Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    Gabriel et la montagne (2017)

    Gabriel e a montanha

    2 h 07 min. Sortie : . Drame et road movie.

    Film de Fellipe Barbosa avec Joao Pedro Zappa, Caroline Abras, Alex Alembe

  • 2
    Bande-annonce

    Sans adieu (2017)

    1 h 39 min. Sortie : .

    Documentaire de Christophe Agou

    Suite de https://www.senscritique.com/liste/Cinephilie_obsessionnelle_2018/1957168

    Les animaux sont omniprésents dans le documentaire comme dans la vie des paysans, que ce soient à travers leur travail (les vaches) ou l'environnement (les oies, les poules, les chats, les chiens), et concentrent comme souvent dans ce monde-là toutes les manifestations de l'affection. Quand on emmène les vaches de Jean-Clément pour les abattre suite à une probable contamination de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, son abattement et son impuissance sont parfaitement intelligibles. Le docu saura d'ailleurs très bien jouer avec l'ellipse en offrant plus tard une sorte de contre-champ, quelques années plus tard, après son déménagement. Que dire de Jean et de sa machine à sulfater la vigne tout droit sortie d'un autre siècle ? Et de Mathilde et Raymond, entassés dans une maison qui ressemble tant à une décharge, remplie d'objets divers, de journaux, de vêtements bouffés par le temps et les mites et d'innombrables chats ? Et toutes ces horloges, au tic tac ancestral si caractéristiques — quand elles ne sont pas arrêtées.

    Au détour de ces séquences, le vertige guette : une sensation mélancolique sans doute renforcée par la petite musique lancinante qui revient souvent. On se demande comment ces gens continuent à vivre dans leur microcosme, dans leur monde paysan parallèle au monde citadin, sans être plus déboussolés que ça.

    + agneau nourri aux côtés du cadavre de sa mère posé-là depuis plusieurs jours, vaguement enveloppé sous une bâche, après qu'elle se soit mortellement embourbée.
  • 3
    Bande-annonce

    Burning out (2017)

    1 h 25 min. Sortie : .

    Documentaire de Jérôme Le Maire

    Suite de https://www.senscritique.com/liste/Cinephilie_obsessionnelle_2019/2299251/page-8
    Le pire dans ce témoignage, c'est sans doute ces réunions au terme d'un audit où un représentant de la direction explique aux équipes au bout du rouleau qu'il faudrait qu'ils travaillent plus et plus vite. L'optimisation des plannings comme seul et unique Graal, en faisant fi de tous les problèmes qui découlent d'une telle organisation stressante et éreintante — dans un cadre, le médical, où l'on souhaiterait j'imagine en voir encore moins qu'ailleurs. Voir ces gens souffrir dans l'exercice de leur travail a quelque chose d'inhumain, tant on les sent contraints de ne pas laisser l'objet de leur travail pâtir de la situation. Ils finissent forcément par se taper dessus les uns sur les autres, ça apraît inévitable. Une belle diversité d'opinions émerge peu à peu des couloirs de l'hôpital, de l'infirmière en charge du ménage qui doit se battre pour exister aux yeux des autres au chirurgien qui a vu les conditions se dégrader à petit feu. La hierarchie institutionnelle se ressent beaucoup, aussi.

    Et si ce cas de figure est loin d'être une exception, on reste toujours stupéfait qu'une telle structure tourne aussi "bien" dans une configuration aussi catastrophique.
  • 4
    Bande-annonce

    David Lynch : The Art Life (2017)

    1 h 30 min. Sortie : .

    Documentaire de Olivia Neergaard-Holm, Jon Nguyen et Rick Barnes avec David Lynch

  • 5
    Bande-annonce

    Nothingwood (2017)

    1 h 25 min. Sortie : . Biopic.

    Documentaire de Sonia Kronlund avec Salim Shaheen

  • 6
    Bande-annonce

    Bangkok Nites (2016)

    Bankoku naitsu

    3 h 03 min. Sortie : . Drame.

