Lucio Bukowski : références littéraires (liste annotée)

Edit : nouveaux albums à couvrir, suggestions quant aux éventuels oublis bienvenues.

Lucio Bukowski est un rappeur lyonnais. Il fait de la musique, il écrit des textes. Dans ces textes, les références littéraires se bousculent. Les voici, par ordre chronologique depuis ses plus anciens ...

Afficher plus

Liste de

215 livres

créee il y a presque 7 ans

 · 

modifiée il y a environ 6 ans

Journal d'un vieux dégueulasse
7.5

Journal d'un vieux dégueulasse

Notes of a Dirty Old Man

Sortie : 1967 (France). Essai

livre de Charles Bukowski

Résumé : Chroniques qui relatent le quotidien réel ou supposé de l'écrivain, sans que l'on ne puisse toujours discerner la part véridique de l'imaginaire.

Annotation :

Hors-projet.
Le nom de scène de Ludovic V. est Lucio Bukowski. Lucio pour Ludo et ses origines italiennes de par sa mère. Bukowski pour l'auteur. Lucio Bukowski pour ce choc italien-allemand.

En dépit de ce choix, il répétera que ce n'est pas l'auteur qui l'influence le plus dans ce qu'il fait. On retrouvera toutefois de nombreuses références à l'auteur ou ses œuvres du début à la fin de la discographie de Lucio Bukowski, évidentes ou implicites (mais qui apparaissent le plus souvent évidentes dès lors qu'on lit Charles Bukowski).

Septentrion
8

Septentrion

Sortie : 1963 (France). Roman

livre de Louis Calaferte

adelchien l'a mis dans ses coups de cœur.

Résumé : Un récit largement autobiographique chroniquant l'éveil de la vocation littéraire d'un jeune homme dans les années 50, nourrie par ses rencontres avec les femmes et par un regard totalement désabusé sur les perspectives que lui propose la société.

Annotation :

Hors-projet.
Il suffit de lire Septentrion pour apposer un regard nouveau sur toute l'œuvre de Lucio Bukowski. Car dans cette discographie prolifique sont dispersés des tonnes et des tonnes de pensées, extraits, vocabulaires, idées puisées de Septentrion. Et ça se voit. Et ça se sent. Du coup, pour ceux qui, comme moi, découvrent l'auteur après le rappeur, lire Septentrion revient presque à lire un morceau de Lucio Bukowski de 400 pages, aussi étonnant que cela puisse paraître.

La première fois que Louis Calaferte est cité remonte à un de ses premiers projets : Chansons Posthumes et autres titres égarés, dans le morceau "Définitions". Il y en a aussi dans "Ma ville" du même album.

« Tristesse : plaisir subtil selon Calaferte
Douceur à l’âme pour ceux qui n'aiment pas la fête »

« Une tumeur dans ton thème astral, une perte
Ma ville c'est celle de Rabelais et de Louis Calaferte »

L'œuvre est sa réponse à la question « Au bout d'une vie de lecture, et s'il n'en restait qu'un ? » dans une interview pour les éditions du Feu Sacré.

De même pour la question « Le livre que tu as le plus lu et relu ? ».

L'œuvre est aussi présente dans son top 5 livres pour Le Rap en France.

Capitale de la douleur
7.7

Capitale de la douleur (1926)

suivi de L'Amour la poésie

Sortie : 1926 (France). Poésie

livre de Paul Éluard

Résumé : Recueil de poèmes du poètes surréaliste Paul, paru en 1926. Il est classé à la 60ème place des 100 meilleurs livres du XXème siècle établit par Le Monde.

Annotation :

Auteur.
Dans "Underground sensitivity" (un morceau d'Abigoba, groupe de nu jazz lyonnais, datant de 2007).

« En surplomb des trottoirs, quelques antennes crachent des lueurs
Un type en haillon déclame des poèmes d’Éluard »

Nouvelle référence à l'auteur dans "Oderunt Poetas", "Eau en poudre".

