Couverture La Femme et le Pantin

La Femme et le Pantin

(1898)
12345678910
Quand ?
7.9
  1. 0
  2. 0
  3. 1
  4. 0
  5. 7
  6. 7
  7. 49
  8. 68
  9. 34
  10. 16
  • 182
  • 36
  • 272
  • 2

1896, Séville. Le carnaval, ses couleurs, sa fièvre, sa musique étourdissante. Au beau milieu de la foule, le regard d’un jeune touriste est captivé par une bouche sensuelle, mal dissimulée derrière un éventail.Mais Concha n’est pas femme à appartenir à un seul homme. Qu’André goûte à son charme...

PostsLa Femme et le Pantin

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (6)

La Femme et le Pantin
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
La passion selon Louÿs

"À Bacharach il y avait une sorcière blonde Qui laissait mourir d'amour tous les hommes à la ronde Devant son tribunal l'évêque la fit citer D'avance il l'absolvit à cause de sa beauté Ô belle Loreley aux yeux pleins de pierreries De quel magicien tiens-tu ta sorcelerie?" (La Loreley, dans "Alcools" de Guillaume Apollinaire) Si la tiédeur s'accommode de la durée, rare est la passion au long...

26 20
Avatar DanielO
9
·
Elle et Louÿs

L'enthousiasme communicatif de Torpenn dans ses critiques des livres de Pierre Louÿs et son effet de persuasion légendaire m'auront amené à me mettre en quête d'un des livres du bonhomme. Pas une mince affaire, c'est le moins qu'on puisse dire, puisque c'est seulement après quatre librairies et deux bibliothèques, dans deux villes différentes, que je tombe enfin sur "La femme et le pantin". Et... Lire la critique de La Femme et le Pantin

21 10
Avatar Mr_Jones
9
Mr_Jones ·
Une femme de quinze ans

"Tout son corps était expressif comme un visage" Elle s'appelait Concha Perez : la rondeur merveilleuse de l'enfance contenue tout entière dans son prénom "la coquille", de ses cheveux sombres enroulés en coques lisses sur sa nuque à ses joues douces et pleines, à la forme ronde de ses jambes : Aphrodite, jeune déesse affolante et... Lire l'avis à propos de La Femme et le Pantin

63 51
Avatar Aurea
10
Aurea ·
Je m’appelle Mateo et je suis sadomasochiste. Bonjour Mateo !

Ce livre ne raconte ni une histoire d’amour ni des ébats torrides (Louÿs chantre de l’érotisme ? Pas dans celui-ci en tous cas). C’est la narration, à la fin du XIXème siècle, d’une guerre psychologique entre Mateo, gentilhomme aisé cherchant désespérément à s’approprier une jeune espagnole indomptable, et cette dernière, Concha, prenant apparemment un malin plaisir à lui briser... Lire l'avis à propos de La Femme et le Pantin

9
Avatar turlututu
7
turlututu ·
Toutes les critiques du livre La Femme et le Pantin (6)
Vous pourriez également aimer...