Les conneries de durendal sur Disney

Avatar Walter-Mouse Liste de

88 films

par Walter-Mouse

Personne hautaine, agressive, prétentieuse, faussement ouverte, manipulatrice des consciences, menteuse, fermée d'esprit et dangereuse, le vidéaste durendal est le parfait contre-argument à la liberté d'expression. Son intention louable de vouloir proposer un nouveau point de vue sur toutes sortes d’œuvres de cinéma est vite rattrapée par sa personnalité foncièrement haineuse, son irrespect envers l'avis d'autrui et son manque de curiosité aberrant qui en font un des créateurs Youtube français les plus haïssables qui soient.
Il peut paraître paradoxal que je vomisse sur son obsession à avoir raison sur tout ce qui touche à la culture populaire puisqu'au premier abord, l'existence de cette liste laisse croire que je me lance dans le même acharnement en voulant montrer combien cet homme est néfaste mais soyons clairs, nous nous moquons éperdument de ses goûts, ce n'est pas pour ça que nous le détestons, c'est pour sa défense minable, son comportement minable et ses conclusions minables. Pour la moitié du Web, il est un prêcheur de bonne parole incompris mais pour l'autre moitié, un véritable parasite.
Je ne cacherai pas que le concept de cette liste est totalement calqué sur l'excellent travail du membre ashtaka que je recommande fortement. Chaque injure, chaque mot de travers, chaque mensonge et chaque encouragement à l'ignorance sera répertorié ici dès qu'il sera lié au thème choisi pour cette liste. Afin que peut-être, de bonnes âmes soient mises au courant des monstrueuses inepties que nous sort régulièrement cet individu et diminuent ainsi l'influence qu'il pourrait avoir sur le reste des gens.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Blanche-Neige et les Sept Nains (1937)

    Snow White and the Seven Dwarfs

    1 h 23 min. Sortie : . Animation, fantastique, comédie musicale et romance.

    Long-métrage d'animation de William Cottrell, David Hand, Wilfred Jackson avec Roy Atwell, Stuart Buchanan, Adriana Caselotti

    Séances de cinéma (5 salles)
    Pourquoi j'ai raison et vous avez un Top 15.
    Moulin Rouge.

    "Nous avons vu Christian tomber amoureux, nous les avons vu se rencontrer, apprendre à se connaître, tomber amoureux même si c'était un peu facile et cliché mais finalement pas plus rapide que n'importe quel Disney que vous portez pourtant aux nues."

    3 films de princesses sur 55 longs-métrages d'animation (actuellement) et dont l'intérêt n'était pas la progression de la romance mais son importance dans l'histoire ou dans la vie des personnages. On ne peut même pas dire que c'est de la mauvaise foi puisque c'est juste une inculture cinématographique totale.
    J'aime particulièrement sa manière de dire "Bah ouais c'est nul, mais vous aimez des trucs nuls dont moi aussi je peux en aimer".
  • Bande-annonce

    Les Aventures de Bernard et Bianca (1977)

    The Rescuers

    1 h 16 min. Sortie : . Animation.

    Long-métrage d'animation de Art Stevens, John Lounsbery et Wolfgang Reitherman avec Philippe Dumat, Francis Lax, Aurélia Bruno

    "Ah Bernard et Bianca, voilà un film qui était bien.
    En fait c'est simple. Les seuls Disney que j'aime sont les Disney que personne n'a vu."

    5,2 millions d'entrées en France en 1977. Avec les ressorties, ça fait 7,2.
  • Bande-annonce

    La Petite Sirène (1989)

    The Little Mermaid

    1 h 23 min. Sortie : . Animation, fantastique et romance.

    Long-métrage d'animation de John Musker et Ron Clements avec Claire Guyot, Thierry Ragueneau, Micheline Dax

    La Petite Sirène :

    « C’est quoi la morale de La Petite Sirène à part « Sois belle et tais-toi ? »

    Non vraiment, j'ai besoin de commenter?
  • Bande-annonce

    Bernard et Bianca au pays des kangourous (1990)

    The Rescuers Down Under

    1 h 35 min. Sortie : . Aventure et animation.

    Long-métrage d'animation de Hendel Butoy et Mike Gabriel avec Bob Newhart, Eva Gabor, John Candy

    Rétrospective sur L'Histoire sans Fin, précisément le 2.

    "Malheureusement, Disney est en train de gagner. La vision que les studios ont des films pour enfants est en train d'évoluer/régresser. On se demande si on ne pourrait pas amener plus de gamins en salle si on ne commence pas à les traiter comme des gamins." (il évoque l'aspect commercial avec les jouets servant de soldats, les dialogues entre les gamins et l'ajout de personnages enfantins)

    Car oui, apparemment et selon durendal, Disney a inventé le marchandising autour des films familiaux en prenant les gosses pour des cons et est responsable de l'aspect marketing du genre.
    Il faut savoir que L'Histoire sans Fin 2 date de 1990. Lors de cette période, Disney vient juste de finir un Âge Noir de plus de 20 ans et a fait un seul succès au box-office, Bernard et Bianca 2 s'étant ramassé la même année que la suite de L'Histoire sans Fin.
    L'inculture et les clichés, encore et toujours.
  • Bande-annonce

    La Belle et la Bête (1991)

    Beauty and the Beast

    1 h 24 min. Sortie : . Animation, fantastique, comédie musicale et romance.

    Long-métrage d'animation de Gary Trousdale et Kirk Wise avec Paige O'Hara, Robby Benson, Richard White

    La Belle et la Bête.

