Les 33 films que l'on attend le plus au 71e festival de Cannes

Avatar Cinématogrill Liste de

33 films

par Cinématogrill

La Mecque du Cinéma d’auteur (après éventuellement Venise, Sundance, Berlin, Caunette-sur-Lauquet, etc) nous avait à moitié déçu lors de l’annonce initiale de la compétition officielle, un premier sentiment trompeur car les rajouts de dernières minutes et l’hénaurme programme de la Quinzaine des réalisateurs ont poussé le niveau de hype à 11. On embarque serviette, caféine et collyre et on se prépare à affronter tout ça, beaucoup et sereinement. Pour le moment, on vous propose de baver ensemble sur les potentielles pépites projetées (spoiler : y a pas Godard, mais on ira le voir) avec la sélection estampillée Cinematogrill des 12,5 films que l’on veut pas louper.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Bande-annonce

    Under the Silver Lake (2018)

    2 h 20 min. (France). Thriller, drame, comédie et film noir.

    Film de David Robert Mitchell avec Andrew Garfield, Riley Keough, Jimmi Simpson

    Pourquoi on est chaud :
    – Le nouveau film du réalisateur d’It Follows
    – Andrew Garfield qui fait de l’interprétation paranoïaque sur Sunset boulevard
    – La bande-annonce est géniale.
  • Bande-annonce

    Dogman (2018)

    1 h 39 min. (France). Drame, policier et film noir.

    Film de Matteo Garrone avec Marcello Fonte, Edoardo Pesce, Alida Baldari Calabria

    – Gomorra est son meilleur film avec pour sujet d’étude la mafia italienne (Camorra), Dogman revient à ces racines
    – C’est l’histoire vrai d’un toiletteur pour chien meurtrier, ça passe ou ça casse.
  • Bande-annonce

    Les Éternels (2018)

    Jiang Hu Er Nu

    2 h 15 min. (France). Drame, romance et film noir.

    Film de Jiǎ Zhāng-Kē avec Zhao Tao, Liào Fán, Diao Yi'nan

    – Son film Au-delà des montagnes est un chef d’œuvre en trois partie se passant à 10-15 ans d’écart
    – Son film a Touch of sin est une claque parlant de la corruption et de la violence en Chine
    – Ash is purest white/Les eternels parlerait de la corruption et de la violence en Chine en trois partie se passant à 10-15 ans d’écart. On a fait l’addition
  • Bande-annonce

    Everybody Knows (2018)

    Todos lo saben

    2 h 13 min. (France). Policier, drame et thriller.

    Film de Asghar Farhadi avec Penélope Cruz, Javier Bardem, Ricardo Darín

    – Penélope Cruz et Javier Bardem par un réalisateur qui sait ce qu’il fait
    – On flippe un peu quand même car Farhadi n’est bon que quand il tourne en Iran (Le client, Une séparation) et là ça se passe en Espagne…
  • Bande-annonce

    BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan (2018)

    BlacKkKlansman

    2 h 16 min. (France). Comédie, policier et biopic.

    Film de Spike Lee avec John David Washington, Adam Driver, Laura Harrier

    – Spike Lee s’attaque au KKK à travers l’histoire vraie d’un noir qui s’est infiltré dans le culte raciste
    – Oh bordel on a hâte.
  • Bande-annonce

    The House That Jack Built (2018)

    2 h 35 min. (France). Drame, thriller et Épouvante-horreur.

    Film de Lars von Trier avec Matt Dillon, Uma Thurman, Siobhan Fallon Hogan

    – Un tueur qui prend ses meurtres pour des œuvres d’art monologue sur sa “carrière”
    – Lars compare ce film à Antéchrist au niveau de la plongée dans le malsain,
    – Le trailer donne (très) envie mais je ne suis pas certain de vouloir revivre Antéchrist.
  • Bande-annonce

    L'Homme qui tua Don Quichotte (2018)

    The Man Who Killed Don Quixote

    2 h 12 min. (France). Aventure, fantastique et drame.

