Steven Spielberg

Avatar monDmonium Liste de

32 films

par monDmonium
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Bande-annonce

    Duel (1971)

    1 h 30 min. Sortie : . Action, thriller et road movie.

    Téléfilm de Steven Spielberg avec Dennis Weaver, Jacqueline Scott, Eddie Firestone

    N'ayant absolument AUCUNE affinité avec les engins motorisés, quels qu'ils soient, j'ai parfaitement réussi à subir le film comme il me devait.

    Difficile par la même de saisir certaines réactions du poursuivi, bien qu'effectivement la dernière partie du film semble trouver son sens.

    Bref, n'en déplaise.

    Wesh le S, tu feras quand même des billets.
  • Bande-annonce

    Sugarland Express (1974)

    The Sugarland Express

    1 h 50 min. Sortie : . Comédie, policier, drame et road movie.

    Film de Steven Spielberg avec Goldie Hawn, Ben Johnson, Michael Sacks

  • Bande-annonce

    Les Dents de la mer (1975)

    Jaws

    2 h 04 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et thriller.

    Film de Steven Spielberg avec Roy Scheider, Robert Shaw, Richard Dreyfuss

    Je me suis bien régalé à revoir Jaws, mais pas du tout pour les même raisons que cette sensation de mal-être que le film m'avait procuré à l'époque.
    Je constate d'abord que les acteurs sont très bon, notamment Richard Dreyfuss qui m'a fait très bonne impression. Mais la plus grande force de ce film c'est sans aucun doute le parti pris de Spielberg quand aux apparitions du requin, qui décide non pas d'utiliser un bruit strident pour faire sursauter l'audience, mais simplement les clapotis de l'eau. Cela donne une dimension très réaliste aux scènes et intensifie leurs impacts sur notre subconscient (Ça m'a d'ailleurs fait penser à Tobe Hopper avec son Massacre).
    Alors bien sur y a des choses à dire, le film manque de rythme et je n'aime pas du tout ce ton épique apporté par la musique lors de certaines scènes, mais quand on constate qu'il n'a pas prit une ride, malgré ses 40 ans, on ne peut que confirmer le statut de "classique" qui lui est accordé. GREAT!
  • Bande-annonce

    Rencontres du troisième type (1977)

    Close Encounters of the Third Kind

    2 h 12 min. Sortie : . Drame et science-fiction.

    Film de Steven Spielberg avec Richard Dreyfuss, François Truffaut, Teri Garr

    J'ai vu ce film trop petit, sans autre souvenir qu'un bout de la fin, sans y prêter attention les années suivantes, sans même en percevoir sa résonance internationale, si ce fut le cas.
    Bref, pas de nostalgie, pas de sentiment particulier d'ailleurs, juste un peu de curiosité.

    Difficile vision.
    Bruyant, un peu grotesque par moment, beaucoup plus à d'autres, certains choix de casting incompréhensibles et puis...voila quoi.

    Je m'étale pas car je vais en mettre partout, mais sur d'un truc, j'y rejetterai plus jamais un oeil ni ne le conseillerai à la jeune génération.

    Rendez-vous raté.
  • Bande-annonce

    1941 (1979)

    1 h 58 min. Sortie : . Action, comédie, drame, romance et guerre.

    Film de Steven Spielberg avec Dan Aykroyd, Ned Beatty, John Belushi

    Foutoir fouillis horriblement bruyant, qui se paye également le luxe de faire des blagues débiles incroyablement onéreuses.
    Ce fut un calvaire à regarder, je comprends mieux pourquoi personne de mon entourage ne m'en a jamais parlé en 35 ans, et aussi pourquoi ça a faillit mettre un terme à la carrière du S.

    Fallait quand même avoir du cran pour lancer le projet, le proposer, supporter le vacarme et gérer ces innombrables figurants, mais le film plonge trop loin dans la dégénération pour que son contexte historique paranoïé ne fasse mouche.
  • Bande-annonce

    Les Aventuriers de l'arche perdue (1981)

    Raiders of the Lost Ark

    1 h 55 min. Sortie : . Action et aventure.

