Livre de Muriel Barbery · août 2006 (France)

Genre : Roman

Groupe :

L'Élégance du hérisson
Toutes les informations

L'immeuble où se déroule l'action de ce roman, rue de Grenelle à Paris, semble bien ordinaire : une vie d'immeuble tranquille, animée par de petits différends de copropriété ou de voisinage. Les occupants offrent une palette humaine représentative de l'espèce dans le moins bon comme dans le pire. Deux d'entre eux, pourtant, n'ont rien de banal. Ce sont les deux narratrices, qui prennent alternativement la parole pour donner de l'immeuble − et du vaste monde qui l'entoure − une... Voir plus

bouchemancelle

Une bonne idée gâchée par une écriture outrageusement prétentieuse !

il y a 5 ans

2 j'aime

1

Lobotominable

la forme oui, le fond non.

il y a 7 mois

Hedwig

Hedwig

À critiquer la vanité des bourgeois, n'en devient-on pas prétentieux soi-même ? J'attendais beaucoup de ce livre, qu'on m'avait chaudement...

il y a 2 ans

B_Jérémy
7
JéJé fait son Bagou

Critique positive la plus appréciée

Ce qui donne un sens à la mort donne un sens à la vie.

Moi j'ai compris très tôt qu'une vie, ça passe en un rien de temps, en regardant les adultes autour de moi, si pressés, si stressés par l'échéance, si avides de maintenant pour ne pas penser à...

il y a 4 ans

18 j'aime

4

AssezGentilGéant
3
AssezGentilGéant

Critique négative la plus appréciée

La platitude d'un monde sans vague.

L'élégance du hérisson est le livre d'une personne brillante. Muriel Barbery est normalienne, cela se sent au travers de ces analyses de Marx, de la phénoménologie ou en encore de Guillaume d'Ockham...

il y a 12 ans

66 j'aime

11

Pacomm
7
Pacomm

La Classe du raffinement

Un quasi huis-clos dans lequel le quotidien banal d'un immeuble bourgeois prend soudain l'ampleur du mouvement du monde. C'est une question de classe, au sens marxiste du terme, tout comme au sens...

il y a 9 ans

16 j'aime

3

domguyane
7
domguyane

Bienvenue au 7, rue de Grenelle

Des pépites dans ce livre qui est aussi bourré de défauts, à trop vouloir bien faire, parfois on en fait trop. J'ai été touchée par l'histoire de cette femme, transparente par sa condition, et qui...

il y a 12 ans

11 j'aime

flipflap
2
flipflap

Critique de par flipflap

Un bouquin foutrement prétentieux qui, tout en prétendant dénoncer des clichés (la pauvre concierge est obligée de faire genre elle est inculte tellement tout le monde la croit inculte), s'enlise...

il y a 12 ans

26 j'aime

Raider55
5
Raider55

1 chapitre sur 2

Ils sont des livres dont on se souvient toute sa vie. Mais avec un sentiment de satisfaction modéré, tiède. Celui-ci en fait partie. Et pourtant il était précédé d'une belle réputation - due à de...

il y a plus d’un an

9 j'aime

6