Top films perso vus en 2020

Avatar ldekerdrel Liste de

6 films

par ldekerdrel
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    1917 (2020)

    1 h 58 min. Sortie : . Drame et guerre.

    Film de Sam Mendes avec George MacKay, Dean-Charles Chapman, Benedict Cumberbatch

    Séances de cinéma (144 salles)
    Porteurs d'un message vital pour la survie de plusieurs centaines de soldats , 2 soldats Anglais doivent, pour mener à bien cette mission, traverser le No Mans land et les lignes ennemis dans l'est de la France en 1917.
    Si le scénario est assez classique , la transposition visuelle qui en est faite par Sam Mendes est hallucinante !
    Filmé comme un long plan séquence, le spectateur suit le parcours de ces 2 soldats comme s'il était avec eux à travers le Noman's land, les tranchées et les lignes ennemis en temps réel !
    Là ou on aurait pu craindre tous les défauts d'une caméra porté tremblante et des effets à la blair witch project, Sam Mendes livre une reconstitution exceptionnelle, esthétique ou rien n'est suggéré.
    Le rythme du film est exceptionnel, on est saisi du début à la fin par son réalisme cru.
    1917 s'impose comme un des tous meilleurs film de guerre de l'histoire .
    On peut le ranger aisemment à coté de Dunkerque , du Soldat Ryan , de le ligne Rouge , de platoon , de la 317eme section et du jour le plus long
  • 2
    Bande-annonce

    Play (2020)

    1 h 48 min. Sortie : . Comédie et romance.

    Film de Anthony Marciano avec Max Boublil, Alice Isaaz, Malik Zidi

    Séances de cinéma (4 salles)
    Play est un pur "Feel Good Movie" !!
    On y suit l'itinéraire d'une bande de potes depuis leur adolescence dans les années 90 jusqu' à leurs vie d'adultes de nos jours , à travers les videos constamment filmées par le vidéaste. de la bande.
    Pour un spectateur né dans la deuxième moitié des années 70 ( comme moi) , l'identification fonctionne à fond, et le film est un moment de pur plaisir ou les vannes fusent à tout va au milieu de pas mal de madeleines de Proust .
    Pour les autres , Play est super film de potes, sympa, léger , bon esprit et surtout très drôle , ou Max Boublil nous étonne par la justesse de son interprétation et de l'humour que porte son personnage .
    Bref c'est une vraie réussite et une des meilleures comédies grand public française de ces dernières années !
  • 3
    Bande-annonce

    L'Appel de la forêt (2020)

    The Call of the Wild

    1 h 40 min. Sortie : . Aventure et drame.

    Film de Chris Sanders avec Harrison Ford, Dan Stevens, Omar Sy

    Adaptation du classique de Jack London , cette version de l'appel de la foret s'adresse principalement aux jeunes spectateurs . Si l'on y retrouve la trame du roman, de magnifique paysages , de l'aventure , Harrisson Ford et Omar Sy , le centre du film est bien entendu le chien BUCK .On sait le public américain friand de films Canin ( Marley et moi, mes vies de chiens, lassie, Rintintin , antartica, ....) . Il en aura donc pour son argent car Buck, qui semble être totalement numérisé, traverse des aventures incroyables qui le mèneront jusqu' à son retour à la nature .
    Avec des yeux d'enfants, c'est magique, avec ceux d'un adultes le résultat est moins convainquant. On est en effet dans une image d’Épinal totale , ou la numérisation en fait toujours un peu trop / Les rivières regorgent de poissons , la nature et la foret semble sortir d'un épisode d'heidi , les personnages sont stéréotypés à l'outrance ( les gentils sont vraiment très gentils et les méchants vraiment très méchants) , tout est propre , on y retrouve une diversité artificielle à la disney des années 2000 et une absence totale de nuances ....
    Mais pour les moins de 12 ans, l'appel de la Foret est un spectacle assez fascinant et nettement plus recommandable que Sonic , SAMSAM qui partagent l'affiche des multiplex en ce moment avec l’appel de la foret
  • 4
    Bande-annonce

    De Gaulle (2020)

    1 h 49 min. Sortie : . Drame, historique et biopic.