    Film de Steven Spielberg avec Harrison Ford, Karen Allen, Paul Freeman

    Uniquement en ce qui me concerne, je le redis car en lisant l'avis général je me sens une truffe, alors UNIQUEMENT EN CE QUI ME CONCERNE, les aventures d'Indiana Jones ne procure absolument AUCUN effet, AUCUNE stimulation nerveuse, a AUCUN élément de mon être susceptible de me faire ressentir de l'émotion.
    C'était déjà le cas par le passé, avec du recul et une attention plus approfondie, c'est pire, et je dois malheureusement me rendre compte que je regarde ça avec un mépris naturel assez affligeant.
    Alors les enfants ont adoré, en me disant "c'est nul mais c'est génial", pourquoi pas, surpris mais pourquoi pas, mais EN CE QUI ME CONCERNE aucun élément du film ne semble me correspondre, alors je choisis l'indécision pour ne pas blesser les fanatiques.
    Ne me remerciez pas, c'est normal :)
  • Bande-annonce

    E.T. l'extra-terrestre (1982)

    E.T. The Extra-Terrestrial

    1 h 55 min. Sortie : . Aventure, fantastique et science-fiction.

    Film de Steven Spielberg avec Henry Thomas, Drew Barrymore, Dee Wallace

    Séances de cinéma (5 salles)
    Impact planétaire tonitruant, attachement collectif certain, personne n'ose s'attaquer à E.T. pour la simple et bonne raison qu'il n'a rien fait de mal.`

    Le film fonctionne car il est ingénu, car John Williams a trouvé la fort juste mesure, car il est arrivé au parfait bon moment.

    Après je l'ai vu 3 fois en plus de 30 ans...apparemment j'en ai pas forcément besoin...
  • Bande-annonce

    Indiana Jones et le Temple maudit (1984)

    Indiana Jones and the Temple of Doom

    1 h 58 min. Sortie : . Action et aventure.

    Film de Steven Spielberg avec Harrison Ford, Kate Capshaw, Jonathan Ke Quan

    Toujours d'un inintérêt presque méprisable me concernant, je rajouterai quand même que cette fois-ci faut pas trop abuser non plus.
    La dame est insupportable, l'aventure tombe du ciel comme pour justifier l'opus en question, et même si le concept et la noirceur de Kalimaaa Shoptideh pourrait avoir du sens, ici ce n'est pas du tout le cas.
    Je suis désolé les mecs, mais ce temple maudit n'est pas terrible du tout.
    Merci quand même à Demie Lune d'avoir essayé...
  • Bande-annonce

    La Couleur pourpre (1985)

    The Color Purple

    2 h 34 min. Sortie : . Drame.

    Film de Steven Spielberg avec Danny Glover, Whoopi Goldberg, Margaret Avery

    Fallait bien que je m'y mette un jour malgré l'appréhension évidente du ressenti final que j'aurai.
    Presque satisfait d'y être parvenu, mais bon sang quel ennui!
  • Bande-annonce

    Empire du soleil (1987)

    Empire of the Sun

    2 h 33 min. Sortie : . Drame, historique et guerre.

    Film de Steven Spielberg avec Christian Bale, John Malkovich, Miranda Richardson

    Même si je peux pas vraiment dire que j'ai beaucoup aimé le film dan sa globalité, car il n'a pas vraiment résonné en moi et que ses longueurs me l'ont fait sentir passer, je dois bien avouer que j'ai passer 2h30 à bader le Christian Bale, au charisme et à la justesse émotionnelle déjà au top niveau, et qui de son jeune âge porte fièrement le film sur ces épaules, de manière assez incroyable.
    L'atmosphère général de l'Empire du Soleil est quand même vraiment atypique.
    Une jolie oeuvre.
  • Bande-annonce

    Indiana Jones et la Dernière Croisade (1989)

    Indiana Jones and the Last Crusade

    2 h 07 min. Sortie : . Action et aventure.

    Film de Steven Spielberg avec Harrison Ford, Sean Connery, Denholm Elliott

    Un mini effet enthousiaste sur mon moi, ou parce que c'est le seul épisode qui m'avait un peu marqué étant plus jeune (enfin uniquement les épreuves de fin), ou parce que c'est le mieux construit, ou parce que le sujet m'intéresse un peu plus, ou parce que c'est le troisième Indy en 3 jours et que c'est tellement malin que l'être humain est naturellement fait pour s'y sentir attaché.
  • Always - Pour toujours (1989)

    Always

    2 h 02 min. Sortie : . Fantastique et romance.

