Mon année 2019 en Jeux Vidéo

Avatar MacCAM Liste de

117 jeux vidéo

par MacCAM

Janvier : 7 (dont 2 jeux terminés)
Février : 2 (dont 2 jeux terminés)
Mars : 8 (dont 4 jeux terminés)
Avril : 11 (dont 6 jeux terminés)
Mai : 13 (dont 6 jeux terminés)
Juin : 6 (dont 4 jeux terminés)
Juillet : 13 (dont 9 jeux terminés)
Août : 11 (dont 8 jeux terminés)
Septembre : 18 (dont 9 jeux terminés)
Octobre : 15 (dont 7 jeux terminés)
Novembre : 2 (dont 2 jeux terminés)
Décembre : 11 (dont 7 jeux terminé)
Total : 117 (dont 66 jeux terminés)
________________________________________________________________________________________________________________________________
Version Jeux Vidéo : https://www.senscritique.com/liste/Mon_annee_2019_en_Jeux_Video/2309719
Version Films : https://www.senscritique.com/liste/Mon_annee_2019_en_Films/2307346
Version Séries : https://www.senscritique.com/liste/Mon_annee_2019_en_Series/2303257
Version BD : https://www.senscritique.com/liste/Mon_annee_2019_en_BD/2310018
________________________________________________________________________________________________________________________________
2020 : https://www.senscritique.com/liste/Mon_annee_2020_en_Jeux_Video/2574594
2019 (117) : https://www.senscritique.com/liste/Mon_annee_2019_en_Jeux_Video/2309719
2018 (121) : https://www.senscritique.com/liste/2018_commente_en_au_moins_une_phrase/1960394
2017 (111) : https://www.senscritique.com/liste/Mon_gaming_2017_plus_ou_moins_commente/1555413
2016 (133) : https://www.senscritique.com/liste/Super_Jeux_joues_en_2016_Arcade_Edition/1148574
2015 (80) : https://www.senscritique.com/liste/Une_liste_qui_resume_mon_parcours_videoludique_en_2015_En_vo/731491
2014 (47) : https://www.senscritique.com/liste/Jeux_finis_et_refinis_en_2014_Ou_la_liste_la_plus_originale/362408
2013 (50) : https://www.senscritique.com/liste/Jeux_termines_en_2013/170824
2012 (32) : https://www.senscritique.com/liste/Jeux_termines_en_2012/84093

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Deus Ex : Mankind Divided (2016)

    Sortie : . Jeu de rôle, FPS et infiltration.

    Jeu vidéo de Eidos Montréal et Square Enix sur PC, PlayStation 4, Xbox One, Linux et Mac

    ◘ Janvier ◘

    - Terminé pour la première fois

    Voir ma critique.
  • Deus Ex : Mankind Divided - Mesures désespérées

    Deus Ex : Mankind Divided - Desperate Measures

    Sortie : . FPS, infiltration et jeu de rôle.

    Extension de jeu de Eidos Montréal et Square Enix sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    - Extension - Terminé pour la première fois

    Ce premier DLC pour Deus Ex Mankind Divided peut se vanter d'être offert tant il se révèle inintéressant.
    On se retrouve ici à devoir enquêter sur une affaire impliquant l’effacement de preuves, en l’occurrence les enregistrements des caméras au moment de l'attentat dans le premier chapitre du jeu.
    Comme dit plus haut, l'extension est inintéressante : on parcourt ici un nouveau niveau dont le level-design et le design dans son ensemble est très générique, sans en apprendre grand chose sur le scénario du jeu original ou sans même avoir de dialogues intéressants... En fait, ça m'a surtout rappelé que le personnage avec une capuche jaune que l'on pouvait apercevoir dans le trailer d'annonce du jeu ou durant quelques secondes lors de l'intro du jeu... N'apparais tout simplement plus après ça et est balayé d'un revers de la main dans ce DLC.

    Sinon, je trouve vraiment très frustrant de ne pas avoir inclus le DLC directement dans le jeu tant le mettre à part le rend encore plus inintéressant qu'il ne l'est déjà. De surcroit, notre inventaire et nos compétences ne sont bien évidemment pas repris de notre sauvegarde du jeu original.
    Bref, ça donne plus l'impression de jouer à un chapitre rushé ou retiré du jeu car pas assez intéressant plutôt qu’autre chose.
  • Bande-annonce

    Deus Ex: Mankind Divided - Piratage (2016)

    Deus Ex: Mankind Divided - System Rift

    Sortie : . Jeu de rôle, FPS et infiltration.