    Film de Katsuya Tomita avec Subenja Pongkorn, Sunun Phuwiset, Chutipha Promplang

    Suite de https://www.senscritique.com/liste/Cinephilie_obsessionnelle_2018/1957168/page-2

    C'est une drôle de dérive, car si l'on part de la prostitution sans jamais vraiment quitter son univers, le film ne s'en servira que comme une toile fond filmée avec une pudeur et une retenue éloquentes. Non pas que "Bangkok Nites" soit parfait dans sa mise en œuvre : il peine même à diluer efficacement les discours dans ces trois heures, rendant certains passages un peu trop longs. Mais les portraits qu'il dessine, de manière frontale comme le duo de personnages Luck / Ozawa (Subenja Pongkorn, une prostituée qui travaille réellement dans le bordel pour touristes japonais, et le réalisateur Katsuya Tomita lui-même dans un rôle qui prendrait ainsi presque des accents autobiographiques) ou de manière plus détournée, avec les différente trajectoires à la dimension allégorique (les allers-retours des Japonais en quête de sens, l'instinct de survie des jeunes issues des régions rurales), sont une vraie réussite. "Bangkok Nites" brille par son ton, pur, dénué de complaisance sans pour autant s'inscrire dans le jugement, et par ses trajectoires en pointillés, sans point final. Les deux protagonistes, le Japonais et la Thaïlandaise, offrent deux portraits qui s'assemblent pour former une peinture de l'exil émouvante.
  • 7
    Bande-annonce

    Recruiting For Jihad (2017)

    1 h 07 min. Sortie : .

    Documentaire de Adel Khan Farooq et Ulrik Imtiaz Rolfsen

  • 8
    Bande-annonce

    Le Caire Confidentiel (2017)

    The Nile Hilton Incident

    1 h 51 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Tarik Saleh avec Fares Fares, Mari Malek, Yasser Ali Maher

  • 9
    Bande-annonce

    L'Éloquence des sourds (2017)

    51 min. Sortie : 2017.

    Documentaire de Moreau Laetitia

  • 10

    I Pay For Your Story (2017)

    1 h 26 min. Sortie : .

    Documentaire de Lech Kowalski

  • 11
  • 12
    Bande-annonce

    Le Jour d'après (2017)

    Geu-Hu

    1 h 32 min. Sortie : . Drame.

    Film de Hong Sang-soo avec Kim Min-hee, Kwon Hae-hyo, Kim Sae-Byuk

  • 13
    Bande-annonce

    Je ne suis pas votre nègre (2017)

    I Am Not Your Negro

    1 h 33 min. Sortie : .

    Documentaire de Raoul Peck avec Samuel L. Jackson, James Baldwin, Harry Belafonte

  • 14
    Bande-annonce

    Téhéran Tabou (2017)

    Tehran Taboo

    1 h 36 min. Sortie : . Animation et drame.

    Long-métrage d'animation de Ali Soozandeh avec Arash Marandi, Alireza Bayram, Siir Eloglu

  • 15
    Bande-annonce

    Patients (2017)

    1 h 50 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Grand Corps Malade et Mehdi Idir avec Pablo Pauly, Soufiane Guerrab, Moussa Mansaly (Sam's)

  • 16

    Enfants du terril (2017)

    52 min. Sortie : février 2017.

    Documentaire de Frédéric Brunnquell

  • 17
    Bande-annonce

    Les lois de l'attraction mentale (2017)

    1 h 27 min. Sortie : .

    Documentaire de La Tronche en Biais

  • 18
    Bande-annonce

    Ex Libris - The New York Public Library (2017)

    3 h 17 min. Sortie : .

    Documentaire de Frederick Wiseman

    Suite de https://www.senscritique.com/liste/Cinephilie_obsessionnelle_2017/1554170#page-18/

    ...dans la gestion des financements, seule chose qui semble les préoccuper (et on les comprend). Sans dire qu'ils ne s'intéressent pas à la solidarité et au partage (encore que, la discussion sur les sans-abris est d'une violence morale incroyable), ces bons sentiments ne sauraient totalement cacher le désengagement manifeste, autant financier, moral que politique, des autorités publiques. Pas de quoi y voir quelque chose de ""ésolument optimiste, le film parie sur la capacité des hommes à faire preuve d’une curiosité opiniâtre qui est presque la condition de leur liberté" en tous cas. L'éloge de la philanthropie est d'ailleurs tout aussi sidérante, en l'absence de tout discours (ou montage) critique, à la différence des enjeux en matière de conflits ethniques.

    En tous cas, on sort du docu avec la sensation tenace que des millions de documents attendent là, sagement, entreposés dans une cave en attendant qu'un chercheur ou qu'un curieux les déterrent. « Les bibliothèques sont les piliers de notre démocratie » : les gargarismes n'ont aucune limite. Et dans ces conditions, en l'absence quasi-totale de rapport au livre, il y a de quoi trouver ça effrayant.

