Mes jeux PS4 : je les ai acheté, je les ai (presque tous) terminé, et je vous donne mon avis en quelques lignes.

Avatar Kelemvor Liste de

328 jeux vidéo

par Kelemvor

Une liste ayant pour but de vous donner un avis clair et concis sur les jeux PlayStation 4 en ma possession, jeux obtenus via le PS Plus y compris (à partir de Dust : An Elysian Tail pour être précis). Il y en a pour tous les goûts : RPG, aventure, action, sport, plates-formes... Si vous cherchez un bref avis sur un jeu qui vous tente, c'est ici que ça se passe.

Certains jeux n'ont ni note ni commentaire tout simplement parce que je n'ai pas eu le temps de m'y atteler. Cela viendra une fois achevés ces jeux attendant bien sagement dans ma ludothèque. Néanmoins, je vous confesserai sans peine que beaucoup n'en auront jamais dans la mesure où j'ai plus de jeux à finir que de temps à y consacrer.

Vous pouvez retrouver mes commentaires sur les jeux PS3 en ma possession à cette adresse : http://www.senscritique.com/liste/Mes_jeux_PS3_je_les_ai_achete_je_les_ai_presque_tous_termine/138240

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Bande-annonce

    The Playroom (2013)

    Sortie : . Inclassable et réalité virtuelle.

    Jeu vidéo sur PlayStation 4

    Jeu pré-installé sur la console. Je n'ai pour le moment aucun avis puisque je ne peux pas en profiter, n'ayant pas acheté pour l'heure de caméra. On verra donc ça une fois le PlayStation VR dispo dans le commerce.

    MAJ 09/2018 : Après avoir acheté la PS4 Pro 500 Millions comprenant la caméra V2, j'ai pu m'adonner à The Playroom et ai pu constater qu'il ne s'agit ni plus ni moins que d'une démo technique de ce que l'on aurait pu faire avec une caméra, une manette lumineuse, et un smartphone. Cinq ans après la sortie de la PlayStation 4, trop peu de jeux ont exploité ces possibilités, et une fois encore Sony a bidé avec des technologies qui n'auront pas su attirer les développeurs tiers (coucou le tactile de la PS Vita !).
  • Bande-annonce

    FIFA 15 (2014)

    Sortie : . Football et sport.

    Jeu vidéo de EA Canada et EA Sports sur Nintendo 3DS, PC, PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox 360 et Xbox One

    Pas vraiment révolutionnaire, graphiquement peu impressionnant, FIFA 15 remplit pourtant son office et propose une simulation de football bien plus agréable à parcourir que l'édition précédente. Fluide, plus enclin à privilégier la construction plutôt que la contre-attaque, les nouveautés ne sont pas nombreuses mais elles sont toutes les bienvenues, notamment sur le mode FUT. Reste à savoir si EA Sports a suffisamment mis les petits plats dans les grands afin de tenir le choc face à Konami et son PES nouvelle génération.

    MAJ 12/2014 : À l'heure actuelle, FIFA 15 tourne via une version 1.04 absolument dégueulasse qui ternit grandement l'expérience de jeu. En ayant accéléré drastiquement la vitesse du jeu, EA Sports a tué le gameplay prôné au début du soft, et de nouveau seules compte la vitesse des joueurs et les passes en profondeur. Et vu que gérer la défense dans ce FIFA est vraiment peu évident (encore moins que dans FIFA 14 ! C'est dire...), défendre quand tout va à cette vitesse est encore plus horripilant. Autant dire que mon 8/10 devient un 4/10 tant que cette MAJ prévaut.

    MAJ 05/2015 : Les différentes MAJ qui ont suivi la 1.04 n'ont rien changé, et FIFA 15 reste une plaie sans intérêt qui mérite tout juste le 4/10 que je lui ai mis en décembre. Et dire qu'on partait de 8/10... Au final, le jeu n'aura été bon que l'espace de deux mois. Déception.