    Film de Terry Gilliam avec Adam Driver, Jonathan Pryce, Stellan Skarsgård

    – La première fois que ce film a été annoncé j’avais moins un an
    – C’est probablement l’arlésienne la plus connue du cinéma, le casting est dingue, l’affiche est dingue, la bande annonce est dingue
    – Terry a rien fait de vraiment bon depuis Las Vegas Parano en 1998
  • Bande-annonce

    Climax (2018)

    1 h 35 min. (France). Épouvante-Horreur et expérimental.

    Film de Gaspar Noé avec Sofia Boutella, Romain Guillermic, Souheila Yacoub

    – Gaspar
    – Noé
  • Bande-annonce

    Miraï, ma petite soeur (2018)

    Mirai no Mirai

    1 h 38 min. (France). Animation, drame et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Mamoru Hosoda avec Moka Kamishiraishi, Haru Kuroki, Gen Hoshino

    – la reconnaissance (enfin) du meilleur réalisateur actuel dans l’animation japonaise ?
    – de loin, ça à l’air de ressembler à la traversée du temps (son premier succès) qui rencontre le garçon et la bête (son dernier succès)
    – la bande-annonce n’est pas fofolle.
  • Bande-annonce

    Mandy (2018)

    2 h 01 min. (France). Action, fantastique, Épouvante-horreur et thriller.

    Film de Panos Cosmatos avec Nicolas Cage, Andrea Riseborough, Linus Roache

    – Le fils du réalisateur de Rambo II prend Nicolas Cage, lui file une tronçonneuse, le met sur des roulettes et le pousse en direction d’une secte religieuse en lui demandant de battre des bras, le tout dans une ambiance année 80 *mic drop*
    – Le film a été ovationné au dernier festival de Sundance et les premiers retours annoncent que Cage livre ici sa meilleure performance depuis Joe.
  • Bande-annonce

    Les Oiseaux de passage (2018)

    Pájaros de verano

    2 h 01 min. (France). Drame, thriller, film noir et gangster.

    Film de Ciro Guerra et Cristina Gallego avec José Acosta, Natalia Reyes, Carmiña Martínez

    – la nouvelle réalisation du réalisateur de L’étreinte du serpent, un des tous meilleurs films de Cannes 2015
    – il y a comme un petit côté Breaking Bad avec son pitch tournant autour de la naissance des cartels colombiens à travers le destin d’une famille d’agriculteurs
  • Bande-annonce

    Le monde est à toi (2018)

    1 h 41 min. (France). Comédie et gangster.

    Film de Romain Gavras avec Karim Leklou, Isabelle Adjani, Vincent Cassel

    – Romain Gravas c’est avant tout l’improbable Notre jour viendra où les roux partent conquérir le monde
    – il retrouve d’ailleurs Cassel accompagné d’un casting de dingue
    – la bande-annonce est un petit chef d’œuvre en soi. Grosse, grosse attente.
  • Ultra Pulpe (2018)

    37 min. (France). Érotique et fantastique.

    Court-métrage de Bertrand Mandico avec Lola Créton, Pauline Jacquard, Pauline Lorillard

    – moyen métrage de 37 minutes, ça aurait été un long il aurait été direct top-tier sans compétition possible, Mandico oblige
    – deux des quatre Garçons sauvages (Vimala Pons, Pauline Lorillar) sont amoureux.ses ou plus du tout sur le plateau de tournage d’un film de SF
    – prévoyez 10 ou 11 degré de lectures
  • Bande-annonce

    Yomeddine (2018)

    1 h 37 min. (France). Aventure et comédie dramatique.

    Film de Abu Bakr Shawky avec Rady Gamal, Ahmed Abdelhafiz, Shahira Fahmy

    – premier film et déjà en compétition, c’est souvent un gage de qualité
    – c’est l’histoire d’un road trip d’un lépreux à travers l’Egypte, ça aurait pu être pire
  • Bande-annonce

    Plaire, aimer et courir vite (2018)

    2 h 12 min. (France). Comédie dramatique.