    « La Belle et la Bête c’est pas cul-cul, Disney en a fait un truc cul-cul ! »

    Mettre des comiques de service et des chansons ça en fait un film cul-cul ? Zut, il n’argumente toujours pas.
  • Bande-annonce

    Aladdin (1992)

    1 h 30 min. Sortie : . Musique, romance et animation.

    Long-métrage d'animation de John Musker et Ron Clements avec Paolo Domingo, Magali Barney, Richard Darbois

    Vlog sur Jack, Le Chasseur de Géants

    "Pour le coup, on en a pas fait une princesse Disney poufiasse."

    Toujours à croire que 80 ans après, on est encore rendu à Blanche-Neige (qui n'est d'ailleurs pas la quiche qu'il voudrait nous vendre).

    "C'est une princesse qui a des couilles, qui va à l'aventure, qui est indépendante, qui n'attend pas que son prince charmant vienne la sauver, qui essaie de se démerder toute seule."

    Mes pauvres oreilles, cette tonne de clichés... tous ces aspects ont disparu après la sortie de la Belle et au Bois Dormant. Il serait temps de se réveiller là!
    Ah et la fameuse femme forte du film de Bryan Singer qui lui plait tant n'est qu'une pâle copie de Jasmine dans Aladdin:
    Une jeune princesse obligée de se marier à cause de son père et qui va fuguer pour échapper à son destin car elle veut rester libre et indépendante et qui va tomber sur un jeune homme sans avenir avec qui elle va se construire une relation amoureuse malgré un grand méchant proche du roi qui souhaite les séparer et prendre le pouvoir.... super original les gars.
    Mais vu que dudu démontre une ignorance totale du domaine Disney (et il l'assume encore! Mais c'est pas vrai!), comment peut-il être au courant de toutes les évolutions des films du studio? Ce n'est pas après tout comme si elles étaient ancrées dans la culture populaire...... soupir.
  • Bande-annonce

    Hocus Pocus, les trois sorcières (1993)

    Hocus Pocus

    1 h 33 min. Sortie : . Comédie et fantastique.

    Film de Kenny Ortega avec Bette Midler, Sarah Jessica Parker, Kathy Najimy

    Hocus Pocus :

    « Ah voilà un bon film de Disney ! Hocus Pocus : Les Trois Sorcières ! Ça c’est cool ! »

    Pas étonnant que l’un des rares Disney Live qu’il aime soit un des meilleurs exemples existants de la comédie bas-de-gamme que faisait le studio dans les années 90’s et qui a enterré la confiance du public.
    Dois-je préciser que le réalisateur Kenny Ortega a fait la trilogie High School Musical ?
  • Bande-annonce

    Le Roi Lion (1994)

    The Lion King

    1 h 29 min. Sortie : . Animation, aventure et drame.

    Long-métrage d'animation de Roger Allers et Rob Minkoff avec Dimitri Rougeul, Emmanuel Curtil, Jean Reno

    Séances de cinéma (2 salles)
    Vlog sur Le Garçon et la Bête:

    "Ils ont une façon de faire amener leurs messages d'une manière bien plus subtile et de les rendre accessible à tous (les anciens doivent apprendre des jeunes), ce qui est quasi-impensable avec un Disney qui est avant tout pensé pour les enfants."

    Non vraiment j'en peux plus de devoir tout le temps me répéter mais lorsqu'on en est rendu à Disney = Gosse et juste gosse, faut sérieusement se remettre en question.

    "Il y a eu une évolution récente de la part de Disney, maintenant ils se sont rendus compte qu'il y a une vague nostalgique. Et c'est là qu'ils ont démarré Marvel et tout le bordel. Disney surfe à fond sur la vague nostalgique. Maintenant du coup, ils font des trucs pour les jeunes mais pas pour les adultes, pour les anciens jeunes de Disney, c'est encore plus vicieux et plus horrible que tout, je déteste encore plus Disney que tout!"

    Mais qu'est-ce que c'est que cette théorie de manipulation nostalgique à la con?!
    Marvel a été récupéré par Disney en 2009 après le succès-surprise d'Iron Man et la déception financière de L'Incroyable Hulk alors que la mode des films de super-héros n'était pas encore d'actualité malgré le succès de The Dark Knight.
    Ils n'ont pas surfé sur la vague, ils ont créé la vague tocard!

    "Les films Disney sont pas très trash, pas très violents."

    Depuis quand ont-ils besoin de l'être?

    "Les japonais trouvent des manières subtiles de te mettre mal à l'aise plutôt que jouer basiquement sur Papa est mort. C'est (Le Garçon et la Bête) beaucoup moins facile et cliché qu'un Disney, pas aussi enfantin. Princesse Mononoké, c'est du torture-porn comparé à un Disney."

    Toujours à comparer l'incomparable et toujours à juger l'impact d'un film ou l'utilité d'une mort alors que ce con ne se base que sur des souvenirs de gosse. Qu'est-ce qu'on en a à cirer de l'absence de violence dans un film d'animation tant que c'est bien fait?

    "Les japonais c'est, la vie ça sera dur donc on vous apprend tout de suite à prendre des coups."

    Lol. Parce que Blanche-Neige, Pinocchio, Cendrillon, Bambi, Le Roi Lion, Dumbo, Bernard et Bianca, La Reine des Neiges, Les Nouveaux Héros et la quai-totalité des Classiques Disney ne te l'apprennent pas?
    L'impact physique et psychologique n'est-il jamais l'un des éléments principaux des longs-métrages?
  • Bande-annonce

    Kuzco, l'empereur mégalo (2000)

    The Emperor's New Groove

    1 h 18 min. Sortie : . Animation, aventure et comédie.