    Film de Steven Spielberg avec Richard Dreyfuss, Holly Hunter, Brad Johnson

    C'est vu, c'est noté, c'est entre Indiana Jones et Hook, tout le monde s'en fou, tout le monde s'en est toujours foutu, on passe à autre chose.
  • Bande-annonce

    Hook ou la Revanche du capitaine Crochet (1991)

    Hook

    2 h 24 min. Sortie : . Aventure, fantastique et comédie.

    Film de Steven Spielberg avec Robin Williams, Dustin Hoffman, Julia Roberts

    Hook représente sans doute ce que le S. sait faire de mieux dans le domaine, en tous cas en ce qui me concerne, assurément.

    Allez savoir pourquoi je décolle sur ça plutôt que sur autre chose, d'autant plus que j'en ai rien a tiquer de Peter Pan, mais j'avais un peu de hantise à m'aventurer dans une vision plus mature d'une oeuvre que je connaissais par coeur, et j'ai été une fois de plus pris dans ce tourbillon magique sur-infantilisé de 2h30, ou chaque idées semblent avoir une place de choix dans cet absurde Neverland sur-coloré qui ne permet, avec splendeur, de ne laisser aucune place à l'intellectualisation de la situation.

    La couche musicale de John Williams est également parvenue à titiller le tréfonds de quelque chose de quelque part, et j'en suis encore ressorti avec le sourire niais que les concepteurs avait prévu à la base.

    Bref, ne touchez plus à mon intimité!
  • Bande-annonce

    La Liste de Schindler (1993)

    Schindler's List

    3 h 15 min. Sortie : . Biopic, drame, historique et guerre.

    Film de Steven Spielberg avec Liam Neeson, Ben Kingsley, Ralph Fiennes

    Je me suis toujours senti dépassé par le succès du film, car personnellement il ne m'a jamais impacté, notamment dans sa manière d'être présenté, et encore moins avec sa langoureuse musique qui ne m'a jamais ému.

    Je peux pas vraiment parler d'ennuis, mais tout ce qui tournait autour de Liam Neeson ne m'a pas intéressé, presque 2h de film quand même, avant que Ralph Fiennes apporte enfin un sadisme à la mesure du sujet.

    Contournable de mon côté.
  • Bande-annonce

    Jurassic Park (1993)

    2 h 07 min. Sortie : . Aventure et science-fiction.

    Film de Steven Spielberg avec Sam Neill, Laura Dern, Jeff Goldblum

    15 ans sans voir Jurassic Park prouve certainement que ce n'est pas une oeuvre suffisamment ancrée dans mon mémoriel cinématographique, bien que de nombreux souvenirs enthousiastes semblaient avoir pris une place dans un coin.

    Bref.

    Petit coup de nostalgie hier, ça va pas des masses, j'ai juste envi de me divertir, je lance le film avec un peu d'espoir à cet égard...et patatra, j'ai passé 2h à ne voir que les défauts.

    Dans les bonus, Spielberg me rassure un peu en disant qu'il a voulu garder un oeil d'enfant en réalisant le film, ainsi donc sur cet aspect la, c'est probablement très bon.
    Du point de vu de l'adulte qui a pas le moral, il est impossible de ne pas se demander pourquoi Grant ne fait pas passer les enfants entre les immenses mailles du grillage qu'ils se font chier à escalader, sachant que le gabarit de Tim lui permettrait de ne même pas toucher les bords.

    Encore bref.

    La musique est toujours aussi enivrante en revanche, mais n'a pas suffit à me faire aller mieux.

    Fin.
  • Bande-annonce

    Le Monde Perdu : Jurassic Park (1997)

    The Lost World: Jurassic Park

    2 h 09 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Steven Spielberg avec Jeff Goldblum, Julianne Moore, Pete Postlethwaite

    J'ai mis pause au bout d'une heure, effaré par tant d'imbécilité.
    Quand tout le monde a lu dans le scénario que le petit groupe décide de récupérer et soigner dans leur caravane, le petit bébé T-Rex qui hurle à la mort, et que le film a quand même été tourné, j'ai soudain eu l'impression d'avoir été pris pour un con, mais vraiment du genre "calbote dans la tête" et petite phrase qui va bien "Ben alors blaireau? T'as pas compris que quoi qu'on aurait fait à l'époque, n'importe quel pignouf aurait quand même regardé le film?"