    Film de Christophe Honoré avec Vincent Lacoste, Pierre Deladonchamps, Denis Podalydès

    – Honoré on aime certains de ses films mais pas tous, et on est de ceux qui n’avons rien contre Vincent Lacoste
    – de loin ça ressemble à 120 bpm, le message en moins, à priori ce serait autobiographique
    – déjà le chouchou d’une bonne partie de la presse
  • Bande-annonce

    Un couteau dans le cœur (2018)

    1 h 42 min. (France). Drame, Épouvante-horreur, romance et thriller.

    Film de Yann Gonzalez avec Vanessa Paradis, Kate Moran, Nicolas Maury

    – une productrice lesbienne de film porno gay en pleine rupture (Vanessa Paradis) se retrouve mêlée à une affaire de meurtre
    – Yann Gonzalez a un univers visuel marqué et sait clairement tenir une caméra
    – son dernier film, Les rencontres d’après minuit, a de sérieux problèmes de rythme
  • Bande-annonce

    Cold War (2018)

    Zimna Wojna

    1 h 28 min. (France). Drame.

    Film de Paweł Pawlikowski avec Joanna Kulig, Tomasz Kot, Jeanne Balibar

    – c’est le réalisateur d’Ida, oscar du meilleur film étranger en 2015
    – faut aimer les films polonais en noir & blanc et quasiment sans paroles
    – ça dure 1h25 (heureusement)
  • Bande-annonce

    Leto (2018)

    2 h 06 min. (France). Biopic, drame et musique.

    Film de Kirill Serebrennikov avec Roman Bilyk, Irina Starshenbaum, Yoo Teo

    – son dernier film à Cannes, Le disciple, était plutôt cool malgré des longueurs
    – bonne maitrise des plans séquence
    – l’annonce de sa venue sur la croisette est déjà un incident diplomatique avec la Russie
  • Bande-annonce

    Le Grand Bain (2018)

    1 h 58 min. (France). Comédie dramatique.

    Film de Gilles Lellouche avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde

    – beau casting, ça sent le Full Monthy franchouillard et le chlore
    – Annoncé comme l’evènement de la rentrée avec des supers retours des projections test. le film fait la couvertures de (quasiment) tous les magazines spécialisés.
  • Bande-annonce

    Solo - A Star Wars Story (2018)

    2 h 15 min. (France). Action, aventure et science-fiction.

    Film de Ron Howard avec Alden Ehrenreich, Woody Harrelson, Emilia Clarke

    – ce film existe, c’est peut-être le départ d’une trilogie…
    – même si on le voulait, on a 0 chances de pouvoir aller le voir
  • Bande-annonce

    The Spy Gone North (2018)

    Gongjak

    2 h 27 min. (France). Drame, thriller et historique.

    Film de Yoon Jong-Bin avec Hwang Jung-Min, Lee Sung-Min, Cho Jin-Woong

    -C’est coréen et en séance de minuit donc il y a des fortes chances qu’on y soit
    -La bande d’annonce nous fait sacrement envie
    – on craint un peu l’inévitable film d’action asiatique présenté à Cannes et oublié à sa sortie (Dernier train pour Busan étant à ce jour la seule – exception à cette règle)
  • Bande-annonce

    À genoux les gars (2018)

    1 h 38 min. (France). Comédie et drame.

    Film de Antoine Desrosières avec Souad Arsane, Inas Chanti, Loubna Abidar

    – son moyen métrage Haramiste est sympa et à genoux les gars en est la suite spirituelle (même casting, même point de départ)
    – Haramiste n’était pas interdit au moins de 16 ans, on espère éviter le discours faussement féministe à la Revenge
  • Bande-annonce

    Un grand voyage vers la nuit (2018)

    Di qiu zui hou de ye wan

    2 h 18 min. (France). Drame et film noir.

    Film de Bi Gan avec Huáng Jué, Tāng Wéi, Sylvia Chang

    – le réalisateur qui vise déjà le titre de David Lynch chinois nous sort une histoire de meurtrier hanté par la jeune femme qu’il a tué qui retourne 12 ans après sur les lieux de son crime.
    – La photographie a l’air sublime.
  • Bande-annonce

    Meurs, monstre, meurs (2019)

    Muere, monstruo, muere

    1 h 49 min. (France). Thriller et fantastique.