    MAJ 08/2015 : Fuck FIFA 15 ! Jeu revendu à la Fnac et somme réinvestie dans la pré-co de MGS5. Au moins, il aura servi à quelque chose ce jeu de m.... !
  • Bande-annonce

    Assassin's Creed : Unity (2014)

    Sortie : . Action-Aventure et infiltration.

    Jeu vidéo de Ubisoft Montréal et Ubisoft Entertainment sur PC, Xbox One et PlayStation 4

    Le premier jeu PS4 qui m'ait mis une baffe et sur lequel je me suis vraiment senti jouer à une console next-gen. Graphiquement, techniquement, esthétiquement, Assassin's Creed : Unity est une tuerie. Les animations, le free run, la taille de Paris, le nombre hallucinant de quêtes annexes, la coop... tout est amélioré, jouissif, parfait. Tout ? Et bien non, car il souffre néanmoins d'un défaut, et non des moindres : le scénario, bien qu'intéressant, est bateau au possible, sans surprise, parfois même sans saveur en plus d'être convenu. D'autant qu'Arno, tout sympathique qu'il soit, ne restera pas dans les anales des meilleurs personnages de la licence tant il manque de profondeur et de complexité. Mais pour le reste, je ne peux que dire : "Bravo Ubi !".

    N.B. : Il aura fallu attendre le patch 4 (6,7 Go tout de même !) pour voir Ubisoft régler un problème de ralentissement lorsqu'on se meut dans des zones abondamment peuplées, et au final ce problème n'est pas totalement réglé. Ce n'est pas forcément gênant, mais quand même. Carton rouge sur le peaufinage du soft !
  • Bande-annonce

    Assassin's Creed : Unity - Dead Kings (2015)

    Sortie : . Action-Aventure.

    Extension de jeu de Ubisoft Montpellier et Ubisoft Entertainment sur PC, Xbox One et PlayStation 4

    Ne crachons pas dans la soupe : pour un DLC gratuit, Dead Kings vaut son pesant de cacahuètes. L'histoire n'apporte rien au jeu original, tandis que les énigmes restent relativement simples. La nouvelle arme, le Pistolet Guillotine, est en revanche surpuissante et facilite grandement les échanges "amicaux" contre les groupes importants d'ennemis. Grâce à sa durée de vie plus qu'honnête (surtout au regard de sa gratuité), cet add-on mérite le détour mais il faut admettre qu'il ne corrige pas les défauts de Unity (un Arno transparent, un wall run encore perfectible, etc.).
  • Bande-annonce

    Grand Theft Auto V (2013)

    Sortie : . Action-Aventure, aventure et action.

    Jeu vidéo de Rockstar North, Rockstar Games et Take-Two Interactive Software sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One, Xbox 360 et PC

    GTA V est impressionnant. Quand tu penses à tout ce que tu peux faire sur terre, sous terre, dans les airs, sur la mer et sous la mer, que tu vois la taille de la map, au nombre de quêtes annexes, au degré de réalisme de la ville avec autant de monde qui s'affaire à sa propre vie, tu ne peux qu'être bouche bée. J'ai longuement hésité à mettre 10/10, d'autant que certains passages (notamment les braquages) sont homériques, mais le scénario confine trop peu au génie bien qu'il soit largement acceptable. Il n'empêche que GTA V est très nettement l'opus que j'ai préféré de la série, que ce soit sur PS3 ou PS4, et que je le recommande très chaudement. D'autant que ce n'est pas tous les jours que l'on trouvera un jeu suivi à ce point par ses développeurs, ces derniers ne cessant d'agrémenter leur soft de mises à jour régulières et importantes. Chapeau bas !
  • Bande-annonce

    Dragon Age : Inquisition (2014)

    Sortie : . Jeu de rôle et action-aventure.

