Barbara Harris

    03/01

    C'est bien bon, ces umbroglio comme sait si bien le faire Hitchcock. J'adore les situatons qui s'entremêlent ainsi, en plus quand c'est réalisé de manière si intelligente c'est vraiment cool. La mise en scène est comme d'habitude une réussite, même si certains passages sont un peu attendus (la confrontation sur la route de falaise).
  • Bande-annonce

    Habemus Papam (2011)

    1 h 42 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Nanni Moretti avec Michel Piccoli, Jerzy Stuhr, Renato Scarpa

    Quelle claque !!
    Moretti m'a scotché, c'est magistal. L'Eglise a pris un coup, avec ce film qui remet en question beaucoup de choses, jouant sur le fossé entre les cardinaux enfoncés dans leurs protocoles, leurs traditions, leurs peurs face au monde qui les entoure. Michel Piccoli est génial, tout en fragilité et puissance.
  • La chaleur du sein (1938)

    1 h 25 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Jean Boyer avec Michel Simon, Arletty, Gabrielle Dorziat

    04/01

    Franchement très sympahique, et plutôt moderne pour son temps. Arlety est géniale, l'humour bien dosé a bien fonctionné sur moi. C'est frais et satirique à souhait, montrant une image de la femme indépendante qui plait beaucoup, même s'il faut avouer que c'est le fils qui centre leur intérêt. Bien trop méconnu malheureusement.
  • Bande-annonce

    Chambre avec vue... (1985)

    A Room with a View

    1 h 52 min. Sortie : . Comédie dramatique et romance.

    Film de James Ivory avec Maggie Smith, Helena Bonham Carter, Denholm Elliott

    Ca faisait quelques temps que je n'avais pas vu une belle histoire d'amour comme celle-ci. Comme les convenances et la pression que l'on se met pour apparaitre le mieux possible nous complique les choses. Visuellement c'est vraiment superbe, tous ces paysages et ces costumes très réussis. Les dialogues alangués sonnent à nos oreilles et les acteurs... ils sont vraiment bons, Daniel Day-Lewis guindé comme pas possible sait vraiment tout faire, Maggie Smith sur le même principe est géniale, Héléna est éblouissante. Un très beau film qui ne manque pas de profondeur.
  • La Double Vie de Véronique (1991)

    1 h 38 min. Sortie : . Drame.

    Film de Krzysztof Kieslowski avec Irène Jacob, Halina Gryglaszewska, Kalina Jedrusik

    05/01

    Ce travail des couleurs et de la lumière, la puissance de la musique, cette mise en abyme et cette réflexion du double, et surtout cette Irène, éblouissante, innocente, sensuelle, magnifique. Une très belle expérience sensorielle.
  • Bande-annonce

    Mort à Venise (1971)

    Morte a Venezia

    2 h 10 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Luchino Visconti avec Dirk Bogarde, Silvana Mangano, Bjorn Andresen

    06/01

    D'une grande beauté visuelle, ce film très mélancolique fait réfléchir sur la recherche de la beauté pour l'artiste, cette beauté souvent très difficile à atteindre. En même temps, nous pouvons observer le monde de vacuité ds riches en vacances, qui semble une ronde sans but, sans intérêt, c'est très bien montré (le monde des apparences, de la même manière que la maladie est cachée aux yeux des touristes). Dirk Bogarde est saisissant de profondeur, jouant parfaitement les torturations de l'esprit de son personnage. Silvana Mangano de son côté ajoute une grâce supplémenaire à cette oeuvre envoutante.
  • Bande-annonce

    Stalker (1979)

    Сталкер

    2 h 43 min. Sortie : . Drame et science-fiction.

    Film de Andreï Tarkovski avec Alexandre Kaidanovski, Anatoli Solonitsyne, Nikolai Grinko

    Une expérience fantastique, plus de détails dans ma critique ci-dessous.
  • En suivant la flotte (1936)

    Follow the Fleet

    1 h 50 min. Sortie : . Comédie musicale.