« Vie à usage unique, non-recyclable et dalles en marbre
Comme animal de compagnie : des petits vers, pas d'Éluard »

Critique de la raison pure
7.3

Critique de la raison pure (1781)

(traduction Jules Barni révisée)

Kritik der reinen Vernunft

Sortie : 12 septembre 1990 (France). Essai, Philosophie

livre de Emmanuel Kant

Résumé : La Critique de la raison pure est le théâtre d'un retournement de perspective sans précédent dans l'histoire de la pensée. Il consiste très exactement en ceci : Kant pense d'abord la finitude, ensuite l'Absolu ou la divinité. La finitude, le simple fait que notre conscience soit limitée par un monde extérieur à elle, par un monde qu'elle n'a pas produit elle-même, est le fait premier, celui dont il faut partir pour aborder toutes les autres questions de la philosophie. C'est à partir de cette finitude qu'il convient de penser Dieu ou l'Absolu, et non l'inverse. Conséquence ultime de ce renversement : la prétention à connaître l'Absolu se trouve relativisée par rapport à l'affirmation initiale de la condition limitée de l'homme. La connaissance "métaphysique" va être dénoncée par Kant comme illusoire, parce que hors de portée de l'homme.

Annotation :

Auteur.
Dans "Chansons Posthumes et autres titres égarés", "Cogito".

« Observant chaque phénomènes du monde comme Kant
Belle plante, bagarres quelque part dans les pentes »

Nouvelle référence à l'auteur dans "Oderunt Poetas", "Rubaïyat".

« J'avais une citation de Kant, l'ai oubliée (tant mieux)
J'm'éloigne de leur morale, les laisse compter les fautes »

L'Éthique
8.2

L'Éthique (1677)

Ethica Ordine Geometrico Demonstrata

Sortie : 27 décembre 1993 (France). Essai, Philosophie

livre de Baruch Spinoza

Résumé : Le livre aborde les thématiques de Dieu, de l’âme, des passions, du conatus, de la servitude de l'homme et de ses moyens pour accéder à la liberté.

Annotation :

Auteur. Il y fait plusieurs fois référence.
Dans "Chansons Posthumes et autres titres égarés", "Cogito".

« Combien voulurent changer le monde ? Personne n'osa !
Et Dieu est un brin d'herbe, d'après Spinoza »

Au sud de nulle part
7.7

Au sud de nulle part

South of No North

Sortie : 1973 (France). Recueil de nouvelles

livre de Charles Bukowski

Résumé : Bukowski replonge à corps perdu dans sa folie ordinaire, en y mêlant aussi celle des autres : il dépeint une galerie de personnages originaux, excentriques à travers de courtes nouvelles.

Annotation :

Œuvre.
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Au sud de nulle part".

Le titre.

Le Horla
7.6

Le Horla (1887)

Sortie : 1887 (France). Nouvelle

livre de Guy de Maupassant

Résumé : Un homme raconte dans son journal intime la terreur qu'il subit, persuadé d'être pourchassé par une créature qui hante ses nuits.

Annotation :

Auteur.
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Au sud de nulle part".

« Angoissé mais passons, un de plus parmi les passants
Issu d'une strate de maçons lisant Guy De Maupassant »

Il fait précisément référence à l'œuvre dans le morceau Littérature de Lucio Milkowski 2.

« Or la* tristesse, je ne vois pas et prends racine
Du coup mon flow berce ton oreille et l'assassine »

Mort dans l'après-midi
6.4

Mort dans l'après-midi

Death in the Afternoon

Sortie : 1932 (France). Roman

livre de Ernest Hemingway

Résumé : "La queue du taureau se dressa, sa tête se baissa. Il chargea, et, quand il atteignit Hernandorena, l'homme agenouillé fut enlevé d'un bloc, balancé en l'air comme un paquet, les jambes alors dans toutes les directions, puis retomba à terre... Hernandorena se leva, avec du sable sur son visage blanc, et chercha après son épée et l'étoffe. Quand il se mit debout, je vis, dans la soie lourde et le gris maculé de ses culottes de location, une ouverture nette et profonde par où l'on voyait le fémur à nu depuis la hanche et presque jusqu'au genou."

Annotation :

Œuvre.
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Journée grise".

