Tous les films vus en 1983

Avatar Eric Pokespagne Liste de

112 films

par Eric Pokespagne

Après toutes ces années sur SC, il était temps de publier mes listes exhaustives de "cinéphile". Les films sont classés par ordre alphabétique, ils sont tous notés, avec quelques informations, mais tous, loin de là, n'ont pas encore de critique. Un travail de titan !

En construction…

En résumé :
- Film préféré vu pour la première fois en 1983 :
- XXX visionnages de XXX films, tous vus en salle
- XXX premiers visionnages, XX seconds visionnages, XXX troisième visionnage
- Note moyenne attribuée à l'époque : XXX/20
- Pays d'origine des films : XXX des USA, XX de France, XX de GB, XX du Japon
- Décennies des films : X des années 30, XX des années 40, XX des années 50, XX des années 60, XX des années 70 et XX des années 80 (80-83).

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    48 Heures (1983)

    48 Hours

    1 h 37 min. Sortie : . Action, comédie et policier.

    Film de Walter Hill avec Nick Nolte, Eddie Murphy, Jonathan Banks

    Vu 2 fois au Publicis Champs Elysées (Paris) en mai et en juin 1983.

    Mes commentaires de l'époque (Notes : 14/20 et 13/20) : "Walter Hill atteint avec ce "48 heures" roboratif le sommet de son "art" (on devrait peut-être dire son style, plutôt...) : le film est rapide, drôle, violent juste comme il faut. Le début est particulièrement efficace, même si ça s'essouffle un tout petit peu par la suite. Et Eddie Murphy est une révélation, une vraie, un acteur à fort potentiel qu'on suivra désormais avec intérêt."

    et

    "De l'action dure et drôle, et la révélation d'un grand tempérament comique chez Eddie Murphy…"
  • Bande-annonce

    L'Affaire Cicéron (1952)

    5 Fingers

    1 h 48 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Joseph L. Mankiewicz avec James Mason, Danielle Darrieux, Michael Rennie

    Vu en salle à Paris en août 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 17/20) : "L'Affaire Cicéron" est un régal de sophistication et d'intelligence (du Mankiewicz, quoi !), mais c'est aussi le meilleur rôle de l'immense James Mason, fascinant, séduisant comme jamais. Un MUST absolu !"
  • Les 55 Jours de Pékin (1963)

    55 Days at Peking

    2 h 34 min. Sortie : . Action, aventure et drame.

    Film de Nicholas Ray avec Charlton Heston, Ava Gardner, David Niven

    Vu en salle à Paris en juin 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 10/20) : ""Les 55 Jours de Pékin" est ce que l'on appelle une fresque historique, parfois réellement imposante et basée sur des faits réels (la révolte des Boxers) revus bien entendu à travers du prisme hollywoodien, et bénéficiant d'une distribution haut de gamme (quoi que l'on pense de Charlton Heston...)... et mi en scène par un grand cinéaste Nick Ray. Sauf que ce programme alléchant ne délivre qu'un film moyen, archi-conventionnel (Il semble que Ray n'ait pas contrôlé le film, finalement), et un tantinet somnolent. Ce qu'on appelle un soufflé qui se dégonfle trop vite."
  • Bande-annonce

    À nos amours (1983)

    1 h 35 min. Sortie : . Drame.

    Film de Maurice Pialat avec Sandrine Bonnaire, Maurice Pialat, Christophe Odent

    Vu au Gaumont Champs Elysées (Paris) en décembre 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 18/20) : "Géniale, la Bonnaire, 15 ans, une découverte, que dis-je, une révélation éblouissante... Géniale, la réalisation d'un Pialat qui ne semble ne jamais avoir été aussi "près de l'os"... A noter de longues séquences, frisant parfois le psychodrame, véritables blocs de vérité humaine, au centre desquelles Pialat a choisi de placer sa caméra, pile dans l'œil du cyclone des passions déchaînées..."
  • Bande-annonce

    Un tramway nommé désir (1951)

    A Streetcar Named Desire

    2 h 02 min. Sortie : . Drame.