    Avec du recul, un regard plus mature et un intérêt globalement étroit concernant les dinosaures en général, Le Monde Perdue m'a sonné comme une catastrophe qui outrepasse l'acceptable pour un réalisateur aussi chevronné que tonton Spielby, qui me fait mieux comprendre cette forme de désinvolture que je lui porte malgré l'impact galactique de certains de ses films.

    Il suffit aussi de constater que malgré son professionnalisme évident, Jeff Goldblum semble parfois se demander ce qu'il fait la, quitte à devenir un peu gênant dans un rôle plus axé "rescue man" qui lui correspond autant qu'une chaussette sur la tête.

    Je ne m'attendais pas à autant de mépris, mais bon sang, j'ai trouvé ça terriblement mauvais.

    Désolé pour les fans.
  • Bande-annonce

    Amistad (1997)

    2 h 35 min. Sortie : . Historique.

    Film de Steven Spielberg avec Morgan Freeman, Nigel Hawthorne, Anthony Hopkins

    C'était encore une bonne idée d'enchainer sur l'esclavage après avoir traité l'holocauste, ça puait même l'oscar à plein nez, mais Titanic est passé par la, le film s'est fait moins entendre, et tout à coup les fans de Schindler se sont enfin mis à se questionner sur le travail de leur gourou, et ironie du sort y trouver quelques prétextes.

    Bref, l'homme quoi.

    En ce qui me concerne je lance nonchalamment le film ce premier soir d'Aout, avec aucune autre intention que de foutre une note, écrire un mot et me dire "ça c'est fait, au suivant", pi j'ai constaté lors de ma pause sucreries que ça faisait déjà une heure que je regardais, que j'étais confortable, et que c'était bien ainsi.

    Pour aller vite le casting est bon, c'est bien écrit, c'est presque discret, suffisamment pour que j'accroche en tous cas, c'est très verbeux mais rarement inintéressant, c'est long quand même aussi, mais je voudrai surtout souligner un bout au milieu du film, quand le mandingue raconte son histoire, la sombre scène à oscar de culpabilisation ou tonton S. m'a saisi, parce-que oui parfois il le fait très bien, mais malheureusement parce-que c'est juste parfois.

    Bref, moi quoi.
  • Bande-annonce

    Il faut sauver le soldat Ryan (1998)

    Saving Private Ryan

    2 h 49 min. Sortie : . Guerre.

    Film de Steven Spielberg avec Tom Hanks, Tom Sizemore, Edward Burns

    Classique marquant de l'époque du tout venant, dont mon souvenir intact ne semblait pas s'accorder avec mon peu de nombre de vues de ces 20 dernières années, mais bon.

    Les vilaines scènes autour du vieux Ryan retirées, quelques dialogues sirupeux aussi, et le plaisir de suivre cette affectueuse Team Hanks dans cet incompréhensible périple se fera relativement sentir.

    Les scènes de batailles sont quand à elles toujours aussi saisissantes, bien qu'on y repère les ruses artistiques par moment, et même si les départs de Ribisi et Goldberg m'ont moins percuté qu'a l'époque, fallait quand même se les farcirs.

    J'étais un peu dissipé sur la fin, mais mon ressenti global me semble correcte avec moi même.
  • Bande-annonce

    A.I. Intelligence Artificielle (2001)

    A.I. Artificial Intelligence

    2 h 26 min. Sortie : . Science-fiction.

    Film de Steven Spielberg avec Haley Joel Osment, Jude Law, Frances O'Connor

    Je ne pense pas que ce soit un mauvais film, mais bon sang je me suis terriblement ennuyé, pas par le concept, mais par cette narration savonneuse qui ne m'a jamais crée a moindre empathie pour qui ce soit.