« Étrange hasard, mort dans l'après-midi
Erreur d'horloge pour mon coupe-circuit »

L'étrange contrée
6

L'étrange contrée (1995)

The Strange Country

Sortie : 2 janvier 2002 (France). Recueil de nouvelles

livre de Ernest Hemingway

Résumé : Un écrivain désabusé voyage en Floride avec une femme beaucoup plus jeune que lui : ils vont au restaurant, boivent un verre, parlent de la guerre d'Espagne, de leur vie, d'avenir et font l'amour... Soudain tout se trouble, le soupçon de l'inceste rôde, les difficultés à écrire et à vivre ressurgissent et, avec elles, l'inexorable fatalité.

Annotation :

Œuvre.
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Ma ville".

« Ma ville c'est une étrange contrée selon Hemingway
Elle transporte ses globules sur des lignes de tramway »

Demande à la poussière
8.1

Demande à la poussière (1939)

Ask the Dust

Sortie : 1986 (France). Roman

livre de John Fante

adelchien l'a mis dans ses coups de cœur.

Résumé : Arturo Bandini est un jeune homme de 20 ans qui tente désespérément de devenir écrivain. Fauché, il s'installe à Los Angeles dans un hôtel miteux.

Annotation :

Auteur.
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Journée grise".

« L'orage se fait chier, cahier grands carreaux
John Fante, l'avenir dans le tarot »

Faites vous-même votre malheur
7.4

Faites vous-même votre malheur

The Situation is hopeless but not serious

Sortie : 1983 (France). Essai

livre de Paul Watzlawick

Résumé : Apprivoiser son malheur est le 1er pas vers la joie : le célèbre psychologue Paul Watzlawick, fondateur de l'Ecole de Palo Alto, nous apprend pas à pas à nous réconcilier avec nos névroses les plus banales. Cette étude à l'humour railleur, sous forme de manuel parodique, s'appuie sur des exemples littéraires, philosophiques et historiques. Et révèle au lecteur qu'il tient le bonheur entre les mains.

Annotation :

Œuvre.
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Journée grise".

Au travers de l'histoire de la poudre anti-éléphants :
"C’est l’histoire d’un vieux monsieur qui, dans le train entre Lausanne et Genève, ouvrait la fenêtre toutes les dix minutes pour jeter un peu d’une poudre mystérieuse qu’il tirait d’une tabatière d’ivoire. Un voyageur intrigué par ce manège finit par s’enquérir sur celui-ci :
« Qu’est-ce que c’est que cette poudre ?
– C’est une poudre anti-éléphants de mon invention! répondit le vieil homme.
– Mais voyons, il n’y a pas d’éléphants entre Lausanne et Genève !
– Eh ! Pardi, rétorque le vieillard, c’est que ma poudre est efficace ! »"

« Théorie des cordes, apologie des corps
Poudre anti-éléphants, je fonce dans le décor »

Les Champs magnétiques
7.5

Les Champs magnétiques (1920)

Sortie : 1920 (France). Poésie

livre de Philippe Soupault et André Breton

Résumé : Ce livre de jeunesse est considéré par André Breton comme le « premier ouvrage surréaliste (nullement dada).»

Annotation :

Auteur (André Breton).
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Journée grise".

« Bruit d'un genre nouveau, amour à jetons
Refuse ma place dans le crew d'André Breton »

Le Gai Savoir
8.2

Le Gai Savoir (1882)

(traduction Henri Albert)

Die fröhliche Wissenschaft

Sortie : 1882 (Allemagne). Essai, Philosophie

livre de Friedrich Nietzsche

Résumé : Écrit entre 1881 et 1887, publié une première fois en 1882, dans une version incomplète, repris et parachevé ensuite, Le Gai Savoir confirme et renforce le radicalisme nietzschéen. Les grands thèmes de sa réflexion sont désormais parvenus à leur pleine maturité. L’idéal, la nécessité de l’héroïsme en philosophie, l’analyse de la décadence, mais aussi le principe de l’éternel retour, le mythe de Zarathoustra, la connaissance, la religion : c’est un véritable bréviaire du « nietzschéisme » qui apparaît au fil des pages.

Annotation :

Auteur.
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Journée grise".

