Longs métrages d'animation français

Avatar dandyboh Liste de

180 films

par dandyboh

Liste, à vocation exhaustive, contenant les longs (>60 min => norme française) métrages d'animation produits en France, en tout ou partie. Les compilations de courts-métrages durant plus d'une heure ne sont acceptées que si elles ont été diffusées au cinéma.

Indications données en commentaires :

* [Entre crochets] : nom de la (des) société(s) ou de la (les) personne(s) française(s) impliquée(s) dans la production du film.
* Date de première diffusion publique en salles dans le monde (suivi éventuellement de la date de réalisation et/ou de l'avant-première et/ou de la première diffusion en France s'il a d'abord été diffusé à l'étranger) ou date de la première diffusion TV s'il n'a pas été diffusé publiquement en salle.
* Pays d'origine s'il n'a pas été produit exclusivement en France.
* Techniques utilisées, éventuellement (Work in Progress : je ne suis pas un spécialiste des techniques d'animation, aussi je peux parfois reprendre des termes trouvés ça et là sur le net, attribués aux œuvres. Il peut donc y avoir des synonymes et/ou des manières différentes de formuler la même technique, des erreurs ou des approximations. Toute aide est la bienvenue !)
* Œuvre originale s'il s'agit d'une adaptation + commentaires divers
* Passage d'une critique d'un utilisateur de SensCritique

Les commentaires (date, technique utilisée, etc...) suivis d'un (?) sont à confirmer.

En ordre chronologique.

Toute suggestion ou commentaire à ajouter / rectifier sont les bienvenus !

---

Quelques statistiques par décennies :
1930-49 : 1
1950-59 : 6
1960-69 : 5
1970-79 : 13
1980-89 : 18
1990-99 : 7
2000-09 : 51
2010-15 : 40

On remarque un gros creux dans les années 1990, jusqu'à ce que Michel Ocelot ne relance la machine avec Kirikou et la Sorcière en 1998.

---

Je n'ai pas inclus les films suivants, parfois référencés comme des longs-métrages français, et j'en explique les raisons ici :
* Le vilain petit canard et moi / Le marchand de sable : produits au Danemark.
* La flûte à six schtroumpfs / Taxandria / Le Manoir Magique : produits en Belgique.
* Viva carthago (http://www.senscritique.com/film/Viva_Carthago/470698) : parfois référencé en tant que long-métrage, il s'agit simplement d'un DVD regroupant plusieurs épisodes de la série (courts-métrages).
* Moi, Tintin : est un documentaire, non un film d'animation.
* Moi, moche et méchant : réalisateur français mais produit aux États-Unis seulement.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Le Roman de Renard (1937)

    1 h 05 min. Sortie : . Animation.

    Long-métrage d'animation de Ladislas Starewitch et Irene Starewitch avec Claude Dauphin, Romain Bouquet, Laine

    10 avril 1937 (10 avril 1941 en France - mais tourné et réalisé en 1929 et 1930)

    Production franco-allemande [Louis Nalpas / Roger Richebé]
    Réalisation polonaise

    Technique utilisée : marionnettes, animation en image par image, noir et blanc.

    Premier long métrage d'animation français.

    Mon avis personnel :
    "Impressionnant. Les détails des marionnettes et la fluidité de l'animation sont superbes. Un sans-faute technique et une histoire des plus sympathiques."

    Avis d'un senscriticien :
    "On ne peut que tarir d’éloge sur le travail d’orfèvre des créateurs : visages, respiration, expression, gestuelle, tout est réglé et contribue à merveille à l’animation. Non contents de donner vie à toute la galerie d’animaux des récits médiévaux, une attention est portée à l’intégralité de l’univers visuel : chaque détail, des objets aux costumes, fait l’objet de la même rigueur, jusqu’aux plans d’ensemble et aux scènes collectives, d’une richesse impressionnante"
    -- Sergent Pepper
  • Alice au pays des merveilles (1949)

    1 h 16 min. Sortie : . Action, fantastique et comédie musicale.