    Jeu vidéo de BioWare Corp et Electronic Arts sur PC, Xbox 360, Xbox One, PlayStation 3 et PlayStation 4

    Il ne manquait pas grand chose pour faire de Dragon Age : Inquisition le jeu de rôle parfait. Une histoire moins convenue, une customisation de Fort Céleste plus poussée, une influence plus marquée sur l'univers par rapport aux choix du joueur durant l'aventure principale ou optionnelle (quêtes, jugements, etc.), le concept du Conseil de Guerre plus travaillé et ouvrant à davantage de quêtes et d'embranchements... Il n'empêche qu'en l'état le jeu est assurément parmi ce que j'ai vu de mieux depuis Baldur's Gate 2 et donne furieusement envie de voir débouler un Dragon Age 4. BioWare est sur la bonne voie avec cet opus et, vu le désastre que fut Dragon Age 2, cela tient du miracle.
  • Bande-annonce

    Dragon Age : Inquisition - Les Crocs d'Hakkon

    Jaws of Hakkon

    Sortie : . Action-Aventure et jeu de rôle.

    Extension de jeu de BioWare Corp et Electronic Arts sur PC, PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360 et Xbox One

  • Bande-annonce

    Dragon Age : Inquisition - The Descent

    Sortie : août 2015. Action-Aventure et jeu de rôle.

    Extension de jeu de BioWare Corp et Electronic Arts sur PC, PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360 et Xbox One

  • Bande-annonce

    Dragon Age : Inquisition - Intrus (2015)

    Dragon Age : Inquisition - Trespasser

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Extension de jeu de BioWare Corp et EA Canada sur Xbox One, PlayStation 4 et PC

  • Bande-annonce

    Pro Evolution Soccer 2015 (2014)

    Sortie : . Simulation, sport et football.

    Jeu vidéo de KONAMI sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One, Xbox 360 et PC

    Inversement à FIFA qui a sombré dans la médiocrité en 2014, Pro Evolution Soccer retrouve ses lettres de noblesse grâce à cette cuvée 2015 ô combien imparfaite mais néanmoins sur de très bons rails. Défendre et construire ses actions sont de vrais plaisirs, et même si l'on sent tout le travail qu'il reste à parcourir pour les équipes de Konami, cette première copie pour console next gen est enthousiasmante et porteuse de beaucoup d'espoir. Seul bémol : les modes de jeu, méchamment orientés solo et très en retard par rapport à ceux de FIFA, toujours les mêmes ou presque depuis des années, avec un mode MyClub à l'heure actuelle à la ramasse par rapport au mode FUT. Si vous êtes un joueur orienté online, autant dire que vous viendrez trop vite à bout de ce PES.
  • Bande-annonce

    Bloodborne (2015)

    Buraddobōn

    Sortie : . Action et jeu de rôle.

    Jeu vidéo de From Software Inc., SIE Japan Studio, Hidetaka Miyazaki sur PlayStation 4

    Les créateurs de Dark Souls reviennent avec un soft plus accessible mais pas moins exigeant : s'aventurer dans Bloodborne, c'est être prêt à ne pas comprendre grand chose aux événements qu l'on vit, s'armer de patience pour surmonter certains boss particulièrement retors, et passer beaucoup de temps sur le net pour découvrir la "notice" d'un jeu qui ne dit rien sur rien (ni journal de quêtes, ni tutoriels), sinon deux ou trois touches. Malgré cet aspect franchement dispensable pour un jeu de 2015, l'aventure proposée s'avère de très haute volée et vous promet des moments homériques comme on en fait peu. Un très grand jeu servi par un level design magnifique qui saura vous résister ce qu'il faut pour que vous soyez fier d'en venir à bout.
  • Bande-annonce

    The Witcher 3 : Wild Hunt (2015)

    Sortie : . Action et jeu de rôle.