    Extension de jeu de Eidos Montréal et Square Enix sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    - Extension - Terminé pour la première fois

    Ce premier "vrai" DLC de Deus Ex Mankind Divided s'avère être assez sympathique bien qu'il ne soit pas exempt de défaut pour autant : on se retrouve une fois de plus avec un Adam dont l'XP est remis à zéro de manière totalement injustifié.
    Malgré ça, la durée de vie est très correct (3 heures pour ma part en fouillant bien le niveau) et ajoute une nouvelle mécanique permettant aux systèmes de défense ennemi de nous détecter grâce à une vision infrarouge, ce qui a l'intérêt de bien accentuer la difficulté.
    Le thème et la fin de cette extension ne sont clairement pas ses points forts par contre ; Bien qu'on retrouve Pritchard, présent dans Human Revolution mais absent dans l'aventure original de Mankind Divided, sa relation avec Adam est bien trop vite survolé. De surcroit, une partie du thème consacré à ce DLC concerne le Breach, à une sorte de mode secondaire présent dans le jeu original et qui s'avère être totalement inintéressant à jouer.
  • Bande-annonce

    Deus Ex : Mankind Divided - Un Passé Criminel (2017)

    Deus Ex : Mankind Divided - A Criminal Past

    Sortie : . Jeu de rôle, FPS et infiltration.

    Extension de jeu de Eidos Montréal et Square Enix sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    - Extension - Terminé pour la première fois

    Ce deuxième "vrai" DLC de Deus Ex Mankind Divided est plutôt sympathique et surpasse sans mal les autres contenus additionnels du titre.
    On se retrouve ici dans une prison pour criminel augmentés situés en Arizona, ça a déjà l'intérêt de nous éloigner des décors de Prague, mais ça justifie aussi le pourquoi du comment on se retrouve sans augmentation vu qu'elles ont été désactivées lors de notre entrée dans ladite prison : ça rend donc le contenu bien moins frustrant que ne l'était les deux autres.
    Malgré tout, je suis déçu que les développeurs n'aient pas totalement assumés leur délire anti-praxis puisqu'on obtient très vite un moyen de regagner quelques améliorations ; Aussi, ce DLC est plutôt mal rythmé : certains passages sont un peu trop vite expédiés alors que d'autres, présents notamment vers la fin, ne sont pas très intéressants.
    Malgré tout, ça reste une aventure supplémentaire sympathique pour peu qu'on apprécie déjà l'expérience originale.
  • Deus Ex : Breach

    Sortie : . Action et infiltration.

    Jeu vidéo de Eidos Montréal et Square Enix sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    - Extension - Arrêté au 2/3

    Le breach de Deus Ex est un mode qui était à la base inclus dans le jeu original pour être finalement disponible gratuitement sous format f2p.
    Déjà, premier point qui frappe : mais qu'est-ce que ce truc fout dans Deus Ex ?!
    Le but du Breach est grosso merdo de remplir un objectif précis nous demandant de récupérer des données, un objet ou d'éliminer un certains nombres d'ennemis... Déjà, rien que là ça coince vu que l'un des principaux intérêts de Deus Ex c'est le choix de l'approche, contraindre le joueur à remplir un objectif bien précis est déjà ridicule en soi.
    Mais bien évidemment, c'est loin d'être le seul truc qui ne va pas avec ce mode puisque le tout est basé sur notre scoring... Et notre rapidité. Difficile de croire que ce mode était initialement prévu par les développeurs et ne provient non pas des responsables du marketing tant ça n'a rien à voir avec Deus Ex.