    Pour le coup le titre est éloquent, un véritable film sans âme.
  • Bande-annonce

    Minority Report (2002)

    2 h 25 min. Sortie : . Action, science-fiction et thriller.

    Film de Steven Spielberg avec Tom Cruise, Max von Sydow, Steve Harris

    Trop luxuriant pour être pris au sérieux, trop Spielberg pour être pris autrement, encore un projet hyper intéressant certainement trop pensé pour le grand public.

    A force de m'enfiler ses films je n'arrive plus à distinguer les bons des mauvais...je sais juste qu'au final, je m'en fou un peu.
  • Bande-annonce

    Arrête-moi si tu peux (2002)

    Catch Me if You Can

    2 h 21 min. Sortie : . Biopic, comédie, policier, drame et thriller.

    Film de Steven Spielberg avec Leonardo DiCaprio, Tom Hanks, Christopher Walken

    De très bonnes interprétations, une tonalité artistique assez pétillante, un peu d'humour et un rendu final aussi agréable que l'intérêt que le fraudeur en question suscite.

    C'est réussi il me semble.
  • Bande-annonce

    Le Terminal (2004)

    The Terminal

    2 h 08 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Steven Spielberg avec Tom Hanks, Catherine Zeta-Jones, Stanley Tucci

    Agréable au minimum syndical, sans aucun autre effort que d'en faire un maigre téléfilm du dimanche soir.
    Va savoir.
  • Bande-annonce

    Munich (2005)

    2 h 44 min. Sortie : . Drame, historique et thriller.

    Film de Steven Spielberg avec Eric Bana, Daniel Craig, Ciarán Hinds

    Sortie du contexte politique extrêmement douteux quel que soit le camp, je suis bien resté attentif durant ces 2h40 mais sans ressentir la moindre palpitation artistique.
    Les prestations générales sont bonnes sans aucun doute, je devrai me montrer un peu plus enthousiaste, probablement, mais le parallèle traumatique de l'attentat lors de la scène de sexe de Bana, m'a fait pouffer de rire et reconsidérer la chose.

    Très sceptique sur l'intérêt de faire un tel film.
  • Bande-annonce

    La Guerre des mondes (2005)

    War of the Worlds

    1 h 56 min. Sortie : . Aventure, science-fiction, thriller et catastrophe.

    Film de Steven Spielberg avec Tom Cruise, Dakota Fanning, Miranda Otto

    Difficile pour moi de mettre une note à ce film, tant toutes les choses que je n'aime pas sont à peine compensées par quelques passages quand même vraiment intéressants.
    L'ambiance apocalyptique est présente de fort belle manière et porte parfaitement le film sur ces épaules, également tout ce qui tourne autour des tripodes géants est très bien emmené, mais il faut bien capter un truc c'est que nous avons l'opportunité avec ce film de contempler la version la plus sombre de papa Spielberg, qui ose sans oser, simplement car il ne prend pas de plaisir à aller plus loin, mais empêche du coup certaines personnes à adhérer profondément à son cinéma.
    Ainsi on doit se manger ce casting 18 étoiles spécial Spielberg, une approche musicale spécial Williams/Spielberg, la petite intro et la petite conclusion spécial gentillet Spielberg, le mauvais papa qui finira enfin par se faire appeler papa mais façon Spielberg, le fiston rebelle spécial Spielberg, et 20 minutes dans la cave de Tim Robbins façon maxi deluxe Spielberg, sans concombres mais avec double sauce.
    Du coup si on retire aussi les passages comptant les hurlements de Dakota Fanning, il reste plus grand chose à manger, même si ce sera plutôt très bon.
    Bon appétit.
  • Bande-annonce

    Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal (2008)

    Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull

    2 h 02 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Steven Spielberg avec Harrison Ford, Cate Blanchett, Karen Allen

    Alors que j'avais l'impression que le film suivait bien la tendance, même sans être gêné par l'explosion nucléaire, la scène made in Tarzan, les fourmis rouges carnivores et les chutes incroyables des cascades d'eau on finalement eu raison de mon avis décadent.
    Déjà que j'en avait un peu rien à foutre à la base, que je n'ai eu aucun mal à attendre 9 ans depuis sa sortie avant de le voir (c'est vous dire l'intérêt !!!), et en partant du postulat que le côté SF du machin n'est pas du tout censé me déranger, je constate juste la difficulté intrinsèque que j'ai eu a subir ces 2h de spectacle, qu'importe les raisons au final.
    J'ai fait ce que j'ai pu mais cette saga ne m'a jamais rien apporté de spécial, hormis 2 répliques par moment balancé entres copains, "Kalimaaa Shoptideh" et "On dirait des gâteaux secs".
    Génial!!
  • Bande-annonce

    Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (2011)

    The Adventures of Tintin : The Secret of the Unicorn

    1 h 47 min. Sortie : . Aventure et animation.

