les livres au hasard choisi par livre-mois

Avatar Alexandra Baron Liste de

9 livres

par Alexandra Baron

Chaque début de mois, je reçois mon livre choisi pour moi par des libraires qui tapent toujours dans le mile. Alors je partage avec vous cette selection que je n'aurais pas faite, mais qui me rempli de joie chaque mois.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Il faut beaucoup aimer les hommes

    (France). Roman.

    Livre de Marie Darrieussecq

    Juillet 2015 : Première surprise livre-mois. Et quelle surprise ! Je me suis retrouvée avec dans les mains un livre que je n'aurais jamais lu et que j'ai dévoré, littéralement sans pouvoir relever la tête avant la dernière page. La recherche, l'amour à sens-unique et les problèmes d'image. Qu'est ce qu'on renvoit aux autres ? Bonne découverte en tout cas.
  • L'Art d'écouter les battements de coeur

    The Art of Hearing Heartbeats

    (France). Roman.

    Livre de Jan-Philipp Sendker

    Août 2015 : Du voyage, de l'autre côté de la Terre. Et une histoire d'amour qui vie entre les USA et l'Asie. Et la force que peuvent avoir les gens qui s'aiment. Jai apprécié ce livre que je naurais surment jamais acheté. Et je le conseillerais au fille qui, comme moi, pensent que le grand amour existe vraiment.
  • La femme au carnet rouge

    (France). Roman.

    Livre de Antoine Laurain

    Septembre 2015 : Une histoire d'amour comme on rêve. Naît d'un drame, d'une recherche. Et pour une fille comme moi qui rêve de contes de fée, c'est parfait.
  • Ici ça va

    (France). Roman.

    Livre de Thomas Vinau

    Octobre 2015 : On rencontre ici le chemin d'un homme et celui de sa compagne Ema. C'est l'histoire d'une reconstruction, d'une rénovation. de la vie, d'une maison , d'un souvenir... Comme quelqu'un qui regarde d'où il vient pour savoir où il va. Rafraîchissant. Et incroyablement juste.
  • Les Évaporés

    (France). Roman.

    Livre de Thomas B. Reverdy

    Novembre 2015 : J'ai mis du temps à le lire, beaucoup plus qu'en temps normal. J'ai eu du mal a rentrer dedans, peut-être parce que le Japon ne m'a jamais passionné. J'ai fini par me prendre dans l'histoire et au final, je l'ai bien aimée, elle est mêlée de mystère et de construction que nous ne connaissons pas, nous, les occidentaux.
  • Birmane

    septembre 2008 (France). Roman.

    Livre de Christophe Ono-Dit-Biot

    Décembre 2015 : J'ai commencé ce livre un peu à reculons, encore des histoires asiatiques alors que l'Asie perso, ça me fait pas vraiment kiffer... Et puis, dès les premières pages, je me suis retrouvée happée par cette histoire d'européens en Asie. Très bon livre, je le recommande vivement.
  • L'Embellie

    Rigning í nóvember

    (France). Roman.

    Livre de Auður Ava Ólafsdóttir

    Janvier 2016 : Audur Ava Òlafsdòttir nous offre là une invitation au voyage et à la maternité. La narratrice, dont on ne sait jamais le nom se retrouve dans un virage de sa vie. Son mari l’a quitte, pour plusieurs raisons dont une est qu’elle ne veut pas d’enfant. Sitôt, elle se retrouve chargée de s’occuper du fils de sa meilleure copine (qui s’appelle Audur) pendant une durée indéterminée. Nous appréhendons avec elle la découverte du métier de maman et voyageons en Islande, sur un fond de spiritisme.
  • Brooklyn

    (France). Roman.

    Livre de Colm Toibin

    Février 2016 : J'ai beaucoup aimé ce livre, qui parle de déménagement, d'exil, de découverte du monde, du sentiment d'être étranger. Et même lorsque le narrateur parle à la troisième personne, on ne peut qu'être Eilis, traversée par des sentiments que nous ne pouvons que comprendre. J'ai adoré !
  • N'oublie pas les oiseaux

    (France). Roman.

    Livre de Murielle Magellan

    Mars 2016 : J’ai aimé ce livre. Je suis très autobiographie en ce moment (non?). Mais là c’est doux et fort à la fois, toujours juste, fin, intime. Jamais lourd ou « trop ». J’ai aimé suivre l’amour de cette femme, une histoire romanesque et bizarrement, on est mitigée entre le désir d’un amour si fort et puis finalement … Non.