Un roman coup de poing qui laissera des traces...

Avis sur Félines

Avatar EchoDuChaudron
Critique publiée par le

Louise R. nous livre un témoignage glaçant...En effet, elle vient de subir comme d'autres jeunes filles, la Mutation et son corps s'est recouvert de poils...Les Félines (les Obscures pour les extrémistes) sont chassées, traquées, vilipendées sur la place publique, enfermées...
Le moins que l'on puisse dire, c'est que Stéphane Servant frappe fort avec ce nouveau roman...Après avoir évoqué la cause écologique avec Sirius, le voilà sur le terrain du féminisme, de l'engagement politique...
Tout est fait dans ce roman pour fait douter le lecteur(trice) sur la véracité des propos...(Avant propos de l'auteur, dédicace à sa fille Camille...)
Est-ce de la fiction ou un réel témoignage ? Et si l'histoire de Louise devenait réelle ?

Résolument féministe et engagé, ce roman est un véritable coup de poing qui nous interroge sur de nombreux faits d'actualité : la libération de la voix des femmes, leur place dans la société, les violences faites aux femmes mais aussi l'engagement politique, la lutte pour la liberté, la peur de la différence...
Ce roman m'a vraiment bouleversée et réussit un tour de force par le biais du genre fantastique : attirer les jeunes ados pensant lire un simple roman d'aventures mais se retrouvant embarqué dans un roman engagé et en prise avec la société actuelle !

BRAVO Mr STEPHANE SERVANT !!!

Camille

Le prologue est sous forme d’adresse directe au lecteur, deux avertissements (un de l’auteur et un de l’éditeur) signale que le texte qui suit est le témoignage dont la publication enfreint plusieurs articles de lois, celui d’une « féline ». Car, dans le monde tel qu’on le connaît, une épidémie soudaine -sous forme de modification d’un chromosome- atteint les jeunes filles. Certaines adolescentes se couvrent d’une pilosité toute féline, acquièrent de nouveaux sens et deviennent hypersensibles. Elles se sentent à part, honteuses et désemparées. Personne ne sait à quoi cette mutation est due, ni comment l’enrayer. Une peur panique naît et engendre du rejet face à ce phénomène inexplicable. Dès lors, les « félines », comme elles se nomment elle-mêmes, ne sont plus considérées comme humaines mais comme des bêtes et récupérées politiquement.
Ce roman est foisonnant. C’est à la fois un manifeste pour s’accepter tel qu’on est, corps compris, hors des diktats de la société (ce qui est encore plus difficile à l’adolescence), mais aussi contre l’obscurantisme et la récupération politique. C’est un roman sur les ravages que peut causer la peur, comme celle-ci peut mener certains à l’extrémisme et à l’intolérance. La complexité qui règne dans les différentes parties de la population est bien exprimée, le récit n’est pas manichéen, même s’il va loin. Ce qui est effrayant c’est qu’on sait malheureusement que ces dérives sont plus que possibles. Le roman lance la réflexion sur de multiples sujets : la violence et la répression, l’immigration, le viol, l’homosexualité, la crise économique, l’instrumentalisation de la radicalisation, etc.

Dès 14-15 ans.
Fantastique
Thèmes : mutation génétique, acceptation de soi, écologie, fanatisme,

Sandra

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 218 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

EchoDuChaudron a ajouté ce livre à 1 liste Félines

  • Livres
    Couverture La révolte d'Éva

    Les romans coups de poing

    Des romans qui percutent, qui chamboulent, qui ont souvent des thèmes assez durs, bref des livres qui ne laissent pas...

Autres actions de EchoDuChaudron Félines