Couverture L'oubli que nous serons

L'oubli que nous serons

(2006)

El olvido que seremos

12345678910
Quand ?
8.0
  1. 0
  2. 1
  3. 0
  4. 0
  5. 0
  6. 1
  7. 9
  8. 12
  9. 9
  10. 3
  • 35
  • 9
  • 17
  • 1

Un fils d'un médecin de gauche engagé, assassiné, raconte son enfance. Au delà, en filigrane une histoire de la Colombie.

Critiques : avis d'internautes (4)
L'oubli que nous serons
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de L'oubli que nous serons par Biblio_Anglet

Comment écrire un livre sur son père ? Vingt ans après son assassinat politique en Colombie, Hector Abad peut enfin raconter ce père qui l'a tant marqué. Sans nostalgie, sans admiration exagérée, avec pudeur, il décrit une personnalité très forte. Généreux jusqu'à l'inconscience, engagé dans des combats politiques redoutables, ce père le fascine et nous fascine. Un homme exubérant, chaleureux,... Lire l'avis à propos de L'oubli que nous serons

1
Avatar Biblio_Anglet
8
Biblio_Anglet ·
Découverte
L'oubli que nous serons !

Hector Abad est Colombien. Son pére était un médecin reconnu et il nous livre ici son histoire. Celle du pére et du fils, en même temps... En fait, à travers ce livre, c'est aussi un état de la situation en Colombie qu'il donne. Et aussi une étude de situations politiques. Car Hector Abad Sr a été assassiné alors que son fils avait 28 ans. Et ce pére, il l'aimait profondément, autant...

Avatar David Rumeaux
7
·
colombe en Colombie.

D'abord, c'est bien écrit et plaisant à lire. L'auteur raconte son enfance et sa jeunesse marquées par un père qu'il montre formidable. Ce médecin humaniste est aussi attentif à sa famille qu'à l'évolution de sa ville (Medellin). Les impressions d'un fils ne suffisent pas, selon moi, à faire un très bon livre. Lire l'avis à propos de L'oubli que nous serons

Avatar camor
7
camor ·
Critique de L'oubli que nous serons par ALIQUIS

Une plongée dans une famille, un portrait d'un père humaniste, la fresque d'une Colombie malade de sa violence. Un livre pudique, touchant, sincère, cruel, réaliste et désabusé. Un peu long par moment, quelquefois anecdotique mais souvent, très souvent réussi. Lire l'avis à propos de L'oubli que nous serons

Avatar ALIQUIS
7
ALIQUIS ·
Toutes les critiques du livre L'oubli que nous serons (4)