Cover À petits pas derrière les Grands - Sœurs Brontë

À petits pas derrière les Grands - Sœurs Brontë

Débutons dès à présent la troisième liste du projet "À petits pas derrière les Grands". Ce projet consiste à répertorier chronologiquement toutes les œuvres d'un artiste dans une même liste. Après cela, je dévore l'intégralité des œuvres listées, les annote et ajoute une petite explication du ...

Afficher plus

Liste de

3 livres

créee il y a 2 mois · modifiée il y a environ 2 mois

Les Hauts de Hurle-Vent
7.7

Les Hauts de Hurle-Vent (1847)

(traduction Frédéric Delebecque)

Wuthering Heights

Sortie : 1925 (France). Roman

livre de Emily Brontë

LapinouBleu a mis 6/10.

Annotation :

Les Hauts de Hurlevent, est le seul roman d'Emily Brontë. Il est publié sous le pseudonyme masculin utilisé jusque là par Emily - Ellis Bell - en 1847. Contrairement, à la tendance de notre époque, Les Hauts de Hurlevent est moins apprécié que Jane Eyre (publié la même année par Charlotte). En effet, le style est particulièrement sauvage et le sujet sans réel respect pour les conventions. Emily meurt un an après.
__________________________________________________________________________________

À mon sens, Les Hauts de Hurlevent est un livre qui respire la jeunesse et ainsi tous les sentiments qui la caractérise : fougue, attrait pour la violence et désir de liberté. Emily représente tout ça du haut de son jeune âge et écrit ici un texte à la fois intime et puissant. Sa plume est d'un naturel marquant, elle donne l'impression que le roman a été écrit à la hâte, après une révélation littéraire et puissante, et pourtant avec tant de talent ! Évidemment, de petites maladresses dues au manque d'expérience se font ressentir sans que cela n'altère en rien la force du récit. Ainsi, tout dans ce roman est particulièrement intense au point qu'il est difficile d'en arrêter la lecture.
Malgré ce talent naturel (voir même inné) de la jeune auteure, le mystère presque fantastique qui est sensé s'enrouler autour des protagonistes du texte est vite évaporé par la forme que prend la narration. Certains destins sont particulièrement attendus, par exemple.
Emily fait en sorte que son lecteur s'attache à ses personnages comme à de bonnes personnes malchanceuses. Pourtant, tous sont ignobles, cruels, égoïstes et capricieux. Ainsi, ce qui aurait pu être de la malchance est en fait un pur retour des choses : les personnages sont victimes de l'enfer qu'ils se sont construit seuls. Les deux narrateurs sont confrontés à ces hommes et femmes immoraux et espèrent pourtant leur bonheur. Le lecteur se trouve alors dans cette même position ambiguë qui pourrait presque mettre mal à l'aise.

[lecture achevée le 18 février 2024]

__________________________________________________________________________________

Jane Eyre
7.9

Jane Eyre (1847)

(tradution Sylvère Monod)

Sortie : 2012 (France). Roman, Romance

livre de Charlotte Brontë

LapinouBleu a mis 6/10.

Annotation :

Jane Eyre est le premier roman (publié) de Charlotte Brontë. Signé lui aussi sous un pseudonyme masculin, il est, dès 1847, particulièrement apprécié des lecteurs contemporains.
__________________________________________________________________________________

Jane Eyre est un roman au style raffiné. La plume laisse deviner que celle qui la tient est une personne minutieuse, instruite et travailleuse. Dans les débuts de son texte, Charlotte Brontë semble même manquer de naturel dans sa narration tant ses mots semblent avoir été cherchés avec un sens du détail laborieux et précis. Comparée à sa sœur Emily, Charlotte semble avoir de réelles difficultés à laisser son talent s'exprimer librement. Certains passages sont même de réelles expositions du savoir de Charlotte, le ton est supérieur et Jane Eyre n'est que le reflet volontaire d'une auteure au caractère dur.
Malgré ces légers défauts, la volonté méthodique de Charlotte se fait ressentir dans le bon sens du terme quant à la structure du roman. Celui-ci, écrit comme une autobiographie, ne laisse jamais rien deviner au lecteur. Ce dernier est obligé d'espérer que tout se déroule comme il le souhaite et de continuer de lire avidement.
De plus, la minutie de Charlotte place discrètement quelques thèmes et sujets dans les lignes de son texte. Leur importance gonfle jusqu'au chapitre où l'auteure avait préalablement décidé de les dévoiler totalement. Ce jeu littéraire entretient un mystère qui, plus palpable encore que dans les Hauts de Hurlevent, laisse le lecteur dans une situation de volonté de lire toujours plus.

[lecture achevée le 23 février 2024]

__________________________________________________________________________________

Agnès Grey
6.9

Agnès Grey

Sortie : décembre 1847 (France). Roman

livre de Anne Brontë

LapinouBleu a mis 5/10.

Annotation :

Agnès Grey est publié en 1847, la même année que Jane Eyre et que Les Hauts de Hurlevent. Comme Emily, Anne oublie les conventions ; même, elle va jusqu'à critiquer les mœurs de la classe noble. Ainsi, Charlotte s'oppose d'abord à la proposition du manuscrit aux éditeurs.
__________________________________________________________________________________

La petite Anne Brontë s'est adonnée à la littérature à la même période que ses deux sœurs. En 1847, quand l'aînée semble avoir trouvé son style et la cadette écrit son chef-d'œuvre, la benjamine publie Agnès Grey sous le pseudonyme d'Acton Bell.
Ce roman est celui de l'écrivaine inexpérimentée : particulièrement, Agnès Grey est un livre fragile quant à sa structure et son style. Anne écrit en effet, un roman quasi-identique à Jane Eyre tout en offrant au lecteur la preuve de sa constante hésitation. Certains paragraphes révèlent la culpabilité de l'auteure à sauter certaines descriptions ou scènes tandis que bien des chapitres sont trop courts. Alors, malgré leur richesse d'idées, ces chapitres semblent être en trop dans le récit qui s'achève sur une simple histoire d'amour. Cette dernière, quoique plus qu'agréable à lire, n'est pas réellement digne d'intérêt. En effet, la valeur du livre repose davantage sur les réflexions de l'auteure que sur son récit. On regrette alors de ne pas avoir eu a lire un roman plus achevé.
Charlotte a le style de la travailleuse acharnée, Emily a un talent instinctif mais Anne a des idées ! Notamment, le livre commence par quelques réflexions sur l'éducation, pas assez approfondies mais intéressantes. Par ailleurs, Anne dévoile ses réflexions sur la religion et sur les qualités d'un bon chrétien. Étonnement, son personnage est aussi une parfaite empathique envers la cause animale et ne se cache pas de penser que la sympathie envers autrui est liée à celle envers les animaux et les membres de classes inférieures. De plus, quelques idées sur l'intérêt des échanges sociaux montre la qualité d'observation (et même de réflexion) d'Anne.
En dernier lieu, le livre fait une critique acerbe des manières des nobles. Ils sont dépeints cruels et ignorants. La critique n'est pas gratuite mais bien illustrée et même courageuse.

[lecture achevée le 28 février 2024]

__________________________________________________________________________________

LapinouBleu

Liste de

Liste vue 32 fois

1