    Film de Mark Sandrich avec Fred Astaire, Ginger Rogers, Randolph Scott

    07/01

    Très sympa, comme d'habitude Ginger et Fred forme un excellent duo et leurs numéros sont bien rythmés. La choré d'humour en répétition est vraiment drôle et les petites touches de morale sont bien placées.
  • Secrets et Mensonges (1996)

    Secrets and Lies

    2 h 22 min. Sortie : . Drame.

    Film de Mike Leigh avec Timothy Spall, Phyllis Logan, Brenda Blethyn

    J'ai passé un beau moment d'émotions. Les mensonges qui faussent toute une famille, ça doit exister avec de nombreux exemples, et on a ici une représentation d'une certaine réalité je pense. Les interprétations des acteurs font pour une bonne partie de la qualité de cette oeuvre à mon gout. Le petit défaut pour moi, c'est la concentration de toutes les révélations sur la même scène pratiquement, qui confère un peu au trop plein. Mais on évite la facilité quand même, l'écriture reste réussie et bien ficelée. Retenons surtout un casting à fleur de peau et très talentueux, notamment Timothy Spall qui impressionne.
  • Bande-annonce

    La Machine à explorer le temps (1960)

    The Time Machine

    1 h 39 min. Sortie : . Science-fiction, aventure, romance et fantastique.

    Film de George Pal avec Rod Taylor, Alan Young, Yvette Mimieux

    08/01

    Ca se regarde bien, comme un film hollywoodien de l'époque, avec la construction classique en flash-back. Voir les effets spéciaux de l'époque est plutôt intéressant ainsi que la peur d'une guerre nucléaire, le voyage dans le temps au cinéma représentant toujours le monde que l'on a peur ou que l'on espère avoir plus tard, et on le voit parfaitement bien ici. L'enviie de l'être humain d'avoir la possibilité de gouverner un monde à son image aussi. L'histoire reste très basique et le scénario manque de profondeur, mais on a surtout accès à un bon moment de divertissment et au superbe visage d'Yvette Mimieux, son personnage représentant quand même une image plutôt superficielle de la femme.
  • Bande-annonce

    Miss Sloane (2016)

    2 h 12 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de John Madden avec Jessica Chastain, Mark Strong, John Lithgow

    09/01

    J'adore Jessica Chastain, c'est pour elle que j'ai regardé ce film. C'est donc grâce à elle que j'ai apprécié. Par pour la construction bateau en flash-backs qui est éculée depuis bien longtemps, pas pour les flash-backs appuyant chaque révélation finale (au moins autant éculé ça aussi) et encore moins pour cette esthétique classique au possible qui ressembe à tant d'autres films du genre. Non, pour Jessica, un peu aussi le reste du casting qui l'accompagne très bien il faut le dire, et la position politique qui, bien que facile, reste une bonne position. Meci Jessica, mais essaies de reprendre les bons films s'il te plait.
  • Bande-annonce

    Lost Highway (1997)

    2 h 14 min. Sortie : . Drame, thriller et film noir.

    Film de David Lynch avec Bill Pullman, Patricia Arquette, Balthazar Getty

    11/01

    Pouvoir de l'image, dualité du récit et des êtres, rêve, réalité ou cauchemar ? Qui trompe qui, qui est la victime, qui est le bourreau ? Lynch est un sacré génie de l'illusion et du cinéma en tous cas, il nous attire pour mieux nous égarer, grandiose.
    (petite anecdote marrante, 7,7 de moyenne générale, et chez mes éclaireurs également, voilà c'est tout)
  • Bande-annonce

    Crossing Guard (1995)

    The Crossing Guard

    1 h 51 min. Sortie : . Drame.

    Film de Sean Penn avec Jack Nicholson, David Morse, Anjelica Huston

    12/01

    Les acteurs sont géniaux, et Sean Penn a une propension a s'élargir à un spectre de thèmes impressionnant. Mais à s'élagir trop il ne développe pas grand chose.
  • Bande-annonce

    Nostalghia (1983)

    2 h 10 min. Sortie : . Drame.

