Couverture Gros-Câlin

Gros-Câlin

(1974)
12345678910
Quand ?
7.5
  1. 0
  2. 3
  3. 5
  4. 10
  5. 16
  6. 72
  7. 157
  8. 182
  9. 79
  10. 54
  • 578
  • 60
  • 414
  • 17

Un employé de bureau qui, à défaut de trouver l'amour chez ses contemporains, s'éprend d'un python.

Match des critiques
les meilleurs avis
Gros-Câlin
VS
Ôde à Romain

Romain, à chaque fois que j´ouvre un de tes romans, j´ai peur d´être décue et de découvrir que tu n´es finalement pas parfait. Je passe des mois à tourner autour en me disant que rester dans le souvenir magique de ma lecture précédente serait peut-être mieux. Mais j´aime le risque, et je t´aime toi. Alors après l´angoisse du roi Salomon, la Vie devant soi, la Promesse de l´aube et Une page d´Histoire et autres nouvelles, je me suis lancée dans la lecture de Gros-Câlin. Au début un peu...

8
Critique de Gros-Câlin par Kaputt

"Je ne veux pas être ajusté à l'environnement, je veux que l'environnement soit ajusté à nous. Je dis "nous" à titre de pluriel, car je me sens parfois très seul." Il arrivera toujours un moment dans la vie où un être humain ressentira l'influence des autres comme une injonction pesante à ne plus être lui-même. C'est un fait, nombre de thérapies modernes tournent autour de cette idée. L'idéal du "revenir à soi" est bien ce qu'il est : un idéal, en tant qu'impossible à... Lire l'avis à propos de Gros-Câlin

8 3

Critiques : avis d'internautes (12)

Gros-Câlin
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Et la tendresse, bordel ?

L'amour, ça ne se discute pas. Pour un mal-aimé, un rien du tout, qui s'intéresse aux nombres pour se sentir moins seul, le coup de foudre pour un python, c'est le jack-pot. Et je te serre, et je t'étreins en mes anneaux reptiliens, et nous roulons dans mon grand lit en amoureux transis... Le Graal, vous dis-je, c'est Gros-Câlin ! Mais un python manque de conversation. Cousin trouve la nature... Lire l'avis à propos de Gros-Câlin

2
Avatar Lionel Bonhouvrier
8
Lionel Bonhouvrier ·
Découverte
La solitude du python à Paris

Monsieur Cousin est un type normal. En plus de ça, il est depuis peu l'heureux animal de compagnie d'un python africain exporté et extrapolé à Paris, deux mètres vingt, tous ses crocs et beaucoup de tendresse. Car Monsieur Cousin a un surplus d'amour, un besoin de l'exprimer explicitement haut et fort, mais pas trop pour ne pas déranger, en adoptant ce long compagnon qui l'adopte à son tour... Lire la critique de Gros-Câlin

27 6
Avatar Kogepan
10
Kogepan ·
De la solitude à Paris

Mon premier Gary et je ne regrette pas ! Un peu désorientée au départ, avant de plonger dans l'univers décalé, maladroit et - il faut bien le dire - névrosé du narrateur. C'est un vrai monologue dramatique façon feu-follet, où foisonnent jeux de mots, passages du coq à l'âne, jusqu'au délire véritable où l'on (surtout le narrateur) ne sait plus qui est qui. On est un peu débordé par... Lire l'avis à propos de Gros-Câlin

5 1
Avatar MaryB
7
MaryB ·
De la poèsie absurde

Gros Calin est l'un de ses livres qui passe inaperçu... Et pourtant.. L'art de Gary est encore présent. Gros Calin ou la solitude de l'homme. Gary a l'art de nous faire entrer dans la tête de personnage pour le moins original. Ce que j'aime dans ce livre, c'est la vitesse des mots, le sens aussi. Du sens mais aussi de l'absurde. Il faut prendre le temps de le lire, juste pour le coté... Lire l'avis à propos de Gros-Câlin

3
Avatar MaitéF
8
MaitéF ·
Des animaux pour tuer la solitude

Un Français revu des Etats unis souffre de deux mots, un surplus américain, qui lui confère du mal à se reconditionner et une originalité à tout crin, et une forte solitude. Il s'ensuit qu'il en vient à adopter un python venu de Guyane, au sein duquel il se plaît à se lover et pour qui il rencontre des difficultés d'entretien pour son alimentation, car il rechigne à faire englober vivants les... Lire l'avis à propos de Gros-Câlin

Avatar Alexandre Katenidis
8
Alexandre Katenidis ·
Toutes les critiques du livre Gros-Câlin (12)