    Mais le docu, à mes yeux, donne énormément d'éléments, d'une grande diversité, pour se forger son propre avis : c'est toujours ça de pris.
  • 19
    Bande-annonce

    The Lost City of Z (2017)

    2 h 21 min. Sortie : . Aventure, biopic, drame et historique.

    Film de James Gray avec Charlie Hunnam, Robert Pattinson, Sienna Miller

  • 20
    Bande-annonce

    We Blew It (2017)

    2 h 17 min. Sortie : .

    Documentaire de Jean-Baptiste Thoret avec Ronee Blakley, Peter Bogdanovich, Charles Burnett

    Suite de https://www.senscritique.com/liste/Cinephilie_obsessionnelle_2017/1554170/page-15

    Quand bien même on serait en mesure de prendre toutes ces précautions, l'impression que Thoret s'est dispersé dans de trop nombreuses directions reste tenace. Dans la forme comme dans le fond, dans les styles comme dans les thématiques. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il s'agit du syndrome classique du critique devenu cinéaste, mais il y a de quoi être dérouté par certaines indécisions. "We Blew It" entend dresser un portrait croisé des États-Unis d'hier et d'aujourd'hui, les deux époques s'éclairant mutuellement. Il donne la parole à des personnes rencontrées au hasard lors des trois mois de repérage autant qu'à des habitués du milieu, plus ou moins célèbres : on n'est pas vraiment surpris, connaissant le bonhomme, de voir Michael Mann (qu'il vénère comme un demi-dieu) ouvrir le bal et Tobe Hooper le clôturer. Il fait la part belle aux paysages américains, à l'immensité de certaines régions, sans pour autant s'interdire les discussions intimistes en intérieur. Il hésite entre la frontalité froide du style documentaire à base d'interviews et l'ambiance travaillée, mise en scène, des effets de style propre à la fiction. L'image la plus lourde étant sans doute celle de la conclusion, hommage un peu poussif au final mémorable de "Electra Glide in Blue" : un long travelling arrière sur ces routes rectilignes infinies typiquement américaines, du goudron cerné par des étendues désertiques à perte de vue, avec une voiture-symbole des années 70 s'éloignant peu à peu de l'objectif à mesure que les couleurs virent au noir et blanc. Il y a d'ailleurs derrière cela (encore) une autre volonté (encore) duale, celle d'adopter le registre éminemment américain du road trip tout en en montrant l'impossibilité matérielle aujourd'hui, les freeways interminables, uniformes et éloignées de toute forme de vie ayant depuis longtemps pris le dessus sur la Route 66.

    On peut se sentir écrasé par le poids des ambitions d'un tel projet, partagé entre la confusion que peut entretenir la pléthore de pistes explorées et la lassitude que peut susciter la recherche esthétique incessante. Cette volonté omniprésente de capter ce petit quelque chose entre les dialogues, dans les silences, dans les regards, loin des documentaires traditionnels.
    ...

    suite en critique
  • 21
    Bande-annonce

    The Square (2017)

    2 h 22 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Ruben Östlund avec Claes Bang, Elisabeth Moss, Dominic West

    suite de https://www.senscritique.com/liste/Cinephilie_obsessionnelle_20171S1554170/page-16

    efficacement sa position évidente de dominant qu'il ignore, ou fait semblant d'ignorer.

    J'ai en outre trouvé la scène de la performance simiesque vraiment réussie, si l'on omet le défaut propre à presque tous les temps du film (leur absence de cohérence d'ensemble). La montée en tension purement cinégénique, miroir de celle dans la diégèse, la dénonciation de l'artiste dans le film, les bourgeois pris à leur propre jeu en laissant entrer une bête sauvage pour s'en amuser, comme un malaise soudain dans un espace qu'ils croyaient civilisé, et évidemment l'exposition aux yeux de tous de la lâcheté presque universelle. L'effet anxiogène est parfaitement maîtrisé et filmé (la gestion de l'espace, des mouvements de caméra, des zones de focus : c'est parfait. Dommage qu'elle soit aussi gratuite : c'est d'ailleurs le reproche général qui peut le plus déranger. La profusion de thèmes, de bouts de récits (pas toujours essentiels : les filles de Christian, le dernier acte en guise de rédemption, etc.), de constatations morales (pas du tout infondées cela dit, sur la dilution de la responsabilité en groupe, sur l'hypocrisie généralisée quant à la vie en société) est le principal frein à l'adhésion et au plaisir de visionnage.
  • 22
    Bande-annonce

    Lumières d'été (2017)

    Natsu No Hikari

    1 h 22 min. Sortie : . Drame.