« Carambolage d'âmes, plastifier le plongeoir
Dieu lisant Nietzsche, accoudé au comptoir »

Vies des douze Césars
7.6

Vies des douze Césars (121)

De vita duodecim Caesarum

Sortie : 0121 (Empire romain). Histoire, Biographie

livre de Suétone

Résumé : Biographies des premiers princes de Rome ayant porté le nom et le titre de César, de Jules César à Domitien.

Annotation :

Auteur.
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Ma ville".

« Ma ville est franc-maçonne, antique comme Suétone
Elle a son passé calviniste, crève le ciel et tonne »

Gargantua
7

Gargantua (1534)

Sortie : 1534 (France). Roman

livre de François Rabelais

Résumé : Le géant Gargantua, fils de Grandgousier et de Gargamelle, naît de l'oreille de celle-ci alors qu'elle s'est livrée à des excès de table et de boisson. Laissé libre de vivre selon ses désirs jusqu'à cinq ans, Gargantua est ensuite confié à Thubal Holoferne, qui lui enseigne les lettres gothiques par des méthodes d'apprentissage par coeur. Grandgousier n'est pas satisfait de cet enseignement, qui abêtit Gargantua; il envoie ce dernier à Paris pafin de prendre Ponocrates pour maître. Gargantua urine sur les Parisiens et emporte les cloches de Notre-Dame, qu'il restitue ensuite. Ponocrates nettoie le cerveau de Gargantua avec une potion, fonde son enseignement sur les Saintes Ecritures, mais Gargantua est amené à étudier toutes les disciplines intellectuelles, et à pratiquer toutes sortes d'activités physiques. A la suite d'une querelle entre des marchands de fouaces de Lerné, et des bergers de Grandgousier, les troupes du roi Picrochole attaquent les domaines de Grandgousier, où l'abbaye de Seuillé est vigoureusement défendue par le moine frère Jean. Gargantua rentre de Paris, s'affronte avec quelques hommes de Picrochole, et manque d'avaler des pèlerins en mangeant des laitues. Gargantua et frère font la fête ensemble, puis frère Jean s'attaque aux hommes de Picrochole. Il est fait prisonnier puis se libère, tandis que Gargantua renonce à charger les ennemis. Après l'échec de négociations avec Picrochole par l'intermédiaire de son aide de camp Toucquedillon, Gargantua attaque le château de Picrochole qui s'enfuit et disparaît. Les victimes de la guerre sont indemnisées, et la victoire est fêtée lors d'un festin grandiose.

Annotation :

Auteur.
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Ma ville".

« Une tumeur dans ton thème astral, une perte
Ma ville c'est celle de Rabelais et de Louis Calaferte »

La Genèse
7.9

La Genèse

Sefer Bereshit

livre

Résumé : Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre... Premier livre de la Bible, la Genèse est un récit fondateur du christianisme et du judaïsme. Merveilleux d'images et de poésie, ce texte est aussi un texte sacré pour de nombreuses civilisations. Le lire, c'est découvrir les racines de mythes qui ont nourri notre culture, et apprendre à s'interroger sur le statut des mots, du Verbe à la Tour de Babel

Annotation :

Œuvre.
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "L'Éloge du vagin".

« Certains froids, ne concèdent qu'une piqûre de rappel
D'autres accueillent plus de langues que la tour de Babel »

De nombreuses autres références bibliques apparaîtront, notamment pendant la période de l'EP Golgotha.

Le cœur est un chasseur solitaire
7.8

Le cœur est un chasseur solitaire

The Heart Is a Lonely Hunter

Sortie : 1940 (France). Roman

livre de Carson McCullers

Résumé : Habitants d'une petite ville du fin fond des États-Unis, les personnages se sentent profondément seuls, abandonnés avec leurs révoltes.

Annotation :

Œuvre.
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Entre les lignes".