    Long-métrage d'animation de Mark Dindal avec David Spade, John Goodman, Eartha Kitt

    Vidéo durant laquelle il est aux côtés de Punky pour l'assister à des gameplays de jeux vidéos et où on lui pose plusieurs questions (d'ailleurs, je vous recommande de regarder ces petites soirées entre potes, leur "débat" sur Les Gardiens de la Galaxie est hilarant de tocardise, de même pour la carrière de Ridley Scott se résumant, je cite, à un coup de chance avec Alien) dont la suivante:

    "Est-ce qu'il y a un Disney que j'ai aimé? Hum... Kuzco. C'est... c'est le plus adulte. Le seul qui y va à fond..."

    Vous remarquez comme moi qu'à chaque fois qu'il dit n'aimer qu'un seul dessin animé du studio, ce n'est jamais le même. Tantôt c'est Bernard et Bianca, tantôt c'est Basil, Détective Privé, tantôt c'est Kuzco, L'Empereur Mégalo et j'en passe. Que ça soit lorsqu'il parle du côté adulte ou non.
    357ème preuve que durendal ferait bien de voir les films en question au lieu de les juger soit sur ses souvenirs de nourrisson soit sur ses préjugés d'inculte.
  • Bande-annonce

    Monstres & Cie (2001)

    Monsters, Inc.

    1 h 32 min. Sortie : . Comédie et animation.

    Long-métrage d'animation de Pete Docter, David Silverman et Lee Unkrich avec Billy Crystal, John Goodman, James Coburn

    "Monstres & Cie est..... (Hésitation)... Gentillet."

    Manière peu subtile de dire qu'il n'a pas aimé et qu'il n'a retenu qu'une chose dans tout le film: La relation entre un gros monstre et une fillette.
    Qu'en est-il de la satire du monde du travail, de l'inversement des rôles et des progrès techniques? Je crois qu'on sait tous qu'il est passé à côté (pour pas changer).
  • Bande-annonce

    Là-haut (2009)

    Up

    1 h 36 min. Sortie : . Animation, aventure et drame.

    Long-métrage d'animation de Pete Docter et Bob Peterson avec Edward Asner, Jordan Nagai, Christopher Plummer

    "Le titre explique le film. Les scénaristes de Pixar se droguent. Pas entré dans le trip, moins profond qu'on me l'avait vendu."

    Je suppose que des chiens qui pilotent des avions c'est trop difficile à accepter pour durendal.
    Cela explique sûrement sa haine envers les ratons-laveurs qui parlent.
  • Bande-annonce

    Alice au pays des merveilles (2010)

    Alice in Wonderland

    1 h 48 min. Sortie : . Aventure, fantastique et jeunesse.

    Film de Tim Burton avec Mia Wasikowska, Johnny Depp, Helena Bonham Carter

    Alice au Pays des Merveilles :

    « Tim Burton a créé sa propre histoire tout en reprenant les personnages originaux.
    Le Bandersnatch et Bayard sont des inventions typiques de Burton.
    Burton a refait l’histoire à sa sauce pour que cela ait une construction et un sens !"

    Tim Burton est arrivé sur le projet des mois après que Linda Woolverton ait fini d’écrire l’intégralité du script et il ne l’a en aucun cas retouché, il a juste agit en tant que faiseur.
    Pour les besoins de sa rétrospective, durendal fait passer Burton pour le coupable de chaque décision artistique et scénaristique du film alors qu’il n’a jamais eu son mot à dire sur le script de Woolverton, cette dernière étant la responsable de l’apport émotionnel dans le récit ainsi que des personnages.

    « Je n’ai pas vu le film en 3D relief et ne pourrai donc pas la juger. Mais Burton fait une des utilisations les plus pourries et bateaux de cette technologie avec ce plan space-mountain (l’instant où les Tweedles sont emmenés au Château de la Reine Rouge). »

    La mauvaise foi frappe encore, ce plan ne durant que 30 secondes et étant le seul de tout le film à être réalisé de cette manière. Je suppose qu’il dira que c’est de la 3D Disney.
  • Bande-annonce

    Toy Story 3 (2010)

    1 h 43 min. Sortie : . Aventure, comédie et animation.

    Long-métrage d'animation de Lee Unkrich avec Tom Hanks, Tim Allen, Ned Beatty

    "Les conseils TV du soir: le 6ème volet d'Harry Potter qui est probablement mon préféré, un petit James Bond, Le Monde ne suffit pas, une soirée de haute volée avec Bernie et ses petites contrariétés suivi du sublime American Beauty, Chicken Run et Vous allez rencontrez un bel et sombre inconnu, un des derniers bons qu'il (Woody Allen) ait réalisé dernièrement.

    Bref, tout un tas de raisons de ne pas regarder Toy Story 3."

    Dit-il avec un grand sérieux...
  • Bande-annonce

    Thor (2011)

    1 h 55 min. Sortie : . Action, aventure, fantastique et science-fiction.

    Film de Kenneth Branagh avec Chris Hemsworth, Natalie Portman, Tom Hiddleston

    "Le film compense le manque d'action par un aspect assez absent des autres Marvel: Le comique. Le comique ne fait parti du ressort essentiel des trois premiers films Marvel.

    Il essaie de nous faire croire que personne ne se souvient des deux premiers Iron Man pour leur humour omniprésent? (et au passage, bien plus marqué que dans Thor)

    "Kenneth Branagh amène à la saga une mise en scène exprimant les enjeux des personnages par des choix visuels. Le réveil de Thor est filmé avec des focales courtes qui augmente les distances et déforme les lignes pour montrer sa déstabilisation."

    Mouais bon c'est pas foufou hein, et encore moins original pour un réalisateur de cette trempe.