    Film de Andreï Tarkovski avec Oleg Yankovskiy, Erland Josephson, Domiziana Giordano

    13/01

    Je ne sais pas comment il fait, mais je suis toujours autant subjugué. Ce que j'aime (entre autres) chez Tarkoski, c'est sa perspective. Il a une propension a nous étourdir par sa profondeur de champ, ses multiples détails foisonnants, cette musique parfaite, ces décors éblouissants, et tout ça parfaitement accordé dans une perspective éclatante.
    En plus, plus pour le détail qu'autre chose, c'est mon 3500e film noté sur SC...
  • Bande-annonce

    Des choses que je ne t'ai jamais dites

    Cosas que nunca te dije

    1 h 33 min. Comédie dramatique.

    Film de Isabel Coixet avec Alexis Arquette, Debi Mazar, Leslie Mann

    14/01

    Une petite perle de bonheur indépendante, servie par des acteurs charmants et crédibles. Quelques petites réflexions intéressantes qui ne manquent pas d'intelligence.
  • Bande-annonce

    Obsession (1976)

    1 h 38 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Brian De Palma avec Cliff Robertson, Geneviève Bujold, John Lithgow

    15/01

    De Palma réussit très bien à s'inspirer de Hitchcock et amener sa personnalité propre au film avec des thèmes que l'on va revoir, la culpabilité, la famille éclatée, l'appât du gain...
    La tension est palpable jusqu'au bout, le malsain apporte un coté pesant qui réussit bien à l'histoire dans son développement.
  • Bande-annonce

    Jumanji : Bienvenue dans la jungle (2017)

    Jumanji: Welcome to the Jungle

    1 h 51 min. Sortie : . Aventure, comédie et fantastique.

    Film de Jake Kasdan avec Dwayne Johnson, Jack Black, Kevin Hart

    Vu au ciné
    J'ai été agréablement surpris que ça ne soit pas la merde à laquelle je m'attendais. C'est plutôt drôle, ça apporte quelques petites morales habituelles mais sans être lourd. On est loin de l'aventure du Jumanji original, on sait que tout va bien finir sans vrai danger, mais j'ai passé un moment divertissant agréable tout en ayant des personnages sympas. Le fait de prendre chaque personnage à contre-courant est plutôt une bonne idée qui fonctionne bien.
  • Bande-annonce

    Le Sacrifice (1986)

    Offret

    2 h 29 min. Sortie : . Fantastique.

    Film de Andreï Tarkovski avec Erland Josephson, Susan Fleetwood, Allan Edwall

    Fin d'une oeuvre.
    Tarkovski semble plus amer dans ce film. Son visuel plus dépouillé n'en reste pas moins encore impressionnant, les thèmes toujours aussi forts et bien traités. La fameuse séquence finale est sublime.
  • Tempo di viaggio (1983)

    1 h 03 min. Sortie : 1983.

    Documentaire de Tonino Guerra et Andreï Tarkovski avec Tonino Guerra et Andreï Tarkovski

    16/01

    Ce petit documentaire offre une partie de la pensée de Tarkovski sur le cinéma, tout en assistant au processus du choix du lieu de Nostalghia, ceci à travers de très beaux endroits. C'est très beau.
  • Bande-annonce

    Le Grand Jeu (2017)

    Molly's Game

    2 h 20 min. Sortie : . Biopic, policier et drame.

    Film de Aaron Sorkin avec Jessica Chastain, Idris Elba, Kevin Costner

    Vu au ciné
    Porté par des acteurs excellents, Jessica Chastain en tête (vraiment une de mes actricees préférées de sa génération), ce film n'a malheureusement pas grand chose de plus pour lui. Découpage classique au possible, psychologie de bazar, histoire hollywoodienne comme on en a vu trop souvent, utilisation bien trop commune de la fameuse voix off (en plus vu en VF donc sans la voix originale de Jessica).
  • Bande-annonce

    L'Heure suprême (1927)

    Seventh Heaven

    1 h 59 min. Sortie : . Muet, drame et romance.