    Long-métrage d'animation de Steven Spielberg avec Jamie Bell, Andy Serkis, Daniel Craig

    Aucune affection particulière pour Tintin, beaucoup en revanche pour ceux qui conçoivent des effets numériques.
    Mais bon, comme je le supposais au préalable, j'aurai pu m'en passer.
  • Bande-annonce

    Cheval de guerre (2011)

    War Horse

    2 h 26 min. Sortie : . Drame et guerre.

    Film de Steven Spielberg avec Jeremy Irvine, Peter Mullan, Emily Watson

    Sous Disney de vacances de Noel, qui se permet même durant 160 minutes de ne jamais réussir à faire ressentir l'affection qu'ont les personnages envers ce foutu cheval, pourtant seul intérêt du projet il me semble à la base.

    Va savoir ce que l'autre est venu faire la dedans.
    Un peu pathétique comme machin j'ai trouvé.
  • Bande-annonce

    Lincoln (2012)

    2 h 30 min. Sortie : . Biopic.

    Film de Steven Spielberg avec Daniel Day-Lewis, Sally Field, David Strathairn

    Pas certain d'avoir compris la moitié des bavardages, certain en revanche de ne pas m'être senti captivé par la manière dont les choses ont été présentées.

    Incompréhension également sur le titre du film qui ne traite au final que très peu de l'homme en question.

    Aucune envie d'en dire plus en tous cas.
  • Bande-annonce

    Le Pont des espions (2015)

    Bridge of Spies

    2 h 21 min. Sortie : . Biopic, drame, historique et thriller.

    Film de Steven Spielberg avec Tom Hanks, Mark Rylance, Scott Shepherd

    Un nouveau film ou tonton Spielberg décide de s'octroyer du plaisir au détriment de celui du spectateur.
    Je comprends cette démarche, le monsieur a de l'argent, semble passionné d'histoire, et réaliser un film ne lui procure pas plus de stress que d'essayer de beurrer une cracotte sans la briser.
    Alors les acteurs sont très bon, la mise en scène plus propre que jamais, mais on cherche désespérément à s'accrocher à quelque chose de solide durant 2h, avant de se rendre compte que l'intrigue était déjà la depuis un moment, et que c'est bientôt la fin!
    Aucune palpitation mais pas vraiment d'ennuis, le Pont des Espions s'oublie très vite et se perdra bien confortablement au milieu de la multitude de projets ambitieux de son papa.
  • Bande-annonce

    Le BGG - Le Bon Gros Géant (2016)

    The BFG

    1 h 57 min. Sortie : . Aventure et fantastique.

    Film de Steven Spielberg avec Mark Rylance, Ruby Barnhill, Penelope Wilton

    Difficile pour moi de mettre une note à ce film.
    J'avais lu le livre étant jeune, sans aucun autre souvenir qu'un sentiment enthousiaste.
    Mais faut bien dire, devant ma télé, je me suis un peu ennuyé.

    Formidable prouesse artistique au niveau des effets numériques, oui sans aucun doute, conte enchanteur sur le papier, évidemment, mais soit le récit n'était pas forcément adaptable, soit Spielberg n'a pas réussi à y foutre autant de passion et de ferveur que dans son Hook, car faut bien le dire, avec tout ce qu'il y avait pour faire rêver, on ne se laisse jamais emporter.

    Après le Steven est un maxi professionnel, c'est tellement évident, le traitement de l'image est parfait, rien ne dépasse, rien ne choque, ça fourmille de détails, la production du film est impeccable, mais il manque quelque chose qui ne s'achète pas... du coeur :)
  • 1
  • 2