    Film de Elia Kazan avec Vivien Leigh, Marlon Brando, Kim Hunter

    Vu à Paris en janvier 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 11/20) : "Il faut d'abord expliquer que j'aime beaucoup les pièces hystériques de Tennessee Williams, et que "Un Tramway Nommé Désir" fut l'un des livres essentiels, lus en anglais, avec lesquels je perfectionnai ma connaissance de la langue. A partir de là, je ne crois pas qu'il m'était possible d'aimer le film de Kazan, que j'ai regardé comme une simple adaptation à l'écran de cette pièce fantastique. Il faut dire aussi qu'adapter une pièce de théâtre en film, ça ne marche presque jamais : trop statique, trop étouffant (dans le mauvais sens du terme); trop calibré. Et même Kazan, qui n'est pas le dernier des manchots, semble ici paralysé par la force de son sujet, et par le huis clos, et n'en fait pas grand chose. Alors bon, oui, dans "Un Tramway Nommé Désir", il y a Marlon Brando, jeune, sauvage, animal, brûlant littéralement l'écran : il est LA raison pour laquelle il faut voir ce petit film, pour comprendre ce que c'est qu'être une STAR ! Sinon, lisez le livre !"
  • Bande-annonce

    L'Africain (1983)

    1 h 45 min. Sortie : . Aventure, comédie et romance.

    Film de Philippe de Broca avec Catherine Deneuve, Philippe Noiret, Jean-François Balmer

    Vu en salle à Paris en avril 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 6/20) : "Un peu d'exotisme cheap, des stars qui se sont peut-être amusées mais ne nous amusent pas du tout, un De Broca qui semble au bout du rouleau et doit s'imaginer pouvoir faire du Howard Hawks, bref le genre de film assez navrant que personne n'a absolument besoin de voir. Encore une preuve de l'état tragique du cinéma français populaire…"
  • Bande-annonce

    Y a-t-il enfin un pilote dans l'avion ? (1982)

    Airplane II: The Sequel

    1 h 25 min. Sortie : . Comédie et science-fiction.

    Film de Ken Finkleman avec Robert Hays, Julie Hagerty, Lloyd Bridges

    Vu en salle à Paris en avril 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 7/20) : "Ce genre de suite n'a aucun mal à virer au grand n'importe quoi loufoque, mais j'avoue avoir ri… un peu !"
  • Officier et Gentleman (1983)

    An Officer and a Gentleman

    2 h 02 min. Sortie : . Romance et comédie dramatique.

    Film de Taylor Hackford avec Richard Gere, Debra Winger, David Keith

    Vu en salle à Paris en février 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 12/20) : "Idéologie bien réactionnaire et magie hollywoodienne pour midinettes, il est pourtant impossible de ne pas passer un bon moment devant ce film !"
  • Bande-annonce

    Autopsie d'un meurtre (1959)

    Anatomy of a Murder

    2 h 40 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Otto Preminger avec James Stewart, Lee Remick, Ben Gazzara

    Vu en salle à Paris en septembre 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 15/20) : "Superbe combinaison d'une énigme simple mais subtile, minutieusement démontée par l'avocat patient interprété par le merveilleux James Stewart, et de rapports psychologiques complexes entre des personnages ambigus (le jazz de Duke Ellington venant souligner la "modernité" de ce portrait d'êtres foncièrement amoraux et sans repères), "Autopsie d'un meurtre" est autant un grand film noir que l'archétype du film de procès."
  • Antonieta (1983)

    1 h 46 min. Sortie : . Drame.

    Film de Carlos Saura avec Diana Bracho, Ignacio Lopez Tarso, Hanna Schygulla

    Vu en salle à Paris en février 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 11/20) : "Un sujet fin, voire même intelligent, gâché par l'académisme de son traitement… Saura régresse !"
  • L'Invaincu (1956)

    Aparajito

    1 h 50 min. Sortie : . Drame.

    Film de Satyajit Ray avec Pinaki Sengupta, Kanu Bannerjee, Karuna Bannerjee

    Vu en salle à Paris en septembre 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 13/20) : "Certes pas aussi fort que le premier volet de la Trilogie d'Apu, mais Satyajit Ray continue à nous passionner et à nous émouvoir…"
  • Bande-annonce

    L'Argent (1983)

    1 h 25 min. Sortie : . Policier et drame.

    Film de Robert Bresson avec Christian Patey, Vincent Risterucci, Caroline Lang

    Vu en salle à Paris en juin 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 13/20) : "Sans doute l'un des films de Bresson les plus radicaux, "L'Argent" est traversé de véritables fulgurances qui ne laissent pas le spectateur indemne. Certainement pas un film aimable, toutefois…"
  • Bande-annonce

    Les Aristochats (1970)

    The Aristocats

    1 h 18 min. Sortie : . Animation, aventure et comédie.