    Film de Lou Bunin et Dallas Bower avec Stephen Murray, Ernest Milton, Pamela Brown

    13 mai 1949

    Production française [Marc Maurette / UGC]
    Réalisation franco-étatsuno-britannique [Marc Maurette]

    Franco-britannique

    Technique utilisée : la majorité du film est en prise réelle, mais de nombreuses scènes incluent des marionnettes avec animations image par image, et quelques scènes utilisent la technique de l'incrustation d'images (fond vert). C'est a priori l'un des premiers longs métrages à utiliser cette technique.

    Tiré du roman de Lewis Carroll du même nom (et plus fidèle à l’œuvre originale que le Disney, bien que ce film se permette quelques libertés).

    Pour l'anecdote, Disney a tout fait pour empêcher la diffusion de ce film, craignant qu'il n'interfère avec son long métrage sorti à la même période. Finalement, le succès du Disney a totalement éclipsé celui-ci, qui fut très peu diffusé.

    Mon avis personnel :
    "Une très bonne adaptation de l’œuvre originale (qui me tient particulièrement à cœur). Une sorte de prélude permet de mettre en situation la vie de l'auteur du livre (et sa muse Alice) pour mieux apprécier les personnalisations qui ont lieu dans l’œuvre. De nombreux passages sont cependant éclipsés, et des chapitres entiers sont bouclés en 30 secondes (c'est toujours mieux que Disney qui les oublient totalement : la scène avec le bébé qui se transforme en cochon et le griffon notamment). Au niveau de l'animation, ça transpire souvent les balbutiements de la technique, voire l'amateurisme sur certains changements de scènes. Les marionnettes par contre, sont très bien réalisées et animées. Enfin, on peut noter que le réalisateur s'est beaucoup inspiré de l'illustrateur John Tenniel (pour l'anecdote, les illustrations originales étaient réalisées par Lewis Carroll lui-même, John Tenniel n'est arrivé qu'après). C'est le cas pour tous les personnages, mais c'est surtout évident pour le personnage du Chapelier."

    Avis d'un senscriticien :
    "D’après plusieurs témoignages, cette adaptation serait assez proche du roman, une satire à peine voilée de l’Angleterre du XIXe siècle, dans laquelle on peut reconnaître la reine Victoria, le prince Albert, le chancelier d’Oxford, le doyen de Christ Church Collège à Oxford ou Lewis Carroll lui-même dans le rôle du valet de cœur. Une belle féérie Franco Britannique pas très connu a voir... même si elle n’atteint pas le niveau du Alice au pays des merveilles (Alice in Wonderland), le superbe film d'animation de Walt Disney"
    -- Eric31
  • Bande-annonce

    Jeannot l'intrépide (1950)

    1 h 20 min. Sortie : . Animation et fantastique.

    Film de Jean Image et Charles Frank

    13 décembre 1950

    Production française [Films Jean Image]
    Réalisation française [Jean Image]

    Inspiré de l'histoire du Petit Poucet.

    Technique utilisé : dessins animés en deux dimensions.

    Premier long métrage d'animation français réalisé avec la technique des dessins animés.

    (Pas de critique)
  • La Bergère et le Ramoneur (1953)

    1 h 03 min. Sortie : . Animation.

    Long-métrage d'animation de Paul Grimault avec Pierre Brasseur, Anouk Aimée, Serge Reggiani

    29 mai 1953

    Production française [André Sarrut / Les Gémeaux / Clarges Films]
    Réalisation française [Paul Grimault]

    Tiré du conte d'Andersen du même nom.

    De nouveau distribué dans une version étendue en 1980 sous le nom de "Le Roi et l'Oiseau".

    (Pas de critique)
  • Bonjour Paris ! ou La tour prend garde (1953)

    1 h 10 min. Sortie : .