    "Plusieurs plans sont débullés, et si parfois ce n'est que pour rappeler les souvenirs des cases du comics d'origine, la plupart sont là pour montrer que les événements ne sont pas normaux. Quand on fait de la mise en scène symbolique, on a pas mal reproché cette technique au réalisateur."

    Je vous rappelle qu'il ne lit aucun comics (et s'en vante... encore) alors comment peut-il certifier que cela vient des BD?
    Si on en croit l'analyse de durendal, rien n'est jamais normal dans le film puisque Branagh est en roue libre et utilise cette méthode une fois sur deux complètement aléatoirement.
    Les gens ont d'autres arguments pour critiquer ce choix visuel que leur soi-disant dégoût envers la "mise en scène symbolique".
  • Bande-annonce

    Avengers (2012)

    The Avengers

    2 h 23 min. Sortie : . Action, science-fiction et fantastique.

    Film de Joss Whedon avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Chris Hemsworth

    "Un vrai travail de mise en scène! Un film de divertissement d'action intelligent!"

    Vous aller voir pourquoi...

    "Cette scène d'action dantesque (la destruction de New York par les aliens) est auréolée d'un plan-séquence d'anthologie (MOUARF!) passant d'un personnage à l'autre imposant un message d'unité."

    Dans l'idée c'est sympa. Dans l'exécution, c'est surtout ultra-tape-à-l'oeil.

    "La mise en scène de Whedon est réfléchie. lors de la scène d'engueulade montrant le rapport chaotique entre chacun, la caméra portée par une grue se faufile d'un personnage à l'autre pour finir sur le sceptre au premier plan en un seul plan mais au sens inversé."

    Oh bon sang, la caméra est à l'envers. Quel génie ce Joss Whedon! On n'y aurait jamais pensé (on aurait surtout jamais osé le faire)

    "Lors de la confrontation entre Loki et Black Widow, la vitre de la prison a une teinte verdâtre indiquant qu'elle est destinée à Hulk.
    Le champ-contre-champ contient de légers reflets qui montrent que les personnages sont cachés et font de la manipulation. Le point d'orgue étant atteint lorsque Loki se rapproche dans le reflet distordu et monstrueux de la vitre."

    Sauf que Fury explique 20 minutes plus tôt que la cage est destinée à Hulk donc niveau mise en scène visuelle on repassera.
    Quant à l'utilisation des reflets, je peux savoir ce qu'il y a de brillant là-dedans à part le fait que c'est grossier et presque risible tellement c'est surfait?

    "Lors de la mort de Coulson, pour montrer que l'équipe a perdu quelque chose, les bruits d'environnement sont totalement supprimés de la bande-son."

    Quelle ingéniosité, c'est pas comme si je sais pas tous les films faisaient ça depuis des années?

    "L'image d'Avengers surprend par sa définition. Je crois que c'est l'image la plus nette et la plus propre que j'ai vu. Il n'y a pas un seul grain, tout fait réel, le format d'image 16/9 étant surprenant."

    Ça montre surtout à quel point Whedon n'a pas réussi à dire adieu au format télévisuel tant tout fait faux et cosplay, chose qui avait déjà été critiquée lors des premiers teasers... et qui est toujours critiquée aujourd'hui. On est dans un film, pas dans une série télé.
  • Bande-annonce

    Frankenweenie (2012)

    1 h 27 min. Sortie : . Animation, comédie et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Tim Burton avec Henri Bungert, Pierre Tessier, Rafaèle Moutier

    "En fin de compte, ce n'est pas le style de Burton que je n'aime pas. Ce qui m'énerve vraiment c'est l'opinion publique. Les gens se sont tellement persuadés que Burton était un génie qu'ils en ont oublié de juger ses films honnêtement. Et tout nouveau film de Burton devait forcément être un chef-d'oeuvre. À l'opposé, quand les gens ont vu que Burton avait fait de la merde pendant 3 films, ils se sont dits que chaque nouveau Burton devait forcément être mauvais."

    Vous ne rêvez pas. Il est en train de vous accuser d'être responsables de son avis sur le cinéma de Burton. Ce n'est pas un souci personnel avec le réalisateur mais avec vous, le public. Voilà donc ce pourquoi il nous a fait toute une rétrospective sur la carrière du bonhomme, pour dire que VOUS êtes le problème. Ce qui paraît déjà être du foutage de gueule à la base l'est encore plus quand on constate qu'il a le même avis que la masse populaire à l'exception des deux Batman (qu'il n'a évidemment pas compris), à savoir: Burton avant 2000 c'est super et Burton après 2000 ça devient de pire en pire.
    Encore plus marrant qu'il cherche à nous culpabiliser sur le sujet en disant que sa fan-base réagit toujours à l'extrême alors que son Frankenweenie est son oeuvre la mieux reçue depuis Big Fish.
  • Bande-annonce

    Le Monde fantastique d'Oz (2013)

    Oz the Great and Powerful

    2 h 10 min. Sortie : . Aventure et fantasy.

    Film de Sam Raimi avec James Franco, Mila Kunis, Rachel Weisz

    Le Monde Fantastique d’Oz :

    « Si vous avez vu le premier (Le Magicien d’Oz), je suppose que vous connaissez l’histoire. »

    Sauf lui car il n’a même pas vu le film de Victor Fleming (aujourd’hui non plus d’ailleurs). Quel intérêt d’aller voir un prequel à un film pour enfants culte si on n’a même pas vu ce dernier ?
    Un cinéphile ne se doit-il pas de connaître les bases ? Ah mais non j’oubliais, on est pas obligé de regarder les Grands Classiques car d’autres ont réadapter leurs codes (snif).