    Film de Frank Borzage avec Janet Gaynor, Charles Farrell, Albert Gran

    C'est magnifique, un grand moment de cinéma et d'émotions. J'ai tour à tour rit, versé une larme, serré les dents dans les tranchées. Je finis le film avec un grand sourire béat. Le seul bémol qui m'a empêché d'être complètement subjugué c'est Dieu qui est trop présent, comme si tout c'était fait grâce à lui, en même temps l'ironie est de voir à quel point la foi change de sens comme une girouette (la lumière divine du dernier plan est trop appuyée et gâche un peu quand même). Malgré ça c'est une splendeur, impressionnant de facilité à passer du mélodrame au film de guerre, avec de la vraie action (avec la soeur par exemple). Film sur le courage, l'amour et les conséquences de la guerre mine de rien, servi par des acteurs hallucinants (Gladys Brockwell dnas le rôle de la tyrannique soeur est exceptionnelle, Janet Gaynor a un regard à vous faire tomber par terre, d'une puissance incomparable). Une beauté !!
  • L'Ange de la rue (1928)

    Street Angel

    1 h 42 min. Sortie : . Drame et muet.

    Film de Frank Borzage avec Janet Gaynor, Charles Farrell, Natalie Kingston

    17/01

    La mise en scène de ce film est incroyable, il n'y a qu'à voir ce superbe plan-séquence au début, où la caméra experte nous promène littéralement dans la rue, on voyage avec elle. Janet Gaynor est décidément éblouissante, incroyable d'une sensualité et d'un magnétisme comme on n'en fai que rarement. En plus les thèmes explorés sont bien traités.
  • Bande-annonce

    La Mort aux trousses (1959)

    North by Northwest

    2 h 16 min. Sortie : . Action, aventure et thriller.

    Film de Alfred Hitchcock avec Cary Grant, Eva Marie Saint, James Mason

    Vu au ciné !!
    Quel bonheur de revoir (pour la deuxième fois sur grand écran) ce merveilleux fim qui est définitivement mon préféré. Quelle joie de retouver ce grand acteur qu'est Cary Grat dans ce rôle à la fois trimballé et tellement drôle et astucieux, cette grâce et cette sensibilité d'Eve Marie Saint, ce classicisme et cette modernité parfaitement associés, ces visuels incroyables et fantastiques, ce jeu avec le spectateur, ce mélange de vrai thriller et de grand humour, un vrai délice de cinéphile !!
  • Bande-annonce

    L'Isolé (1929)

    Lucky Star

    1 h 25 min. Sortie : . Drame et muet.

    Film de Frank Borzage avec Janet Gaynor, Charles Farrell, Guinn 'Big Boy' Williams

    Beauté simple et pure de l'amour contre la violence des apparences trompeuses et de l'appat du gain. Des images merveileuses, des plans géniaux. Borzage aborde des thèmes pas faciles comme le handicap, la violence familiale (le plan du petit frère témoin de sa grande soeur battue est très fort), le mariage arrangé, la femme indépendante (Mary qui travaille un peu plus pour s'acheter elle-même sa robe de danse, même si c'est dans le dos de sa mère). Janet Gaynor est comme d'habitude exceptionnelle, avec ce regard d'une intensité monumentale, aussi crédible dans tous les registres de sentiments.
  • Bande-annonce

    Mogambo (1953)

    1 h 51 min. Sortie : . Aventure et romance.

    Film de John Ford avec Clark Gable, Ava Gardner, Grace Kelly

    18/01

    Seuls les paysages et la beauté de l'Afrique ont de l'intérêt dans ce film (ainsi que les acteurs évidemment). Mais sinon franchement c'est mauvais, les histoires d'amour ne fonctionnent pas, les droits des animaux n'existent pas, les grossières ficelles pour faire rester Kelly (le bateau qui chavire, les indiègnes qui ont attaqués le village) sont ridicules.