    Long-métrage d'animation de Wolfgang Reitherman avec Phil Harris, Eva Gabor, Sterling Holloway

    Séances de cinéma (2 salles)
    Vu en salle à Paris en janvier 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 8/20) : "Walt Disney à la limite de l'extrême banalité et de l'ennui. Vraiment pour les tous-petits !"
  • Atomic Café (1982)

    The Atomic Cafe

    1 h 32 min. Comédie.

    Documentaire de Kevin Rafferty, Pierce Rafferty et Jayne Loader

    Vu en salle à Paris en mai 1983.

    (Note : 11/20) : "Un documentaire qui a complètement disparu de ma mémoire"
  • Bande-annonce

    Avec les compliments de l'auteur (1982)

    Author! Author!

    1 h 50 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Arthur Hiller avec Al Pacino, Dyan Cannon, Tuesday Weld

    Vu en salle à Paris en novembre 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 11/20) : "Un comédie trop gentille sauvée de la médiocrité par le talent de Pacino et par la jolie troupe de gosses qui l'entoure…"
  • Bande-annonce

    La Ballade de Narayama (1983)

    Narayama bushikō

    2 h 10 min. Sortie : . Drame.

    Film de Shôhei Imamura avec Ken Ogata, Sumiko Sakamoto, Tonpei Hidari

    Vu en salle à Paris en octobre 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 14/20) : "Imamura manie le grotesque et la bouffonnerie avec un art indéniable, dans cette fable triviale et barbare qu'est "La Ballade de Narayama", mais il fait sans doute un peu trop de concessions au pittoresque, surlignant sans cesse sa thèse (les humains sont des bêtes, pour faire simple), pour que le film atteigne la grandeur souhaitée. Pratiquant la surenchère dans le primitivisme et la saleté, parfois au bord de l'hystérie, "Narayama" est toutefois un bel exemple d'un cinéma japonais au sang chaud, débarrassé de son habituelle froideur graphique et désincarnée... Ce n'est pas rien."
  • Balles Perdues (1982)

    1 h 31 min. Policier.

    Film de Jean-Louis Comolli avec Capucine, Charles Millot, Alexandre Arbatt

    Vu en salle à Paris en avril 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 8/20) : "Rien à voir avec ce que l'on pouvait attendre de Comolli. Une sale déception !"
  • Bande-annonce

    Frère de sang (1982)

    Basket Case

    1 h 31 min. Sortie : avril 1982. Comédie et Épouvante-horreur.

    Film de Frank Henenlotter avec Sean McCabe, Ilze Balodis, Kerry Buff

    Vu en salle à Paris en septembre 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 10/20) : "Une série Z bien gore et débile, mais non dénuée d'inspiration…"
  • Le Battant (1983)

    2 h 01 min. Sortie : . Drame et policier.

    Film de Alain Delon avec Anne Parillaud, Richard Anconina, Andréa Ferréol

    Vu en salle à Paris en mars 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 8/20) : "Delon filmé par Delon : pas de surprise… même si l'on peut ressentir une certaine sympathie pour ce cinéma condamné à l'extinction et à l'oubli…"
  • Bande-annonce

    Les Proies (1971)

    The Beguiled

    1 h 45 min. Sortie : . Drame, thriller et guerre.

    Film de Don Siegel avec Clint Eastwood, Geraldine Page, Elizabeth Hartman

    Vu en salle à Paris en octobre 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 13/20) : "On a finalement le droit de regarder ce curieux western "érotique" et mortuaire comme LE film de la passation entre le maître, Don Siegel, et l'élève, Clint…"
  • Le Dahlia bleu (1946)

    The Blue Dahlia

    1 h 36 min. Sortie : . Film noir.

    Film de George Marshall avec Alan Ladd, Veronica Lake, William Bendix

    Vu en salle à Paris en août 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 11/20) : "Un film sans doute trop daté, même si le couple Ladd-Lake restera toujours furieusement glamour !"
  • Bande-annonce

    Tonnerre de feu (1983)

    Blue Thunder

    1 h 49 min. Sortie : . Action, policier, drame, science-fiction et thriller.

    Film de John Badham avec Roy Scheider, Warren Oates, Candy Clark

    Vu deux fois en salle à Paris en juillet et août 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Notes : 12 et 13/20) : "Un petit sommet du cinéma de divertissement intelligent : lorsque le grand spectacle s'allie ainsi à un sujet pertinent, rien à dire !"
  • Bande-annonce

    À bout de souffle Made in USA (1983)

    Breathless

    1 h 37 min. Sortie : . Drame, action, thriller et policier.