« Je crève sur du papier, l'horloge jusqu'à tard sonne
Le cœur est un chasseur solitaire selon Carson »

Le Double
7.4

Le Double (1846)

(traduction André Markowicz)

Двойник (Dvoïnik)

Sortie : 1846 (France). Roman

livre de Fiodor Dostoïevski

Résumé : Le héros de notre récit entra tout hagard dans son logement ; sans quitter ni manteau ni chapeau, il traversa le couloir et, comme frappé de la foudre, s'arrêta sur le seuil de sa chambre. L'inconnu était assis devant lui, en manteau et chapeau lui aussi, sur son propre lit, souriant légèrement, et, clignant un peu des yeux, il le saluait amicalement de la tête. M. Goliadkine voulut crier mais ne put et il se laissa tomber sur une chaise presque évanoui d'épouvante. Et à vrai dire, il y avait de quoi. M. Goliadkine avait tout à fait reconnu son nocturne compagnon qui n'était autre que lui-même, M. Goliadkine, mais tout à fait identique à lui-même ; en un mot ce qui s'appelle son double sous tous les rapports...

Annotation :

Œuvre.
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Champ de blé aux corbeaux".

« J'en ai marre de trouver mon double assis dans ma chambre quand je rentre
Comme Vincent, je finirai avec une balle dans le ventre »

Lettres à son frère Théo
8.2

Lettres à son frère Théo

Sortie : 15 décembre 1988 (France). Correspondance

livre de Vincent Van Gogh

Résumé : Traduit du néerlandais par Louis Roëdlant Introduction et chronologie par Pascal Bonafoux La première lettre de Vincent Van Gogh à son frère Théo, datée d'août 1872, est envoyée de La Haye. Il a dix-neuf ans. Il ne sait pas qu'il va peindre. La dernière lettre, inachevée, Théo la trouve dans la poche de Vincent qui s'est tiré une balle dans la poitrine le 27 juillet 1890 à Auvers-sur-Oise. Des dizaines de toiles encombrent sa chambre. Presque quotidiennement, dix-huit ans, Vincent a écrit à Thëo. Et Vincent écrit à propos de tout à Théo comme il lui envoie toutes ses toiles. Il lui montre ce qu'il peint comme ce qu'il est. Ces lettres incomparables - des récits, des aveux, des appels - sont nécessaires pour découvrir le vrai Van Gogh devenu mythe... Il n'est pas un peintre fou. Au contraire, solitaire, déchiré, malade, affamé, il ne cesse d'écrire, lucide, comme il traque la lumière.

Annotation :

Auteur (davantage pour ses qualités de peintre).
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Champ de blé aux corbeaux".

Outre le fait que ce morceau soit aussi le nom d'une peinture à l'huile de Van Gogh, de nombreuses références surviendront plus tard encore, Lucio Bukowski ira jusqu'à se déguiser en Vincent dans le clip de "Portraits".

« J'en ai marre de trouver mon double assis dans ma chambre quand je rentre
Comme Vincent, je finirai avec une balle dans le ventre »

Rubai'yat
8.8

Rubai'yat

Sortie : novembre 2007 (France). Poésie, Art de vivre & spiritualité

livre de Djalâl Al-Dîn Rûmi

Résumé : Djalâl-od-Dîn Rûmî que le monde de l'Islam désigne, par respect, comme "notre maître" (Mawlânâ, Mevlana en turc) n'est pas seulement l'un des plus grands penseurs mystiques de tous les temps, un voyant qui (au Xllle siècle !) parlait de la fission de l'atome et de la pluralité des systèmes solaires, c'est aussi l'un des plus merveilleux poètes de la littérature universelle, fondateur de l'ordre des derviches tourneurs. La mise de l'homme au diapason du cosmos, l'oratorio spirituel des derviches qui symbolise la ronde des planètes autour du soleil et, à un second niveau, la recherche du Soi, sont longuement célébrés dans les Rubâi'yât : comme les atomes, le soufi danse, et la musique ne fait que "réveiller les mystères du coeur".

Annotation :

Auteur (mais l'œuvre est présente dans le clip du morceau).
Dans "Ébauche d'un autoportrait raté", "Champ de blé aux corbeaux).

« La folie, ce n'est pas autre chose que de vivre hors de soi
Me dis-je relisant Rûmi sur les bords de Saône »

Autre référence à l'œuvre dans "Oderunt Poetas", "Rubaïyat".