    Long-métrage d'animation de Jean Image

    30 octobre 1953

    Production française [Films Jean Image]
    Réalisation française [Jean Image]

    (Pas de critique)
  • Une fée pas comme les autres (1957)

    1 h 03 min. Sortie : . Animation et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Jean Tourane avec Robert Lamoureux et Phil Tonken

    1956

    Production franco-italienne [Pierre Bochart]
    Réalisation française [Jean Tourane]

    Ce film a-t-il sa place dans cette liste ? Il est présenté comme étant un film d'animation mais il semblerait qu'il s'agisse "simplement" d'un film dont les acteurs sont des animaux (?).

    (Pas de critique)
  • La création du Monde (1958)

    Stvoření světa

    1 h 23 min. Sortie : . Animation, comédie et fantastique.

    Film de Eduard Hofman avec François Périer, Georges Aminel, Martine Sarcey

    Production tchécoslovaque
    Réalisation franco-tchécoslovaque [Jean Effel]

    1956 ou 4 avril 1958 (?)

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions (?).

    (Pas de critique)
  • Astérix le Gaulois (1967)

    1 h 08 min. Sortie : décembre 1967. Action, animation, aventure et comédie.

    Long-métrage d'animation de Ray Goossens avec Roger Carel, Jacques Morel, Pierre Tornade

    Décembre 1967

    Production franco-belge [Dargaud]
    Réalisation belge

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions.

    Première apparition d'Astérix dans un long métrage, c'est également le premier héros de BD franco-belge à être le héros d'un long métrage. Tiré de la BD du même nom, le premier volume des aventures d' "Astérix et Obélix". Pour l'anecdote, Uderzo et Goscinny n'ont découvert l'existence du film qu'après diffusion et n'y ont pas participé.

    Avis d'un senscriticien :
    "Ça a déjà bien mal vieilli, mais surtout on sent bien le film qui a du mal à tenir 70 minutes. Du coup, l'ennuie domine. Les séquences à rallonge et/ou inutiles sont légion (et le rythme mollasson. Certes c'est déjà adapté d'un album qui présente plus les personnages qu'il ne propose une intrigue qui tient longtemps, on ne va pas dire que le film n'est pas fidèle à l'esprit de la BD, mais le film, aussi court qu'il est, donne une impression de longueur. L'humour est une des caractéristiques de l'univers du petit gaulois, or là on souffle du nez quelques fois, mais ça ne va guère plus loin."
    -- Nick Cortex
  • Le Théâtre de monsieur et madame Kabal (1967)

    1 h 20 min. Sortie : .

    Long-métrage d'animation de Walerian Borowczyk

    [Jacques Forgeot / Cinéastes Associés]

    6 décembre 1967 (mais réalisé en 1965)

    (Pas de critique)
  • Bande-annonce

    Astérix et Cléopâtre (1968)

    1 h 12 min. Sortie : . Animation, aventure, comédie et historique.

    Long-métrage d'animation de René Goscinny et Albert Uderzo avec Roger Carel, Jacques Morel, Micheline Dax

    [Dargaud / Edifilm]

    19 décembre 1968

    Franco-belge.

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions.

    Tiré de la BD du même nom. Cette fois, Uderzo et Goscinny ont participé à la réalisation du film.

    Avis d'un senscriticien :
    "Comme le premier film, on peut remarquer [...] que l'animation a pas mal vieilli, mais contrairement au premier, là le rythme est bel et bien présent, et donne une ambiance bien euphorique à l'ensemble, là où celle du premier film le rendait encore plus fade. Le film fait la part belle à l'humour, souvent tiré de la BD mais aussi parfois des gags spécialement rajoutés pour le film."
    -- Nick Cortex
  • Bande-annonce

    Tintin et le Temple du soleil (1969)

    1 h 17 min. Sortie : . Aventure et animation.

    Long-métrage d'animation de Raymond Leblanc avec Philippe Ogouz, Claude Bertrand, Lucie Dolène

    [Dargaud]

    13 décembre 1969

    Franco-belge.

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions.