    Film de Jim McBride avec Richard Gere, Valérie Kaprisky, Art Metrano

    Vu en salle à Paris en juin 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 10/20) : "Etrange - et mauvaise - idée de faire un remake de "A Bout de Souffle" : du tout petit cinéma…"
  • Britannia Hospital (1982)

    1 h 56 min. Sortie : 1982. Comédie.

    Film de Lindsay Anderson avec Leonard Rossiter, Brian Pettifer, John Moffatt

    Vu en salle à Paris en novembre 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 11/20) : "La cruauté du pamphlet ne manque pas de superbe, mais le film ennuie et déçoit…"
  • Trauma (1976)

    Burnt Offerings

    1 h 56 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Dan Curtis avec Karen Black, Oliver Reed, Burgess Meredith

    Vu en salle au Grand Rex au Festival de Paris en décembre 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 12/20) : "Encore un film a priori honnête du Festival Fantastique qui ne me laissera sans doute pas un grand souvenir…"
  • Cap Canaille (1983)

    1 h 43 min. Sortie : .

    Film de Jean-Henri Roger et Juliet Berto avec Bernadette Lafont, Patrick Chesnais, Gérard Darmon

    Vu en salle à Paris en mars 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 14/20) : "Sur les routes d'un Sud corrompu, une belle liberté de ton et un film différent et charmeur…"
  • Bande-annonce

    La Poursuite impitoyable (1966)

    The Chase

    2 h 15 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Arthur Penn avec Marlon Brando, Jane Fonda, Robert Redford

    Vu en salle à Paris en janvier 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 16/20) : "Sommet du drame social, où les trajectoires psychologiques monolithiques mais très différentes de chacun des personnages sont mises au service d'une description au vitriol de l'Amérique de Lyndon Johnson, "La Poursuite Impitoyable" témoigne de la générosité du cinéma des sixties…"
  • Bande-annonce

    Rencontres du troisième type (1977)

    Close Encounters of the Third Kind

    2 h 12 min. Sortie : . Drame et science-fiction.

    Film de Steven Spielberg avec Richard Dreyfuss, François Truffaut, Teri Garr

    Séances de cinéma (1 salle)
    Vu en salle à Paris en février 1983.

    Second visionnage du film, cette fois de l'édition spéciale, plus longue - et inférieure à l'originale…

    Mon commentaire de l'époque (Note : 13/20) : "La nouvelle fin, avec visite de l'intérieur du vaisseau, est particulièrement grotesque, et gâche largement le plaisir qu'on a pu prendre jusque là…"
  • Reviens Jimmy Dean, reviens (1982)

    Come Back to the 5 & Dime, Jimmy Dean, Jimmy Dean

    1 h 49 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Robert Altman avec Sandy Dennis, Cher, Karen Black

    Vu en salle à Paris en mai 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 12/20) : "Du théâtre filmé, loin du génie passé de Robert Altman, mais on passe un excellent moment en compagnie de grandes actrices bien dirigées et en pleine forme."
  • La Complainte du sentier (1955)

    Pather Panchali

    2 h 05 min. Sortie : . Drame.

    Film de Satyajit Ray avec Subir Banerjee, Chunibala Devi, Runki Banerjee

    Vu en salle à Paris en juillet 1983.

    Mon commentaire de l'époque (Note : 17/20) : "Révélation du festival de Cannes 1956, et premier volet d’une trilogie dont les deux autres films ("Aparajito / L’Invaincu" en 56 et "Le Monde d’Apu" en 59) poursuivent la biographie imaginaire du jeune héros Apu, "Pather Pantchali" est un chef-d’œuvre humaniste absolu, qui fit découvrir aux occidentaux cet auteur majeur et désormais incontournable qu'est Satyajit Ray. Sous l’influence de Jean Renoir - dont il avait suivi le tournage en Inde du film "Le Fleuve" et qui avait provoqué sa "conversion" de peintre à cinéaste, Ray propose ici une émouvante vision de l'enfance en Inde grâce à un cinéma proche et préoccupé de la réalité, tout en dépouillement et simplicité (donc à l'opposé du kitsch grandiloquent de Bollywood) : soucieux de s'adresser à un public large malgré le peu de moyens dont il dispose, Ray transcende son sujet grâce à une forme pure et classique, un scénarios travaillé et une mise en scène élégante et discrète, qui font de ce "Pather Panchali" un modèle absolu du genre."