    Jeu vidéo de CD Projekt RED et CD Projekt sur PC, PlayStation 4, Xbox One et Linux

    J'aurai beaucoup de mal à vous résumer en quelques mots tout le bien et la déception que représente The Witcher 3 pour moi. Le bien parce qu'il est assurément le RPG le plus ambitieux de ces cinq dernières années, doté d'une durée de vie monumentale et d'une qualité d'écriture comme j'en ai rarement vu tant chaque quête, même secondaire, bénéficie d'un soin ahurissant. La déception parce qu'il n'est clairement pas le jeu que les pros du marketing bossant chez CDProjekt nous ont vendu : ni un véritable open world, ni même un jeu qui évite l'écueil de la répétitivité, The Witcher 3 repose sur beaucoup de publicité mensongère (comme ce fut le cas pour The Last of Us) et de coups de bluff (comme le fameux coup d'avoir rallongé la production du jeu pour colmater les bugs alors que le jeu en était pétri à sa sortie, ou encore l'incontournable affaire du downgrade graphique qui a fait beaucoup de bruit). Au final, mon avis reste largement positif même si je n'étais pas si loin du 8/10 vu les casseroles (et non des moindres) que TW3 traine derrière lui. Sachez toutefois messieurs de CDProjekt que je ne me montrerai pas toujours aussi magnanime envers vos productions si leur commercialisation se base sur de vils mensonges !

    MAJ 06/2016 : Un an après l'avoir torché lors de sa sortie, je l'ai relancé et suis en train de le refaire intégralement en difficulté max histoire de glaner le trophée qu'il me manque pour le platine tout en me lançant dans l'aventure des DLC. La déception des promesses non tenues étant passée, je prends nettement plus de plaisir à parcourir cet opus. Il lui manque pourtant un brin de je-ne-sais-quoi qui m'empêche de sauter le pas pour aller vers le 10/10. Trop de points d'interrogation menant à des phases de gameplay répétitives -pour ne pas dire rébarbatives- sans doute.

    MAJ 06/2017 : Bon... Allez... Cela me travaille trop de ne pas mettre 10 à ce jeu. Mais ça reste un 10 avec une réserve néanmoins ! Les défauts cités plus haut sont problématiques. M'enfin le reste est tellement énorme... #durdurdenoter
  • Bande-annonce

    The Witcher 3 : Wild Hunt - Hearts of Stone (2015)

    Sortie : . Jeu de rôle et action.

    Extension de jeu de CD Projekt RED et CD Projekt sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    Hearts of Stone se boucle en un poil plus de 10H en le parcourant de A à Z en difficulté "Marche de la mort". Si l'histoire principale n'atteint pas la qualité de certaines histoires de Wild Hunt, elle reste néanmoins bien ficelée et suffisamment prenante pour ne pas voir les heures passer. Dommage en revanche que la nouvelle zone ne soit qu'une extension de Velen et n'apporte pas grand chose. Idem pour les quêtes secondaires, peu nombreuses et un peu chiches en terme d'écriture. Inversement, on ne peut qu'être satisfait d'avoir une fin suffisamment ouverte pour que le choix final de Géralt ait des conséquences tranchées et tranchantes.
  • Bande-annonce

    The Witcher 3 : Wild Hunt - Blood and Wine (2016)

    Sortie : . Jeu de rôle et action.

    Extension de jeu de CD Projekt RED et CD Projekt sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    Actuellement dessus, je mettrai un comm quand je l'aurai terminé, je pense courant août-septembre.

    MAJ 11/2016 : The Witcher 3 pausé : avoir refait intégralement le jeu de base et le premier DLC m'a pris un temps monstrueux et j'ai préféré jouer à d'autres choses. J'y reviendrai plus tard. Rien ne presse, sauf les citrons :-)
  • Bande-annonce

    Batman : Arkham Knight (2015)

    Sortie : . Action-Aventure, infiltration et beat'em up.

    Jeu vidéo de Rocksteady Studios et Warner Bros. Games sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Hormis les phases de Batmobile, saoulantes et rébarbatives à souhait (cela me rappelle les fameux passages d'exploration en Mako dans Mass Effect tiens...), Batman : Arkham Knight est un véritable petit bijou : plus beau, plus grand, plus long que ses prédécesseurs, il est aussi celui qui se pare de la meilleure histoire et des ajouts les plus significatifs - notamment au niveau du gameplay. Le doublage est hallucinant de justesse, tant en français qu'en anglais (mention spéciale à Mark Hamill, habité comme jamais dans la peau du Joker), et permet d'entrer de plein pied dans un scénario riche en rebondissements et en surprises de taille. Une excellente façon de clore les Arkham même si les défauts inhérents à cette série ne manquent pas.
  • Bande-annonce

    Batman : Arkham Knight - En famille (2015)

    Batman : Arkham Knight - Matter of the Family

    Sortie : . Action-Aventure et infiltration.