    Tiré de la BD du même nom des "Aventures de Tintin".

    Avis d'un senscriticien :
    "Un dessin animé qui possède un certain charme à l'ancienne et un graphisme plutôt soigné. Ceci étant, on déplorera quelques longueurs et autres passages inutiles ou bien ridicules, et les libertés prises avec la BD sont carrément sidérantes. Même sans être puriste, il y a vraiment de quoi halluciner, surtout en voyant Zorrino chanter comme une princesse Disney. Bref, on en ressort avec un sentiment très, très mitigé."
    -- Psychedeclic
  • Bande-annonce

    Aladin et la Lampe merveilleuse (1970)

    1 h 25 min. Sortie : . Animation, aventure et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Jean Image avec Gaston Guez, Henri Virlogeux, Claire Guibert

    [Films Jean Image]

    29 janvier 1970

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions.

    Tiré du conte "Aladin, ou la Lampe Merveilleuse".

    Avis d'un senscriticien :
    "Cette adaptation du conte des Milles et une Nuits n’est pas dénuée de défauts techniques et de choix douteux dans la réalisation. L’un des gros problèmes récurrent chez Jean Image est l’animation et le manque d’image par seconde dans ces oeuvres. [...] Cependant, le style Image peut faire oublier cette faiblesse technique, par une plastique et un coup de crayon digne d’un enchanteur. Même si la magie n’a pas fonctionné sur l’ensemble des personnages, elle reste remarquable sur les personnages secondaires."
    -- ElDiablo
  • Fablio le magicien (1970)

    1 h 12 min. Sortie : 1970.

    Long-métrage d'animation de Victor Antonescu, Radka Badcharova, Attila Dargay

    [Edic Films / Georges de la Grandière]

    1970

    Compilation de six contes inspirés des Fables de la Fontaine dont Fablio le Magicien est le fil conducteur. Inspiré des Fables de la Fontaine et des bandes dessinés de Fablio le Magicien de Georges de la Grandière.

    (Pas de critique)
  • Pollux et le chat bleu (1970)

    1 h 22 min. Animation.

    Film de Serge Danot avec Nadine Legrand et Christian Riehl-Bisciglia

    [Serge Danot]

    Décembre 1970

    Franco-britannique (production britannique, réalisation française).

    Technique utilisée : marionnettes.

    Tiré de la série animée "Le Manège Enchanté".

    (Pas de critique)
  • Lucky Luke : Daisy Town (1971)

    1 h 11 min. Sortie : . Animation, comédie et western.

    Long-métrage d'animation de René Goscinny avec Marcel Bozzuffi, Pierre Trabaud, Jacques Balutin

    [Les Artistes Associés]

    15 décembre 1971

    Franco-belge.

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions.

    Première apparition de "Lucky Luke" en long métrage, ce film est sorti avant la BD, rebaptisée pour l'occasion "Daisy Town".

    Avis d'un senscriticien :
    "Le dessin est relativement moche (bien que certains décors soient réellement magnifiques), mais l'important n'est pas là ! Car sous la houlette d'un Goscinny et d'un Morris au sommet de leur art, Daisy Town nous livre un scénario des plus réussis.
    Si l'histoire en elle même n'a rien de révolutionnaire et reste plutôt basique, on notera que celle ci ne se perd pas dans un labyrinthe incompréhensible de situations abscons et qu'on ne nous noie pas sous un déluge de personnages aussi inutiles qu'inadaptés. [...] Les gags a mi-chemin entre Tex Avery et les Monty Python procurent un réel moment de plaisir où l'on rit de bon cœur sans se poser de question."
    -- ArchibaldDock
  • Bande-annonce

    Tintin et le Lac aux requins (1972)

    1 h 30 min. Sortie : . Aventure et animation.

    Long-métrage d'animation de Raymond Leblanc avec Jacques Careuil, Georges Atlas, Jacques Balutin

    [Les Artistes Associés]

    13 décembre 1972

    Franco-belge.