    « Au final c’est The Mask ! C’est pas repoussant! C’est pas ignoble! »

    Si durendal avait vu le film original, il comprendrait que c’est le visage de la Méchante Sorcière de l’Ouest déjà considéré à l’époque comme une tête affreuse.
    S’il s’en prenait juste au maquillage effectivement raté ça passerait mais non même pas.

    « Je sais que Disney peut faire trash ! Alors merde j’en ai marre de voir tout le temps les mêmes trucs tout lisses et tout machins ! »

    On parle de l’univers d’Oz hein ! Il n’y a aucune raison de le rendre plus sombre et trash comme il aime le dire à part si on veut trahir ce qui fait la particularité de ce pays !
    Et encore une fois, s’il connaissait un tantinet Disney, il saurait que le studio a produit une suite en 1985 Oz, Un Monde Extraordinaire qui revisitait l’univers d’Oz de manière plus sombre et inquiétante tout en respectant le film de Fleming.

    « Les personnages du monde réel sont d’autres personnages dans le monde d’Oz. C’est un petit truc sympa."

    Mais bordel c’est le concept-même de l’univers d’Oz et du premier film !

    « Il faut accrocher à l’herbe plus verte que verte, les briques plus jaunes que jaunes, c’est un peu baveux tellement c’est coloré. »

    Effectivement, un très grand respect de la colorisation vis-à-vis du film de 1939…. Qu’il n’a évidemment pas vu et dont il ne pourra jamais voir le respect de l’œuvre.
    « C’est proche du dessin animé. »

    Va-t-il enfin comprendre ? S’il vous plaît….
  • Bande-annonce

    Monstres Academy (2013)

    Monsters University

    1 h 44 min. Sortie : . Animation, aventure et comédie.

    Long-métrage d'animation de Dan Scanlon avec Billy Crystal, John Goodman, Helen Mirren

    Animation américaine moderne en général ici. Dont surtout Disney.

    « La médiocrité a remporté la victoire et on a décidé planétairement de prendre les enfants pour des cons qui ne peuvent rien voir de plus violent qu’une gifle et ne rien comprendre d’autre que des messages écolos. »

    Films présents : La Reine des Neiges, Les Croods, Turbo, Moi, Moche et Méchant 2, Monstres Academy, Planes, Epic etc…
    Il faut savoir que la plupart de ces films ont été nominés à l’Oscar du meilleur film d’animation en 2014 et que le même soir, ce crétin a avoué sur Twitter qu’il comprenait pourquoi tout le monde pensait qu’il n’aimait pas les films d’animation puisqu’il n’avait vu aucun film nominé à l’Oscar.
    Mais c'est pas vrai.....
  • Bande-annonce

    La Reine des Neiges (2013)

    Frozen

    1 h 42 min. Sortie : . Aventure, jeunesse, musique, fantastique et comédie musicale.

    Long-métrage d'animation de Chris Buck et Jennifer Lee avec Kristen Bell, Idina Menzel, Josh Gad

    Animation américaine moderne en général ici. Dont surtout Disney.

    « La médiocrité a remporté la victoire et on a décidé planétairement de prendre les enfants pour des cons qui ne peuvent rien voir de plus violent qu’une gifle et ne rien comprendre d’autre que des messages écolos. »

    Films présents : La Reine des Neiges, Les Croods, Turbo, Moi, Moche et Méchant 2, Monstres Academy, Planes, Epic etc…
    Il faut savoir que la plupart de ces films ont été nominés à l’Oscar du meilleur film d’animation en 2014 et que le même soir, ce crétin a avoué sur Twitter qu’il comprenait pourquoi tout le monde pensait qu’il n’aimait pas les films d’animation puisqu’il n’avait vu aucun film nominé à l’Oscar.
    Mais c'est pas vrai.....
  • Bande-annonce

    Lone Ranger : Naissance d'un héros (2013)

    The Lone Ranger

    2 h 29 min. Sortie : . Action, aventure et western.

    Film de Gore Verbinski avec Johnny Depp, Armie Hammer, William Fichtner

    "J'ai pas de mal à dire de Lone Ranger, plutôt du bien même. Ce qui n'empêche pas le fait que j'ai pas particulièrement aimé"

    "Il y a plusieurs raisons là-dessus, l'aspect purement marketing tout de même."

    Il ne donnera jamais d'exemples sur ce point-là bien entendu.

    "Toute la promo a été faite sur Lone Ranger arrive au cinéma! C'est quoi Lone Ranger?"

    Aux États-Unis oui mais en France à ce que je sache pas du tout, la série d'origine étant avant tout connue sur le territoire américain.

    "Helena Bonham Carter n'est là que 15 minutes sur 2h25 de film. Elle n'est là que pour attirer le public. C'est un argument commercial."

    C'est DisneyFrance qui l'a incrusté sur l'affiche principale du film. Autrement, elle n'a jamais été mise en valeur sur les posters américains ou pendant la promotion.
    Et je vois mal le public lambda vouloir visionner le film juste pour Helena Bonham Carter.

    "Le personnage change un peu des gothiques dépressives et des sorcières."

    Lol. Ici, c'est une barman dépressive.

    "C'est du blockbuster d'été comme on en faisait avant. Avant qu'on ait des personnages ultra-sombres, avec des grands secrets, qui se tatanent la gueule etc.."

    Pacific Rim, Insaisissables, Wolverine et Kick-Ass 2 sont sortis durant la même période.

    "Quand on en arrive à dire que le personnage du cheval est bien fait c'est que franchement le film n'a pas de défaut"

    Oui je sais c'est pour la blague mais au cas où, j'ai préféré la noter celle-là.