    Extension de jeu de Rocksteady Studios et Warner Bros. Games sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Pas ou peu de choses à retenir de ce Batman : Arkham Knight - En Famille : aucune révélation fracassante sur les personnages, aucun moment anthologique... L'histoire parait même complètement anecdotique. Reste le plaisir de casser la tronche au Joker et d'apprécier les mouvements de combat de Batgirl. Pour 6,99 € le DLC, cela parait bien peu.
  • Bande-annonce

    Watch Dogs (2014)

    WATCH_DOGS

    Sortie : . Action-Aventure et infiltration.

    Jeu vidéo de Ubisoft Montréal, Ubisoft Paris et Ubisoft Entertainment sur PC, Xbox 360, PlayStation 3, Xbox One, PlayStation 4 et Wii U

    Note absolument provisoire : je me donne le temps de retourner le jeu à 100% pour revenir vers vous écrire une critique la plus juste possible. En attendant, le jeu est en stand-by faute de temps et (surtout) d'envie.

    MAJ 06/2017 : Après plusieurs tentatives ici et là de m'y mettre, il n'y a rien à faire : au bout d'une, deux, parfois trois heures de jeu, je coupe Watch Dogs et je n'y reviens pas. Quelque chose ne me plait définitivement pas dans cette nouvelle licence made in Ubisoft. La rigidité de la conduite, le côté bordélique du gameplay... Les raisons ne manquent pas. Mais je ne désespère pas ! Un jour, je le ferai en entier. Pas envie d'avoir payé l'édition collector pour rien.
  • Bande-annonce

    LEGO Marvel Super Heroes (2013)

    Sortie : . Action, plateforme et aventure.

    Jeu vidéo de Traveller's Tales et Warner Bros. Games sur Mac, PC, PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360, Xbox One, Nintendo DS, Nintendo 3DS, Wii U et PS Vita

    Jouer à un jeu LEGO, c'est... jouer à un jeu LEGO : on sait pourquoi on l'achète, on sait ce qu'on y trouvera. Celui-là ne déroge pas à la règle, le principe restant toujours le même, avec ce côté open world en guise de HUB instauré depuis LEGO Batman 2 et qui va très bien à cette série. L'histoire comme toujours importe peu (empêcher la création du rayon fatal de fatalité du Docteur Fatalis, pour tout vous dire), et seul compte le plaisir de tout bousiller de A à Z. C'est fun et tordant, mais vite gonflant si on y joue seul : mon 7/10 vaut avant tout parce que c'est le jeu qui permet à ma compagne et moi de jouer ensemble, et cette note reflète donc le plaisir de parcourir LEGO Marvel Super Heroes à deux.
  • Bande-annonce

    Metal Gear Solid V : The Phantom Pain (2015)

    Sortie : . Action et infiltration.

    Jeu vidéo de Kojima Productions et KONAMI sur PlayStation 4, Xbox One, PlayStation 3, Xbox 360 et PC

    En changeant tout, Kojima perd le joueur à tort ET à raison. Dans le second cas parce que Metal Gear Solid V : The Phantom Pain ne ressemble à aucun autre MGS, surfant sur la vague des mondes ouverts et proposant un système de mission parfaitement adapté à cette nouvelle interface. Dans le premier cas parce qu'on y perd au passage l'essence-même des MGS, à savoir cette scénarisation à outrance qui confine au film interactif et dont les fans de la saga étaient férus. Dans l'idée, je trouve que les moments homériques ne manquent pas (magnifique prologue) et que les phases d'infiltration sont un pur moment de bonheur. Et en même temps, le jeu est ultra-répétitif, de même qu'il nous oblige à passer des heures durant dans les menus à gérer sa mother base, ses soldats, tout en écoutant les cassettes audios si importantes au déroulé narratif. Il y a un tout petit quelque chose qui font des aventures de Big Boss un grand moment de jeu vidéo ; inversement, il y a également ce petit quelque chose qui donne à penser que MGS5 a raté son coup et s'avère bien moins passionnant que ses prédécesseurs. Une magie altérée, en somme.
  • Bande-annonce

    FIFA 16 (2015)

    Sortie : . Football et sport.