Plumards de cheval
8

Plumards de cheval

Sortie : 1983 (France). Récit

livre de Groucho Marx

Résumé : Groucho Marx raconte ses intérêts supérieurs à rester dans son lit. Il développe une thèse avec humour sur l'importance du lit dans la vie et sur les différents types de « coucheurs » ou plutôt dormeurs.

Annotation :

Auteur (sûrement pas pour ses œuvres écrites à l'origine).
Dans "Lucio Milkowski", "Premièrement".

« J’perds mon temps à faire le pitre comme Groucho
Ma vie c’est pas le Hip Hop, ma mère m’appelle pas Lucio »

La science des mages

La science des mages

Et ses applications théoriques et pratiques

Sortie : 5 septembre 2003 (France). Essai

livre de Papus

Annotation :

Auteur (sous le nom de Gérard Encausses).
Dans "Lucio Milkowski", "Premièrement".

« Pour être franc moi je ne voulais pas grand-chose
Au moins rester dans l’ombre comme Gérard Encausses »

Le Père Goriot
7

Le Père Goriot (1835)

Sortie : 1835 (France). Roman

livre de Honoré de Balzac

Résumé : Le père Goriot, pitoyable rentier de soixante neuf ans qui mène une vie nocturne énigmatique.

Annotation :

Auteur (mais il ne l'encense pas, loin de là).
Dans "Lucio Milkowski", "Triste comme un hiver".

« L’air du temps n’a aucun goût on dirait du Balzac
C’est chiant comme un weekend camping dans le Larzac »

Voyage au bout de la nuit
8

Voyage au bout de la nuit (1932)

Sortie : 15 octobre 1932 (France). Roman

livre de Louis-Ferdinand Céline

Résumé : Bardamu raconte son expérience de la Première Guerre mondiale, du colonialisme, de l'entre-deux guerres et de la condition sociale en général.

Annotation :

Œuvre (l'édition illustrée par Jacques Tardi plus particulièrement).
Dans "Lucio Milkowski", "Triste comme un hiver".

« Relis le Voyage illustré par Jacques Tardi
Laisse tourner du Oxmo tout au fond de ce mardi »

Il appellera l'auteur par son vrai nom, Destouches, dans le morceau Cinquante et un du même album.

« Mes influences vont de Destouches à Proudhon
Donc comprends que le dernier Hocus je m’en bats les roustons »

Autre référence à l'œuvre dans "Saletés poétiques", "Inventaire".

« Une super boîte à auto-suggestions vide
Le Voyage, Factotum, et l'Énéide »

L'œuvre est sa réponse à la question « Le livre que tu as le plus lu et relu ? » dans une interview pour les éditions du Feu Sacré.

L'Oeuvre intégrale
8.8

L'Oeuvre intégrale

Sortie : 1982 (France).

livre de Jacques Brel

Annotation :

Auteur.
Dans "Lucio Milkowski", "Ôde au Grand Jacques".

Le morceau entier est un véritable hommage, le texte étant constitué de dizaines de titres de Jacques Brel.

Qu'est-ce que la propriété ?
7.2

Qu'est-ce que la propriété ? (1840)

Sortie : 1840 (France). Essai

livre de Pierre-Joseph Proudhon

Résumé : Publié en 1840, est le premier ouvrage majeur de l’anarchiste français Pierre-Joseph Proudhon. Il traite du concept de propriété et de sa relation avec l’État, les ouvriers et l’anarchisme. Ce livre contient la citation célèbre « La propriété, c’est le vol ! ». Proudhon déclare : « J’en ferai sortir la preuve irréfragable que la propriété, quand elle serait juste et possible, aurait pour condition nécessaire l’égalité. » Il adopte le mot mutuellisme pour décrire sa vision d’une économie composée d’individus et de syndicats démocratiques qui échangeraient leurs produits sous la contrainte de l’égalité. Bien que Karl Marx ait plus tard critiqué Proudhon, il crédita ce livre de l’avoir convaincu de la nécessité d’abolir la propriété privée.

Annotation :

Auteur.
Dans "Lucio Milkowski", "Cinquante et un".