    Film de Gabriel Le Bomin avec Lambert Wilson, Isabelle Carré, Andrew Bicknell

    Séances de cinéma (725 salles)
    Les Anglais avaient fait fort avec le film les heures sombres qui traitait de l'obstination courageuse de Churchil dans son combat isolé face à l'allemagne nazie.
    Le fait qu'une production francaise s'attaque à ce même sujet à travers via la France libre et la figure majeure que représente le Général de Gaulle était en soit une bonne idée tant la portée historique, le charisme et le caractère du personnage sont immenses.
    Le résultat est malheureusement décevant à plusieurs titres :
    Le premier c'est de n'avoir traité que l'année 40 , de la débâcle à l'appel du 18 juin . On aurait aimé que le film couvre une période plus large en apportant un éclairage sur le rôle du Général à Londres dans les années qui ont suivi en tant que chef de la résistance et des troupes françaises libres , mais aussi son rôle en tant que négociateur acharné et défenseur de la France dans les négociations diplomatiques qui réorganisèrent le monde occidental après la capitulation de l’Allemagne Nazie.
    Le deuxième est le parti pris du film de donner autant d'importance à la "tante Yvonne" qu'au général lui même . La ficelle est grosse en ces temps ou l'égalité Homme Femme est devenue Dogmatique et si l'on sait que derrière chaque grand personnage se cache une femme forte. Mais ddu coup le rôle historique du Général face aux postures politique et à la débacle n'est finalement que survolé .C'est bien dommage, car c'est le vrai intérêt du film, bien plus que la trajectoire de la "Tante Yvonne"pendant l'exode, dont il fallait parler mais peut être pas dans ses proportions .
    Le troisième c'est le coté manufacturé de la réalisation et clairement pompé sur le discours d'un roi ou les heures sombres .
    Le quatrième , c'est que si Lambert Wilson finit par être crédible dans son incarnation du Général, on reste malgré tout dans un traitement digne d'une image d'Epinal . Les fêlures, les doutes , les angoisses , le caractère du Général et auraient pu être traité avec plus de fond .
    Tout cela ne fait malheureusement pas un grand film malgré son sujet et l'ambition des moyens mis en oeuvre ...
  • 5
    Bande-annonce

    Le Prince oublié (2020)

    1 h 41 min. Sortie : . Aventure, comédie et fantastique.

    Film de Michel Hazanavicius avec Omar Sy, Bérénice Bejo, François Damiens

    Séances de cinéma (274 salles)
    On porte toujours de l'intérêt aux films de Michel Hazanavicius quand ils sortent .
    En effet après La classe américaine, Oss 117, the artist et le Formidable "redoutable" ,que je vous invite à découvrir d'urgence , il s'est imposé comme un réalisateur majeur du cinema francais de ces 20 dernières années .

    Pour autant , le prince oublié n'est malheureusement pas son meilleur film .
    La volonté d'hazanavicius etait probablement de trans poser l'esprit Pixar dans un vrai Film . ;
    On retrouve un sujet ambivalent puisque d'un coté il s'adresse aux adultes à travers la description du passage à l'adolescence qui change en une dizaine de jours le statut des parents en les faisant passer de dieu vivant , à celui de presque moins que Rien .;; Il s'adresse aussi aux enfants avec un univers féerique, des personnages improbables et burlesque et un rythme de cartoon.

    A l'arrivée le résultat est mitigé . D'un coté on retrouve bien la lecture à deux niveaux adultes / enfants, mais peut être traitée de manière un peu manichéenne . De l'autre si des personnages comme la femme à la porte ou le cowboys aux bras trop courts sont vraiment réussis et vraiment dignes d'un pixar, d'autres comme celui de Francois Damiens nous laissent de marbre . De plus le monde féerique et le tempo des aventures qui s'y déroulent s'enlisent ...

    Si Omar Sy et berenice Bejo sont sympathiques, on ne croit pas trop à leur histoire et la conclusion du film est tellement attendue , qu'elle arrive sans surprise et de manière trop simple .

    Le défi d'adapter un Pixar en live était une superbe idée mais malheureusement on est quand même loin de vice et versa
  • 6
    Bande-annonce

    #Jesuislà (2020)

    1 h 37 min. Sortie : . Comédie et romance.

    Film de Éric Lartigau avec Alain Chabat, Bae Doo-na, Blanche Gardin

    Séances de cinéma (29 salles)
    Cette crise de la cinquantaine à l'époque de Twitter et de instagram n'a pas grand intérêt, malgré la captital sympathie d'Alain Chabat et une mise en scène de qualité .
    Le film essaie de lorgner sur les territoires de "The terminal" et surtout de " lost in translation" mais n'y arrive franchement pas
    C'est trop peu pour faire un bon film ...