    Film de Jean-Gabriel Périot avec Hiroto Ogi, Akane Tatsukawa, Yuzu Hori

  • 23
    Bande-annonce

    Jim et Andy (2017)

    Jim & Andy: The Great Beyond – Featuring a Very Special, Contractually Obligated Mention of Tony Clifton

    1 h 34 min. Sortie : .

    Documentaire de Chris Smith avec Jim Carrey, Miloš Forman, Danny DeVito

  • 24
    Bande-annonce

    The Florida Project (2017)

    1 h 51 min. Sortie : . Drame.

    Film de Sean Baker avec Brooklynn Prince, Bria Vinaite, Willem Dafoe

    Suite de https://www.senscritique.com/liste/Cinephilie_obsessionnelle_2018/1957168/page-4

    Il se dégage de cette composition un sentiment de liberté de l'enfance vraiment honnête, vibrionnant, attachant. Le film n'évite pas tous les écueils du film labellisé "indépendant", il souffre même de certaines répétitions, mais il s'en sort avec les honneurs grâce notamment aux personnage de Moonee, bien sûr, ainsi que celui du sous-chef du motel incarné par Willem Dafoe, incroyablement juste dans son rôle. Il prend tellement soin des lieux et des personnes qui y vivent sans le montrer, en éloignant un papi potentiellement mal-intentionné par-ci et en repeignant les façades par-là, ou encore en prenant soin de ne pas heurter la sensibilité des enfants via les mamies topless près de la piscine. Plus généralement, l'équilibre entre insouciance de l'enfance et déchéance des adultes est plutôt bien maintenu : il n'est ni mièvre ni misérabiliste, la plupart du temps.

    Le final est sans doute un peu trop appuyé, trop évident, trop attendu (la DDASS arrive) : mais il s'accompagne d'une très belle suggestion, un geste très naïf en apparence mais qui comporte quelque chose de presque bouleversant. Ces enfants qui refusent d'embrasser le monde des adultes en s'enfuyant au royaume de l'enfance et de la récréation. La référence à Disneyland est évidemment triste (tout un symbole dans la conception des joies de l'enfance), mais dans le référentiel de ces enfants-là, elle est parfaite.
  • 25
    Bande-annonce

    Avant que nous disparaissions (2018)

    Sanpo Suru Shinryakusha

    2 h 09 min. Sortie : . Science-fiction.

    Film de Kiyoshi Kurosawa avec Masami Nagasawa, Ryûhei Matsuda, Hiroki Hasegawa

  • 26
    Bande-annonce

    Call Me by Your Name (2018)

    2 h 11 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Luca Guadagnino avec Armie Hammer, Timothée Chalamet, Michael Stuhlbarg

    Suite de https://www.senscritique.com/liste/Cinephilie_obsessionnelle_2018/1957168/page-7

    Au final, la seule chose vraiment ratée, c'est l'épilogue, marquant un eu trop fortement la mélancolie de la relation passée, confinée dans les souvenirs. Beaucoup de précautions dans le film, lui conférant un niveau de correction un peu trop haut pour être honnête. La bienveillance unilatérale de l'entourage des deux hommes produit par contre un effet totalement non-intuitif, éloigné des clichés qui gangrènent le film par ailleurs : c'est un écrin ouaté pour l'épanouissement de leur relation. Surprenant. Encore un de ces films bicéphales.
  • 27
    Bande-annonce

    Jusqu'à la garde (2018)

    1 h 33 min. Sortie : . Drame.

    Film de Xavier Legrand avec Léa Drucker, Denis Ménochet, Thomas Gioria

  • 28

    L'Amour sibérien (2017)

    1 h 20 min. Sortie : 2017.

    Documentaire de Olga Delane

  • 29
    Bande-annonce

    Super Dark Times (2017)

    1 h 40 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Kevin Phillips avec Owen Campbell, Charlie Tahan, Elizabeth Cappuccino

  • 30
    Bande-annonce

    Braguino (2017)

    50 min. Sortie : .

    Documentaire de Clément Cogitore