    Jeu vidéo de EA Canada et EA Sports sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One, Xbox 360 et PC

    Note non définitive : un FIFA se juge au bout d'une bonne centaine de matchs et quelques mises à jour d'EA plus tard. Pour l'instant, j'hésite entre le 7 et le 8. Je me donne le temps d'y jouer bien plus pour me faire un avis définitif. Pas avant janvier voire février sûrement, étant donné que j'y joue relativement peu.

    Ce que je peux néanmoins dire, c'est que j'ai pour le moment d'énormes difficultés à apprivoiser le nouveau système défensif (autant dire que contre l'I.A. je n'ai jamais la possession de balle à moins de faire de la passe à dix), mais que je suis ravi que la vitesse du jeu soit réduite par rapport à celle de FIFA 15 post-patch 1.04.

    MAJ 12/2015 : Critique publiée ces jours. L'impression est globalement positive même si je déplore une bien trop grande difficulté face à l'I.A. et une jouabilité en dent de scie selon que l'on soit celui qui attaque ou celui qui défend.

    MAJ 06/2016 : Je ne sais pas si je dois encenser EA Sports pour ne pas avoir saloper leur travail à coup de mises à jour pourrav' dont le studio a le secret depuis quelques années. FIFA 16 se ressemble toujours, même si j'admets en revanche y avoir très, très, très peu joué depuis que je l'ai acheté. Je n'ai pas eu la foi d'apprendre à maîtriser pleinement le nouveau système de défense en plus d'être accaparé par d'autres jeux. On verra avec FIFA 17 si la flamme revient !

    MAJ 07/2016 : Pour avoir enchaîné plusieurs parties online en Saison Coop avec Bapman ces dernières semaines, j'ai découvert qu'un défaut était bien plus gênant qu'il n'y paraissait et pourrait presque m'inciter à baisser ma note d'un point : l'extrême facilité qu'on peut avoir à user et abuser du dribble tant celui-ci est privilégié face au tacle debout. D'autant que, depuis qu'ils ont ôté la possibilité de reprendre le ballon dans les pieds de l'adversaire en maintenant la touche de pressing, il est encore plus compliqué défensivement parlant de stopper un joueur qui enchaîne geste technique sur geste technique, ce qui stéréotype complètement les parties online qui se ressemblent dès lors presque toutes (et n'ont rien de la simulation : personnellement je n'ai jamais vu une équipe passer 90 minutes à faire des dribbles uniquement pour se rapprocher du but adversaire). Pour peu que votre adversaire maîtrise bien cette partie-là du gameplay, il devient en somme inarrêtable. Carton rouge pour cet aspect, en espérant que FIFA 17 corrige le tir et donne de meilleures armes au joueur qui défend.
  • Bande-annonce

    The Evil Within (2014)

    Psycho Break

    Sortie : . Action-Aventure et survie.

    Jeu vidéo de Tango Gameworks Studio et Bethesda Softworks sur PC, PlayStation 3, Xbox 360, PlayStation 4 et Xbox One

    En terme d'ambiance, The Evil Within frappe juste et fort : il n'y a rien à redire sur le sentiment d'horreur et d'oppression, Shinji Mikami a réussi à rivaliser avec les sommets du genre lui servant de modèle, de Silent Hill 2 à Ring en passant par The Grudge, Dark Water, ou encore The Last of Us. On regrettera néanmoins que le scénario manque un tantinet de profondeur et de surprises, de même que le gameplay n'a clairement pas bénéficié du même soin apporté à l'atmosphère, avec ce côté rigide des années 1990/2000 qui n'est plus tolérable en 2010. Sans compter l'étonnante linéarité du titre malgré la puissance des nouvelles machines, portage sur old gen oblige. Un (très ?) bon jeu donc, à défaut d'être un chef-d'oeuvre, même si nous n'en étions pas si loin.
  • The Evil Within: The Assignment (2015)

    Sortie : . Survie et action-aventure.

