Couverture Gros-Câlin

Gros-Câlin

(1974)
12345678910
Quand ?
7.5
  1. 0
  2. 3
  3. 5
  4. 9
  5. 15
  6. 63
  7. 133
  8. 158
  9. 68
  10. 51
  • 505
  • 54
  • 357
  • 16

Un employé de bureau qui, à défaut de trouver l'amour chez ses contemporains, s'éprend d'un python.

Match des critiques
les meilleurs avis
Gros-Câlin
VS
De la solitude à Paris

Mon premier Gary et je ne regrette pas ! Un peu désorientée au départ, avant de plonger dans l'univers décalé, maladroit et - il faut bien le dire - névrosé du narrateur. C'est un vrai monologue dramatique façon feu-follet, où foisonnent jeux de mots, passages du coq à l'âne, jusqu'au délire véritable où l'on (surtout le narrateur) ne sait plus qui est qui. On est un peu débordé par l'incommensurable besoin de tendresse de Cousin qui se plonge donc dans l'affection un peu asphyxiante de...

3
Critique de Gros-Câlin par Kaputt

"Je ne veux pas être ajusté à l'environnement, je veux que l'environnement soit ajusté à nous. Je dis "nous" à titre de pluriel, car je me sens parfois très seul." Il arrivera toujours un moment dans la vie où un être humain ressentira l'influence des autres comme une injonction pesante à ne plus être lui-même. C'est un fait, nombre de thérapies modernes tournent autour de cette idée. L'idéal du "revenir à soi" est bien ce qu'il est : un idéal, en tant qu'impossible à... Lire la critique de Gros-Câlin

3

PostsGros-Câlin

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (11)

Gros-Câlin
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
La solitude du python à Paris

Monsieur Cousin est un type normal. En plus de ça, il est depuis peu l'heureux animal de compagnie d'un python africain exporté et extrapolé à Paris, deux mètres vingt, tous ses crocs et beaucoup de tendresse. Car Monsieur Cousin a un surplus d'amour, un besoin de l'exprimer explicitement haut et fort, mais pas trop pour ne pas déranger, en adoptant ce long compagnon qui l'adopte à son tour... Lire l'avis à propos de Gros-Câlin

28 6
Avatar Kogepan
10
Kogepan ·
Attention au départ !

C'est mon premier Romain Gary. Je n’aurais pas dû. Enfin, j'aurais dû commencer par autre chose je suppose. C'était fou. Le roman est déjanté de la première à la dernière page. On ne comprend rien, on rit, on continue sa lecture en espérant être éclairé à la page suivante. Ce n’est pas le cas, on rit, on continue. Le lecteur élabore des stratégies pour expliquer ce qui se passe... Lire la critique de Gros-Câlin

1
Avatar Florent Plapla
7
Florent Plapla ·
Découverte
Ôde à Romain

Romain, à chaque fois que j´ouvre un de tes romans, j´ai peur d´être décue et de découvrir que tu n´es finalement pas parfait. Je passe des mois à tourner autour en me disant que rester dans le souvenir magique de ma lecture précédente serait peut-être mieux. Mais j´aime le risque, et je t´aime toi. Alors après l´angoisse du roi Salomon, la Vie devant soi, la Promesse de l´aube et Une page... Lire la critique de Gros-Câlin

8
Avatar saufys
8
saufys ·
Regard cruel sur la solitude

L'humour caustique, déjanté de Romain Gary et les surprises sont présents jusqu'aux dernières pages inattendues. Il pouvait tout se permettre, c'était le premier roman d'un inconnu Emile Ajar. il dira : "Ce fut seulement après avoir terminé Gros Câlin que je pris la décision de publier le livre sous un pseudonyme, à l’insu de l’éditeur. Je sentais qu’il y avait incompatibilité entre la... Lire l'avis à propos de Gros-Câlin

Avatar jpv11
8
jpv11 ·
Critique de Gros-Câlin par bonbec

Mon premier contact avec l'écriture de Gary et ce fut sensationnel. Je ne savais pas qu'on pouvait écrire comme ça, d'une façon aussi libre, pertinente et poétique. C'était il y a longtemps mais je me souviens que du haut de son isolement social et affectif (sauf bien sûr avec son boa, dont le nom est le titre du livre), le personnage nous en balance plein sur les relations interpersonnelles et... Lire l'avis à propos de Gros-Câlin

1
Avatar bonbec
9
bonbec ·
Toutes les critiques du livre Gros-Câlin (11)
Vous pourriez également aimer...