    Le mode se présente comme si nous étions un hacker du darknet qui tentait de démasquer les méfaits des entreprises de l'univers Deus Ex... On est par contre ultra-guidé. En fait, on a même tellement de didacticiels que ça en finit par devenir compliqué.
    Ça va, c'est pas comme si l'un des principes de la licence était de laisser au joueur la possibilité de découvrir lui-même les solutions.
    Une fois en jeu, vous vous en doutez mais c'est loin d'être bien ouf. On se retrouve dans des décors qui se ressemblent tous, la faute à une DA très sobre et à des morceaux de niveaux qui sont copiés/collés entre eux ; Très souvent le moteur physique fait plus chier qu'autre chose, on sent bien qu'il n'a pas été conçu pour un mode de jeu se jouant de cette manière.
    Il y a d'ailleurs quelques bogues, j'ai par exemple perdu une arme qui était dans mon inventaire sans aucune raison.

    Bien évidemment, le côté f2p (voir pay-to-win) est omniprésent et même en possédant le jeu original ainsi que son season pass j'ai finis par arrêter de jouer à ce machin au bout d'un moment tant la courbe de progression était ultra-lente... Je n'ose même pas imaginer ce que ça doit être si on a uniquement téléchargé la version f2p du jeu.
    Si le mode a logiquement des critiques négatives sur Steam (43% d'évaluations favorables), il explique aussi pourquoi le jeu original est lui aussi assez mal évalué pour ce qu'il est (68% d'évaluations favorables) : beaucoup ont été frustrés de la fin complètement bâclées du jeu original pour ensuite tomber sur ce mode useless au possible.
  • Bande-annonce

    Counter-Strike : Global Offensive (2012)

    Sortie : . FPS.

    Jeu vidéo de Hidden Path Entertainment (en) et Valve sur PC, Mac, Linux, Xbox 360, Xbox One et PlayStation 3

    Si Counter Strike Global Offensive reste très sympa lors de ses premières heures, il finit vite par nous balancer ses défauts en pleine gueule.

    Un truc que je trouve con par exemple c'est la gestion des parties avec classement ; Au lieu de prendre le joueur par la main et de le confronter à des joueurs de son niveau, on se retrouve très souvent face à des types qui passent leur vie sur le jeu.
    Sérieusement, si je suis nul à quoi ça sert de me mettre contre XxKévinPGMroxorxX qui a plus de 1000 heures de jeu à son actif ? Forcément qu'il va gagner.
    De surcroît, on prend pas loin de 5 minutes pour trouver une partie classée et il y a un cheater dans au moins une partie sur trois.
    Alors ok, ils sont généralement très vite bannis du jeu... Mais il est impossible de quitter une partie en plein milieu à moins de se chopper une pénalité.
    Finalement, l'idéal est de jouer en occasionnel, il y a plus de maps, les parties s’enchaînent vite et il n'y a pas de grosses différences quant à la qualité des serveurs dans ce mode jeu.

    Les modes de jeux sont assez inégaux : pour faire simple, quand ça parle de bombe c'est du bon... Sinon c'est moins intéressant. Même le mode de sauvetage d'otage reste assez moyen tant 99% des manches se finissent par la mort de l'équipe d'en face et non pas le sauvetage d'un otage.
    Le level-design des maps est par contre le point fort du titre, c'est maîtrisé de bout en bout et tout est fait pour favoriser le jeu en équipe... Par contre, ça n'empêche pas de tomber sur quelques débiles qui font soit n'importe quoi soit ne comprenne pas pourquoi on ne maîtrise pas autant le jeu qu'eux alors qu'ils ont 100 fois plus d'heures que nous.
  • Bande-annonce

    Shadow Warrior 2 (2016)

    Sortie : . FPS.

    Jeu vidéo de Flying Wild Hog et Devolver Digital sur PC, PlayStation 4, Xbox One, Mac et Linux