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions.

    Aventure inédite inspiré de la BD "Les Aventures de Tintin".

    Avis d'un senscriticien :
    "Si "Tintin et le lac aux requins" n'est pas tiré d'un album, on y constate de nombreuses références et clins d’œil appuyés. Ce qui est étrange, c'est qu'on ne se sent pas trop dépaysé, on a l'impression d'être dans l'univers de Tintin tel que Hergé l'avait imaginé, et en même temps, il y a de temps à autres des petits détails comme anachroniques, qui donnent l'impression que nous sommes dans un monde parallèle, proche de l'original, mais comportant quelques petites différences. Je ne saurai trop l'expliquer. [...] L'animation des personnages est assez inégales. Dans certains plans, c'est bien foutu, dans d'autres l'incrustation passe mal ou bien ça manque de fluidité. Les décors sont globalement assez jolis et bien exploités. La mise en scène, par contre, ne permet pas de bien se repérer dans les lieux"
    -- Fatpooper
  • Bande-annonce

    Joe petit boum boum (1973)

    Sortie : . Aventure, fantastique et animation.

    Film de Jean Image

    [Films Jean Image]

    19 Avril 1973

    Tiré de la série animée "Joë Chez les Abeilles".

    Ce film dure exactement 60 minutes, ce qui le place de justesse dans la catégorie des longs métrages !

    (Pas de critique)
  • Bande-annonce

    La Planète sauvage (1973)

    1 h 12 min. Sortie : . Animation, drame et science-fiction.

    Long-métrage d'animation de René Laloux avec Jennifer Drake, Jean Topart, Eric Baugin

    [Les Films Armorial / Service de la recherche ORTF]

    6 décembre 1973

    Franco-tchécoslovaque.

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions (?), papier découpé.

    Tiré librement du roman "Oms en Série" de Stefan Wul.

    Avis d'un senscriticien qui a aimé :
    "Le thème est universel et dans ce film, il ouvre une multitude de réflexions possibles comme par exemple la question de la légitimité de la supériorité d'une race ou d'une espèce sur une autre. Ce dessin animé s'adresse à mon avis principalement aux civilisations occidentales et les interroge sur leur rapport à leur environnement et aux autres civilisations."
    -- Jambalaya

    Avis d'un senscriticien qui n'a pas aimé :
    "Une histoire d'une rare lourdeur, une absence complète d'enjeux, un héros au-delà du fadasse, une incapacité flagrante à raconter une histoire et l'ensemble se révèle surtout prétexte à une accumulation de créatures répugnantes sorties tout droit d'un cerveau malade."
    -- Torpenn
  • La Genèse (1975)

    1 h. Sortie : .

    Long-métrage d'animation de Pierre Alibert

    [Les Films du Cyprès]

    20 janvier 1975 (ou 22 janvier 1975 ?)

    (Pas de critique)
  • La Honte de la jungle (1975)

    1 h 25 min. Sortie : 1975. Animation.

    Long-métrage d'animation de Picha et Boris Szulzinger avec Bernard Dhéran, Georges Aminel, Arlette Thomas

    [Jenny Gérard / Michel Gast]

    4 septembre 1975

    Franco-belge.

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions.

    Inspiré de l'histoire de Tarzan. Les détenteurs des droits de ce dernier avaient engagé des poursuites à l'encontre des réalisateurs de "La Honte de la Jungle" : le film, nommé à l'origine "Tarzoon, La Honte de la Jungle" a du être renommé. Au passage, ce n'est pas un film pour les enfants... ! Aux États-Unis, certaines scènes ont du être coupées, faute de quoi le film aurait été classé X.
  • Bande-annonce

    Les Douze Travaux d'Astérix (1976)

    1 h 22 min. Sortie : . Animation, aventure, comédie et fantastique.

    Long-métrage d'animation de René Goscinny, Henri Gruel, Albert Uderzo avec Roger Carel, Jacques Morel, Pierre Tornade

    [Studios Idéfix]

    20 octobre (ou 12 mars ?) 1976

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions.

