👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je m'attendais à quelque chose de tragique dans La Métamorphose, mais il y a aussi quelques effets comiques au début de l'histoire. Gregor, transformé en "monstrueux insecte", est presque mignon quand il se cache sous les meubles, et sa soeur semble au début étonnamment compréhensive. Il y a un côté ridicule adorable.

Cette nouvelle oscille entre fantastique et réalisme magique, et sert de métaphore sans que l'on ait d'idée définitive de quoi ; ce qui laisse au lecteur une grande marge d'interprétation.
Je vous confie la mienne : c'est que Gregor représente chaque personne âgée qui a travaillée toute sa vie pour subvenir aux besoins de sa famille et leur laisser un héritage. Sa métamorphose, ce peut être l'âge ou la maladie. Sa famille prend d'abord soin de lui dans cette épreuve, mais déjà il se sent solitaire et mourant. Sa famille ne pouvant plus compter sur lui pour vivre, chacun doit trouver un travail et se débrouiller, au lieu de vivre à son crochet. La maladie de Gregor a donc inversé la situation : c'est maintenant lui qui vit au crochet du reste de la famille, en parasite. C'est peut-être pour représenter cela que dans cette fable, il s'est transformé en monstrueux insecte/cafard/vermine (selon la traduction) au lieu d'autre chose. Par la suite, le reste de la famille oubliant toute forme de gratitude passée, ils vont tenter de se débarrasser de ce qui est désormais pour eux un fardeau financier et moral – un peu comme chaque personne âgée envoyé à l'hospice. Après la mort de Gregor, tout le monde est à nouveau heureux et même capable de subvenir à ses propres besoins.

J'ai adoré la vision cynique que Kafka a des relations de famille, mais au vu du nombre d'interprétations qui existent de cette nouvelle – plus d'une centaine –, c'est sans doute juste moi.

Sivoj
8
Écrit par

il y a 5 ans

1 j'aime

La Métamorphose
SanFelice
10

"On appelle cela une vie !"

Sous certains aspects, on pourrait dire que La Métamorphose de Kafka constitue l'entrée dans le XXème siècle. Non que le sujet du livre soit, a priori, très innovant. Le thème de la...

Lire la critique

il y a 4 ans

72 j'aime

5

La Métamorphose
Kalimera
8

Critique de La Métamorphose par Kalimera

Ma première notation de La métamorphose était tout juste dans la moyenne A cause du ressenti, de ma première lecture en autodidacte....à 12 ans.. il fallait sans doute aucun que je le relise et que...

Lire la critique

il y a 9 ans

36 j'aime

15

La Métamorphose
Dodeo
8

Critique de La Métamorphose par Dodeo

La Métamorphose est le livre de Kafka, qui de mon oeil de lecteur débutant, me paraissait le plus abordable pour une première découverte de l'univers du monsieur. Et il y a de quoi être happé par la...

Lire la critique

il y a 9 ans

27 j'aime

Discours de la méthode
Sivoj
3

Méthode louable, résultats risibles

Descartes voulait une philosophie nouvelle, plus juste, qui permette de distinguer le vrai du faux, une philosophie dont on puisse être sûr qu'elle soit aussi vrai que les mathématiques. Pour ce...

Lire la critique

il y a 5 ans

10 j'aime

2

Le Mur invisible
Sivoj
4

Plat, répétitif et sans but

Je n'ai pas eu la patience de terminer ce livre (ce « roman d'atmosphère » comme dit dans la postface) et son histoire de bourgeoise déchue passionnée par les chats. J'ai peu d'intérêt pour les...

Lire la critique

il y a 5 ans

9 j'aime

AnalGenocide
Sivoj
3
AnalGenocide

Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.

Célèbre dans le YouTube game en tant que fonctionnaire d’Amazonie qui clash d'autres youtubeurs intellectuellement faibles ou incultes, AG sert souvent de référence à ceux qui ont peu de références...

Lire la critique

il y a 4 mois

8 j'aime

1