    - Terminé pour la première fois

    Contrairement au reboot de 2013 qui se présentait comme un fast-fps de la même manière que Mario Kart pourrait se présenter comme une simulation automobile, Shadow Warrior 2 s'assume et se vend pour ce qu'il est : à savoir comme un hack'n slash.
    En résulte une personnalisation beaucoup plus poussée, que ce soit via des compétences ou armes (qui sont plus bien plus nombreuses qu'auparavant) ainsi que grâce à l'arrivée d'améliorations d'équipements ; Qui, bien qu'obtenus en trop grandes quantités améliorent l'expérience de jeu et pousse cette suite plus proche du fast-fps que ne pouvait l'être le premier.
    Ce second épisode n'est cependant pas exempt de défauts, si certains d'entre eux ont été en partis corrigés (feeling des armes, barre de vie des ennemis, bestiaire) d'autres font leurs apparitions avec ce second épisode comme des décors (générés procéduralement) qui vont avoir très vite tendance à se répéter, quelques bogues ou encore un humour qui marche beaucoup moins bien que dans le premier épisode.
    En somme, Shadow Warrior 2 ne se contente pas d'être une simple suite qui repompe l'intégralité des mécaniques du premier épisode mais arrive à insuffler un nouveau souffle à un reboot qui en avait déjà bien besoin... Et c'est aussi jouable en multi pour ceux qui veulent.
  • Bande-annonce

    Out There : Ω Edition (2015)

    Sortie : . Aventure, rogue-like et gestion.

    Jeu vidéo de Mi-Clos Studio sur PC, Android, iPhone, Mac, Linux et Windows Phone

    ◘ Février ◘

    - Terminé pour la première fois

    Un rogue-like sympathique qui fait beaucoup penser à du FTL : en mieux dans ce qui a attrait au design (sonore et visuel) mais en moins bien dans son gameplay.
    Ça reste tout de même assez sympathique.
  • Bande-annonce

    2Dark (2017)

    Sortie : . Action-Aventure et infiltration.

    Jeu vidéo de Frédérick Raynal et Gloomywood sur PC, Mac, PlayStation 4 et Xbox One

    - Terminé pour la première fois

    Voir ma critique.
  • Bande-annonce

    Lara Croft and the Temple of Osiris (2014)

    Sortie : . Action, plateforme et réflexion.

    Jeu vidéo de Crystal Dynamics et Square Enix sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    ◘ Mars ◘

    - Terminé pour la première fois

    Moins bon que le premier épisode, j'avoue préférer la linéarité du premier au hub de ce second épisode.
    De surcroit, les nouveaux personnages sont loin d'être charismatiques (alors qu'il s'agit de Dieux Égyptiens quand même) et leurs pouvoirs moins sympathiques à utiliser que dans le premier épisode, encore une fois.
  • Bande-annonce

    Downwell (2015)

    Sortie : . Action, plateforme et aventure.

    Jeu vidéo de Moppin et Devolver Digital sur iPhone, PC, Android, PlayStation 4, PS Vita, Nintendo Switch et PlayStation 3

    - Terminé pour la première fois

    Les hitbox sont quand même vachement cheloues (pour ne pas dire complètement aléatoire)... Mais je crois que ce qui m'a achevé c'est le plantage du jeu une fois arrivé au boss en mode hard.
  • Bande-annonce

    Battlefield 1 (2016)

    Sortie : . FPS et action.

    Jeu vidéo de DICE et Electronic Arts sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    - Terminé pour la première fois

    Voir ma critique.
  • Bande-annonce

    Battlefield 1 : They Shall Not Pass (2017)

    Sortie : . FPS.

    Extension de jeu de DICE et Electronic Arts sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    - Extension
  • Bande-annonce

    Battlefield 1 : In the Name of the Tsar (2017)

    Sortie : . Action et FPS.

    Extension de jeu de DICE et Electronic Arts sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    - Extension
  • Bande-annonce

    Battlefield 1 : Turning Tides (2017)

    Sortie : . Action et FPS.

    Extension de jeu de DICE et Electronic Arts sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    - Extension
  • Bande-annonce

    Battlefield 1 : Apocalypse (2018)

    Sortie : . FPS.

    Extension de jeu de DICE et Electronic Arts sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    - Extension
  • Bande-annonce

    Mortal Kombat : Komplete Edition (2012)

    Sortie : . Combat.

    Jeu vidéo de NetherRealm Studios, Warner Bros. Games et Warner Bros. Interactive Entertainment sur Xbox 360, PlayStation 3 et PC

    - Terminé pour la première fois

    Faut vraiment que j'arrête (d'essayer) de jouer aux jeux de combats. J'aime vraiment pas ça et en plus je suis très mauvais.
  • Bande-annonce

    Pac-Man : Championship Edition DX (2010)

    Sortie : . Action et labyrinthe.