    Jeu vidéo de Tango Gameworks Studio et Bethesda Softworks sur PC, Xbox One, Xbox 360, PlayStation 4 et PlayStation 3

    The Assignement est un DLC plus que correct qui permet d'approfondir l'histoire vécue dans The Evil Within, même si les révélations n'y sont guère fracassantes. En prenant le pari d'obliger le joueur à évoluer en toute furtivité dans de nouveaux décors, Tango Gameworks Studio apporte un grain d'originalité à la formule horrifique mais ne pousse pas toujours suffisamment loin le concept. On retiendra néanmoins un combat final tendu à souhait qui vous obligera à cultiver vos nerfs en acier trempé.
  • The Evil Within: The Consequence (2015)

    Sortie : . Survie et action-aventure.

    Jeu vidéo de Tango Gameworks Studio et Bethesda Softworks sur PC, Xbox One, Xbox 360, PlayStation 3 et PlayStation 4

    Excellent DLC du niveau du titre original, a minima. Dans l'idée, The Evil Within : The Consequence est exactement ce que l'on attend d'un "survival horror", la partie "survival" étant ici relativement bien exploitée et brillamment mise en avant. Reste les défauts inhérents à The Evil Within, notamment au niveau du gameplay, mais dans l'ensemble le soft et ses deux DLC consacrés à Juli font partie de ce qu'il y a de mieux dans le genre et sont de facto incontournables pour celles et ceux voulant poursuivre l'aventure plus en avant.
  • Bande-annonce

    The Evil Within : The Executioner (2015)

    Sortie : . Action-Aventure et survie.

    Jeu vidéo de Tango Gameworks Studio et Bethesda Softworks sur Xbox One, Xbox 360, PlayStation 4, PlayStation 3 et PC

    The Executioner est un DLC franchement dispensable qui n'apporte rien à l'histoire et trop peu à l'univers, mais il faut tout de même admettre qu'il est plutôt fun à parcourir et pour le moins original dans son approche. Détenteurs du season pass comme je le suis, il n'y a dès lors pas de raison de s'en priver. Mais de là à mettre 4,99 €...
  • Bande-annonce

    Assassin's Creed Syndicate (2015)

    Sortie : . Infiltration et action-aventure.

    Jeu vidéo de Ubisoft Québec et Ubisoft Entertainment sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Bien que ma note soit relativement positive, Assassin's Creed Syndicate demeure une déception tant on régresse en comparaison de Unity. Premièrement, il y a un véritable problème de finition : pour avoir fait l'entièreté du jeu en 1.11, je n'ai vu que des problèmes de scripts, de bugs, de missions bâclées, et bien d'autres joyeusetés encore. En second lieu, la difficulté est totalement inexistante : Unity avait fait le pari d'obliger le joueur à éviter la confrontation sous peine de finir très vite débordé, mais le "je-fonce-dans-le-tas" de Syndicate vient balayer tous ses efforts. Un côté bourrin qui n'est en rien aidé par un gameplay faiblard, le système de combat, les charrettes ainsi que le grappin peinant à convaincre. Cette sensation que le jeu aurait mieux fait de rester 6 mois de plus dans les cartons d'Ubisoft afin d'être peaufiné est d'autant plus regrettable que pour le coup l'histoire tient bien mieux la route que celle de Unity, et ce malgré deux personnages principaux caricaturaux à souhait. Déçu. Vraiment déçu.
  • Bande-annonce

    Final Fantasy Type-0 HD (2015)

    Fainaru Fantajī Reishiki

    Sortie : . Jeu de rôle et action.