« Mes influences vont de Destouches à Proudhon
Donc comprends que le dernier Hocus je m’en bats les roustons »

Kamasutra
6.6

Kamasutra

Guide & manuel

livre de Vatsyayana

Résumé : Le Kamasutra (du sanskrit कामसूत्र Kāmasūtra, composé de काम Kama, « le désir », et de सूत्र sutra, « l’aphorisme », soit littéralement « les aphorismes du désir ») est un recueil indien traitant des diverses activités de ce que recouvre l'expression « vie privée » aujourd'hui, écrit entre les vie et viie siècles, attribué à Vatsyayana. Faisant partie du Kamashastra réunissant des ouvrages indiens spécialisés dans les arts amoureux et les pratiques sexuelles, ce recueil destiné aux classes aisées ne contient des illustrations qu'à partir d'éditions du xvie siècle, notamment pour celle de l'empereur moghol illettré Jalâluddin Muhammad Akbar.

Annotation :

Œuvre.
Dans "Lucio Milkowski 2", "Kamasutra Song".

Tout le texte est parsemé du nom de diverses positions du Kama Sutra.

Par exemple, trois positions en deux mesures :
« Des doigts qui se resserrent autour d’une taille en nœud coulant*
Une berceuse* érotique : seule réponse à l’indolent* »

Don Quichotte
7.9

Don Quichotte (1615)

(traduction Jean-Raymond Fanlo)

El ingenioso hidalgo Don Quijote de la Mancha

Sortie : 2008 (France). Roman

livre de Miguel de Cervantès

Résumé : Ce roman retrace les voyages et les aventures de Don Quichotte et Sancho Panza. Don Quichotte est un Hidalgo (gentilhomme de la noblesse) obsédé par la chevalerie et Sancho Panza, un paysan obsédé par la nourriture, est son écuyer. Le premier est un chevalier errant et illuminé qui part combattre le mal à travers l'Espagne sur son cheval : Rossinante. Le second, tout en se remplissant la panse, sait que son maître est fou mais décide de l'aider à protéger les opprimés et à retrouver sa Dulcinée.

Annotation :

Œuvre.
Dans "Lucio Milkowski 2", "Kamasutra Song".

« L’amour est un vieux fou faisant la guerre à des moulins à vent
Pris dans la dentelle pour mieux leurrer le rêveur ardent »

"Don Quichotte" deviendra le titre d'un morceau sur l'Art raffiné de l'ecchymose.

L'œuvre est sa réponse à la question « On te propose de vivre éternellement dans un roman de ton choix, tu optes pour lequel ? » dans une interview pour les éditions du Feu Sacré.

Les 120 journées de Sodome
6.4

Les 120 journées de Sodome (1785)

Sortie : 1904 (France). Roman

livre de Marquis de Sade

Résumé : Les Cent Vingt Journées de Sodome, ou l'École du libertinage est la première grande œuvre du marquis de Sade, écrite à la prison de la Bastille en 1785. Telle qu’elle est, l’œuvre ne présente qu’une version inachevée, que l’auteur eût probablement poursuivie s’il ne l’avait perdue en 1789, à moins que, comme l'écrit Michel Delon, elle ne soit « inachevable », ne pouvant pas « montrer ce qui excède l'imagination ».

Annotation :

Auteur.
Dans "Lucio Milkowski 2", "Kamasutra Song".

« Je relis Sade et la Mécanique de Calaferte
Songe que les théâtres du sexe payant en forme d’estafettes »

La mécanique des femmes
6.6

La mécanique des femmes (1992)

Sortie : juillet 1992. Récit

livre de Louis Calaferte

Résumé : Dans La Mécanique des femmes, il est question, comme le dit précisément le titre, des manifestations sexuelles et érotiques spécifiquement féminines. Aucun écrivain n'aura jamais comme dans ce texte parlé de " l'impudeur " et de " l'obscénité " des femmes, avec une telle précision, un tel détachement, avec autant d'intense crudité. De cela, comme de Dieu et de la mort, Louis Calaferte ne cesse de nous entretenir. Il le fait d'un point de vue souverain, celui de l'écrivain maître absolu de son style.

Annotation :

Œuvre.
Dans "Lucio Milkowski 2", "Kamasutra Song".

« Je relis Sade et la Mécanique de Calaferte
Songe que les théâtres du sexe payant en forme d’estafettes »