    Jeu vidéo de BANDAI NAMCO Games sur PlayStation 3, Xbox 360, Windows Phone et PC

    ◘ Avril ◘

    - Rejoué

    -1
  • Bande-annonce

    Les Royaumes d'Amalur : Reckoning (2012)

    Kingdoms of Amalur : Reckoning

    Sortie : . Action et jeu de rôle.

    Jeu vidéo de Big Huge Games et Electronic Arts sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3

    - Terminé pour la première fois

    Kingdom of Amalur tourne autour d'un principe de "Destiné" loin d’être inintéressant ; En gros, le fait de ne avoir de destin prédéfinis fait qu'on peut changer de classe et réinitialiser nos compétences très facilement : on évite donc le RPG concon qui nous oblige à choisir définitivement une classe pour les 100 prochaines heures alors qu'on a même pas fait l'intro.
    C'est clairement LE point fort du titre... Parce que le reste... C'est générique à souhait : que ce soit avec son univers qui oscille entre le mal exploité et le pas assez exploité, son scénario trop classique ou ses décors vus déjà 1000 fois dans n'importe quel autre jeu... C'est pas ça qui va me tenir en haleine.
    A cela, on peut ajouter un cahier des charges qui ne corrige en rien le problème en nous apportant des QTE inutiles (même si on peut facilement trouver pire dans d'autres jeux) ou encore du loot à tout-va.
    Enfin, si le jeu possède de nombreuses quêtes, 90% d’entre elles sont toutes simplement des quêtes fedex dont on aurait très bien pu se passer : on ne fait des choix que très rarement et ceux-ci sont pour la plupart sans réelles conséquences, la plupart des quêtes n'ont aucun lien entre elles (hormis les quêtes de faction) et le contexte est rarement surprenant, se résumant la plupart du temps à du "il me faut trouver [X], aide-moi à le retrouver".
  • Les Royaumes d'Amalur : Reckoning - La Légende de Kel le Mort (2012)

    The Legend of Dead Kel

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Extension de jeu de Big Huge Games et Electronic Arts sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3

    - Extension - Terminé pour la première fois

    Une première extension sympa et plus portée sur l'humour, le fait d'avoir une nouvelle demeure upgradable et plutôt sympa.
    Par contre, aucune nouveauté concernant le bestiaire qui est à 90% le même que celui du jeu original, par la même occasion, les décors visités se ressemblent beaucoup.
  • Les Royaumes d'Amalur : Reckoning - Les Dents de Naros (2012)

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Extension de jeu de Big Huge Games et Electronic Arts sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3

    - Extension - Terminé pour la première fois

    Un second DLC plus sérieux, mais aussi plus sympa à parcourir, notamment car les décors et le bestiaire sont bien plus variés que pour le précédent DLC.
    Reste néanmoins que le cheminement de la quête principale reste assez (trop) prévisible.
  • Bande-annonce

    The Signal From Tölva (2017)

    Sortie : 2017. FPS.

    Jeu vidéo de Big Robot sur PC et Mac

    - Terminé pour la première fois

    The Signal From Tölva se situe à la croisée des chemins entre un walking simulator, Borderlands et Far Cry : on passera donc 50% de notre temps à traverser une map de long en large à une vitesse clairement pas impressionnante pour ensuite remplir inlassablement les mêmes objectifs 50% de notre temps restants (à savoir capturer une zone, récolter des ressources et décrypter un signal).
    Le jeu tournant apparemment sous Unity (en tous cas si j'en crois son optimisation et certaines textures) ne vous attendez pas à une merveille graphique, dommage car certains décors ont un minimum de gueule ; Le scénario se résume quant à lui à du texte en bas de votre écran... Et beaucoup de collectibles à ramasser... Mouai.
    Un jeu bien étrange donc... Mais c'est ce qui fait son charme.
  • Bande-annonce

    Zeno Clash 2 (2013)

    Sortie : . FPS, action et aventure.

    Jeu vidéo de ACE Team et Atlus sur PC, PlayStation 3 et Xbox 360

    - Terminé pour la première fois

    Voir ma critique.
  • Bande-annonce

    Grand Theft Auto V (2013)

    Sortie : . Action-Aventure.