    Jeu vidéo de SQUARE ENIX sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Pour le moment, je n'ai terminé que le premier chapitre, et cela ne m'a pas donné envie d'aller beaucoup plus loin. Je publierai quelques mots sur ce soft une fois que j'aurai le courage de le finir. Priorité à des jeux qui me font nettement plus envie !

    MAJ 06/2017 : Voilà plus d'un an et demi que le jeu attend dans ma ludothèque que je m'y attèle sérieusement. C'est mal barré, d'autant que j'ai Fallout 4, Nioh et The Last Guardian sur le feu à l'heure où j'écris ces lignes, et que je ne vais pas tarder à m'acheter Zero Horizon Dawn ou encore Final Fantasy XII : The Zodiac Age.
  • Bande-annonce

    Final Fantasy XV : Episode Duscae (2015)

    Sortie : . Jeu de rôle et action.

    Jeu vidéo de SQUARE ENIX sur PlayStation 4 et Xbox One

    Une démo prometteuse qui donne à penser que Square Enix est sur la bonne voie, même si certains changements apparaissent cruciaux en vue de la version finale de Final Fantasy XV, à commencer par des graphismes revus à la hausse et quelques retouches sur le gameplay. Difficile en effet de se contenter de si peu en matière de JDR quand 2015 fut l'année de The Witcher 3 et de Fallout 4. Réponse en 2016.
  • Bande-annonce

    The Last of Us : Remastered (2014)

    Sortie : . Action, infiltration et aventure.

    Jeu vidéo de Naughty Dog et Sony Interactive Entertainment sur PlayStation 4

    Quel plaisir de refaire The Last of Us en 1080p et 60 fps ! Qui plus est en pouvant également faire le DLC Left Behind sans avoir à débourser un centime supplémentaire. Assurément la version remasterisée la plus indispensable de la PS4 à ce jour, même quand on a déjà le jeu d'origine.
  • Bande-annonce

    inFamous : Second Son (2014)

    Sortie : . Action et aventure.

    Jeu vidéo de Sucker Punch et Sony Computer Entertainment America sur PlayStation 4

    La recette commence à dater. Car même si InFamous : Second Son est impressionnant d'un point de vue technique (temps de chargement faméliques, graphismes top niveau, fluidité en 60 fps constant), le fond du jeu pose problème : à dire vrai, il n'apporte rien par rapport aux deux précédents opus, d'autant que le manque de charisme du personnage principal en comparaison de Cole n'aide en rien à se passionner pour ses aventures dans une ville qui ne ressemble en rien à Seattle, ni de près, ni de loin. L'impression de puissance est néanmoins là, et il est presque dommage que le jeu soit si court avec un scénario qui a dû tenir sur trois pages à tout péter. En attendant un quatrième opus qui on l'espère sera foutrement plus ambitieux.
  • Bande-annonce

    Until Dawn (2015)

    Sortie : . Aventure et fiction interactive.

    Jeu vidéo de Supermassive Games et Sony Computer Entertainment America sur PlayStation 4

    Dans la veine des films interactifs made in Quantic Dream, Until Dawn possède toutes les qualités mais également tous les défauts de ses illustres aînés : des graphismes à couper le souffle, une histoire prenante de la première à la dernière minute, mais également une durée de vie ultra-faiblarde (même quand on vise le trophée platine) et un gameplay rigide au possible. Pour ma part, j'ai trouvé Until Dawn plus inspiré que Beyond Two Souls mais moins captivant que Heavy Rain. Je passerai sur certains comportements totalement absurdes des personnages propres au genre du slasher movie dont le jeu tire son ambiance (non mais sérieux, t'arrives dans une maison, la première chose à laquelle tu penses c'est allumer la lumière quand il fait nuit, non ? Bah pas eux...), et vous conseillerai de vivre cette aventure à un prix raisonnable toutefois (pas besoin de mettre plus de 30 € dedans), car elle vaut le détour.