La méthode King

Avis sur Écriture : Mémoires d'un métier

Avatar hillson
Critique publiée par le

Stephen King a l'art et la manière de faire. Il vend des romans par palettes, et se fait aujourd'hui des couilles en or avec son métier, qu'il pratique avec un plaisir sans cesse renouvelé, l'écriture.

Écriture n'est pas un roman, ou du moins, ne se présente pas comme tel. Stephen King n'en a pas l'habitude, mais ce qu'il présente ici ne s'apparente pas moins pour autant à une belle et grande aventure, en deux parties.

La première aventure, c'est celle de sa vie. Puisque le but est d'expliquer comment l'écriture régit sa vie, King raconte son enfance, sa famille, sa vie privée, avec une pudeur bienvenue, son éducation, les galères de ses débuts, ses jobs d'été, son gagne pain, etc. Au milieu de tout ça, et très tôt dans sa jeunesse, l'écriture s'immisce et prend de plus en plus de place.

Pour tout amateur de littérature, de romans, et d'écriture, King illustre sa vie normale sous l'angle de la passion, et prouve, avec quelques maximes, que contrairement aux principes d'aujourd'hui, il n'est pas besoin de vivre comme Hank Moody pour savoir écrire. Cette première partie, l'aventure plus ou moins autobiographique de Stephen King, est passionnante, même s'il ne s'y passe (presque) rien. Un talent. Du travail.

La seconde partie, c'est l'aventure du lecteur. Déroulant une liste de thèmes et de conseils pour toute personne désireuse de se mettre sérieusement à la rédaction de romans et nouvelles, des anecdotes et des histoires, elle plante les règles fondatrices et celles beaucoup plus personnelles du métier de romancier. Du talent. Mais du travail. Voilà ce dont vous aurez besoin si vous décidez de vous lancer, pour le plaisir, dans cette carrière. A mille lieux des guides classiques écrits par d'opportunistes carriéristes, avilis par l'appât du gain facile, Écriture envoûte et met face à ses responsabilités, face à l'ampleur de la tâche qui s'annonce, irréfragable.

Le mieux, c'est que cette méthode reste aussi facile que plaisante à lire, comme un roman, mais avec des exercices pratiques, et des exemples relativement bien pensés (mais pas traduits jusqu'au bout). Un guide, une lumière dans l'obscurité des auteurs débutants.

La fin du livre permet à King de revenir sur l’événement de sa vie qui lui aura rendu la motivation, et fait revenir, après la peur de tant de difficultés, celle du lecteur en même temps.

Chaque étape de la vie est une raison d'écrire, un moyen d'inspiration. Voilà au final l'essentiel de la leçon du maître du fantastique. A vos claviers, à vos stylos, la suite ne dépend que de vous, en quelque sorte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 498 fois
6 apprécient

hillson a ajouté ce livre à 3 listes Écriture : Mémoires d'un métier

Autres actions de hillson Écriture : Mémoires d'un métier