Couverture L'Attrape-cœurs

L'Attrape-cœurs

(1951)

The Catcher in the Rye

12345678910
Quand ?
7.3
  1. 46
  2. 57
  3. 103
  4. 195
  5. 449
  6. 807
  7. 1700
  8. 1880
  9. 1179
  10. 793
  • 7.2K
  • 784
  • 3K
  • 133

C'est l'histoire d'un garçon perdu et à la dérive, qui cherche des raisons pour continuer à vivre dans un monde devenu hostile et corrompu.

Match des critiques : les meilleurs avis L'Attrape-cœurs
VS
If a body meets a body coming through the rye

Dans 22/11/63, de Stephen King, un professeur d'anglais de 2012 arrive à la fin des années 50. Reprenant son métier, il enseigne dans un lycée du Texas. Là, comme une évidence, il propose à ses élèves d'étudier The Catcher in the Rye, de Salinger. Evidence pour un Américain de 2012, époque où le roman est devenu un classique et un de ceux qui sont le plus étudiés par les lycéens du pays. Mais en 1958, la force destructrice du roman était encore intacte, et dans un état aussi tolérant, aussi...

52 9
Critique de L'Attrape-cœurs par Hobbes

Ouah, c'est un livre d'adolescent, et tout, et comme le narrateur c'est un jeune et qu'il a pas beaucoup de mots dans son vocabulaire bicause il aime pas trop l'école, alors le style, c'est un peu toujours la même chose, et tout, avec des expressions idiomatiques de jeune mec de seize berges, tu vois, et ça c'est okay, pas comme les films au cinéma avec Hollywood où Caulfield l'aîné, il a prostitué son recueil de nouvelles terribles avec le poisson rouge, tout ça. C'est pas une blague. Parce... Lire l'avis à propos de L'Attrape-cœurs

112 12

PostsL'Attrape-cœurs

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (115)

L'Attrape-cœurs
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Teenage years

Je suis tombé sur ce livre grâce à une chanson du groupe Indochine « Des fleurs pour Salinger ». Après une trentaine de pages il y a de ça deux ans, j'avais abandonné. Je trouvais le style (langage parlé) assez original mais franchement lourd au bout de quelques pages. Trop de répétions, peu de vocabulaire. Je n'avais pas réussi à accrocher. En ce début d'année, le voyant sous une épaisse... Lire l'avis à propos de L'Attrape-cœurs

33 3
Avatar Gustavo
8
Gustavo ·
Le Meilleur des mondes

Holden est un petit con. Il n'aime personne, et quand il essaie de prouver le contraire à sa jeune petite soeur, Phoebé, il se retrouve incapable de lui répondre et parle finalement de son frère mort. Elle lui dit que ce n'est pas une réponse, que ce n'est pas du jeu, qu'il n'aime vraiment rien de concret. Elle lui dit de trouver mieux. Holden réfléchit et, avec assurance, lui parle du moment... Lire la critique de L'Attrape-cœurs

25 4
Avatar Evy Nadler
8
Evy Nadler ·
Holden, c'est moi

Gustave Flaubert s'est un jour exclamé à propos de son héroïne Emma Bovary : "Madame Bovary, c'est moi !". Eh ben, moi, tout pareil, mais avec Holden Caulfield. Au début, pourtant, on ne l'aime pas vraiment, ce petit mec-là : prétentieux, super friqué, snob, genre "je connais tout de la vie", plein de clichés, c'est le genre de héros qu'on met du temps à aimer. Et pourtant j'ai rarement... Lire la critique de L'Attrape-cœurs

6
Avatar Elosezhello
10
Elosezhello ·
Découverte
"Almost every time somebody gives me a present, it ends up making me sad."

Il est pour ma part très compliqué de faire une critique de L'attrape-cœurs, tout simplement car il est très compliqué d'expliquer quelque chose que l'on trouve beau (l'adjectif "beau" étant sans nul doute ici bien trop faible). Il est de plus toujours compliqué d'écrire sur une œuvre qui vit en nous. Une œuvre dont on se dit avec un certain égocentrisme propre à l'adolescence qu'elle a été... Lire la critique de L'Attrape-cœurs

46 2
Avatar Slowvlaki
10
Slowvlaki ·
Lu et approuvé par tous les psychopathes et autres serial-killers

Tribulations en trois jours d'un ado en fugue issu de la bourgeoisie américaine, révolté et ultrasensible, paumé, universel et intemporel. Des aventures wtf, des rencontres hasardeuses, dangereuses ou émouvantes, des retrouvailles décevantes, et tout et tout, en trois-cent pages. Début des années 1950. Holden Caulfield est renvoyé trois jours avant Noël de Pencey, le collège super huppé dans... Lire l'avis à propos de L'Attrape-cœurs

24 4
Avatar Suzanne Marie Bénac-Colin
9
Suzanne Marie Bénac-Colin ·
Toutes les critiques du livre L'Attrape-cœurs (115)
Vous pourriez également aimer...