    Jeu vidéo de Rockstar North, Rockstar Games et Take-Two Interactive Software sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One, Xbox 360, PC, PlayStation 5 et Xbox Series X/S

    - Terminé pour la première fois
  • Bande-annonce

    Tannenberg (2019)

    Sortie : . Simulation et FPS.

    Jeu vidéo de BlackMill Games et M2H sur PC et PlayStation 4

    Délaissant le front de l'Ouest et sa guerre de tranchées pour des zones plus ouvertes à l'Est, Tannenberg reprend la plupart des éléments présents dans Verdun tout en y consacrant une approche différente.
    Tout comme pour Verdun, pas de véhicules ici, il est donc impossible de traverser l'intégralité de la map en avion ou en jeep afin de capturer les secteurs les plus avancés : il est tout de façon impossible ici de capturer un secteur ennemi n'attenant pas aux nôtres. Aussi, contrairement à un Battlefield, rien n'est jamais joué, je veux dire par là qu'on ne détecte pas avec aisance qui va gagner lors des premières minutes de la partie : il arrive assez souvent qu'une équipe gagne avec un large avantage avant de se faire rattraper par l'équipe adverse mais réussir tout de même à l'emporter.
    Chacune des factions possède trois escouades différentes : les Frontovik, Cosaques et Roumains pour l'entente, les KUK Trupp, l'Infanterie allemande et les Bulgares pour les puissances centrales ; Chacune de ses escouades étant orientées pour un style de jeu différent (élimination des ennemis, capture et défenses des zones), avec une artillerie spécifique (obus, gaz ou avion de reconnaissance) ainsi que des armes plus ou moins différentes en fonction des escouades, on notera cependant moins d'exotisme dans le choix desdites armes, les lances-flammes, fusil à pompes et armes automatiques n’étant plus de la partie.
    Le contenu est globalement assez faible par rapport à Verdun, si le nombre d'escouades et d'armes plus faibles n'est fondamentalement pas un défaut car liés directement aux évènements historiques, le nombre de map reste assez faible (seulement 6) et on prend moins de plaisir à les (re)parcourir par rapport à un Verdun.
    Heureusement, plusieurs climats peuvent être sélectionnés pour chacune des maps (neige, nuit, brume...) nous obligeant à adopter un style de jeu différent avec certaines d'entres elles... Dommage cependant que la météo ne soit pas dynamique.
    Bref, Tannenberg reste un jeu sympa qui respecte globalement plutôt bien la doctrine militaire de la WW1, mais malheureusement pas aussi bon que Verdun. Ça reste quand même bien meilleur qu'un certain autre FPS sur la première guerre mondiale qui traite son sujet d'un point de vue mercantile uniquement.
  • Bande-annonce

    SupraBall (2014)

    Sortie : . Sport et FPS.

    Jeu vidéo de Supra Games sur PC

    Un jeu de foot à la première personne qui, sur le principe, fait étonnement penser à Rocket League.
    C'est pas un jeu inintéressant, il y a pas mal de spécificités assez sympas et ce n'est pas un pay2win ; Par contre, après 2 ou 3 parties on se fait déjà chier.
  • Bande-annonce

    Max Payne (2001)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Remedy Entertainment et Gathering Of Developers sur PC, Xbox, PlayStation 2, PlayStation 4, Mac, iPad, iPhone et Android

    - Reterminé

    Étant donné que je n'avais pas relancé ce classique depuis un bon bout de temps je me suis mis en tête d'y jouer avec un œil nouveau, afin de voir ce qui va et ce qui ne va pas si on le compare aux jeux d'aujourd'hui : et clairement, c'est bien le level-design qui a le plus mal vieillit.
    Il y a bien évidemment les passages orientés plate-formes qui étaient déjà de trop en 2001 (je me suis d'ailleurs toujours demandé pourquoi Remedy n'avait pas gommé ce point avec la suite), mais il y aussi par exemple pas mal de passages scripté dans lequel on nous lance une grenade à nos pieds, ce qui généralement suffit pour nous dégommer la tronche, ou d'autres passages pour lesquels on se retrouve avec les fameux bidons explosifs qui se trouvent à côté des ennemis.
    De surcroit, le passage dans le restaurant a sacrément vieillit dans sa conception et manque clairement de lisibilité, aussi, certaines zones font un peu copier/coller entre elles, enfin, le système de sauvegarde qui permet au joueur de sauvegarder quand il le souhaite peut rendre le jeu trop facile.