    "Si vous aimez les blockbusters d'adrénaline, c'est vrai qu'on se pose rarement."

    Quoi? On se pose au contraire trop souvent!

    "Laissez-vous porter par le truc! Quand le film est vérollé jusqu'à la moelle d'incohérences, oui, là y a un intérêt à chercher ce qui va pas, quand le film est bon qu'est-ce qu'on en a à foutre?"

    Bizarre. Pourquoi a-t-il aimé Chappie, TASM 2 et les derniers Besson dans ce cas-là?
  • Bande-annonce

    Dans l'ombre de Mary - La Promesse de Walt Disney (2013)

    Saving Mr. Banks

    2 h 05 min. Sortie : . Biopic, drame et historique.

    Film de John Lee Hancock avec Emma Thompson, Tom Hanks, Paul Giamatti

    Dans L’Ombre de Mary :

    « Je n’ai pas vu Mary Poppins. J’aime pas Disney, je vais pas regarder leurs films ! »

    Mais tu vas voir un de leurs films qui parle du développement d’un de leurs films sans même connaître le matériau de base ? Putain mais tuez-moi.
  • Bande-annonce

    Captain America : Le Soldat de l'hiver (2014)

    Captain America : The Winter Soldier

    2 h 16 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Anthony Russo et Joe Russo avec Chris Evans, Scarlett Johansson, Sebastian Stan

    "Captain America: Le Soldat de l'Hiver est un ensemble incohérent et lourdingue qui est pourtant le meilleur résultat financier de la Phase 2."

    Ou pas. Les Gardiens de la Galaxie a fait plus. Idem pour Avengers: L'Ère d'Ultron. Se documenter ça ne coûte rien, on ne le lui répétera jamais assez.

    "J'ai l'impression de voir des comics, pas de véritables oeuvres cinématographiques."

    Ce qui est marrant c'est comment durendal croit vraiment découvrir quelque chose que personne n'avait remarqué jusque-là.
    C'est pas comme si tout le monde répétait depuis Iron Man 3 que le MCU ne fait que nous offrir de vulgaires produits. Visiblement, il n'y a que durendal qui n'était pas au courant. On sait qu'il pense parler à un public ignare et naïf mais tout de même, c'était pas la peine de faire 1h30 de rétrospective pour ÇA!
    À noter qu'il avait donné un avis positif pour TOUS les films de la Phase 2 du Marvel Cinematic Universe dans ses vlogs allant du "Pas mal" au "Bien". Comme d'habitude, il passe son temps à se contredire.

    "Un univers étendu doit rester une extension."

    À ce que je sache, aucun arc lancé dans les films du MCU n'a été résolu dans une des série télés. Ni Agents of S.H.I.E.L.D, ni Daredevil ou autres. Ce ne sont que des bonus. L'intrigue de l'HYDRA est bouclée dès le début d'Avengers 2.
  • Bande-annonce

    Maléfique (2014)

    Maleficent

    1 h 38 min. Sortie : . Action, aventure, fantasy et romance.

    Film de Robert Stromberg avec Angelina Jolie, Elle Fanning, Sharlto Copley

    Séances de cinéma (1 salle)
    Maléfique :

    « Disney est majoritairement responsable de l’appauvrissement intellectuel de nos enfants. »

    Comme toujours, pas d’arguments ou d’explications car bien évidemment, il ne peut parler de leurs films vu qu’il n’en a quasiment pas vu et que les seuls qu’il a matté remontent à son enfance.

    « Les acteurs ont été castés pour correspondre à la version qu’avait développé Disney dans La Belle au Bois Dormant. »

    Le Prince Phillipe et Le Roi Stéphane ressemblent à leurs versions animées?!

    « On veut faire un film sur une méchante mais on veut qu’elle soit magnifique. C’est quoi le message ? C’est bizarre, surprenant venant de vous qu’une méchante soit superbe. »

    La toute première méchante de l’Histoire de Disney est la Méchante Reine de Blanche-Neige et les Sept Nains, considérée dans le film comme la deuxième plus belle femme du Royaume. Dois-je commenter ?

    « Le message est plus sain que ce que Disney veut faire passer depuis une bonne partie de ses origines. »

    Encore une fois. Un exemple ? Un film ? Non ? Rien du tout ?

    « Ça les enferme moins dans ce côté « Le monde est magique, féérique, les méchants sont méchants ».

    Le Roi Stéphane ?

    « L’évolution ne vient pas de Maléfique mais de La Reine des Neiges qui a été le premier film à renverser le sens de l’amour véritable. »

    « Le problème de Disney c’est toujours ça, Disney essaie de nous dire que le Mal n’existe pas, que le Mal est facile à vaincre. »

    Le Mal n’existe pas ?! Mais tu viens de dire l’exact contraire il y a quelques minutes ! Le Mal est facile à vaincre ?! Combien de combats, de morts et de pertes doivent endurer les héros dans leurs films ? Combien de méchants sont vaincus à la fin de Pinocchio ? Ah mais oui c’est vrai, AUCUN !

    « Il y a une auto-critique de la part de Disney : Nos princes ils sont beaux, ils ne servent qu’à embrasser les princesses. »

    Ils représentent surtout un objectif et une volonté de changement et de liberté pour nos héroïnes… et ce seulement pour Blanche-Neige et Cendrillon. Ils ne seront plus jamais sous-traités par la suite mais pour ça, faut voir leurs films au lieu de dire des conneries.

    « Disney refuse que qui que ce soit reste hermétique à son univers ! » (En évoquant l’évolution de Maléfique au cours du film).