    Film de Alejandro Fadel avec Victor Lopez, Esteban Bigliardi, Stéphane Rideau

    – ajout surprise de dernière minute, une histoire de (monstre ?) tueur dans la Cordillère des Andes
    – on a peu d’info si ce n’est qu’il est produit par Julie Gayet, comme grave, avec l’équipe des effets spéciaux de Grave.
  • Bande-annonce

    Les Chatouilles (2018)

    1 h 43 min. (France). Drame.

    Film de Andréa Bescond et Eric Métayer avec Andréa Bescond, Karin Viard, Clovis Cornillac

    -Adapté de son spectacle autobiographique, le film raconte comment Andrea Bescond, la coréalisatrice et actrice principale du film, s’est reconstruit après avoir subi de multiples attouchements sexuels durant son enfance et adolescence.
    -Sur le papier, le projet a l’air glauque mais Willard qui a vu le spectacle, nous a dit que c’était un patchwork d’émotion, on lui fait confiance.
  • Bande-annonce

    Girl (2018)

    1 h 45 min. (France). Drame.

    Film de Lukas Dhont avec Victor Polster, Arieh Worthalter, Katelijne Damen

    -Premier long métrage du belge Lukas Dhont qui avait signé le sublime clip de Oscar And The Wolf : Strange Entity
    -Un adolescent de 15 ans qui se sent femme rêve de devenir danseuse étoile
    -On ne sait pas trop à quoi s’attendre mais on a envie de le voir, un de nos contacts au goûts sûrs a adoré.
  • Bande-annonce

    Les Confins du monde (2018)

    1 h 43 min. (France). Historique, guerre et drame.

    Film de Guillaume Nicloux avec Gaspard Ulliel, Guillaume Gouix, Lang Khê Tran

    – ça a une toute petite chance d’être Apocalypse Now avec Gaspard Ulliel pour jouer Martin Sheen et Gérard Depardieu en Marlon Brando
    – on a estimé le budget, il n’y aura pas de scène avec des hélicoptères
    – les premiers retours en parlent comme de la pépite de la compet, on sentait que Nicloux essayait des trucs depuis deux films et a priori il est prêt à passer dans la cour des inoubliables (on espère)
  • Bande-annonce

    Cómprame un revólver (2018)

    1 h 24 min. (France). Drame.

    Film de Julio Hernandez Cordon avec Ángel Leonel Corral, Fabiana Hernandez, Matilde Hernandez

    -Une fillette décide de se battre pour sa liberté dans une parcelle de désert mexicain où réside des trafiquants de drogue machistes et des maquereaux pédophiles.
    -Selon Edouard waintrop, le patron de la Quinzaine, l’univers du film se situerait quelque part entre « Mad Max et Peter Pan »
    -Un seul des précédents longs métrages du réalisateur a réussi à franchir nos frontières, en sortant directement en dvd chez un éditeur spécialisé dans le cinéma LGBT. Du coup, on ne sait pas trop à quoi s’attendre.
  • Bande-annonce

    Leave No Trace (2018)

    1 h 49 min. (France). Drame.

    Film de Debra Granik avec Ben Foster, Thomasin McKenzie, Jeff Kober

    -La réalisatrice avait signé Winter’s Bone, une petite pépite indé avec Jennifer Lawrence.
    -Le film a été ovationné au dernier festival de Sundance et les premiers retours disent que le duo Ben Foster (Comancheria)/ Thomasin Mckenzie serait incroyable.
    -Le film s’aventure sur le même sujet que Captain Fantastic et le château de verre, on craint la redite.
  • Bande-annonce

    Wildlife : Une saison ardente (2018)

    Wildlife

    1 h 45 min. (France). Drame.

    Film de Paul Dano avec Carey Mulligan, Jake Gyllenhaal, Ed Oxenbould

    -Pour son premier long métrage en tant que réalisateur, l’acteur américain Paul Dano réunit devant sa caméra Jake Gyllenhaal et la trop rare Carey Mulligan.
    -L’histoire ne nous enthousiasme pas des masses mais comme c’est adapté d’une nouvelle de Richard Ford, on est intrigué.
    -On a peur de tomber sur un mélodrame académique, on espère se tromper.
  • 1
  • 2