    Cela dit, je chipote un peu, rare sont les jeux 3D à vieillir aussi bien et Max Payne reste toujours aussi génial que ce soit dans son gameplay ou sa narration.
    On parle du jeu de l'année 2001 tout de même !

    Ah si... Évitez absolument la version Steam ! Ça crash des le second niveau et on a seulement droit à la VF (je ne suis pas un anti-VF mais clairement celle de Max Payne est vraiment pas terrible).
    Rockstar ayant racheté la licence, aucune mise à jour pour la version Steam n'a été mise en ligne depuis : la seule solution viable pour profiter du jeu sans aucune bogue étant de se le procurer d'une manière moins légale.
  • Bande-annonce

    She Remembered Caterpillars (2017)

    Sortie : . Réflexion.

    Jeu vidéo de Jumpsuit Entertainment, Ysbryd Games et Whisper Games sur Nintendo Switch, PC et Mac

    - Terminé pour la première fois

    Un puzzle-game avec une DA sympatoche mais assez court et répétitif... En plus y a un succès bogué.
  • Bande-annonce

    Max Payne 2 : The Fall of Max Payne (2003)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Remedy Entertainment, Rockstar Vienna, Take-Two Interactive Software sur PC, Xbox et PlayStation 2

    ◘ Mai ◘

    - Reterminé

    Voir ma critique.
  • Bande-annonce

    Grand Theft Auto : Online (2013)

    Sortie : . Aventure, action-aventure et action.

    Jeu vidéo de Rockstar North et Rockstar Games sur PC, Xbox 360, PlayStation 3, Xbox One, PlayStation 4, PlayStation 5 et Xbox Series X/S

    Autant j'apprécie beaucoup GTA V, autant je déteste son online.
    Il s'agit grosso merdo d'une version 2.0 du multi de GTA IV avec plus de contenus (c'est d'ailleurs le point fort de ce online).
    A part ça, tout est plus ou moins raté et on a vite l'impression de perdre son temps.
    Le truc le plus con que j'ai remarqué en premier est le mélange joueurs au pad et joueurs au C/S, là où ça aurait été intelligent de créer de vrais lobbys séparés on se retrouve ici dans un véritable fourre-tout.
    A part ça, c'est extrêmement bogué, j'ai rencontré quelques problèmes de visées, pas mal de problèmes avec les chargements (qui prennent tous une éternité d'ailleurs) ou pour rejoindre une partie : le truc drôle étant que le jeu nous envoie un message d'avertissement si on quitte une partie boguée.
    Par défaut quand on lance le multi on atterrit dans le mode libre, mode dans lequel la moitié des joueurs ne jouent pas RP et préfèrent nous éliminer en quelques secondes grâces à des speeders volants mitrailleurs de lance-missiles (vous avez bien lu). On se rend vite compte que tout a été conçu pour que le joueur raque avec de l'argent réel, que ce soit en le mettant face à des joueurs avec au moins 100fois plus d'heures que lui ou en poussant pour que la progression soit la plus lente possible : un online qui a des allures de free2play qui a des allures de pay2win en somme.
    Sinon, pour en revenir aux parties libres, on tombe une fois sur deux sur des cheaters qui font des trucs plus ou moins chiants, nous transformant parfois en géante balle de tennis (véridique) et parfois déclenchant des tornades d'explosions partout dans la ville.
    Pour ce qui est des modes multi, les braquages ne sont pas aussi intéressant qu'en solo et on se fait vite chier, c'est peut-être le mode le moins pire cependant, certains étant déserts comme le mode affrontement et d'autres complètement mal branlés : c'est le cas des circuits qui sont pour 90% d'entre-eux mal tracés et ennuyeux au possible.
    De surcroit, la recherche de partie est nul à chier et on tombe la moitié du temps sur des parties quasi-vides, ça aurait été sympa de laisser plus de choix au joueur dans la recherche : là, on a l'impression d'être sur un mode multijoueur daté de la moitié des années 2000.
    Bref, un online bien inintéressant qui nous fait sans cesse dire que les dév' auraient pu passer leur temps sur autre chose de bien plus intéressant.