    Quel serait l’intérêt en même temps de suivre un personnage qui n’évolue pas durant son film et qui, même dans ce cas précis, ne serait pas intéressant à voir en action ?
  • Bande-annonce

    Les Gardiens de la galaxie (2014)

    Guardians of the Galaxy

    2 h 02 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de James Gunn avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista

    "Je hais ce film! Je déteste cette daube! Y a un putain de raton-laveur qui parle! Ce n'est pas classe! C'est ridicule et ça sera toujours ridicule!"

    Je tiens à préciser un truc génial, il avait piqué une gueulante identique sur son Facebook quand un internaute avait cherché à savoir pourquoi il n'avait pas envie de voir le film. Pire qu'un gamin en colère je vous dis. Et tout ça pour ça?!
    Ah oui et bien sûr, il trouvait que le film était très bon mais qu'il n'arrivait pas à rentrer dedans lors de son Après-Séance avec Le Fossoyeur de Films. Même si dans cette "analyse" du film, tous les soi-disant défauts qu'il trouve sont liés au film en lui-même et non son appartenance au MCU.

    "Le problème est que le film a été confié à James Gunn qui a fait du James Gunn. Je n'ai rien contre le fait qu'un réalisateur s'accapare un film mais pas au détriment du travail des autres. Dans l'ensemble du Marvel Cinematic Universe, ça détonne complètement."

    Putain de fou rire. Sous prétexte que dans une AUTRE GALAXIE avec une AUTRE CULTURE et donc tout logiquement une AUTRE VISION on a un univers bien évidemment différent, ça n'a apparemment plus rien à voir avec les autres films du MCU même si ça empreinte le même type d'humour, le même rythme, le même ton et j'en passe.
    La vraie tâche dans l'ambiance du Marvel Cinematic Universe serait plutôt à aller chercher du côté des frères tocards Russo.
    C'est évidemment lorsqu'un réalisateur engagé chez Marvel arrive enfin à avoir des "libertés" qu'il gueule.

    "Le scénario avance que quand les héros échouent. (Il compare ça à Prometheus... soupir)"

    Oui, oui, pour lui c'est un défaut.

    "Le moment où Quill sort l'Orbe de son sac n'a aucun sens si ce n'est pour appuyer grossièrement qu'il l'a en sa possession."

    Marrant comment dudu semble trouver que c'est, comme il dit, une "absurdité cinématographique" dès que ça ne lui plaît pas alors qu'il n'a aucun problème avec l'arrivée de Banner en moto à New York à la fin d'Avengers. Là aussi, juste pour faire marrer le public, mais vu que ça plaît à durendal alors là on peut laisser passer.
    Ah et le logo Marvel qui apparaît après la scène d'intro est au contraire une bonne idée pour laisser le temps au public de voir le décalage entre le drame de Quill sur Terre et sa "cool-attitude" parmi les aliens.
  • Bande-annonce

    Super (2011)

    1 h 36 min. Sortie : . Action, comédie et drame.

    Film de James Gunn avec Rainn Wilson, Ellen Page, Liv Tyler

    SUITE:

    "Les Gardiens de la Galaxie ne prend jamais rien au sérieux, il respire donc le plus le comics de la saga."

    Je rappelle que durendal ne lit pas les comics et l'a déjà assumé de nombreuses fois. Mais ça ne le dérange pas pour parler du média comme étant dans tout son ensemble quelque chose de fun et pas intelligent.

    "C'est peut-être un divertissement sympa mais ça n'a rien de révolutionnaire si ce n'est au sein de l'univers Marvel lui-même."

    Il le dit bien sûr avec un ton méprisant comme s'il était en colère contre le monde entier pour avoir acclamé le film.... même si le public le considère juste comme un très bon divertissement et que les cinéphiles le voient comme le "moins pire" du MCU ce qui ne veut pas dire bon. Avais-je oublié de dire que dudu s'adresse à des idiots?

    Il essaie également de répondre à tous ceux qui ont dit que la musique rock sur un film de science-fiction c'est vachement original avec des extraits des Star Trek de J.J. Abrams. Même si encore une fois, PERSONNE n'a dit que l'idée était originale mais simplement qu'elle collait bien avec l'ambiance du film et... de la musique Rock?!
  • Bande-annonce

    Les Nouveaux Héros (2014)

    Big Hero 6

    1 h 42 min. Sortie : . Animation, action, aventure, comédie et science-fiction.

    Long-métrage d'animation de Chris Williams et Don Hall avec Scott Adsit, Ryan Potter, Daniel Henney

    Les Nouveaux Héros :

    « San Fransokyo est un mélange de San Francisco et de Tokyo. Je ne comprends pas l’idée. Alors oui, c’est original. »

    Original ? Quasiment toutes les mégalopoles des films de science-fiction de ces 30 dernières années empruntent un mélange de style américain et japonais. Les créateurs du film ont même avoué s’être inspirés de Blade Runner !
    Ah et la ville vient du comics.

    « Les films Disney sont toujours aussi aseptisés. On ne tue pas les méchants. Mais en plus maintenant ils ont des raisons d’être méchant ! Le bon vieux manichéisme dans les Disney me manque. »

    Mais qu’est-ce que c’est que cette connerie ?! Les méchants sont tués (par les héros ou non) depuis les origines du studio et cet idiot reproche au film de créer un méchant moins manichéen et plus construit alors que c’est là toute la qualité du film ? (les méchants « manichéens » comme il aime l’appeler ont d’ailleurs en général toujours de bonnes raisons d’être ce qu’ils sont mais pour ça, faut voir les films, trop dur pour durendal).
  • Bande-annonce

    À la poursuite de demain (2015)

    Tomorrowland

    2 h 10 min. Sortie : . Aventure et science-fiction.

