Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

Un bon moment malgré tout...

Avis sur U4 Stéphane

Avatar EchoDuChaudron
Critique publiée par le

4 tomes écrits chacun par un auteur différent, une même histoire mais quatre personnages distincts.
Un virus a créé une pandémie qui s’est répandu à une vitesse foudroyante, son nom : U4. Il tue très rapidement tous ceux qu’ils touchent, sauf certains adolescents, tous âgés de 15 à 18 ans. La catastrophe est mondiale, tous nos systèmes s’effondrent (politiques, de communication, électrique, etc) et les ressources commencent à manquer rapidement. Les adolescents jouant au jeu vidéo Warriors of time au niveau experts vont recevoir un message sur le forum qui leur propose de rallier un point précis à une date donnée afin de remonter le temps et de sauver l’humanité.
Dans ce tome-ci nous suivons Stéphane une jeune fille qui vit à Lyon. Elle se retrouve seule lorsque la contamination éclate. Son père, épidémiologiste, travaille au P4 et elle n’a plus de nouvelles. Elle finit par comprendre qu’il a rejoint Paris pour aider à comprendre ce virus et mettre en place des mesures d’urgence. Prise de panique après plusieurs incidents elle décide de fuir Lyon et de rejoindre son père à Paris, pour qu’il l’aide, ainsi que ses amis. De plus c’est là-bas que doit avoir lieu le rendez-vous du jeu WOT.
Le roman, un peu écrit sous forme de carnet de bord, décrit bien le chaos et l’organisation qui tente de se construire suite à la catastrophe. Il y un petit côté The Walking dead ou La route. On voit la société qui se réorganise, il est donc question de pouvoir, d’abus, de pillards, de problèmes matériels, d’immigrés, de ressources manquantes, de tensions, d’éthique mais aussi bien sûr de tristesse liée au deuil généralisé des survivants. Ce genre de roman permet vraiment de poser diverses questions intéressantes sur notre autonomie et notre humanité en temps de crise. Celui-ci ne déroge pas à la règle, tout comme C.I.E.L. de Johan Heliot et La fin du monde de Fabrice Colin. Le livre est donc assez bien vu et bien écrit. Sur un thème déjà vu, mais malgré tout bien traité, dur mais réaliste jusqu’au bout. Mais en plus de cela le roman est également haletant, avec beaucoup de suspense et de rebondissements.
Cependant les nombreuses questions qui restent en suspens à la fin et la personnalité de l’héroïne, semblant un peu froide et aux réactions parfois violentes, peuvent braquer certains.
Un bon moment malgré tout.

Dès 13 ans.
Science-fiction
Thèmes : science-fiction, post-apocalyptique, maladie,

Sandra

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 260 fois
3 apprécient

EchoDuChaudron a ajouté ce livre à 1 liste U4 Stéphane

  • Livres
    Couverture Phobos

    Bon moment de lecture !

    Des romans qui valent le coup d'être lus mais ne vont pas jusqu'au coup de coeur absolu !

Autres actions de EchoDuChaudron U4 Stéphane