    Aventure inédite d'Astérix, inspiré de la BD "Astérix et Obélix". C'est le deuxième et dernier Astérix en long métrage animé dont Uderzo et Goscinny ont participé à la réalisation.
  • Lucky Luke : La Ballade des Dalton (1978)

    1 h 22 min. Sortie : . Animation, comédie et western.

    Long-métrage d'animation de René Goscinny, Henri Gruel, Morris avec Roger Carel, Georges Atlas, Daniel Ceccaldi

    [Studios Idéfix]

    24 octobre 1978 (10 mars 1978 en Allemagne de l'ouest)

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions.

    Aventure inédite de "Lucky Luke", qui sera plus tard adapté en BD.
    Dernier projet porté par Goscinny, mort pendant la finition du film.
  • Pluk, naufragé de l'espace (1979)

    1 h 14 min. Sortie : . Animation, comédie et science-fiction.

    Film de Jean Image

    [Films Jean Image]

    14 mars 1979

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions. (?)
  • Les Fabuleuses Aventures du Légendaire Baron de Munchausen (1977)

    1 h 18 min. Sortie : 1977. Animation, comédie et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Jean Image avec Dominique Paturel, Michel Elias, Georges Atlas

    [Films Jean Image]

    24 octobre 1979

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions. (?)

    Inspiré des aventures du baron de Munchausen.
  • Bande-annonce

    Le Roi et l'Oiseau (1980)

    1 h 23 min. Sortie : . Fantastique et romance.

    Long-métrage d'animation de Paul Grimault avec Jean Martin, Pascal Mazzotti, Raymond Bussières

    [Les Films Paul Grimault / Les Films Gibé / Antenne 2]

    19 mars 1980

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions.

    Tiré de "La Bergère et le Ramoneur" d'Andersen. Version "finale" de "La Bergère et le Ramoneur" de 1963, qui n'était pas approuvée par les auteurs.
  • Le Chaînon manquant (1980)

    1 h 35 min. Sortie : . Animation.

    Film de Picha avec Richard Darbois, Georges Aminel, Roger Carel

    [SND]

    21 mai 1980

    Franco-belge.

    Inspiré, comme son nom l'indique, de la théorie de l'évolution de Darwin.
  • Minoïe (1981)

    1 h 20 min. Sortie : 1981. Animation.

    Long-métrage d'animation de Jean Jabely et Philippe Landrot avec René Arrieu, Roger Carel, Paule Emanuele

    [Dovidis / Les Productions du Tigre / Marubeni / Antenne 2]

    20 décembre 1981 (mais réalisé en 1979)

    Dessin animé humoristique et écologiste.
  • Bande-annonce

    Les Maîtres du temps (1982)

    1 h 18 min. Sortie : . Science-fiction et animation.

    Long-métrage d'animation de René Laloux avec Jean Valmont, Michel Elias, Frédéric Legros

    [Étienne Laroche]

    24 mars 1982 (mais réalisé en 1981)

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions.

    Dessin animé de science-fiction, tiré du roman "L'Orphelin de Perdide" de Stefan Wul.
  • La revanche des humanoides (1983)

    1 h 40 min. Sortie : . Animation.

    Long-métrage d'animation de Albert Barillé avec Annie Balestra, Roger Carel, Claude Chantal

    [Procidis]

    26 janvier 1983

    Franco-japonais.

    Technique utilisée : dessins animés en deux dimensions.

    "Compilation" des derniers épisodes de la série "Il était une fois... l'Espace".
  • Chronopolis (1983)

    52 min. Sortie : . Animation, drame, fantastique et science-fiction.

    Moyen-métrage d'animation de Piotr Kamler avec Michael Lonsdale

    [Productions du Cirque / INA / AAA]

    21 septembre 1983 (avant-première en 1982)

    Franco-polonais.

    Technique utilisée : animation en image par image.