    Film de Brad Bird avec George Clooney, Hugh Laurie, Britt Robertson

    À la Poursuite de Demain :

    « (chant) Demain c’est aujourd’hui puisque demain c’est nous ! (fin chant) Voilà ce que Disney m’a appris quand j’étais enfant ce genre de truc niais et débile au possible. »

    La fameuse chanson dont il parle date de 1992 et était chantée par Anne Meson lorsqu’elle était ambassadrice, animatrice et qu’elle chantait plusieurs génériques de séries Disney.
    Si les messages de Disney se résument à ça selon durendal, je ne me pose plus de question sur son cas.

    « C’est là que Disney est trop lisse pour moi. Ouais, Casey est une rebelle, elle met une cagoule, elle est à moto, elle sabote des trucs mais en fait elle est gentille. »

    Le personnage de Casey n’est pas censé être la badass que vend durendal. Son introduction ne la montre pas comme une rebelle mais comme une simple femme forte intelligente et débrouillarde. Tout ce que sera le personnage.

    « Franck est le cliché du petit enfant surdoué qui invente tout ce qu’il a envie d’inventer. C’est exactement le même personnage que dans Les Nouveaux Héros ! »

    Ben voyons! Autant dire que Franck est l’équivalent de Rocketeer juste parce qu’il vole avec une fusée dans ce cas-là !
    Hiro et Franck n’ont ni les mêmes intentions, ni les mêmes backgrounds ni les mêmes caractères. Ce n’est pas parce qu’ils font la même chose qu’ils sont deux personnages identiques.

    « Au niveau de la S-F, Disney ils se la sentent bien, ce qui sent assez bon pour Star Wars ! »

    Disney ne produit pas Star Wars, ils en sont uniquement les distributeurs, les financiers et les promoteurs.
  • Bande-annonce

    Vice-Versa (2015)

    Inside Out

    1 h 34 min. Sortie : . Animation.

    Long-métrage d'animation de Pete Docter et Ronnie del Carmen avec Amy Poehler, Phyllis Smith, Bill Hader

    "Une des bonnes choses qu'a fait Disney, c'est d'avoir racheté Pixar."

    Le rachat n'a rien changé. Le rôle de Disney sur les films de Pixar Animation Studios était le même à l'époque du premier Toy Story. La seule différence c'est que maintenant, les deux studios sont liés pour toujours mais ça n'a pas changé leur méthode de travail.

    " Une des caractéristiques de Pixar c'est que ça va très vite."

    Hein?! Le Monde de Nemo? Les Indestructibles? WALL-E? Là-Haut? Ratatouille? Toy Story 3?

    "C'est rare que les animateurs sachent comment fonctionne le cinéma." (en évoquant le tournage des rêves dans les studios de cinéma dans le cerveau)

    Je ne sais pas d'où il sort cette connerie mais ça me semble normal qu'un réalisateur (même un animateur si on veut) sache comment fonctionne le cinéma, qu'il soit impliqué dans les films d'animation ou en images réelles. Suffit pour ça de se renseigner. Un mot que doit ignorer durendal.
  • Bande-annonce

    Star Wars : Le Réveil de la Force (2015)

    Star Wars: The Force Awakens

    2 h 16 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de J.J. Abrams avec Daisy Ridley, Adam Driver, John Boyega

    Sur Lucasfilm & Disney

    « Je déteste Disney. Enfin, je déteste Walt Disney. Walt Disney Pictures. »

    Walt Disney Pictures est derrière tous les projets cinématographiques de la boîte aux grandes oreilles. Était-ce nécessaire de le préciser ?

    « Pour quelques bons films que j’ai pu apprécier d’eux, majoritairement ils ont pourri mon enfance de dessins animés débiles. »

    Et leur valeur dans le cinéma tout court ? Toutes les innovations technologiques et narratives qu’a apporté Walt Disney jusqu’à sa mort, on fout ça à la poubelle ?

    Conclusion sur Star Wars: Le Réveil de la Force.

    « Trop Disney. »

    Dit-il après 1h30 d’ « analyse ». Que veut-il dire par là ? On ne le saura jamais, lui-même ne doit pas le savoir.
  • Bande-annonce

    Zootopie (2016)

    Zootopia

    1 h 49 min. Sortie : . Animation, aventure, comédie et policier.

    Long-métrage d'animation de Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush avec Jason Bateman, Ginnifer Goodwin, Idris Elba

    Séances de cinéma (1 salle)
    Zootopie.

    « Quand Disney fait des films d’animation, c’est soit un film Pixar, soit un Disney Animation Studios. Là, c’est un Disney, ce n’est donc pas un film qui traite de thèmes très variés. »

    Toujours à croire que les Pixar sont des films Disney…
    Parce que les films de L’Oncle Walt ne traitaient pas de thèmes variés et ne proposaient pas de secondes lectures. Ah oui zut, il n’a plus vu ses films depuis sa plus tendre enfance…

    « Disney, depuis très longtemps, prend des animaux pour en faire les personnages principaux de leurs films. »

    Mouais bon y en a pas eu des masses non plus hein.

    « Frère Tuck est un ours dans Robin des Bois. »

    C’est un blaireau.

    « Les animaux redeviennent normaux. C’est le plan de la biche, l’assistante du maire. »

    C’est un mouton. (soupir)

    « Le film donne l’impression que Judy a fait quelque chose de mal en proposant une théorie. »

    Non, le film montre juste que c’était une mauvaise idée de le dire publiquement à la presse alors que la lapine se doute des conséquences que cela va avoir sur la ville de Zootopie, la faisant douter de ses préjugés vis-à-vis des renards.